Temps de lecture : 7 min

Avec 700 000 télétravailleurs supplémentaires en France entre 2018 et 2019 dans le secteur privé selon une étude Malakoff Humanis de 2019 relayée par Le Parisien, force est de constater que cette nouvelle organisation du travail se démocratise.

Découvrez la check-list des bonnes pratiques pour les télétravailleurs et les  managers à distance.

Les chiffres sur le télétravail en France confirment cet essor. Ce dernier se vérifie également au niveau mondial, ce qui semble découler du développement des technologies de l'information et de la communication qui proposent des solutions sans cesse améliorées de messageries instantanées, de visioconférences ou encore de webinaires.

En outre, cette tendance répond au besoin grandissant des individus d'obtenir davantage de liberté et de flexibilité, en vue de stimuler leur créativité et d'améliorer la conciliation de la vie professionnelle avec la vie personnelle.

Quelles sont les bonnes pratiques du télétravail ?

Téléchargez cette check-list gratuite et découvrez les bonnes pratiques pour les télétravailleurs et les managers à distance.

Ainsi, l'article L 1222-9 du Code du travail, modifié pour la dernière fois en 2018, définit le télétravail comme « toute forme d'organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l'employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon volontaire en utilisant les technologies de l'information et de la communication ».

Le travail à distance peut ainsi s'effectuer depuis son domicile ou un espace de coworking tel qu'il en fleurit tant dans les agglomérations. Les rythmes varient, selon la politique de l'entreprise, de quelques jours par mois à une activité 100 % en télétravail ou full remote.

Télétravail : que dit la loi ?

La législation française a évolué depuis une dizaine d'années en vue d'encourager le travail à distance. Dès 2012, la loi Warsmann propose une première définition du télétravail et clarifie les obligations de l'employeur telles que le respect de plages horaires pour contacter le collaborateur en télétravail.

Les ordonnances Macron de 2017 poursuivent l'encadrement législatif du télétravail avec trois nouveautés : la reconnaissance du recours au télétravail occasionnel, de l'accident du travail en situation de télétravail et l'interdiction pour l'employeur de refuser d'accorder le télétravail à un employé alors que son poste le permet.

Enfin, la loi sur le télétravail en vigueur, à travers la dernière version de l'article L 1222-9, instaure la définition susmentionnée qui regroupe désormais les salariés « nomades ». Par ailleurs, elle conditionne le télétravail à la mise en place d'un accord collectif par l'employeur, soumis à l'avis du comité économique et social s'il existe. Cet accord doit notamment préciser les conditions de passage en travail comme lors de la survenue de pics de pollution, et les modalités de contrôle du temps de travail. Il est également rappelé que le télétravailleur bénéficie des mêmes droits qu'un employé travaillant dans les locaux de l'entreprise.

Avantages et inconvénients du télétravail

Le télétravail présente un certain nombre d'avantages et d'inconvénients, peu importe la taille de l'entreprise, son secteur d'activité ou le poste occupé, attestés par différentes études.

Pourquoi faire du télétravail ?

Le travail à distance favorise indéniablement la productivité, en témoigne l'enquête de l'Observatoire du télétravail de 2018, dans laquelle 86 % des salariés déclarent être plus productifs en télétravail. Cette hausse de la productivité est multifactorielle. Tout d'abord, le travail à domicile permet d'économiser le temps précieux passé ordinairement dans les transports, et pouvant parfois atteindre les 2 heures dans certaines agglomérations, pour le dédier totalement ou partiellement à son activité professionnelle.

Au-delà de ce temps de travail supplémentaire disponible, le télétravail permet d'éviter la fatigue occasionnée par les transports. Le télétravailleur commence ainsi sa journée généralement frais et disponible, et non déjà fatigué par le métro surchargé. De plus, l'environnement du travail à domicile offre davantage de calme, sans le risque d'être perturbé ou interrompu par les bruits de l'open space par exemple, et favorise donc la concentration. Enfin, le management à distance repose sur la confiance et incite le collaborateur à prendre plus d'initiatives qu'à l'ordinaire, stimulant sa motivation.

Pour le manager, l'enjeu sera d'adapter ses méthodes de management au travail à distance. Le style de management plutôt autoritaire basé sur le contrôle ne fonctionne pas dans cette configuration et doit laisser place à :

  • Un encadrement collaboratif ou participatif reposant sur la responsabilisation des collaborateurs.
  • Leur montée en compétence pour réaliser une maximum de tâches en autonomie.
  • Une communication fluide favorisant la confiance mutuelle.

Ces pratiques sont bénéfiques, puisqu'elles contribuent à renforcer l'implication et la créativité des télétravailleurs.

Les inconvénients du travail à domicile

Le travail à domicile présente cependant certains inconvénients. Pour le télétravailleur, il s'agit du risque de se sentir isolé. Ce sentiment est partagée par 46 % des sondés dans l'étude Malakoff Humanis de 2020. La bonne entente avec ses collègues étant un facteur de bien-être au travail, une sensation de solitude et d'isolement peut, à terme, impacter la motivation et la productivité. Le recours aux moyens de communication de messagerie instantanée ou de visioconférence ou le télétravail dans un espace de coworking permettent de maintenir ou de créer les contacts.

La difficile tâche d'entretenir la dynamique de groupe revient d'ailleurs au manager. En effet, comme dit précédemment, il doit apprendre à abandonner certains moyens de contrôle ou de cohésion d'équipe désormais impossibles à distance et innover dans sa manière de manager. Cette démarche n'est pas forcément naturelle et peut faire l'objet d'une formation en management à distance.

