Le blog de référence pour les marketeurs

22 février 2017

Historique du SEO : Quelle évolution de la recherche en ligne ?

Écrit par | @

busqueda-google-avanzada.jpg

Retracer l'histoire du SEO revient quelque peu à essayer de retracer l'histoire de la poignée de main. Nous savons tous que le SEO existe et qu'il représente un élément essentiel de notre activité professionnelle, mais nous tentons rarement d'en percer les origines, préférant nous concentrer sur son utilisation au quotidien.

Cependant, le SEO est un concept relativement récent, qui évolue fréquemment. Il semble être issu de la génération Y, ses origines s'établissant généralement autour de l'année 1991.

De plus, au cours de sa relative courte existence, il s'est développé et a évolué à un rythme soutenu. Il suffit pour s'en convaincre de considérer le nombre de modifications qu'a apporté Google à son algorithme.

Téléchargez ici notre guide pour perfectionner votre SEO et améliorer votre  référencement

Où commence donc l'histoire du SEO et comment ce procédé en est-il arrivé à revêtir une telle importance ? Accompagnez-nous dans un voyage à travers le temps pour essayer de répondre à ces questions et découvrez une histoire qui vaut son pesant d'or.

L'apparition et l'évolution des moteurs de recherches

history of seo!.png

Les prémices de la création d'un système d'archivage de données à l'échelle mondiale trouvent leurs origines en 1945. En juillet 1945, Vannevar Bush, alors directeur du désormais disparu Office of Scientific Research and Development, publie un article dans The Atlantic, où il décrit un système de collecte, d'extraction et d'insertion de données, visant à être partagées. La description de ce système correspond à ce que Google est devenu aujourd'hui.

Quelques décennies plus tard, en 1990, Alan Emtage, étudiant à l'Université McGill, développe Archie, que certains considèrent comme le tout premier moteur de recherche. Même si la question fait débat et que cet outil reste primitif, il représente à l'époque le « meilleur moyen d'accéder à des informations sur d'autres serveurs internet ».

La décennie suivante est le théâtre de divers développements cruciaux, avec l'avènement des moteurs de recherche, tels que nous les connaissons aujourd'hui :

  1. Février 1993 : six étudiants de Stanford créent Architext, qui deviendra par la suite un moteur de recherche appelé Excite. Certains experts, comme Search Engine Land, affirment qu'Excite « révolutionne la façon dont les informations sont cataloguées », facilitant ainsi les recherches grâce « au référencement des résultats, se basant sur l'analyse des mots-clés trouvés dans le contenu analysé ».
  2. Juin 1993 : Matthew Gray lance World Wide Web Wanderer, rebaptisé Wandex quelques semaines plus tard.
  3. Octobre 1993 : Martijn Koster présente ALIWEB, un moteur de recherche permettant aux webmasters de soumettre leurs propres pages web. Ce moteur de recherche restera malheureusement peu connu.
  4. Décembre 1993 : Il existe à présent au moins trois moteurs de recherche alimentés par des robots d'indexation (JumpStation, RBSE spider et World Wide Web Worm), qui analysent à la fois serveurs et contenus publiés en ligne pour fournir des résultats de recherches plus pertinents.
  5. 1994 : Alta Vista, Infoseek, Lycos et Yahoo introduisent tous leur propre moteur de recherche sur le marché.
  6. 1996 : les cofondateurs de Google, Larry Page et Sergey Brin, commencent à développer un moteur de recherche qu'ils appellent initialement BackRub.
  7. Avril 1997 :  AskJeeves, qui deviendra par la suite Ask.com, fait à son tour apparition sur le marché.
  8. Septembre 1997 : Google.com est officiellement enregistré comme nom de domaine.

Notons également que, près de 12 ans plus tard, en juin 2009, Microsoft lance Bing, le successeur de Live Search, Windows Live Search et MSN Search.

C'est alors qu'entre en jeu le SEO à proprement parler. L'utilisation des moteurs de recherche se popularisant, les webmasters commencent à prendre conscience de leur potentiel.

Comme l'indiquent les membres de la communauté SEO de Moz, « en découvrant que la mise en place de quelques actions simples permet de manipuler les résultats des moteurs de recherche, les propriétaires de sites web se rendent compte qu'internet peut constituer une source de revenus conséquente ».

