Avec des levées de fonds atteignant 5 milliards d'euros en 2019, la French Tech se porte bien. Certaines startups françaises se montrent particulièrement prometteuses et se développent rapidement en Europe et dans le reste du monde. Voici 10 exemples de jeunes pousses attractives, dynamiques et innovantes, à suivre en 2020.

Créez rapidement un business plan performant pour votre entrepriseLes startups françaises à suivre

  • Blade
  • Brut
  • Ornikar
  • Angell Bike
  • Lydia
  • Qare
  • Qonto
  • Swile
  • Klaxoon
  • Meero

Blade

Blade a été fondée en 2015 par Emmanuel Freund, Stéphane Héliot et Asher Kagan. Cette société se spécialise dans le cloud computing. Elle permet de bénéficier des performances d'un ordinateur à distance via la plateforme Shadow ou la Shadow Ghost, un terminal. Il est ainsi possible de jouer à des jeux récents avec un vieil ordinateur ou sur un téléviseur. En 2019, Blade a réalisé une levée de fonds de 30 millions d'euros et a noué un partenariat avec OVHcloud, également spécialisée dans les services de cloud computing. La startup s'impose ainsi comme la concurrente de Stadia de Google, de Playstation Now de Sony et de GeForce Now de NVIDIA.

site web blade

Brut

Brut est un média en ligne lancé en 2016 par Renaud Le Van Kim, Laurent Lucas et Guillaume Lacroix. Avec des contenus diffusés essentiellement sur les réseaux sociaux, Brut cible les jeunes possesseurs de smartphones et concurrence d'autres acteurs comme le média américain BuzzFeed. Le média revendique 1 000 vidéos par mois et une audience cumulée d'un milliard de vues en septembre 2019. En 2017, Brut se lance aux États-Unis et espère accélérer son développement sur ce marché grâce à une levée de fonds de 40 millions de dollars. Le média est également présent en Chine, en Inde ou encore au Mexique. Il signe en 2019 un partenariat avec Facebook pour produire des vidéos Facebook Watch.

site web brut

Ornikar

La startup Ornikar a été créée en 2013 pour permettre de passer son permis de conduire à moindre coût. Elle propose une gamme d'outils en ligne pour étudier le Code de la route et fait appel à des moniteurs auto-entrepreneurs pour les leçons de conduite. Dirigée par Benjamin Gaignault et Flavien Le Rendu, Ornikar emploie 110 personnes. Elle revendique 300 % de croissance par an et 20 % du marché du permis de conduire. Elle a réalisé une levée de fonds de 35 millions d'euros en 2019 et souhaite se diversifier en proposant des véhicules en location et des assurances à ses clients, une fois le permis de conduire obtenu.

site web ornikar

Angell Bike

Lancé par l'entrepreneur Marc Simoncini (Meetic, Sensee, Heroïn), Angell Bike est un vélo électrique intelligent. Il est doté d'une autonomie de 70 km et d'une batterie de moins de 2 kg qui se recharge en moins de deux heures. Son « cockpit » permet notamment de verrouiller le vélo et de sécuriser son utilisation. Autour de ce projet, Marc Simoncini souhaite démarrer un écosystème de solutions innovantes pour la mobilité. Il estime en effet que les voitures à moteur thermique auront disparu d'au moins une grande ville européenne d'ici 2025. Angell est commercialisé dès 2020 en France, en Angleterre, en Allemagne, en Belgique, en Italie et en Espagne à un tarif de 2 690 €.

site web angell bike

Lydia

Créée en 2011 par Cyril Chiche et Antoine Porte, Lydia Solutions est l'entreprise à l'origine de l'application Lydia. Lancée en 2013, celle-ci propose notamment des solutions de remboursement, de cagnotte en ligne et de paiement via smartphone. En 2017, Lydia s'est lancée à l'assaut des marchés européens (Espagne, Irlande, Allemagne, Portugal, Royaume-Uni) tout en nouant des partenariats avec des enseignes de distribution. En 2020, cette FinTech française a réalisé une levée de fonds de 40 millions d'euros et enregistre plus de 110 000 nouveaux utilisateurs chaque mois. La même année, Lydia intègre la French Tech 120, un écosystème administré par le gouvernement français qui comprend les 120 startups françaises les plus prometteuses.

