L'avantage absolu fait partie des concepts qui définissent la politique économique d'un pays à l'échelle du marché international. Le choix de cette politique est motivé par la supériorité et donc l'intérêt d'un pays ou d'une entreprise à augmenter la production d'un produit ou service particulier par rapport à ses pairs.

>> Téléchargement : Modèles d'analyse concurrentielle  

 

Qu'est-ce que l'avantage absolu ?

L'avantage absolu désigne la capacité d'une entreprise, d'un pays ou d'un individu à produire un bien en plus grande quantité par rapport aux autres avec un nombre de facteurs de production égal, voire moindre. Par exemple, un producteur dispose d'un avantage absolu s'il peut créer la même quantité d'un bien à un coût inférieur et en utilisant un volume moins important de matières premières ou encore grâce à un processus plus efficace que ses concurrents. Cette théorie illustre la performance de la productivité d'un pays ou d'un individu pour un bien ou un service particulier au regard des capacités des autres acteurs du marché. Ce peut être en raison des ressources disponibles ou utilisées : technologie, temps, capital, qualification de la main-d'œuvre, etc.

L'avantage absolu sert de base de comparaison entre entreprises, pays ou individus en fonction du nombre de ressources et de facteurs de production utilisés pour la fabrication d'un produit ou l'offre d'un service.

Bénéficier d'un avantage absolu dans la production d'un bien sous-entend non seulement une production en grande quantité, mais également et de fait, une capacité d'exportation pour accroître ses profits et pouvoir à son tour s'approvisionner en biens ou services à un coût plus compétitif. Si chacun des pays disposant d'un avantage absolu produit et exporte sa production, une dynamique d'échanges se crée, et c'est ce qui régit encore aujourd'hui le commerce international.

 

Origine de la théorie de l'avantage absolu

L'avantage absolu est un concept qui a été introduit en 1776 par Adam Smith dans son livre « La richesse des nations » et qui constitue une des bases de l'économie et du commerce international. Dans cet ouvrage, l'économiste met en lumière l'intérêt de la spécialisation d'un pays dans un bien ou service en raison de sa productivité. Le cercle vertueux de cette compétitivité économique des pays induit une circulation des biens et services entre nations à un faible coût et assoit l'équilibre du système du commerce international.

La théorie de l'avantage absolu explique donc le mécanisme de l'offre et de la demande du marché entre pays en fonction de la compétitivité de chacun dans la production d'un bien ou d'un service particulier. Le concept développé par Adam Smith démontre et prouve l'enjeu de la spécialisation dans l'internationalisation des échanges entre pays – l'objectif du commerce international reposant sur l'échange de biens optimisés en vue d'un gain mutuel. D'après Adam Smith, cet enrichissement mutualisé constitue la source principale de la « richesse des nations ».

10 modèles d'analyse concurrentielle

SWOT, Battle Card, Mapping concurrentiel... Téléchargez ces modèles en format Google Doc pour définir votre stratégie concurentielle

Les caractéristiques de l'avantage absolu

Selon Adam Smith, la spécialisation et la division du travail constituent une source de croissance économique incontestable, permettant aux pays et aux entreprises non seulement d'améliorer la quantité et la qualité de leur production, mais également de s'approvisionner auprès d'autres pays producteurs d'avantage absolu, et ce, à moindre coût.

La théorie de l'avantage absolu s'applique donc à tous les acteurs du marché. En effet, chaque pays dispose d'un créneau compétitif qu'il a tout intérêt à développer pour écouler sa production en échange de l'importation de produits pour lesquels il ne bénéficie pas de cet avantage absolu. En se concentrant sur les secteurs pour lesquels il monopolise le plus d'atouts et de parts de marché, il pourra ainsi grâce aux économies d'échelle réalisées dans cette spécialisation, dégager du profit pour acquérir les produits dont il n'est pas en mesure d'assurer lui-même la production dans des conditions de rentabilité similaires.

D'après Adam Smith, l'équilibre de l'offre et de la demande dépend de l'échange de ces avantages absolus entre pays. Le commerce, la spécialisation et la division du travail permettent aux entreprises et aux individus ayant des avantages absolus différents de tirer plus d'avantages et de profits que s'ils produisaient tout ce dont ils ont besoin de façon autarcique. Le commerce se base sur l'échange, et seuls ceux en mesure d'y participer seront gagnants, les autres courent le risque de se retrouver isolés.

