La création d'une newsletter présente de nombreuses facettes. Il faut relire le texte, créer des call-to-action accrocheurs, concevoir un format compatible avec de multiples boîtes de réception et appareils, contourner les systèmes anti-spam et réfléchir à des objets d'e-mail favorisant les clics, tout en veillant à respecter la législation relative aux e-mails.

Créez votre signature d'e-mail avec cet outil gratuit et simple d'utilisation.

S'ajoute à cela une contrainte majeure : il est impossible de corriger d'éventuelles erreurs une fois le message envoyé. Cet article vous fournit une check-list complète afin de vous aider à n'omettre aucune étape lors de l'élaboration de votre newsletter.

Comment créer une newsletter ?

Les 12 étapes ci-dessous vous permettront de créer une newsletter efficace, qui répond à vos objectifs commerciaux ou personnels.

1 - Déterminez l'objectif de votre newsletter

Avant d'entamer la rédaction de votre newsletter, vous devez déterminer avec précision son objectif et savoir comment elle s'intègre dans votre stratégie de contenu. Si votre stratégie est déjà en place, passez à l'étape suivante.

Votre newsletter a-t-elle pour but de vous aider à générer des leads, à obtenir de nouveaux contacts ou encore à augmenter le trafic sur votre site ? Définissez votre objectif et le reste de vos décisions en découleront.

Veillez à ne pas vous focaliser uniquement sur le nombre d'ouvertures. Votre objectif doit plutôt prendre en considération vos ambitions globales pour votre entreprise. Si le taux d'ouverture de vos e-mails peut vous donner une indication des performances de votre newsletter, il n'est toutefois pas le seul chiffre méritant d'être analyser. Voici quelques indicateurs d'e-mail marketing à prendre en compte.

 2 - Rassemblez votre contenu

Une fois le but de la newsletter fixé, le contenu doit être trouvé. Selon l'échéance définie pour l'objectif de votre newsletter et la fréquence de cette dernière, ce travail peut s'effectuer de manière active ou passive. La première méthode consiste à rechercher du contenu qui répond à un besoin spécifique, tandis que la seconde revient à mettre de côté du contenu découvert par hasard mais jugé pertinent.

Une recherche active peut vous faire gagner un temps précieux, surtout si votre newsletter est mensuelle. En effet, en ajoutant des liens à vos favoris tout au long du mois, vous vous épargnerez des heures de recherches fastidieuses.

Quelle que soit l'approche choisie, certaines ressources offrent une mine de contenus potentiels. On peut notamment citer les blogs d'entreprise, les comptes sur les réseaux sociaux, le contenu destiné à générer des leads, les newsletters internes ou encore les documents de formation.

 3 - Concevez un modèle d'e-mail

Il est important d'avoir une idée du design final de votre newsletter avant d'en commencer la rédaction. Vous saurez ainsi exactement de quelle place vous disposez pour promouvoir chaque contenu et vous pourrez ajuster votre texte en conséquence.

L'idée ici n'est pas nécessairement de créer un modèle visuellement inoubliable. Même une newsletter sobre contenant peu de texte peut retenir l'attention. Pour cela, il lui faut être claire et lisible, et comporter des éléments sur lesquels il est facile de cliquer. Votre newsletter doit également être adaptée aux mobiles. D'après des données de 2018, près de la moitié des utilisateurs ont ouvert leurs e-mails sur un appareil mobile, un chiffre bien supérieur aux ouvertures sur ordinateur.

Si l'inspiration manque ou si la conception de modèles n'entre pas dans votre domaine d'expertise, n'hésitez pas à rechercher des modèles prêts à l'emploi, qui vous simplifieront la tâche. Les clients HubSpot ont également à leur disposition une série de modèles pré-conçus dans l'outil E-mail.

 4 - Définissez la taille de votre newsletter

Malheureusement, les dimensions d'une newsletter ne s'ajustent pas automatiquement lors de son envoi. Dans la mesure où chaque personne ouvre ses e-mails via différents appareils et services de messagerie, il peut être difficile de choisir une taille ou une résolution spécifique.

En matière de format de newsletter, la plupart des fournisseurs de messagerie appliquent par défaut une largeur de 600 pixels, avec une marge de 30 pixels sur tous les côtés. Cette mise à l'échelle risque d'altérer votre contenu. Aussi, assurez-vous que le design de votre newsletter est adapté au format universel correspondant à 600 pixels de large.

Pour ce qui est de la hauteur, quelle que soit la longueur de votre e-mail, les clients de messagerie ne déformeront pas son design. Cela étant, vos contacts sont bien moins susceptibles de cliquer sur un lien menant à votre site web si votre e-mail est trop long. Qui plus est, ce dernier pourrait déclencher les filtres anti-spam des clients de messagerie les plus sensibles. En règle générale, veillez à ce que vos lecteurs n'aient pas à faire défiler leur écran pendant plus d'une seconde pour arriver au bout de votre e-mail.

 5 - Ajoutez du contenu dans le corps de votre e-mail

À présent, vous devez insérer du texte et des images dans votre modèle. Il s'agit d'une étape clé, qui demande du temps et de l'attention. Bien que la plupart des gens privilégient la concision afin d'encourager les clics, certains adoptent également la stratégie inverse. Quoi qu'il en soit, pensez à ajouter des images, à condition qu'elles complémentent votre texte.

Votre e-mail doit être édité avec le plus grand soin. Vous pouvez par exemple l'envoyer à l'un de vos collègues pour une seconde relecture. Souvenez-vous : une fois votre newsletter distribuée, il est impossible de corriger les fautes de frappe, contrairement au contenu web.

