Avec des levées de fonds dépassant les 5 milliards d'euros en 2020, la French Tech se porte bien. Certaines start-ups françaises se montrent particulièrement prometteuses et se développent rapidement en Europe et dans le reste du monde.

Voici 10 exemples de jeunes pousses attractives, dynamiques et innovantes à suivre en 2021.

>> Téléchargement : Le modèle de business plan performant pour votre entreprise

Iziwork

Iziwork est une plateforme RH digitale créée en 2018 par Mehdi Tahri, ancien d'Amazon, et Alexandre Dardy, qui a travaillé chez Alibaba. Aujourd'hui, 9 demandeurs d'emploi sur 10 font leurs recherches sur Internet et pourtant moins d'une mission sur 10 passe par le digital.

Sur Iziwork, en seulement quelques clics, le demandeur d'emploi peut créer son profil, importer son CV et indiquer ses disponibilités. Grâce à l'intelligence artificielle, la plateforme analyse l'ensemble des offres disponibles et lui propose celles les plus en adéquation avec son profil. Dans 95 % des cas, la personne en recherche d'emploi se voit proposer une mission dans les 4 heures après son inscription.

En janvier 2021, la start-up française a annoncé avoir obtenu une levée de fonds de 35 millions d'euros auprès de Cathay Innovation et Bpifrance, ce qui porte le total de levées de fonds d'Iziwork à 55 millions d'euros depuis sa création.

startup Iziwork

Comment créer rapidement un business plan performant pour votre entreprise ?

Téléchargez ce modèle gratuit et créez rapidement un business plan performant pour votre entreprise.

 

Bodyguard

Bodyguard est une solution de modération pour protéger les personnes des contenus haineux publiés en ligne. Créée en 2017 par Charles Cohen, cette application contre le cyberharcèlement a remporté le trophée « For Democracy 2020 » lors des Talent Awards, qui récompensent les meilleures start-ups de la French Tech.

Son algorithme est en mesure d'analyser et de reconnaître les commentaires et mentions reçus sur les réseaux sociaux Twitter, YouTube, Instagram et Twitch. S'ils sont jugés à caractère injurieux par l'application, ils sont immédiatement masqués ou supprimés. Bodyguard a réussi à lever 2 millions d'euros de capitaux en juin 2020 auprès de fonds tels que Starquest Capital, Kima Venture ou Plug and Play.

startup Bodyguard

Cityscoot

Cityscoot est une start-up française créée en 2014 par Bertrand Fleurose. Son application propose des scooters électriques en libre-service à Paris, Nice, Milan et Barcelone. Téléchargeable sur smartphone, elle permet la réservation en un simple clic d'un scooter électrique, sans borne, sans pollution et sans bruit. Le Cityscoot est verrouillé ou déverrouillé à l'aide d'un code reçu à la réservation et le paiement se fait à la minute sans engagement ni abonnement.

L'entreprise française vient de boucler une nouvelle levée de fonds de 23,6 millions d'euros auprès d'Allianz France, de Demeter, du groupe RATP et de la Banque des Territoires. Ce financement vient s'ajouter aux 15 millions et 40 millions d'euros déjà obtenus en 2016 et 2018, respectivement.

startup Cityscoot

Brut

Brut est un média en ligne lancé en 2016 par Renaud Le Van Kim, Laurent Lucas et Guillaume Lacroix. Avec des contenus diffusés essentiellement sur les réseaux sociaux, Brut cible les jeunes possesseurs de smartphones et concurrence d'autres acteurs comme le média américain BuzzFeed. La plateforme revendique 1 000 vidéos par mois et une audience cumulée d'un milliard de vues en septembre 2019.

En 2017, Brut s'est lancé aux États-Unis et accélère son développement sur ce marché grâce à une levée de fonds de 40 millions de dollars. Il a signé en 2019 un partenariat avec Facebook pour produire des vidéos Facebook Watch.

En 2021, Brut a annoncé un financement de Série C de 75 millions de dollars et l'entrée au capital de Lupa Systems, Artemis, Orange Ventures et Tikehau Capital. Il revendique être le média en ligne numéro un en Inde et continue son essor en Afrique francophone et en Amérique latine.

Startup Brut

Ornikar

La start-up Ornikar a été créée en 2013 pour permettre de passer son permis de conduire à moindre coût. Elle propose une gamme d'outils en ligne pour étudier le Code de la route et fait appel à des moniteurs auto-entrepreneurs pour les leçons de conduite.

