Le métier de développeur web, de plus en plus recherché par les entreprises, est encore l'objet d'idées reçues. Le développeur serait un as des langages web, capable d'apprivoiser des lignes de code qu'il est le seul à comprendre. Bien sûr, il doit disposer de solides compétences techniques pour intervenir sur tous les types de projets. Mais des compétences liées aux qualités humaines ou encore au travail en équipe sont tout aussi importantes pour devenir développeur web.

>> Téléchargez ce guide et découvrez les bases des langages HTML et CSS 

De solides compétences techniques

Bien que de nombreux développeurs web aient été des autodidactes, vous former des bases solides en termes de connaissances techniques est essentiel pour exercer en tant que développeur web. Cela concerne tout d'abord les langages de programmation. Certains profils spécifiques choisissent d'approfondir leurs connaissances dans un seul langage tandis que d'autres se tiennent aux langages de base du développement front-end.

D'un côté, un développeur front-end peut exercer en s'appuyant sur les 3 langages basiques : HTML, CSS et Javascript. De l'autre, un développeur back-end devra connaître des langages plus spécifiques, servant à dialoguer avec les serveurs, tels que PHP, Ruby ou encore Python.

Globalement, qu'il exerce en back-end ou en front-end, le développeur web doit continuellement renouveler ses connaissances afin de ne pas se laisser dépasser par les nouveautés et mises à jour. S'il exerce en entreprise, le développeur web devra régulièrement confirmer l'acquisition de nouvelles connaissances à ses supérieurs ou collègues de travail, qu'il s'agisse des langages de programmation, mais aussi des logiciels, systèmes d'exploitation et softwares existants.

Dans tous les cas, et en particulier s'il exerce à son compte, le développeur web doit être à l'affût des nouveautés et s'y former afin de se bâtir un profil intéressant tout au long de sa carrière, afin de se spécialiser tout en restant ouvert à la nouveauté.

Une vision centrée utilisateur

Cette dernière décennie, les supports web se sont multipliés. Les utilisateurs sont de plus en plus connectés, sur des supports allant de l'écran de téléphone à la réalité augmentée. Les développeurs ne peuvent plus se contenter de simplement reproduire une maquette graphique au pixel près.

En collaboration étroite avec les UX designers, ils doivent aussi garder à l'esprit la qualité de l'expérience utilisateur des pages qu'ils sont en train de construire. Cela demande de connaître quelques principes essentiels de l'UX (charge cognitive, effet de position en série, loi de proximité) et de les appliquer en phase de construction des interfaces, en particulier pour les développeurs front-end.

 

Un goût pour la résolution de problèmes

Au-delà de la création, la part de résolution des problèmes est inhérente au rôle. En effet, une fois le site créé, les développeurs doivent permettre aux autres équipes de l'utiliser pour publier du contenu, ce qui signifie développer de nouvelles solutions pour leur donner une liberté suffisante et corriger les erreurs. Le premier élément crucial pour pouvoir traiter efficacement les requêtes ou tickets liés à des bugs consiste à s'approprier le problème, et a pouvoir le reformuler de manière claire et précise, sans qui il sera impossible de trouver une solution. Lorsqu'il n'y a pas de système de tickets, il appartient au développeur de poser les questions suffisantes pour la collecte d'informations, et de trier et prioriser les différentes requêtes.

Ensuite, avant de coder, il faudra s'assurer d'avoir établi un plan d'action, de découper en problèmes simples. En effet le problème initial, soulevé par un autre membre de l'entreprise, doit être divisé en plusieurs sous-problèmes, qui devront être corrigés avant d'essayer de recombiner les différentes solutions.

