Le duplicate content est un mal bien connu sur Internet. Il n'est pas rare de retrouver le même contenu mot pour mot, au sein d'un même site ou sur une entité différente. Il représente alors la bête noire des marketeurs, car il peut entraîner des impacts négatifs sur un business en ligne. Savoir résoudre les problèmes liés au contenu dupliqué est alors essentiel pour pérenniser son activité sur le web. Voici tout ce qu'il faut savoir sur le duplicate content et les outils pour l'éviter.

>> Téléchargement : Les idées reçues sur le SEO à oublier en 2022

Quels sont les risques liés au duplicate content ?

Contrairement à ce qui peut être dit, le duplicate content n'entraîne pas de pénalité au sens premier du terme. Mais cela peut influer de façon négative l'indexation et le positionnement des contenus.

Pour bien le comprendre, il faut se pencher sur la manière dont Google ou les moteurs de recherche indexent les pages. Il est bon de rappeler que l'objectif d'un moteur de recherche est d'apporter le résultat le plus pertinent à la question d'un internaute.

Il indexe alors des milliards de pages web comportant du contenu. Puis, lorsqu'une requête est tapée dans sa barre de recherche, il fait remonter les meilleurs résultats pour apporter la meilleure réponse. Le but est donc d'améliorer l'expérience utilisateur afin que le visiteur trouve une réponse rapide et continue d'utiliser le moteur de recherche en question.

Pour cela, toutes les pages publiées sur internet sont explorées grâce aux robots d'exploration. Dans le cas d'un duplicate content, ces robots vont se rendre compte que le contenu existe déjà. Ils vont donc juger les pages pour tenter de déterminer la version d'origine.

De manière générale, ce sont les contenus des sites internet à forte popularité qui sont évalués comme constituant le meilleur résultat. En conséquence, les autres sites web avec le contenu double seront moins bien positionnés car jugés moins pertinents, même si ceux-ci sont la version d'origine.

Les sites web n'ont donc aucune raison de faire volontairement du contenu dupliqué. Si ce n'est pas voulu, il existe des solutions pour l'éviter.

Proposer un contenu authentique

Sur le web, il n'est pas rare de croiser les mêmes contenus. Une des meilleures façons de l'éviter est de créer du contenu unique. Cela permet de se différencier et d'apporter une réelle valeur ajoutée à l'internaute.

Pour ce faire, il est indispensable de mettre en place une stratégie éditoriale porteuse des valeurs et de l'identité de l'entreprise. Celle-ci permet de fixer une ligne éditoriale pour définir le ton, le style à employer et les sujets à aborder par la marque.

De plus, partager des conseils d'experts est également un bon moyen de créer du contenu authentique. Cela assure une information sûre aux internautes et permet d'appuyer l'expertise de l'entreprise dans son domaine d'activité.

Avoir une bonne structure de site

Créer une bonne architecture est primordiale pour ne pas faire face à des pages dupliquées. Lors de la conception d'un site web, un même contenu peut se retrouver à des endroits spécifiques. C'est le cas, par exemple, des textes au niveau de l'entête, du pied de page ou encore du menu de navigation.

Par ailleurs, certains CMS génèrent automatiquement du contenu en double. Notamment WordPress, qui connaît un problème au niveau des articles. Des extraits de ces derniers peuvent être dupliqués dans différentes pages. Par exemple, si l'article est rangé dans différentes catégories ou étiquettes, c'est un problème récurrent.

C'est aussi le cas, si un résumé apparaît sur la page d'accueil ou la sidebar. Il est alors essentiel de rédiger des descriptions uniques pour ne pas favoriser le contenu dupliqué. Ou désindexer les pages concernées à l'aide de l'outil SEO Yoast.

Utiliser la curation de contenu

La curation de contenu est une pratique qui peut éviter le duplicate content si elle est bien utilisée. Il s'agit de s'approprier des extraits de contenus d'un site tiers en y ajoutant sa propre valeur ajoutée. Ainsi, l'entreprise partage son expertise tout en s'appuyant sur des ressources déjà existantes.

