Le télétravail, concept né aux États-Unis dans les années 1970, s'est considérablement développé ces dernières années, en France comme à l'étranger. En effet, les nouveaux usages, liés à l'émergence des technologies de l'information et de la communication, et des événements ponctuels comme les grèves de transport ou les intempéries ont incité de nombreuses entreprises à le mettre en place.

Découvrez la check-list des bonnes pratiques pour les télétravailleurs et les  managers à distance.

Selon la définition des Éditions Tissot, le télétravail désigne « toute forme d'organisation du travail dans laquelle un travail qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l'employeur est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon volontaire en utilisant les technologies de l'information et de la communication ».

Un gain de productivité

86 % des salariés déclarent être plus productifs en télétravail dans une enquête de l'Observatoire du télétravail de 2018. Effectivement, travailler depuis le domicile favorise la concentration, en évitant les nuisances sonores inhérentes à l'open space par exemple, et en limitant les interruptions de travail par des collègues pour une pause ou une question.

Par ailleurs, le télétravailleur s'épargne la fatigue liée au temps passé dans les transports. Ces éléments engendrent logiquement une optimisation du temps de travail et une hausse de l'efficacité.

Une meilleure conciliation vie personnelle/vie professionnelle

Autre avantage majeur : le télétravail apporte davantage de souplesse concernant les horaires. Les plages horaires de travail sont potentiellement étendues, puisqu'il est possible de commencer à travailler plus tôt, le temps de transport étant économisé.

De plus, le salarié dispose de marges de manœuvre plus larges pour organiser sa journée, notamment ses pauses. S'il travaille à domicile, il pourra dédier du temps à sa famille quand elle en aura besoin et se remettre au travail ensuite.

Ainsi, 95 % des télétravailleurs estiment que le télétravail a un impact positif sur leur qualité de vie personnelle, toujours selon l'enquête de l'Observatoire du télétravail.

Une augmentation du bien-être au travail

Le télétravail participe également à la réduction de certains maux comme la fatigue et le stress, dont respectivement 89 % et 82 % des sondés de l'enquête de l'Observatoire du télétravail notent la diminution en remote work.

De plus, 83 % des salariés interrogés par Malakoff Humanis dans une enquête de 2019 confirment un engagement accru dans leur travail, du fait notamment de l'autonomie gagnée. Ces indices illustrent une augmentation globale du bien-être au travail liée au travail à distance.

Un accroissement de l'autonomie et des responsabilités

Le collaborateur sera naturellement moins enclin à demander de l'aide ou des informations sur une problématique à son manager ou à ses collègues lorsqu'il est à distance, plutôt que lorsqu'ils sont côte à côte dans le même bureau.

Parallèlement, le manager devra adopter un style de management à distance basé sur la confiance et la délégation, un contrôle excessif étant impossible dans cette configuration. De ce fait, le télétravail encourage la prise d'initiative individuelle, le collaborateur comptant davantage sur ses propres ressources et se responsabilisant.

Une organisation du travail plus flexible

Du point de vue de l'employeur, le télétravail est le gage d'une organisation du travail plus flexible, puisqu'il permet à l'entreprise de s'adapter aux aléas. Ainsi, elle pourra poursuivre son activité lors de :

  • Embouteillages.
  • Grèves des transports.
  • Périodes de fortes chaleurs.
  • Intempéries diverses (neige, verglas, inondations).

Même si l'activité est réduite du fait que certains métiers, à l'instar des métiers manuels, ne peuvent s'effectuer en télétravail, cette organisation peut tout de même permettre de maintenir une activité minimale et limiter l'impact des perturbations extérieures.

Un atout pour l'image de l'entreprise

À l'heure où la concurrence entre employeurs est de plus en plus rude, le télétravail peut représenter une réelle plus-value à mettre en avant lors du recrutement et de l'accompagnement des salariés. Cette organisation du travail est très recherchée par les actifs, notamment au sein de grandes agglomérations.

En outre, elle constitue un moyen de fidéliser les collaborateurs en montrant que leur manager leur fait confiance en accordant davantage d'autonomie. Cela illustre aussi le fait que l'entreprise sait s'adapter aux contraintes et se montrer à l'écoute de ses équipes.

Une réduction de l'absentéisme et des retards

Le télétravail impacte significativement et positivement l'absentéisme. Le baromètre Rehalto-WPO a ainsi mis en évidence un taux d'absentéisme divisé par 3 sur une période allant de 2014 à 2018 chez les salariés ayant la possibilité de télétravailler, soit un taux de 1,2 contre 4,3 pour les salariés n'en ayant pas la possibilité.

Ce phénomène, ainsi que la diminution des retards, s'explique par le fait que le temps de trajet n’est plus conditionné aux intempéries, problèmes de transport ou embouteillages.

Une baisse des coûts

Enfin, le télétravail permet de réduire les charges de l'entreprise. En effet, une organisation pertinente des journées de télétravail contribue à optimiser la surface de locaux nécessaire et à diminuer, à terme, les loyers.

À cette économie s'ajoute la baisse des dépenses courantes comme :

  • L'électricité et l'eau.
  • Le règlement d’un prestataire de nettoyage.
  • Des remboursements des frais kilométriques ou de transport aux salariés.

De plus, d'un point de vue écologique, la mise en œuvre du télétravail participe à réduire l'émission de gaz à effets de serre, et donc la pollution, alors que 70 % des Français se rendaient au travail en voiture en 2015 selon une étude de l'INSEE.

Même en télétravail, les départements commercial et marketing ont le même objectif : favoriser la croissance de l'entreprise. Utilisez ce kit gratuit pour développer la collaboration entre ces deux équipes.

Pour aller plus loin et concrétiser le travail à distance dans votre entreprise, téléchargez cette check-list des bonnes pratiques à mettre en place pour la hiérarchie et pour les employés.

Check-list télétravail

Publication originale le 13 janvier 2020, mise à jour le 22 juillet 2020

Sujet(s):

Télétravail