Toutefois, à l'époque, les résultats de recherches ne sont pas de bonne qualité : c'est la raison pour laquelle le SEO prendra autant d'importance... 

L'évolution de la recherche et du SEO

Google-logo-evolution.jpg

Le SEO dans les années 1990

Dans les années 1990, les moteurs de recherche gagnent en popularité et le nombre de foyers qui possèdent une connexion internet ne cesse de croître. L'accès à l'information devient donc de plus en plus facile. Cependant, il existe un réel problème quant à la faible qualité de ces informations.

Les moteurs de recherche se contentaient généralement d'établir une correspondance entre les termes choisis par les utilisateurs et les résultats proposés. Un nombre croissant de webmasters décidèrent d'avoir donc recours au bourrage de mots-clés (la répétition incessante d'un même mot-clé dans un texte), pour améliorer le référencement de leur page web pour ce mot-clé.

Rappelons cependant, que le bourrage de mots-clés est une technique SEO black-hat, c'est-à-dire pénalisée par les directives de Google car elle rend difficile la compréhension globale d'un texte. 

Grâce à cette technique de référencement black-hat, les webmasters pouvaient générer plus de trafic et faire plus de profits grâce aux publicités payantes présentes sur leurs sites web. 

Bourrage mots-clés.jpg

Outre le bourrage de mots-clés, les webmasters utilisaient des liens entrants à outrance pour asseoir leur autorité.

Il n'existait à l'époque aucun critère de référencement et le temps que les algorithmes soient ajustés pour remédier à ces problèmes, d'autres pratiques black-hat, qui n'étaient pas pénalisées par ces derniers ajustements, voyaient le jour.  

Lorsque Larry Page et Sergey Brin se lancent dans le développement de Google, c'est l'un des problèmes qu'ils souhaitent résoudre. En 1998, ils publient un article où ils déclarent que
« la publicité constitue le modèle économique dominant pour les moteurs de recherche » mais ils reconnaissent que « les objectifs de ce modèle économique ne s'attachent pas toujours à fournir des résultats de recherche de qualité aux utilisateurs ».

C'est dans ce même article que les deux étudiants mentionnent pour la première fois PageRank, la technologie qu'utilise Google pour référencer les résultats de recherche en ne se basant pas uniquement sur les mots-clés, mais également sur la qualité des sites web.

Certains estiment même que c'est cette technologie qui a ouvert la voie au SEO tel que nous le connaissons aujourd'hui.

Le SEO au début des années 2000

Le début des années 2000 marque également le début de l'hégémonie de Google. À mesure que l'entreprise développe une technologie moins axée sur la publicité, elle commence également à élaborer une ligne directrice relative aux pratiques « white hat » (celles qui sont considérées comme conformes aux directives de Google), pour aider les webmasters à référencer leurs sites sans avoir recours aux méthodes discutables largement répandues dans les années 1990.

De 2000 à 2002 : la volonté d'un contenu de qualité 

Cependant, la ligne directrice de Google n'a pas encore de réelles répercussions sur le référencement des sites et peu de webmasters s'en encombrent. Ceci s'explique en partie par le mode opératoire de PageRank, qui repose sur le nombre de liens entrants dont dispose une page web donnée (plus elle en compte, mieux elle est référencée), bien qu'il n'existe à l'époque aucun moyen de mesurer l'authenticité de ces liens.

Au début des années 2000, l'utilisation de techniques de création de liens entrants permet encore de référencer des pages qui ne correspondent à aucun critère de recherche.

Néanmoins, lors d'une interview télévisée en 2001, le journaliste Charlie Rose demande à Larry Page et Sergey Brin les raisons de leur succès, ce dernier insiste sur le fait qu'à l'époque Google n'est rien d'autre qu'un moteur de recherche, qui envisage « le web dans sa globalité et ne se limite pas à déterminer quels termes apparaissent sur chaque page ».

Cette interview ouvre la voie aux premières grandes mises à jour des algorithmes des moteurs de recherche, qui commencent alors à analyser ces termes avec plus d'attention. 

De 2003 à 2004 : les premières pénalités SEO

C'est en novembre 2003, avec la mise à jour Florida, que cette approche du web ne se limitant plus à la simple analyse de termes prend réellement forme.