Pour que cela ne soit pas considéré comme du duplicate content, la curation obéit à certaines règles. La source doit être citée, un lien doit renvoyer vers le contenu original et le contenu ne doit pas être un simple copier-coller. Il s'agit ici de personnaliser le texte. Cela permet également d'obtenir des backlinks, ce qui booste le référencement naturel.

Analyser les mots-clés

L'analyse de mots-clés permet d'éviter les contenus en double. Chaque page web doit se positionner sur un mot-clé unique. Ainsi, les déterminer en amont permet de restreindre les contenus dupliqués au sein d'un même site.

Pour cela, il est nécessaire d'utiliser des outils d'analyse de mots-clés. Parmi les plus populaires, il existe Ubersuggest, SEMrush ou Google Keyword Planner. Chacun indique le volume de recherche lié au mot-clé ainsi que sa popularité. Cela permet à l'entreprise de choisir les bons mots-clés sur lesquels positionner ses pages en fonction de son activité. Mais aussi d'éviter les répétitions au sein de ses pages internes.

Quelles sont les idées reçues sur le SEO ?

Téléchargez ce guide gratuit pour découvrir les tendances SEO inefficaces à oublier cette année.

10 outils pour détecter le duplicate content

Google Search Console

Google propose son propre outil d'inspection URL, gratuit. Au sein de la Google Search Console, cette fonctionnalité est utile pour vérifier les duplicatas d'URL.

Lorsqu'un crawler détecte un contenu qu'il juge dupliqué, celui-ci apparaît dans la section "erreurs". Le propriétaire du site a donc plusieurs solutions pour régler le problème : mettre l'URL en no index, ajouter une balise canonique ou faire une redirection 301.

Une fois les modifications effectuées, il doit soumettre une nouvelle fois l'URL concernée. Si les robots jugent que l'erreur est corrigée, ils valideront la page. À l'inverse, elle apparaîtra dans "erreurs" jusqu'à ce qu'elle soit considérée comme valide.

google search console

 

ScreamingFrog

ScreamingFrog est un web crawler complet permettant d'auditer le SEO d'un site. Il propose de nombreuses fonctionnalités et permet notamment de mettre en avant les éléments dupliqués d'un site internet. Il révèle avec précision les contenus en double, met en exergue les liens cassés et les erreurs SEO.

Sa prise en main est facile, il convient aussi bien aux profils juniors ou expérimentés. C'est un outil précieux pour aider à l'amélioration du référencement naturel des sites.

Sa version gratuite peut analyser jusqu'à 500 URL. Il est également disponible en version plus complète à partir de 149 £ par an.

ScreamingFrog

 

Duplichecker

Duplichecker est un outil en ligne gratuit et rapide pour vérifier la duplicité des textes. D'un simple copier-coller, il analyse l'originalité du contenu, les paraphrases et autres ressemblances textuelles. Cet outil cible les URL sur lesquelles se trouve le contenu en double afin de pouvoir les comparer.

Par ailleurs, il intègre un correcteur d'orthographe. Pour les textes de plus de 1 000 mots, il est possible de télécharger directement le fichier dans différents formats.

Duplichecker

 

CopyScape

CopyScape permet de vérifier et de prévenir le plagiat. En copiant l'URL du site web à analyser, cet outil vérifie si le contenu est unique ou dupliqué.

Il existe en versions gratuite ou pro. Cette dernière permet de vérifier, chaque jour, si des versions plagiées apparaissent sur le web et informe le propriétaire du site le cas échéant. De plus, le plugin Copyscape premium est disponible directement sur WordPress.

CopyScape

 

Siteliner

Siteliner est un outil développé par les créateurs de Copyscape. Il détecte le duplicate content au sein d'un site. Il analyse les pages internes du site, identifie les liens rompus et les erreurs présentes sur les pages.