Et c'est là que réside la limite de la théorie de l'avantage absolu. En effet, qu'en est-il des pays ne disposant d'aucun avantage absolu ? Sont-ils condamnés à l'isolement sur la scène internationale, à l'appauvrissement et à la crise économique ? L'économiste David Ricardo nous fournit une réponse avec sa théorie des avantages comparatifs. Sa vision plus globale du jeu du marché démontre que même les pays dépourvus d'avantage absolu ont tout intérêt à entretenir des relations commerciales. Pour se distinguer et tirer profit d'un créneau, ils doivent se spécialiser dans la production du produit ou service pour lequel ils sont le plus compétitifs sur le marché international.

 

Quelle est la différence entre avantage absolu et avantage comparatif ?

L'avantage absolu et l'avantage comparatif sont deux théories qui occupent une place importante dans les domaines de l'économie et du commerce international. Bien qu'exerçant une grande influence sur la façon dont les pays, les entreprises et les individus consacrent leurs ressources disponibles à la production de biens spécifiques, ces concepts diffèrent l'un de l'autre. Alors que l'avantage absolu se réfère à la supériorité d'une entité par rapport à une autre pour la production d'un bien, l'avantage comparatif prend en compte la notion de coût d'opportunité et la diversification.

L'avantage absolu est une théorie qui décrit une situation dans laquelle un producteur fabrique de gros volumes et à une meilleure qualité pour un profit plus important que ce qu'une autre entité concurrente peut réaliser. L'avantage absolu porte donc son attention sur l'efficacité de la production d'un bien en particulier. Cela permet aux entreprises, aux pays et aux individus d'éviter de produire des biens ne suscitant pas ou peu de demandes.

Quant à l'avantage comparatif, il opte pour une vision plus globale des capacités de production d'une entité. De l'avantage absolu, il distingue la diversification compétitive, offrant aux entreprises et aux pays la possibilité de produire des biens variés avec des ressources limitées. Il introduit donc l'analyse des coûts d'opportunité comme facteur d'analyse pour choisir quelle production parmi toutes celles qu'il est en mesure d'assurer s'avérera la plus rentable en termes de PIB – produit intérieur brut mesurant la richesse d'un pays – et de RNB – revenu national brut par habitant. De plus, selon David Ricardo, chaque entreprise, pays et individu doit non seulement exporter le bien dans lequel il est le plus productif, mais également promouvoir et exporter les biens ou secteurs qui sont plus productifs par rapport aux autres.

 

4 exemples d'avantages absolus

 

Le Portugal et l'Angleterre

 

En se conformant aux hypothèses d'Adam Smith, l'exemple des productions de vin et de draps au Portugal et en Angleterre est très souvent repris pour illustrer l'avantage absolu.

Supposons qu'au Portugal, il faille 100 travailleurs pour produire une unité de drap et 40 pour produire une unité de vin alors qu'en Angleterre, le nombre nécessaire de travailleurs est de 30 personnes pour la production d'une unité de drap et de 60 travailleurs pour la production d'une unité de vin.

On en déduit alors que le Portugal détient un avantage absolu dans la production de vin par rapport à l'Angleterre puisque la fabrication d'une unité de vin nécessite moins de travailleurs au Portugal qu'en Angleterre.

Quant à l'Angleterre, elle tire son avantage absolu sur le Portugal dans la production de draps. En effet, celle-ci a besoin de moins de travailleurs par rapport au Portugal pour fabriquer une unité de drap.

 

Le Brésil et l'Union africaine

Autre illustration de la théorie de l'avantage absolu. Prenons le Brésil et l'organisation regroupant une cinquantaine d'états africains, l'Union africaine. Un travailleur brésilien produit 4 voitures en un mois, tandis qu'un travailleur africain en produit une seule. De son côté, ce dernier fabrique 60 paires de tongs par mois, alors que le producteur brésilien en produit 25. Le Brésil dispose donc d'un avantage absolu dans la production de voitures et l'Union africaine dans la confection de tongs.

 

L'Arabie Saoudite

L'Arabie Saoudite est aussi un bon exemple de pays détenant un avantage absolu sur la production de pétrole grâce à sa richesse topographique et de fait à son faible coût d'extraction, d'où sa position de leader parmi les fournisseurs de l'OPEP.

 

La Colombie

La Colombie se distingue par un avantage absolu de sa production de café par rapport aux autres pays en raison de facteurs climatiques favorables et d'une main-d'œuvre bon marché.

 

Pour aller plus loin, télécharger ces modèles d'analyse concurrentielle et étudiez votre marché pour vérifier la viabilité de vos projets.

Modèles d'analyse concurrentielle

Publication originale le 20 septembre 2022, mise à jour le 20 septembre 2022

Sujet(s):

Analyse concurrentielle