 6 - Tirez parti des jetons de personnalisation et du contenu intelligent

Les newsletters efficaces sont celles qui semblent avoir été créées spécialement pour le destinataire. En effet, ce sont souvent elles qui engendrent des clics et des partages. Pour personnaliser vos newsletters, procédez comme suit :

  1. Segmentez vos e-mails et choisissez du contenu qui suscitera l'intérêt de l'audience visée.
  2. Ajoutez des jetons de personnalisation. Si votre logiciel marketing prend en charge la personnalisation, le procédé est très simple et pourrait avoir un impact significatif sur vos taux de conversion. Veillez toutefois à ne pas abuser de ces jetons, sans quoi ils risqueraient de s'avérer contre-productifs.
  3. Enfin, tirez parti du contenu intelligent. Celui-ci varie selon l'audience à laquelle il est destiné. Par exemple, dans le cas d'un call-to-action intelligent, vos leads verront un message les incitant à contacter l'un de vos commerciaux, tandis que vos clients seront invités à participer à un événement réservé à votre clientèle. Le contenu intelligent permet ainsi de diffuser le bon message auprès de la bonne personne et de gagner en pertinence.

 7 - Choisissez l'objet de votre e-mail et votre nom d'expéditeur

Bien que les préférences d'une audience varient d'une personne à l'autre, HubSpot a constaté qu'un champ d'expéditeur qui contient un véritable nom entraîne une augmentation du nombre d'ouvertures et de clics. Essayez de conduire un A/B test afin de voir si cette tactique fonctionne aussi pour vous. Quel que soit votre nom d'expéditeur, assurez-vous qu'il est reconnaissable pour éviter toute confusion de la part des destinataires.

Les objets, quant à eux, sont un peu plus complexes. De nombreuses bonnes pratiques peuvent vous aider à créer un titre incitant au clic, notamment créer un texte court et immédiatement présenter une proposition de valeur qui interpelle. Néanmoins, il existe également d'excellents e-mails marketing qui se contentent d'une ligne d'objet simple. Aussi, servez-vous des meilleures pratiques comme point de départ, puis réalisez vos propres A/B tests pour identifier ce qui résonne auprès de votre audience.

 8 - Pensez au texte alternatif et au texte brut

Votre e-mail est bientôt prêt, mais il reste encore deux éléments à ne pas négliger : le texte alternatif et le texte brut.

Le premier apparaît lorsqu'une image ne s'affiche pas. Étant donné que certains fournisseurs de messagerie ne chargent pas correctement les images, vous devez préparer un texte alternatif pour que vos lecteurs sachent ce que vos éléments visuels représentent. À défaut, si vous utilisez une image comme CTA, vos taux de conversion seront certainement affectés.

Par ailleurs, certains clients de messagerie n'affichent pas correctement le code HTML. Dès lors, faites en sorte que votre newsletter reste attrayante lorsqu'elle est présentée sous forme de texte brut. Il doit être facile de cliquer sur les liens, et le sujet de l'e-mail doit être clair même sans photos.

 9 - Assurez-vous que vos e-mails respectent les lois en vigueur

Avant d'envoyer vos e-mails, vérifiez qu'ils ne soulèvent aucun problème d'ordre juridique, notamment au regard du Règlement général sur la protection des données (RGPD).

Adopté en Europe en 2018, le RGPD est une loi exhaustive portant sur la protection de la vie privée. Ce règlement oblige notamment les marketeurs à n'envoyer des newsletters qu'aux personnes qui ont manuellement accepté de les recevoir. Autrement dit, vous ne pouvez pas automatiquement inscrire les visiteurs de votre site à votre newsletter si ces derniers vivent en Europe. Tout abonnement doit résulter d'une décision délibérée de la part de l'utilisateur.

 10 - Testez différents navigateurs et fournisseurs de messagerie

Tous les fournisseurs de messagerie n'interprètent pas le code des e-mails de la même façon. Par exemple, une newsletter pourra s'afficher normalement dans Gmail, mais être illisible dans Outlook. C'est la raison pour laquelle il vous faut tester vos e-mails dans les navigateurs et clients de messagerie les plus populaires. Si vous utilisez HubSpot, vous pouvez tester la compatibilité de votre newsletter avec différents fournisseurs.

 11 - Envoyez votre newsletter

Une fois que vous avez vérifié que tous vos destinataires se sont inscrits à votre newsletter et que votre e-mail comporte tous les éléments réglementaires requis, envoyez-le puis patientiez le temps de recevoir les données qu'il va générer.

 12 - Analysez les données et répétez l'opération

Après quelques jours, vous avez recueilli des données. Analysez les performances de votre newsletter au regard des objectifs que vous avez fixés lors de la première étape. Identifiez les sections de votre e-mail qui ont généré le plus grand nombre de clics et celles qui ont le plus contribué à votre objectif. Si vous disposez d'analytics en boucle fermée, cette analyse devrait être relativement simple. Vous aurez alors les informations nécessaires pour améliorer votre newsletter avant le prochain envoi.

La signature présente dans vos e-mails permet de renforcer l'identité de votre marque et d'interagir davantage avec vos destinataires. Utilisez cet outil gratuit pour créer votre signature et celle de tous les membres de votre équipe.

Signature-Generator

 Créez votre signature d'e-mail gratuitement

Publication originale le 23 octobre 2019, mise à jour le 23 octobre 2019

Sujet(s):

E-mail marketing