En version gratuite, il se limite à l'analyse de 250 pages. En version premium, il peut parcourir jusqu'à 25 000 pages sans limitation.

Siteliner

 

Kill Duplicate

Kill Duplicate est un outil proposant des solutions de détection de contenu dupliqué pour protéger tous les sites web. Grâce à son scan hebdomadaire, il permet de surveiller de manière automatique les sites. Il analyse précisément les contenus et identifie ceux qui ont été volés. Il propose également des outils pour régler les problèmes de duplicate content.

Kill Duplicate fonctionne soit par abonnement (à partir de 19 € par mois) ou par crédit. Cependant, ces derniers sont uniquement disponibles pour vérifier l'unicité des textes et non pas les scans.

Kill Duplicate

 

Copyfight

Copyfight est un outil efficace qui permet de protéger et de lutter contre les contenus dupliqués. Il est disponible en extension pour être installé sur WordPress. Niveau tarif, plusieurs offrent sont disponibles selon le besoin et la taille de l'entreprise.

Copyfight

 

Grammarly

Grammarly est une solution gratuite pour lutter contre le plagiat. Cet outil en ligne permet de détecter l'originalité ou la copie d'un texte. Il accorde une note pour juger de la qualité du contenu. Il aide à la rédaction en proposant également l'utilisation de synonymes pour obtenir un texte unique.

Grammarly

 

Copyleaks

Copyleaks est un vérificateur de plagiat et de contenu double. Il s'appuie sur des algorithmes alimentés par l'intelligence artificielle pour mettre en évidence les paraphrases et les textes similaires.

Il est gratuit si l'utilisation ne dépasse pas 20 pages ou 5 000 mots. Au-delà, le tarif débute à 10 $ par mois pour vérifier jusqu'à 1 200 pages ou 300 000 mots à l'année.

Copyleaks

 

Quetext

Outil gratuit d'anti-plagiat, Quetext est simple d'utilisation. Pour détecter les similitudes, il suffit de copier-coller un texte dans l'espace indiqué. L'outil analyse ensuite le contenu et met en évidence les contenus dupliqués grâce à un code couleur. Il indique, en pourcentage, les similitudes trouvées sur d'autres pages web.

Il peut vérifier des textes comportant jusqu'à 25 000 mots, mais il n'est pas possible de contrôler le contenu à partir d'URL.

Quetext

 

Comment résoudre un problème de duplicate content ?

Un problème de duplicate content n'est pas irréversible. Pour cause, il existe plusieurs solutions pour le régler.

Dans un premier temps, Google recommande d'insérer une balise canonique dans le code source des pages web. Par canonique, il faut comprendre d'origine. C'est une des solutions les plus simples pour résoudre les problèmes de contenus dupliqués.

Cette balise sert à indiquer aux moteurs de recherche quelle est l'URL d'origine. Pour une page dupliquée, il est conseillé d'insérer une balise canonique pour permettre de renvoyer vers la page d'origine. À l'inverse, s'il s'agit de la page d'origine, la balise indiquera sa propre URL.

D'autre part, il est également possible d'effectuer des redirections 301. Cela permet de rediriger les robots d'exploration et les internautes vers la page d'origine. C'est une bonne solution lorsqu'un site présente plusieurs pages avec de grandes similitudes de contenus. En plus, l'autorité des pages dupliquées sera transférée vers la page d'origine.

Par ailleurs, une balise "no index" peut également être placée dans les pages dupliquées. Celle-ci bloquera l'indexation de ces pages et l'exploration des Googlebot.

 

Pour aller plus loin, téléchargez ce guide gratuit et découvrez quelles stratégies SEO mettre en place.

FR Ipad Template 25 SEO

Publication originale le 5 juillet 2021, mise à jour le 23 août 2021

Sujet(s):

Les bases du SEO