 

Une approche autodidacte

Le monde du web est en perpétuelle évolution, quelle que soit sa formation initiale, un développeur doit donc savoir se former en continu pendant son activité. Certaines situations ne demanderont pas plus qu'une simple recherche, alors que d'autres vont nécessiter une véritable montée en compétences à l'aide de ressources externes (e-learning, tutoriels voire formations complètes). Le moment venu, il est essentiel de se fixer un objectif, qui va demander un apprentissage et une mise en pratique en parallèle afin de bien intégrer les nouvelles connaissances et d'avoir l'occasion d'y revenir pour ne pas perdre la main. Il est important de se donner le temps de maîtriser suffisamment un nouveau concept de programmation avant d'essayer d'en appréhender de nouveaux.

 

Une rigueur dans le travail

Si faire preuve de rigueur est toujours une bonne chose, cela est particulièrement important lors de la saisie de commentaires dans le code, et de manière plus générale dans la consolidation de ressources et de documentation qui permette de poursuivre les travaux engagés pour un autre développeur qui serait amené à poursuivre ou a reprendre un projet en cours, ou bien pour aider le développeur auteur du code original pour retrouver le contexte lors d'une mise à jour éventuelle.

Le testing est également un point qui demande de la rigueur. Tester devient crucial pour garantir un minimum de qualité, et si cela semble prendre du temps, le testing permet au contraire de gagner en temps de développement, en assurant une progression constante, et une résolution progressive des bugs plutôt que de devoir chercher trop tard dans le projet la source des erreurs.

 

Une curiosité sans faille

Le domaine informatique, et en particulier les langages de programmation, sont sujets à des évolutions rapides. Pour répondre au besoin de se former en continu, le développeur web doit pouvoir compter sur une curiosité à toute épreuve. La passion de son métier et la soif d'apprendre sont deux conditions complémentaires extrêmement importantes pour lui permettre d'évoluer à la même vitesse que le secteur dans lequel il exerce.

Fort heureusement, le développeur web est toujours incité à gagner en compétences dans le milieu du web, lui-même riche de ressources pour qu'il se forme sur un grand nombre de disciplines. Ainsi, il y trouvera des tutoriels vidéo ou sous forme d'articles spécialisés qui l'accompagneront tout au long de sa progression.

Pour s'exercer, un développeur web débutant comme confirmé peut s'appuyer sur le travail de ses prédécesseurs. De nombreux développeurs web mettent en effet leurs codes à disposition de tous, via leur blog ou leur chaîne YouTube, avec des explications sur leur démarche.

Des sites spécialisés comme Github ou stackoverflow se font le relais des conseils des développeurs les plus expérimentés. Le milieu du développement web a l'avantage de favoriser le libre partage des connaissances, permettant à tous les débutants, passionnés et curieux de s'y faire une place.

 

Une capacité à travailler en équipe

L'expression claire et distincte du besoin du client est la première nécessité pour laquelle le développeur web, tout comme ses collègues, doit pouvoir compter sur de solides compétences en communication. En phase de développement, il doit être en mesure de communiquer aisément, à l'oral comme à l'écrit, avec la personne ayant recueilli la demande du commanditaire, tout comme avec les autres développeurs de son équipe.

Ses compétences relationnelles lui permettent de fluidifier les échanges lorsqu'il travaille en équipe. Pour obtenir des résultats à l'issue de son travail, le développeur web doit être capable de travailler en étroite collaboration avec ses collègues et, s'il en est chargé, de transmettre des informations précises à ses clients.

À son compte ou responsable de clientèle en parallèle de sa mission de développeur, des compétences de vulgarisation métier seront appréciées. Il s'agit probablement de la compétence la plus difficile à acquérir pour un développeur. Pour autant, celui-ci évoluera d'autant plus rapidement s'il est capable d'expliquer son rôle à quelqu'un d'extérieur au domaine.

Pour aller plus loin, téléchargez ce guide d'introduction aux langages HTML et CSS et découvrez les bases de ces deux langages de programmation. 

Guide d'introduction aux langages HTML et CSS

Publication originale le 26 novembre 2020, mise à jour le 26 novembre 2020

Sujet(s):

Développement web