Financer la création d'une startup nécessite de réunir des fonds plus ou moins importants selon la nature du projet. Pour cela, il existe de nombreuses solutions.

>> Téléchargement : Le modèle de business plan performant pour votre entreprise

Financement de startup, quelles sont les différentes options ?

Dans le domaine de la création d'entreprise, les startups tiennent une place importante. De très nombreux projets fleurissent chaque année. Il faut néanmoins savoir que la startup n'est pas un gage d'une formidable réussite à coup sûr. 90 % des créations de startup se révèlent finalement être un échec. Pour limiter ce risque, il est essentiel de s'appuyer sur de bons piliers marketing, mais aussi de trouver la solution de financement la plus adaptée et la moins risquée.

Comment créer un business plan facilement ?

Téléchargez ce modèle gratuit de business plan pour soutenir vos efforts.

Opter pour l'autofinancement pour financer une startup

La solution la plus simple pour financer une startup demeure l'autofinancement ou le bootstrapping. Nombreux sont les fondateurs de startup à utiliser leur capital propre et leur épargne privée pour financer leur projet. Le fait de ne pas recourir à une aide financière extérieure permet de conserver une grande liberté et de ne pas s'endetter. Mais cette solution s'applique essentiellement à des projets dont le coût n'est pas très important. En outre, elle peut conduire à une faillite personnelle.

Startup : recourir à la love money

Autre possibilité pour financer une startup : faire appel à la love money. Il s'agit d'un emprunt effectué auprès de proches, qu'il s'agisse de la famille ou d'amis. Une solution qui présente le grand avantage de ne pas avoir (dans la plupart des cas) à payer des taux d'intérêt. Dans le cas du recours à la love money, il est essentiel de le faire selon des règles précises et de fixer par écrit les modalités de remboursement pour éviter les conflits potentiels.

L'emprunt bancaire, une solution (peu évidente) pour financer une startup

Pour trouver les fonds nécessaires à une création d'entreprise, l'emprunt bancaire est une solution fréquemment utilisée. Pour le financement d'une startup, cette option est envisageable, mais il est important de savoir que la plupart des établissements bancaires rechignent à s'engager dans ce type de projets. En effet, le fort taux d'échec dans le domaine des startups est un frein pour convaincre une banque et obtenir un crédit bancaire classique.

Pour espérer y parvenir, il est essentiel d'avoir établi un plan marketing solide et de présenter un business plan détaillé. Ces deux documents sont d'ailleurs des atouts majeurs pour le financement d'une startup, quel que soit le mode de financement choisi.

Le crowdfunding, un financement dans l'esprit startup

Le crowdfunding est un financement participatif ouvert à tous et qui colle bien avec l'esprit de création et d'innovation d'une startup. Pour faire appel au crowdfunding, il convient de passer par une plateforme spécialisée et de lancer une campagne de financement. Il s'agit d'une collecte en ligne qui doit être effectuée dans un certain délai. En cas de succès, le financement de la startup est assuré. À noter que le crowdfunding peut prendre plusieurs formes. Il peut s'agir d'un don sans contrepartie, d'un prêt ou d'une participation au capital de la future société qui permet au contributeur de détenir des actions de la startup. Cette solution demande un grand investissement de la part du porteur de projet qui doit absolument convaincre de la pertinence de son idée.

Faire appel aux business angels pour financer une startup

Les business angels sont des investisseurs professionnels disposant de moyens importants. Ils sont regroupés au sein de la fédération France Angels qui compte environ 5 000 membres. Il s'agit généralement de chefs d'entreprise en activité ou retraités ou de cadres supérieurs qui peuvent investir des sommes importantes pouvant aller de quelques milliers à 500 000 euros. Ces investisseurs, que l'on peut assimiler à des « parrains » pour la nouvelle entreprise, demandent en général à être associés au projet sous forme d'actions. C'est un point essentiel à prendre en compte, car cela peut limiter le pouvoir de décision du créateur de la startup.

Les sociétés de capital-risque peuvent financer une startup

Pour financer une startup, il est possible de se tourner vers les fonds de capital-risque qui regroupent des investisseurs institutionnels ou des fonds dits fiscaux. L'avantage de cette solution, qui consiste en une levée de fonds, réside dans la forte capacité d'investissement dont ils disposent. Si les besoins de financement d'une startup sont importants, les sociétés de capital-risque peuvent se révéler très précieuses. Là encore, ces investisseurs deviennent actionnaires de la société. À noter tout de même qu'ils ont plus souvent tendance à rejoindre un projet déjà sur les rails et ayant démontré sa viabilité, qu'à investir directement dans une création pure de startup.

État, région, BPI et autres solutions de financement de startup

La banque publique d'investissement (BPI) peut intervenir dans le financement d'une startup en collaboration avec la French Tech, que ce soit sous forme d'un don, d'une contribution ou d'un prêt. Il s'agit donc d'un organisme à consulter impérativement. Si la création de l'entreprise nécessite de recruter des employés dès le démarrage de son activité, il est possible d'associer les employés au financement de la startup. À noter enfin que l'État, certaines régions, voire des associations, peuvent dans une certaine mesure s'associer à un projet, mais qu'il s'agit plus d'un complément que d'un véritable financement.

Pour aller plus loi, téléchargez ce modèle gratuit et créez facilement un business plan pour votre entreprise. Nouveau call-to-action

 Créez rapidement un business plan performant pour votre entreprise

Publication originale le 28 mai 2020, mise à jour le 13 juillet 2020

Sujet(s):

Startup