Les contenus dupliqués sont souvent complexes à gérer pour optimiser la performance d'un site et le positionnement des pages sur les moteurs de recherche comme Google. Heureusement, les URL canoniques permettent de solutionner certains de ces problèmes et améliorer la performance SEO des articles s'étalant sur plusieurs pages.

>> Découvrez comment réaliser un audit du SEO technique avec ce guide gratuit.

 

Quand utiliser la balise canonical ?

La règle d'utilisation de la balise canonical est simple : il s'agit de l'utiliser dès qu'une pagination est possible ou probable. Dans la pratique, cela se présente dans trois cas de figure : quand un contenu est réparti sur plusieurs pages, quand des pages sont générées dynamiquement et quand un même contenu a différentes URL.

En effet, il arrive parfois qu'un contenu soit volontairement découpé sur plusieurs pages pour en améliorer la lecture, alléger le poids de chaque page (par exemple en répartissant les images sur plusieurs d'entre elles) et/ou créer l'opportunité d'afficher plus de publicités. Cette première typologie englobe parfois mais pas systématiquement les tutoriels avec une page mère et plusieurs pages enfants. Mais si le sujet est unique, alors une URL canonique devra être utilisée afin d'indiquer aux moteurs de recherche quelle est la page principale de cet ensemble de contenus. Si les sujets des pages enfants sont distincts (car spécifiques) de celui de la page mère, alors l'emploi d'une balise canonical sera déconseillé.

Par ailleurs, les pages générées dynamiquement sont elles aussi susceptibles d'être paginées et donc requérir une balise canonical. Par exemple, un forum peut être paramétré pour qu'après 10 messages, une nouvelle page soit automatiquement créée pour accueillir les suivants. Pourtant, ces messages porteront tous sur le même sujet. C'est pourquoi il sera nécessaire d'avoir recours à une URL canonique afin d'indiquer aux moteurs de recherche comme Google quelle est la première page et quelles sont celles qui s'y réfèrent.

Enfin, quand un contenu unique est présent sur le web avec des URL différentes, il faut là aussi employer la balise canonical. Ce cas de figure se présente le plus souvent lorsque l'URL varie selon les supports de connexion utilisés par l'internaute. En effet, un site utilise parfois des URL différentes pour les ordinateurs et les mobiles afin d'adapter la mise en page ou optimiser le poids des éléments graphiques. Ainsi, le même site pourra par exemple être accessible via les URL suivantes :

Dans ce cas, il s'agit là aussi d'indiquer aux moteurs de recherche qu'il est normal que le contenu de ces deux (ou plus) URL soit identique malgré le fait que les adresses soient différentes.

 

Comment utiliser la balise canonical ?

Plus concrètement, pour utiliser la balise canonical, il existe deux principales manières de faire. La première consiste à la placer dans l'en-tête HTTP de la page et la seconde préférera une insertion dans le corps HTML de celle-ci. Ces deux manières permettent d'obtenir le même résultat mais la seconde technique s'avère souvent plus simple si la personne qui la réalise n'a pas des connaissances avancées en codage.

Que ce soit en en-tête HTTP ou dans le corps HTML d'une page, la balise canonical se présente sous la forme HTML : rel=canonical. Il faudra ensuite indiquer l'URL de la page mère et l'insérer dans celle-ci ainsi que dans toutes les pages dont le sujet est identique.

Pour la placer en en-tête http, il faut employer le code suivant :

Link: <http://www.example.com/>; rel="canonical"

Bien entendu, l'adresse http://www.example.com/ devra être remplacée par celle de la page mère.

Pour insérer la balise canonical dans le corps HTML des pages, deux méthodes peuvent être employée pour parvenir au même résultat. La première, pour celles et ceux qui maitrisent les techniques web avancées, consiste à coder directement la balise dans les pages. Le code à employer est le suivant :

<link rel="canonical" href="https://www.example.com/" />

Là encore, l'URL mentionnée devra être celle de la page mère.

L'autre technique, plus simple, consiste à utiliser :

  • Un CMS disposant de la fonctionnalité, tel que le CMS Hub,
  • Un plugin SEO comme Yoast SEO ou Rank Math.

Après leur installation, ceux-ci feront alors apparaître un champ "Avancé" en bas de chaque page dans l'outil d'administration. Dans ce champ, il suffira d'indiquer l'URL de la page mère et le plug-in ajoutera automatiquement la balise canonical dans les pages. Cette dernière technique fonctionne pour les pages générées dynamiquement mais pas celles créées manuellement. Il faudra alors ajouter la même URL dans le champ "Avancé" des pages de même sujet créées manuellement.

Pour aller plus loin, téléchargez cet e-book gratuit qui contient l'ensemble des outils, des informations et des stratégies indispensables pour faire du SEO technique l'un des piliers de l'optimisation des performances de votre site web.

Guide : Comment réaliser un audit du SEO technique

Publication originale le 3 août 2021, mise à jour le 03 août 2021

Sujet(s):

SEO technique