Le nombre de sites dont le référencement pâtit de cette mise à jour est très élevé, mais il est important de noter qu'elle est également bénéfique pour de nombreux sites. C'est la toute première fois que des sites web se voient pénaliser pour l'utilisation de techniques comme le bourrage de mots-clés, signifiant ainsi la volonté de Google de mettre les intérêts de l'utilisateur au premier plan, principalement en lui proposant des contenus de qualité.

De plus, en 2004, l'une des premières versions de la recherche vocale de Google apparaît. Néanmoins, le New York Times qualifie l'expérience de peu concluante. En effet, il faut formuler une requête sur la  plateforme téléphonique de Google avant de cliquer sur un lien, le combiné dans une main et la souris dans l'autre).

Cette invention annonce tout de même l'importance à venir du SEO sur les supports mobiles (mais nous aurons l'occasion de revenir sur ce point ultérieurement).

2005 : une année riche pour le SEO

2005 représente une année charnière dans l'histoire des moteurs de recherche. En janvier, Google, Yahoo et MSN s'associent pour développer l'attribut nofollow dans le but, entre autres, de réduire la quantité de liens et de commentaires spammant affichés sur les sites web, en particulier les blogs.

Puis Google lance la recherche personnalisée en juin, qui prend en compte l'historique de recherche et de navigation d'un utilisateur pour lui proposer des résultats plus pertinents.

En novembre s'opère le lancement de Google Analytics, qui est toujours utilisé aujourd'hui, pour mesurer le trafic et le retour sur investissement des campagnes. 

2009 : restructuration du SEO

L'année 2009 témoigne d'une volonté de restructuration dans l'univers des moteurs de recherche.

Bing voit le jour en juin et Microsoft lance une campagne marketing agressive pour le positionner comme le moteur de recherche qui produit des résultats sensiblement meilleurs que ceux de Google. Toutefois, Bing est bien loin d'entraîner le déclin de Google et ses conseils en matière d'optimisation de contenu ne contrastent pas réellement avec ceux de son concurrent.

Selon Search Engine Journal, le fait que Bing ait tendance à donner la primauté aux mots-clés dans les URL, ainsi qu'aux termes écrits en lettres majuscules et aux pages issues de sites web à forte autorité, constitue la seule différence notable entre les deux moteurs de recherche.

En août, Google propose un aperçu de Caffeine, la nouvelle mise à jour de son algorithme, et requiert la participation des utilisateurs pour l'aider à tester cette nouvelle infrastructure. Moz dit qu'elle est « destinée à accélérer le processus d'analyse des robots, développer l'index et intégrer l'indexation et le référencement en temps quasi réel ».

Il faudra attendre près d'un an pour que Caffeine soit intégralement implémentée, car l'algorithme doit également aider le moteur de recherche à gagner en vitesse d'exécution.

Pour autant, en décembre, un outil de recherche en temps réel permettant à Google d'inclure des tweets ou des informations de dernière minute voit le jour. Cette prise de position confirme dès lors que le SEO n'est plus exclusivement l'affaire des webmasters, et que journalistes, rédacteurs web ou encore community managers doivent désormais aussi optimiser leurs contenus pour les moteurs de recherche.

Le SEO depuis 2010

Lorsque vous effectuez une recherche sur Google, il est parfois amusant d'observer les suggestions proposées au cours de la frappe. Elles sont le résultat de la mise en place, en septembre 2010, de la technologie Google Instant. Dans un premier temps, Moz affirme qu'elle réduit le SEO en cendres avant de réaliser qu'elle n'a pas d'impact réel sur le référencement des sites.

Google Instant, tout comme les différentes phases de l'évolution du SEO à partir de 2010, ne représente pourtant qu'une étape supplémentaire dans le cadre de la mission principale de Google : l'utilisateur est placé au centre des débats. 

2010 marque également l'avènement de l'importance des contenus sociaux pour le SEO. En décembre, Google et Bing ajoutent les signaux sociaux à leur arsenal. Ceux-ci permettent initialement d'afficher tout post publié par le réseau d'un utilisateur de Facebook, par exemple, correspondant à une recherche qu'il effectue.

Google commence également à référencer les profils Twitter disposant d'un certain nombre de liens entrants. 

2011 : Le SEO et l'année du Panda

La politique de pénalisation de sites cherchant à manipuler l'algorithme de Google à mauvais escient n'en est qu'à ses débuts.