site web lydia

Qare

Plateforme de téléconsultation, Qare a été lancée en 2017 par Nicolas Wolikow. Soutenue par Kamet Ventures, un fonds d'investissement d'Axa, elle a levé 8,5 millions d'euros de fonds en 2017, puis 30 millions d'euros en avril 2019 avant de racheter Doctopsy, une plateforme permettant de consulter un psychiatre en ligne, pour 2 millions d'euros. 80 000 téléconsultations ont été réalisées en 2019. La même année, Qare a signé un partenariat avec Jeunes Médecins, pour aider les professionnels en début de carrière à s'installer. Travaillant avec plus de 400 médecins en 2020, elle souhaite atteindre le chiffre de 15 000 praticiens collaborateurs d'ici 2021 et devenir le fer de lance de la téléconsultation en France.

site web qare

Qonto

Créée en 2016, Qonto est une banque en ligne fondée par Steve Anavi et Alexandre Prot. Elle se concentre sur les services aux entrepreneurs (micro-entrepreneurs, professions libérales, SAS/SASU ou encore associations). En 2019, elle était déjà présente en France, en Espagne, en Italie et en Allemagne. En 2020, Qonto annonce une levée de fonds de 104 millions d'euros. En parallèle, la néo-banque projette de passer de 200 à 300 salariés et de doubler sa clientèle (65 000 clients début 2020). Pour suivre cet objectif, elle lance notamment une nouvelle carte bancaire premium pour les professionnels, la carte X, qui supprime les frais de change à l'étranger. Qonto souhaite par ailleurs obtenir le statut d'établissement de crédit.

site web qonto

Swile

Fondée en 2017 sous le nom de Lunchr, cette startup montpelliéraine propose la dématérialisation des titres-restaurant sur une carte Mastercard. Elle a désormais l'ambition de révolutionner la vie en entreprise avec l'application Swile, contraction de « Smile at Work ». Celle-ci inclut des outils comme le partage d'addition, la cagnotte en ligne ou la création d'événements, sans abandonner les titres-restaurant. En 2019, l'entreprise de 200 salariés a réalisé une levée de fonds de 30 millions d'euros. Avec un déploiement à l'international, son dirigeant Loïc Soubeyrand projette une multiplication du chiffre d'affaires par deux en 2020. À noter que Swile est déjà utilisée par 7 500 entreprises, ce qui représente environ 200 000 salariés.

site web swile

Klaxoon

L'entreprise Klaxoon propose une gamme d'applications pour l'organisation et le déroulement des réunions professionnelles ou la gestion de projet. Son but est d'améliorer la productivité des réunions de travail, en renforçant notamment l'engagement des collaborateurs et en aboutissant à la prise de décisions. Fondée à Rennes en 2014 par Matthieu Beucher, Klaxoon entre en 2019 dans le Next40, la liste des 40 jeunes entreprises françaises les plus prometteuses. En décembre 2019, l'entreprise a ouvert un espace de 500 m2 à Paris, le « Klaxoon Store » pour renforcer son attractivité et familiariser le public avec ses solutions. La startup revendique aujourd'hui 220 salariés et 3 000 clients. Elle a également ouvert des bureaux à Boston et à New York.

site web klaxoon

Meero

Fondée en 2016, Meero met en relation les photographes avec les entreprises. Elle propose un ensemble de solutions pour les photographes (outils de gestion de l'activité, missions) et pour les clients (photos et vidéos à prix attractifs et disponibles en moins de 24 heures). Cette startup a accédé au statut de licorne en réalisant la plus grosse levée de fonds de l'année 2019 (plus de 230 millions d'euros). Son créateur, Thomas Rebaud, a pour sa part reçu le prix EY d'Entrepreneur de l'année 2019. L'entreprise poursuit son développement, avec de nouvelles implantations à Tokyo, Singapour ou encore Los Angeles. En 2020, elle revendique 150 000 photographes et élargit son offre au BtoC avec la photo de mariage.

site web meero

Pour aller plus loin, téléchargez ce modèle de business plan gratuit  pour start-ups pour soutenir vos efforts dans votre projet.Business plan pour les start-ups

 Créez rapidement un business plan performant pour votre entreprise

Publication originale le 4 juin 2020, mise à jour le 02 juillet 2020

Sujet(s):

Startup