Le SEO, ou Search Engine Optimization est une pratique consistant, comme son nom l'indique, à travailler le positionnement d'un site au sein d'un moteur de recherche. 

>> Téléchargement : Les idées reçues sur le SEO à oublier en 2020.

Cela passe par différentes techniques, qui impliquent un jargon technique complexe, nécessitant de l'apprentissage afin d'aborder sereinement les sujets qui gravitent autour de ce qui est aussi nommé en français le référencement naturel. Voici un lexique des définitions SEO à connaître.

Les définitions essentielles en SEO

Dans le SEO, il existe plusieurs aspects de ce domaine à connaître pour réussir à comprendre comment il fonctionne. Cet univers inclut plusieurs aspects, comme la « Recherche et les Résultats », la « Structure d'une page », la « Conception technique d'un site » ou encore l'« Optimisation technique et sémantique ». Lumière sur les termes forts inhérents à tous ces éléments :

  • Algorithme : Un algorithme est un ensemble de règles dont l'objectif, dans le cadre d'un moteur de recherche, est de hiérarchiser les résultats de recherche selon leur qualité de réponse à ses critères. Dans le cas de Google, ses robots.txt viennent sonder les sites afin de mesurer leur capacité de réponse à ses différents algorithmes.
  • Analytics : Des analytics sont des données diverses mesurant les performances d'un site web selon plusieurs KPI, ou Key Performance Indicators. Temps de chargement, nombre de visiteurs, durée de session. Tous ces éléments sont accessibles dans des outils comme Google Analytics ou bien SEMRush.
  • Balises meta : Les balises meta sont des éléments non visibles par les internautes au sein d'un site et en facilitant la compréhension par les moteurs. La balise meta à retenir est la meta description, un texte introductif incitant au clic et visible sous chaque résultat de la page de résultats de recherche.
  • Black hat et white hat : Apparentés aux référenceurs SEO, le premier représente les spécialistes des pratiques abusives et contournant les règles imposées par les moteurs, tandis que le second s'applique aux référenceurs optimisant leur site en respectant ces règles.
  • Call-to-action : Un call-to-action est un lien majoritairement présenté sous forme de bouton. Il facilite le clic et la conversion par un visuel qui dénote du reste de la page. Que cela concerne un bouton ou la meta description, l'appel à l'action passe par l'utilisation d'un verbe fort, comme « Découvrir », « Consulter », « En profiter », « S'inscrire ».
  • Cannibalisme : Situation où une page catégorie s’accapare « trop de trafic », réduisant alors progressivement le trafic d’un des pages qu'elle contient, voire plusieurs ou la majorité.
  • Crawl : Le crawl correspond à l'exploration des pages par un robot afin de les indexer et les positionner dans les pages des moteurs de recherche.
  • CSS : Le CSS, ou Cascading Style Sheets est un langage complémentaire à HTML et venant paramétrer l'esthétique d'un site. Grâce à des identifiants et des classes compris dans le HTML, vous pouvez appeler les balises HTML de votre choix et les mettre en forme.
  • Duplicate content : Le contenu dupliqué consiste à reproduire partiellement ou totalement un contenu existant sur une autre page. Il peut s'agir d'un contenu dupliqué externe, où vous recopiez le contenu d'un autre site sur le vôtre, ou d'un contenu dupliqué interne, où vous reproduisez votre propre contenu sur plusieurs pages.
  • Featured snippet : Un featured snippet est un encart dit « enrichi » visible dans les moteurs de recherche, mais aussi au sein d'un site internet. Également nommé « extrait optimisé » par Google, un featured snippet peut très bien correspondre à une réponse à une question, à une liste à puces et plus encore. Dans le cas de Google, la position 0 constitue un featured snippet, puisqu'il s'agit d'un portion de code du site concerné.
  • JavaScript : Langage informatique de script dit « léger » et orienté objet, il permet de concevoir des pages interactives, se retrouvant notamment dans les fonctionnalités de tags.
  • Keyword stuffing : Le keyword stuffing était une pratique répandue sur les moteurs, consistant à exploiter de façon abusive un mot-clé sur une page afin de maximiser son référencement. Les moteurs ont répondu à ces pratiques en travaillant sur la contextualisation des mots-clés et la qualité des contenus dans leurs critères, qui ont alors rendu cette méthode obsolète.