Créer un espace de télétravail

Lorsque vous débutez le travail à domicile, il est essentiel d'aménager un espace dédié à la fois dans l'objectif d'améliorer votre bien-être en travaillant et de matérialiser la séparation de la vie professionnelle avec la vie privée.

Un environnement calme et agréable

L'environnement de votre bureau doit vous procurer calme, apaisement et chaleur. Tout d'abord, il est préférable de choisir une pièce à l'écart des pièces à vivre, afin d'éviter les perturbations extérieures si d'autres personnes sont présentes dans votre maison ou les distractions comme la télévision ou le grignotage.

Apportez des touches décoratives personnelles afin de vous sentir à l'aise dans cet espace, à l'instar de photos, plantes ou de moodboards qui boostent la créativité. Enfin, la lumière naturelle ayant un effet positif sur le comportement et l'humeur, il est conseillé de placer son bureau proche d'une fenêtre, de préférence en face pour éviter les reflets sur l'écran d'ordinateur.

Un bureau fonctionnel

De même que la pièce, le bureau en lui-même a un rôle significatif dans votre efficacité et votre plaisir à travailler. Celui-ci doit être suffisamment grand et comporter assez de rangements pour que vous puissiez ranger, classer et ordonner le matériel et les documents aisément sans vous laisser envahir.

La chaise doit faire l'objet d'une attention toute particulière puisque votre position assise impacte directement votre santé. Optez pour un siège confortable, avec des accoudoirs et des repose-pieds ainsi qu'un dossier enveloppant. Enfin, il est conseillé de préparer en amont votre poste de travail en listant le matériel et les fournitures nécessaires, bloc-notes, stylos ou encore post-it, et en testant votre connexion internet et vos accès aux réseaux partagés.

Comment faire du télétravail

Le télétravail peut s'avérer très perturbant, puisqu'il bouscule des habitudes de travail très ancrées. Afin de vous adapter au mieux à cette nouvelle configuration, mettez en place quelques bonnes pratiques.

Organiser sa journée entre cadre et souplesse

Structurer sa journée selon un cadre précis et des rituels sont indispensables pour maintenir l'efficacité au travail et entretenir la motivation. Garder la même routine que lorsque vous vous rendez au travail, à savoir l'heure du lever, le petit déjeuner et l'habillage, contribuera par exemple à mettre votre cerveau en « mode travail ».

Par ailleurs, veillez à faire des pauses régulièrement, pendant lesquelles vous déconnectez totalement, en faisant par exemple du sport sur votre pause déjeuner, afin de préserver un bon niveau de concentration.

En parallèle, le télétravail, en améliorant la conciliation de la vie professionnelle avec la vie personnelle, apporte davantage de souplesse dans l'organisation du travail. Ainsi, le cadre défini précédemment doit pouvoir être assoupli lorsque la charge ou l'urgence du travail le demande.

Maintenir la communication avec ses collègues et sa hiérarchie

La principale difficulté relationnelle posée par le télétravail concerne la communication avec ses collègues et sa hiérarchie. Pour contrer le sentiment d'isolement, il est recommandé d'instaurer des rituels conviviaux comme les pauses café virtuelles permettant des discussions personnelles ou des réunions d'équipe en visioconférence pour raviver l'esprit d'équipe.

En outre, une communication régulière avec votre manager afin de partager avec lui vos résultats et synthèses d'activité vous permettra de rester visible et illustrera votre capacité à travailler en autonomie.

4 entreprises pratiquant le télétravail

Pour conclure ce guide du télétravailleur, voici quelques entreprises pratiquant cette organisation du travail à des degrés divers.

Entreprises 100 % télétravail

Certaines entreprises, principalement dans le secteur de la tech, ont fait le pari réussi d'un modèle 100 % télétravail, à l'instar de Automattic et d'O'Clock. Les 1200 collaborateurs d'Automattic, société américaine d'édition de logiciels fondée en 2005, travaillent en full remote dans 75 pays.

Cette configuration est en adéquation avec la culture d'entreprise d'Automattic empreinte de flexibilité, de créativité et de prises d'initiative attendues des collaborateurs, et facilite le recrutement des meilleurs talents quelle que soit leur localisation géographique.

O'Clock, entreprise française créée en 2016 proposant des formations en ligne, a également adopté le 100 % télétravail pour ses 70 salariés. Cette organisation s’accompagne d’un usage quotidien des outils de communication comme Slack et du partage des mêmes méthodes de travail.

Entreprises partiellement en télétravail

D'autres entreprises ont privilégié un modèle hybride avec des postes 100 % télétravail et des postes basés dans leurs locaux, telles que Dell et BCD Travel. Depuis 2013, Dell a lancé le programme Connected workplace dont l'objectif est de faire évoluer les façons de travailler, notamment en termes de lieu de travail.

Enfin, 100 des 270 collaborateurs de la filiale française de BCD Travel, entreprise néerlandaise fondée en 2006 et spécialisée dans le voyage d'affaires, travaillent à temps complet depuis chez eux. Le Directeur des Ressources Humaines a signalé, entre autres effets positifs, la baisse du nombre de jours d'arrêt maladie de 17 %.

Pour aller plus loin, consultez cette chek-list gratuite sur les bonnes pratiques pour les télétravailleurs et les managers à distance.Check-list télétravail

 Check-list du télétravail

Publication originale le 16 juillet 2020, mise à jour le 10 septembre 2020

Sujet(s):

Télétravail