Dirigée par Benjamin Gaignault et Flavien Le Rendu, Ornikar emploie 140 personnes. Elle revendique 300 % de croissance par an et 20 % du marché du permis de conduire. Elle a réalisé une levée de fonds de 35 millions d'euros en 2019 afin de se diversifier et de proposer des véhicules en location et des assurances à ses clients, une fois le permis de conduire obtenu.

Ornikar vient d'annoncer une nouvelle levée de fonds de 100 millions d'euros financée, entre autres, par le fonds d'investissement américain KKR, qui servira à accélérer son développement à l'international et à asseoir sa position dans le domaine de l'assurance automobile.

startup Ornikar

Voodoo

Créé en 2013 par Alexandre Yazdi et Laurent Vitter, Voodoo, éditeur de jeux vidéo pour smartphone, est entré dans le monde très sélectif des licornes françaises, ces entreprises de la French Tech valorisées à plus d'un milliard d'euros.

Après avoir levé 200 millions d'euros en 2018, Voodoo vient d'obtenir un investissement annoncé de 400 millions d'euros de la part de l'entreprise chinoise Tencent, propriétaire de l'application de messagerie instantanée WeChat.

Spécialisée dans les jeux dit « hyper casual », la start-up française enregistre près de 4 milliards de téléchargements de ses nombreux jeux, notamment Helix Jum, téléchargé plus de 500 millions de fois.

Startup Voodoo

Back Market

Back Market, spécialiste français des appareils reconditionnés, a révélé en mai 2021, une levée de fonds de 276 millions d'euros destinée à son développement sur de nouveaux marchés. Fondée en 2014, la start-up française est déjà présente dans 13 pays, dont les États-Unis et le Japon.

Elle offre une solution alternative aux personnes souhaitant acquérir un smartphone ou un ordinateur à moindre coût, en proposant des appareils d'occasion en très bon état, voire neufs pour certains.

startup Back Market

Lydia

Créée en 2011 par Cyril Chiche et Antoine Porte, Lydia Solutions est l'entreprise à l'origine de l'application Lydia. Lancée en 2013, celle-ci propose notamment des solutions de remboursement, de cagnotte en ligne et de paiement via smartphone.

En 2017, Lydia s'est lancée à l'assaut des marchés européens (Espagne, Irlande, Allemagne, Portugal, Royaume-Uni) tout en nouant des partenariats avec des enseignes de distribution.

En 2020, cette FinTech française a réalisé une levée de fonds de 40 millions d'euros et enregistrait plus de 110 000 nouveaux utilisateurs chaque mois. La même année, Lydia a intégré la French Tech 120, un écosystème administré par le gouvernement, qui regroupe les 120 start-ups françaises les plus prometteuses.

En 2021, Lydia a annoncé une nouvelle levée de fonds s'élevant, cette fois, à 72 millions d'euros et financée par le fonds d'investissement américain Accel. La valorisation de l'entreprise s'élèverait désormais à 285 millions d'euros.

Startup Lydia

Ynsect

La start-up française Ynsect, spécialiste de l'alimentation à base d'insectes, a réalisé l'une des plus grosses levées de fonds en 2020 (190 millions d'euros) en intégrant le fonds Footprint Coalition de l'acteur américain Robert Downey Jr.

Ynsect, c'est l'histoire de quatre jeunes associés qui, en 2011, ont eu l'idée de substituer les farines habituelles destinées à l'élevage par des farines produites en France à base d'insectes. En 2021, l'entreprise s'est lancée sur le marché de l'alimentation humaine en y intégrant le ver de farine et continue son expansion internationale en rachetant Protifarm, entreprise néerlandaise spécialisée dans l'utilisation des scarabées dans l'alimentation humaine.

startup Ynsect

Contentsquare

Spécialiste français de l'analyse de sites internet et d'applications, Contentsquare a annoncé en mai 2021 avoir levé 408 millions d'euros en Série E grâce à l'investisseur japonais Softbank.

La start-up, créée en 2012 par Jonathan Cherki, diplômé de l'école de commerce Essec, propose des outils logiciels visant à analyser les comportements des visiteurs d'un site ou d'une application. En outre, l'application en déduit des recommandations destinées à améliorer le taux de conversion du site.

La société compte aujourd'hui 800 salariés, dont 350 en France, et réalise plus de 50 % de son chiffre d'affaires aux États-Unis. Par ailleurs, elle vient d'annoncer le rachat de Hotjar.

 

Pour aller plus loin, téléchargez ce modèle de business plan gratuit  pour start-ups pour soutenir vos efforts dans votre projet.Business plan pour les start-ups

Publication originale le 10 septembre 2021, mise à jour le 10 septembre 2021

Sujet(s):

Startup