  • Link-building : Le link-building consiste à travailler la réputation de votre site à l'aide de sites tiers en générant des liens dits « entrants » pointant vers le vôtre. Il s'agit d'une pratique différente du maillage interne, où vous liez les pages de votre site entre elles afin de maximiser la durée de session de vos visiteurs.
  • Longue traîne : Une longue traîne est un mot-clé très ciblé cumulant un positionnement sur différents mots-clés plus génériques. Par exemple, le mot-clé « chaussures rouges femme made in france » cumule des mots-clés plus génériques :
    • « chaussures rouges ».
    • « chaussures femme ».
    • « chaussures made in france ».
    • « chaussures rouges femme ».
    • « chaussures rouges made in france ».
    • « chaussures femmes made in France ».
  • Meta description : La meta description est un bloc de texte qui accompagne chaque résultat dans les pages de résultats de recherche. Peu influente quant aux performances de trafic d'un site, elle peut cependant être travaillée pour inciter au clic.
  • Mot-clé : Un mot-clé est un terme ou ensemble de termes sur lequel l'internaute se base pour effectuer une recherche. Il peut s'agir d'un mot-clé en longue traîne ou plus générique. Il est à différencier de la sémantique, qui concerne plutôt une richesse de vocabulaire permettant la contextualisation des mots-clés.
  • Nom de domaine : Le nom de domaine d'un site est composé d'une chaîne de caractères et d'une extension. Par exemple, « site-exemple.fr » est un nom de domaine avec une extension « .fr » faisant référence à la France.
  • Pénalité : Les pénalités sont intimement liées aux règles imposées par les moteurs et leurs algorithmes. Lorsqu'un site ne les respecte pas, il peut voir son positionnement diminuer par exemple. Une pénalité est manuelle ou automatique, ne notifiant pas nécessairement le propriétaire du site.
  • Ranking, ou positionnement : Le positionnement se réfère au classement des pages d'un site dans l'ensemble des résultats sur les pages de recherche. Le ranking a évolué avec l'arrivée de la position 0, prélevant un résultat pour le mettre en avant au-dessus de la position 1.
  • Redirection : Une redirection consiste à identifier une URL jugée non pertinente, et d'orienter de façon automatisée le trafic qu'elle attire vers une URL de destination. Ici, le trafic d'une page est donc « redirigé » vers une autre.
  • Requête : Une requête est une demande formulée par l'internaute pour atteindre un résultat correspondant à ses attentes dans le moteur. Cette requête peut être formulée par le biais d’une longue traîne, du référencement local ou d'une question, selon la méthode de recherche (recherche vocale, ordinateur, téléphone).
  • Responsive design : Le responsive design consiste à travailler un site pour le rendre performant en matière d'ergonomie sur tous les supports, comme le demande le programme Mobile Index First de Google.
  • SERP : Une SERP, ou Search Engine Results Page est une page de résultats de recherche. Elle s'affiche après que l'internaute ait validé sa requête dans le moteur de son choix, en lui proposant les résultats les plus pertinents.
  • Sitemap XML : Il s’agit d'un fichier au format .xml résumant pour les moteurs le contenu d’un site et qui en facilite la bonne indexation.
  • Structure HTML : La structure HTML fait référence au langage HTML. Il s'agit du contenu « brut » de votre site, sans la moindre mise en forme. Il fonctionne en binôme avec le CSS. La structure HTML inclut notamment la balise title, représentant le titre en bleu d'un résultat dans les SERP, mais aussi les balises H1, H2, H3 et plus. Ces dernières viennent « structurer » la page pour lui donner du sens, tant pour l'internaute que pour le moteur.
  • URL relative et absolue : Une URL absolue est une adresse dite « complète », comportant le nom de domaine et les composantes du fil d'Arianne d'un site (exemple : « https://www.siteexemple.fr/blog/articles »). Une URL relative ne correspond qu'au chemin permettant d'accéder à la page (exemple : « /blog/articles »).

Pour aller plus loin, téléchargez cet e-book gratuit et ne perdez plus votre temps avec des stratégies SEO inefficaces.

20 idées reçues sur le SEO

 20 idées reçues sur le SEO à oublier en 2020

Publication originale le 10 juillet 2020, mise à jour le 10 juillet 2020

Sujet(s):

SEO