Certains incidents sont d'ailleurs plus notoires que d'autres, comme celui impliquant Overstock.com en 2011. À l'époque, le Wall Street Journal soutient que les domaines se terminant par .edu témoignent généralement d'une plus grande autorité auprès de Google, ce qu'Overstock utilise à son avantage. Le site cible alors des mots-clés comme « aspirateurs » ou « lits superposés » et demande à des établissements d'enseignement de lui faire bénéficier de liens entrants en offrant des réductions aux étudiants et membres du corps enseignant. Ces liens permettent à Overstock d'améliorer son référencement pour les recherches comprenant les mots-clés ciblés, jusqu'à ce que l'entreprise cesse d'appliquer cette méthode, que Google pénalise peu de temps après.

C'est également en février de cette année-là que Google lance Panda, la mise à jour de son algorithme visant à réprimer les fermes de contenu, des sites proposant de larges quantités de contenus de mauvaise qualité souvent mis à jour et élaborés dans le seul but de générer davantage de résultats de recherche. Ce genre de sites a tendance à proposer un ratio publicité-contenu élevé, que Panda a été conçu pour détecter.

L'algorithme Panda a été mis à jour à de nombreuses reprises : on compte 28 mises à jour de Panda jusqu'en juillet 2015, même si l'impact de la plupart d'entre elles reste difficilement mesurable. 

2012 : l'année du Pingouin

En avril 2012, Google met en place une nouvelle étape dans le processus de récompense des sites de qualité et lance la première des nombreuses mises à jour de Penguin.

Penguin cible les sites faisant preuve d'ingéniosité dans leur utilisation de pratiques black hat SEO, par exemple ceux proposant des contenus majoritairement informatifs parsemés d'hyperliens de nature spammante et sans rapport avec le titre du contenu en question.

Il est également intéressant de noter que l'on assiste en 2012 à un retour de la politique anti-publicité originelle de Google avec la mise à jour « Above The Fold », dont le premier objectif consiste à altérer le référencement des sites disposant d'espaces publicitaires trop conséquents au-dessus de la ligne de flottaison ou dans la moitié supérieure de leurs pages.

Google finira par ne plus se contenter de cibler uniquement les contenus qualifiés de spam. Suggérée en juin 2013 et officiellement implémentée au mois de mai suivant, la mise à jour de son algorithme, Payday Loan, se concentre davantage sur les recherches susceptibles d'obtenir des résultats qualifiables de spam. 

Google décide d'ajuster son système de référencement pour éliminer le spam de ses résultats, et bien que cet ajustement n'ait pas nécessairement d'impact sur les efforts SEO de sites légitimes, il prend en compte les efforts déployés pour proposer des résultats de recherche authentiques.

Google et la recherche locale

Dans la tradition des mises à jour d'algorithmes nommées d'après des animaux, Google lance l'algorithme Pigeon, dont les répercussions sur les résultats de recherche locale seront conséquentes.

L'algorithme semble avoir été conçu pour améliorer les recherches sur Maps, qui commencent alors à être traitées avec les mêmes technologies que celles des autres fonctions de recherche, comme le Knowledge Graph, la correction orthographique ou les synonymes. Les recherches locales sont à l'époque en passe de devenir incontournables et n'ont cessé de l'être.

Le SEO en 2015 : l'expérience utilisateur

L'annonce la plus importante en matière de SEO après 2010 est sans doute celle de la mise à jour mobile de Google en avril 2015. Faisant rétrograder le référencement des sites qui ne disposent pas de version mobile conviviale et fonctionnelle, elle annonce la fin d'une ère où le SEO se concentrait exclusivement sur les mots-clés et le contenu pour également prendre en compte la notion de design adaptatif. 

Google annonce cette mise à jour à l'avance, dès février, et propose un test de convivialité et fonctionnalité mobile qui permet aux webmasters d'identifier et rectifier les problèmes éventuels avant son lancement officiel. 

Le SEO en 2016 : la validation de certaines mises à jour

2016 est l'année de validation de certaines mises à jour de Google qui sont définitivement intégrées à l'algorithme coeur de Google. 

En janvier 2016 et le 23 septembre 2016, les mises à jour Panda et Penguin sont intégrées à l'algorithme principal de Google afin de fonctionner en temps réel. 

En août 2016, Google s'attaque aux pop-ups mobiles et pénalise leur utilisation trop fréquente. 

