Gestion de configuration pour DevOps : qu'est-ce que c'est ?

Télécharger le guide d'introduction HTML et CSS
Justine Gavriloff
Justine Gavriloff

Publié :

À l'heure de la dématérialisation des données et de la communication digitale, la réussite d'une entreprise dépend aussi de la qualité de son réseau informatique interne. Les différentes applications et différents systèmes exigent une gestion minutieuse et pointue par l'équipe DevOps pour garantir la continuité de l'activité de façon optimale et surtout sans pertes financières liées à des problèmes d'adaptation. La gestion de configuration s'avère d'autant plus importante que le projet et l'infrastructure de l'entreprise sont complexes.

gestion de configuration

Téléchargement  >> Guide et modèles pour construire l’arborescence de son site web

 

 

Fonctionnement du configuration management

La première étape de la gestion de configuration consiste à rassembler les données de configuration de chaque application et plus généralement du réseau. Les clés de chiffres et les mots de passe sont alors identifiés, coder et stocker en toute sécurité. Les données de configuration sont ensuite intégrées dans un fichier de dépôt central qui conserve la version unique de confiance. Puis, l'informaticien élabore une configuration de base conforme comprenant l'environnement de production fonctionnel permettant la réalisation des opérations sans erreurs. L'organisation doit alors mettre en œuvre un système de gestion de version et établir un dépôt de données de configuration. Les changements de la configuration sont par la suite étudiés et acceptés par les parties prenantes lors des audits. Ceux-ci assurent une perception optimale et un engagement responsable autour des modifications opérées.

 

Quelle est l'importance de la gestion de configuration ?

La gestion de configuration n'a pas toujours été une priorité pour les informaticiens. Pourtant sans elle, le moindre changement informatique impacte tout l'environnement de l'entreprise. Indispensable dans l'analyse des causes racines, la résolution immédiate de dysfonctionnements et dans le développement des fonctionnalités, elle garantit l'actualisation du système en anticipant les bugs et risques de sécurité.

Aujourd'hui, les DevOps et Agile utilisent en effet un grand nombre d'applications et de systèmes. Il est nécessaire d'en faire une maintenance régulière et méticuleuse permettant de prévenir les problématiques fort coûteuses et chronophages pour l'entreprise.

Les erreurs de configuration représentent la première cause d'incidents de sécurité sur les plateformes facilitant la gestion des applications distribuées et conteneurisées. Ces incohérences au sein du système informatique occasionnent des ralentissements, des écarts, des pannes, des problèmes de sécurité et de conformité.

Afin de supprimer ces risques, il faut gérer et formaliser de façon précise la documentation, la maintenance, les changements et le contrôle. La configuration doit être explicite et cohérente pour chaque utilisateur dans les environnements DevOps.

La gestion de la configuration offre une visibilité des systèmes et des services propice au développement et à la maintenance des applications. Elle permet d'analyser de manière simple l'environnement de production et sa correspondance avec celui de test. En cas de panne, elle restaure également le système ou 'invalide une configuration.

 

6 pratiques pour une bonne gestion de configuration

 

Suivre les changements de configuration

Il est nécessaire de suivre les évolutions de configuration de manière continue et en temps réel. Suivre manuellement chaque appareil n'est pas réalisable avec un environnement réseau trop étendu. Des outils permettent alors de notifier les changements immédiatement. Les informaticiens savent automatiquement les modifications survenues, à quel le moment et par quel individu. Ils sont ainsi à même de réagir et de mettre en place des solutions adaptées pour garantir la continuité du système.

 

Contrôler l'accès basé sur les rôles

Dans les entreprises, les informaticiens doivent faire preuve d'autorité et de contrôle vis-à-vis des interventions des différents utilisateurs. En effet, un contrôle d'accès basé sur les rôles détermine qui peut faire quoi sans mettre en péril la fonctionnalité du réseau. L'administrateur ayant repéré une modification peut soit l'accepter, soit la refuser en fonction des autorisations accordées pour intervenir sur le système. Autrement dit, des pouvoirs similaires ne doivent pas être accordés à plusieurs personnes du réseau, au risque d'occasionner des modifications de configuration non autorisées ou inutiles.

