Les entreprises sont toutes confrontées à la problématique de la gestion de stock. Celle-ci est indispensable pour pérenniser le développement de l'activité, notamment en raison des coûts liés à l'inventaire et à l'entreposage. Une bonne gestion de stock permet également de satisfaire au mieux les attentes des clients. Il existe différentes méthodes pour gérer le stockage et l'approvisionnement, en fonction du secteur d'activité de l'entreprise. Voici un tour d'horizon des cinq grandes méthodes de gestion de stock.

 

>> Téléchargement : Le guide complet du e-commerce

 

Les risques liés à une mauvaise gestion des stocks

La gestion de stock est essentielle, car elle indique à l'entreprise quand et quelle quantité commander pour atteindre l'équilibre entre répondre à la demande des clients et un coût de stockage faible. Une mauvaise gestion de stockage peut mener à deux risques néfastes pour l'entreprise : le surstockage et le sous-stockage.

 

Le surstockage

Si l'entreprise possède un stock trop élevé de marchandise, elle risque de se mettre en difficulté financière. En effet, acheter des produits en grande quantité en vue de les stocker immobilise de l'argent, mais ne rapporte pas de bénéfices tant qu'ils ne sont pas vendus. Cela peut être source d'une mauvaise rentabilité dans la mesure où ces fonds auraient pu être investis d'une meilleure façon.

De plus, un surstockage entraîne des frais supplémentaires liés à l'espace de stockage, au personnel requis et à l'assurance. Mais aussi, cela nécessite de posséder un fonds de roulement plus conséquent.

Par ailleurs, le surstockage peut pousser l'entreprise à devoir vendre son surplus de produits à bas prix, pour éviter les frais de stockage trop importants. Ce qui impacte directement la trésorerie, car l'entreprise réalise ainsi moins de marge sur ses ventes voire aucune. Ce n'est donc pas la solution idéale pour pérenniser le développement d'une entreprise.

Selon le domaine d'activité, un surstockage peut aussi mener à une obsolescence. C'est le cas des denrées périssables par exemple. Cela réduit leur durabilité et peut mener à les jeter ou à les vendre à perte.

 

Le sous-stockage

Si le surstockage possède des conséquences défavorables pour l'entreprise, il en est de même pour ce qui est d'avoir un stock de produits trop bas.

La conséquence évidente d'un sous-stockage est la rupture de stock, ce qui peut entraîner une forte désorganisation de la production voire un arrêt total. En conséquence, les ventes ne peuvent pas s'effectuer, l'entreprise ne peut pas subvenir aux attentes de ses clients et donc risque de les perdre. Car ces derniers, mécontents, iront directement se fournir chez un concurrent.

En bref, un stock trop faible peut conduire à une diminution drastique du chiffre d'affaires de l'entreprise.

 

Comment développer son entreprise de e-commerce ?

Téléchargez ce guide gratuit et découvrez les bonnes pratiques pour lancer et développer votre entreprise de e-commerce.

 

 

La méthode Juste à temps

La méthode Juste à temps connue aussi sous le nom de « flux tendu » permet de réduire le stockage au minimum, car sont uniquement stockés les produits dont l'utilisation est sûre. Pour enclencher les nouvelles commandes d'approvisionnement, le gestionnaire de stock fixe un seuil critique à ne pas franchir.

Avantages

Tout d'abord, il faut savoir qu'avec la méthode Juste à temps, la marchandise produite et stockée est sûre d'être vendue. Cela permet de baisser à la fois les coûts de production, de logistique et de stockage.

D'autre part, elle limite aussi le gaspillage et donc les ventes à bas prix ou à perte pouvant être liées à un surstockage. La dépréciation des stocks est également réduite et elle permet d'augmenter la qualité des produits finis. En effet, produire en plus petite quantité permet un meilleur contrôle de la qualité de la marchandise et donc d'éviter des défauts de fabrication.

Inconvénients

En revanche, elle nécessite de prévoir des fournisseurs disponibles et réactifs pour ne pas se retrouver en rupture de stock. C'est pourquoi, il est recommandé de choisir des prestataires locaux et peu éloignés.

Elle implique également le fait que les fournisseurs doivent être en capacité d'accumuler un stockage important des matières premières.

Quand choisir cette méthode ?

Cette méthode est ainsi particulièrement utilisée dans les domaines d'activité disposant d'une chaîne logistique fiable avec des solutions de transports et d'approvisionnements flexibles.

 

La méthode de gestion de stock calendaire

La gestion de stock calendaire consiste à acheter des matières premières aux fournisseurs, à dates fixes et à quantités fixes. C'est une des méthodes les plus simples de gestion de stock à utiliser et à mettre en place. En effet, elle ne requiert pas beaucoup d'investissements humains et financiers.