Enfin, en novembre 2016, Google annonce le déploiement de son algorithme Mobile-First index, qui indexera dorénavant les sites web selon leur version mobile, dans le courant de l'année 2017. 

Que nous réserve l'avenir du SEO ?

Google.jpg

Vous vous en doutez, les moteurs de recherche ne s'arrêteront pas en si bon chemin et l'avenir nous réserve encore plus de changements SEO. L

SEO : l'importance du mobile

L'utilisation des supports mobiles est en forte hausse. Selon une étude, 51 % des médias numériques sont consommés sur mobile contre 42 % sur ordinateur de bureau. Il semble donc logique que le SEO continue à explorer ce secteur.

Cela transparaît d'ores et déjà dans la propension de Google à développer une expérience utilisateur mobile conviviale. Nous prévoyons aussi que la recherche vocale sera l'un des prochains fer-de-lance du SEO.

L'utilisation de ce procédé, qui possède sa propre histoire est en hausse et représente aujourd'hui 20 % des recherches sur Google et 25 % de celles effectuées sur Bing. Elle risque de se développer davantage avec l'avènement d'assistants personnels à activation vocale, comme Alexa d'Amazon.

Bien qu'il n'existe pas encore de procédé clairement défini applicable à l'optimisation pour la recherche vocale, ce qui s'explique en partie par un manque de données, ce domaine devrait se développer rapidement et devenir un autre pilier essentiel du SEO.

La recherche de proximité

La recherche de proximité soulève la question de l'optimisation des résultats de recherche sur le plan régional.

Ceci s'applique tout particulièrement au domaine de la recherche vocale, Yelp et d'autres agrégateurs répondent, par exemple, d'ores et déjà à de nombreuses recherches vocales concernant les centres d'intérêt situés à proximité d'un utilisateur qui en formule la requête.

Cette opportunité SEO pour les entreprises locales implique néanmoins qu'elles s'assurent que leur annonce soit complète, précise et optimisée pour être référencée sur un site tiers.

Le SEO et les réseaux sociaux

Si l'introduction, en 2009, de la recherche en temps réel de Google présente quelques ramifications sociales, les réseaux sociaux sont aujourd'hui un élément essentiel de toute stratégie SEO.

Lorsque Google commence, par exemple, à indexer des tweets en 2011, le phénomène laisse présager un avenir où la recherche d'informations sur les réseaux sociaux s'effectuera dans les mêmes conditions que des recherches traditionnelles. Cette indexation représente d'ailleurs peut-être le futur de Google, une époque où l'utilisation des moteurs de recherche sera totalement différente de celle que nous connaissons aujourd'hui.

Si vous tapez le nom d'une célébrité dans Google, disons par exemple Barack Obama, la première page de résultats inclura ses profils Facebook et Twitter. En effet, c'est l'un des premiers éléments qu'un utilisateur cherche à obtenir lorsqu'il effectue ce genre de recherche.

Même avec tous ces changements opérés dans les dernières années, les moteurs de recherches ne s'arrêteront pas là et l'histoire du SEO continuera d'évoluer. C'est pourquoi son implémentation dans les règles de l'art nécessite un niveau de compétence élevé, un sens éthique prononcé et une bonne connaissance des dernières tendances technologiques.

Mais nous savons qu'il n'est pas toujours possible d'affecter un individu à cette tâche, et c'est pourquoi nous continuons à créer les meilleurs contenus informatifs possible sur le SEO. En voici trois qui pourront vous aider à adapter et optimiser votre stratégie SEO :

Vous pouvez également consulter notre e-book afin de comprendre l'importance du SEO et recevoir des conseils pour votre stratégie marketing. 

New Call-to-action

guide gratuit : les erreurs courantes en matière de SEO

Sujets: SEO

Inscrivez-vous

Commentaires

Nous sommes désolés de vous avoir raté ! Nous fermons les liens de discussion pour les anciens articles du blog, mais nous voulons toujours entendre vos avis ! N'hésitez pas à nous tweeter ! @HubSpotFrance pour poursuivre la discussion.

Commentaires
X

Souscrivez au blog Marketing de HubSpot

Rejoignez plus de 300 000 experts en Marketing et recevez les derniers articles du blog directement dans votre boîte E-Mail. Inscrivez votre adresse ci-dessous.