 

Comparer les configurations

Un dysfonctionnement du réseau peut avoir lieu lors de la modification ou de l'ajout d'un fichier de configuration. Dans ce cas, les informaticiens vérifient chaque ligne de chaque configuration pour trouver l'erreur. Il est alors préférable d'utiliser la comparaison de configuration parallèle. Les informaticiens analysent donc les paramètres ou les versions des appareils pour voir les lignes modifiées ou ajoutées. Une configuration instable du réseau peut également être comparée à la stable.

 

Étiqueter les versions de la configuration

Afin de retrouver la dernière version de la configuration ou la version de base, il faut étiqueter ces différentes variantes. L'étiquetage est utilisé principalement dans les entreprises disposant de réseaux importants, car ceux-ci subissent de nombreuses modifications et dans de courts laps de temps. L'étiquetage permet alors de retrouver plus facilement les versions de configuration que l'informaticien recherche, de les appliquer pendant un temps d'arrêt ou immédiatement.

 

Restaurer immédiatement une version précédente de configuration

Il est important d'avoir un réseau efficace avec peu de temps d'arrêt, surtout pour les réseaux de grandes entreprises. Sans cela, elles risquent de perdre de l'argent et voir leur réputation gravement impactée. Les informaticiens utilisent une fonction de restauration pour revenir à une version plus ancienne ou à celle de base lorsque la modification ne convient pas.

 

Utiliser les bons logiciels

Parmi la panoplie de logiciels à disposition, il y a ceux qui servent à déterminer les paramètres, concevoir les systèmes, contrôler le bon fonctionnement, respecter les paramètres de base. Ces outils suivent en temps réel l'utilisation des applications et les services afin d'y apporter en cas de nécessité une correction immédiate. Ils permettent en outre de créer une hiérarchie pour la mise en œuvre des actions correctives et les valider. Ces logiciels sont également utilisés pour automatiser les systèmes dans le cadre de l'intégration continue par exemple.

 

Le guide pour construire l'arborescence de votre site web

Découvrez les méthodes et les modèles à suivre pour organiser vos contenus.

  • Enjeux de l'arborescence
  • Processus en 5 étapes
  • Outils de conception
  • Analyse de performance
En savoir plus

    Télécharger

    Tous les champs sont obligatoires.

    Merci d'avoir soumis le formulaire

    Cliquez sur le lien pour accéder au contenu en tout temps

     

    3 outils de gestion de configuration

    Git, un système de contrôle de versions open source, permet d'étudier les changements de code. Ajouter des données de configuration simultanément au code dans un dépôt Git donne une vue d'ensemble du contrôle de version du projet. Cette solution offre une gestion générale des configurations. De multiples outils de gestion des configurations peuvent être emmagasinés dans un dépôt Git pour utiliser le contrôle de version Git.

    Ansible, une solution d'automatisation informatique, soulage les informaticiens alors plus libres d'effectuer d'autres tâches moins chronophages. Cette solution permet de concevoir simplement les processus complexes. Outil au service d'une gestion d'ensemble de l'infrastructure, ses notifications intégrées fournissent des informations sur l'état de l'automatisation. Il autorise également l'exécution de tâches simples par différents groupes d'hôtes ou opérateurs.

    CFEngine, un framework de gestion de configuration disponible en tant que logiciel open source et commercial, permet une gestion des tâches critiques en toute sécurité. Il détermine l'état et la configuration de l'infrastructure informatique d'une part. Et d'autre part, il rend possible l'automatisation des mises à jour et des modifications de chaque élément du système informatique. Les agents autonomes s'exécutent alors sur chaque ligne de l'infrastructure.

     

    Pour aller plus loin, découvrez comment organiser et hiérarchiser tous vos contenus en téléchargeant le guide pour construire l'arborescence de son site web ; ou découvrez l'outil de monitoring de site web.

    New call-to-action

    Sujets : DevOps

    Articles recommandés

    Apprendre à différencier et utiliser ces langages de programmation.

      CMS Hub is flexible for marketers, powerful for developers, and gives customers a personalized, secure experience

      START FREE OR GET A DEMO