Avantages

Un de ses nombreux bénéfices est la visibilité accrue sur le long terme aussi bien pour l'entreprise que pour les fournisseurs. S'il existe un surplus de la demande, l'entreprise a la possibilité de passer des commandes supplémentaires pour maintenir ses stocks.

Cette méthode permet également une meilleure organisation aussi bien au niveau de la préparation que de la livraison, puisque les dates et les quantités sont connues d'avance. De plus, elle permet de réaliser des économies non négligeables pour les achats groupés de marchandises.

Inconvénients

En contrepartie, la gestion des stocks calendaire est une méthode assez rigide et peu flexible. Elle nécessite de bien connaître son activité et d'avoir une capacité d'achat plutôt élevée.

Quand choisir cette méthode ?

Cette méthode convient aux entreprises bien implantées sur le marché, avec des commandes régulières et des flux peu variants. Elle n'est pas recommandée pour des sociétés en pleine croissance ou pour des produits dont l'écoulement varie de manière trop importante.

 

Le dropshipping

Très présente aux USA, la méthode de dropshipping se développe peu à peu en France, notamment dans l'e-commerce. Le concept est simple : il consiste à n'avoir aucun stock.

Avantages

L'entreprise joue un rôle d'intermédiaire, en enregistrant la commande du client, en l'encaissant et en envoyant la demande aux fournisseurs. C'est celui-ci qui se charge d'expédier directement la marchandise aux consommateurs.

Cette méthode a donc pour avantages de libérer l'entreprise de toute la gestion de stock et de la logistique. Les coûts qui y sont liés sont donc réduits. C'est un gain de temps et d'argent non négligeable.

Inconvénients

Cependant, des difficultés peuvent survenir. Ça peut être le cas avec des délais d'expédition longs si le fournisseur se situe à l'étranger ou le mécontentement des clients si leur colis possède une anomalie. Ces derniers se plaindront directement à l'entreprise, qui devra en assumer les conséquences. Il est donc nécessaire de choisir méticuleusement les prestataires avec lesquelles collaborer pour éviter ce genre de désagréments.

Quand choisir cette méthode ?

Le dropshipping est plutôt recommandé pour les plateformes e-commerces qui n'ont pas encore leur espace de stockage ou celles qui lancent leur activité. Il est aussi adopté par les micro-entrepreneurs débutants qui s'alimentent auprès des grandes places de marché.

 

La méthode FEFO

Cette méthode qui signifie en anglais « First Expired, First Out » vise à écouler les produits en fonction de leur date de péremption. En d'autres termes, les produits expédiés sont ceux dont la date limite de consommation est la plus proche du jour de la commande.

Avantages

La méthode FEFO permet l'écoulement complet des stocks sans subir de perte s'ils ont bien été gérés. Mais aussi, cela permet à l'entreprise de conserver les produits le moins longtemps possible.

Inconvénients

En revanche, si les commandes subissent un ralentissement, les produits seront perdus ou devront être cédés à des associations caritatives.

Quand choisir cette méthode ?

Cette gestion de stock convient aux entreprises du secteur alimentaire, dont la marchandise doit être livrée de manière fraîche. De plus, le secteur de la mode peut être intéressé par la méthode FEFO, en raison des effets de tendance et saisonnalité.

 

La méthode ABC

Cette méthode de gestion permet de classer les marchandises de manière efficace, selon leur importance, leur valeur et leur taux de rotation. Elle s'appuie sur le principe de Pareto : 80 % de la consommation globale provient de 20 % du total des produits.

Elle permet de classifier en trois grandes catégories les produits : A, B et C. Ceux à forte valeur ajoutée et qui s'écoulent en faible quantité sont placés dans la catégorie A, les articles à valeur moyenne et qui se vendent à quantité modérée dans la catégorie B et ceux à faible valeur ajoutée et vendus en grande quantité dans la catégorie C.

Avantages

Elle permet d'identifier la marchandise ayant le plus d'impact sur la valeur globale de consommation. Mais aussi d'optimiser le stockage et d'avoir une logistique productive et compétitive. Ainsi, appliquer la méthode ABC permet de faire des économies et d'améliorer la rentabilité des produits.

Inconvénients

Cependant, elle possède ses limites. En effet, l'analyse ABC ne tient pas compte de la saisonnalité de certains produits ni des comportements d'achat des clients selon les tendances ni des lancements de nouveaux produits.

Quand choisir cette méthode ?

La méthode ABC peut convenir aux entreprises possédant des stocks diversifiés qui souhaitent moduler leur gestion selon le type de produits.

 

Pour aller plus loin, téléchargez ce guide gratuit pour découvrir les tendances, les meilleures pratiques ainsi que les conseils applicables au secteur des ventes en ligne.

Guide du e-commerce

 Le guide complet du e-commerce

Publication originale le 13 septembre 2021, mise à jour le 13 septembre 2021

Sujet(s):

E-commerce