Si le premier but d'une campagne d'e-mailing est de constituer une liste de contacts à qui diffuser vos informations ou promotions, il est tout aussi important de laisser la possibilité à l'internaute de se désinscrire, quelles que soient ses raisons. De plus, la réglementation RGPD en vigueur impose aux entreprises de laisser à leurs contacts la possibilité de se désabonner rapidement et de supprimer toutes données à caractère personnel. Outre la présence d'un lien de désinscription, il est conseillé d'inclure un texte qui contextualise la désinscription et laisse au contact une bonne impression, d'où l'importance de choisir un bon logiciel d'emailing.

>> Créez votre signature d'e-mail avec cet outil gratuit et simple  d'utilisation.

Travailler la page de désinscription à la newsletter

Qu'il s'agisse de la présence d'un appel à l'action ou du ton employé dans la rédaction, le travail autour d'une page de désinscription de newsletter nécessite autant d'attention que la conception de l'e-mailing lui-même. Pour le contact, c'est un moment où l'image de marque est très importante, d'autant plus s'il quitte la liste de diffusion par mécontentement. Pour être pertinente, la page de désinscription doit donc être pensée au travers de l'expérience de l'internaute. Comment bien la rédiger ? Quel ton adopter ? Voici quelques conseils.

Prioriser l'accessibilité à un CTA de désinscription

Tout comme les CTA invitent le contact à réaliser une action engageante dans une newsletter, il est important de rendre visible le bouton d'appel à l'action, menant vers le lien de désinscription. Celui-ci peut être placé en haut ou au centre de la page.

Relever par l'émotion ou l'humour le désabonnement

Le ton choisi pour regretter le départ du contact doit être lié avec la ligne éditoriale globale. Mais qu'il s'agisse de jouer sur l'émotion ou de surfer sur l'humour, il est important pour la marque de prouver à l'internaute qu'elle « ne lui en veut pas ».

Miser sur la culpabilité de l'internaute est une pratique à proscrire absolument. Cela pourrait entraîner, à juste titre, un rejet plus global de la marque, sur ses autres canaux ou en point de vente.

Proposer des ajustements de ciblage et de contenu

Il est possible qu'un contact se désabonne simplement parce que l'information diffusée ne répond pas à ses besoins ou à ses centres d'intérêt, ou bien que ce qu'il recherche ne se perde dans un ensemble trop vaste d'informations.

Pour répondre à cette insatisfaction, la marque doit jouer la carte de la transparence en proposant au contact un ciblage plus précis, en accord avec ses attentes.

Inviter à suivre votre marque sur d'autres canaux

L'e-mailing est rarement le seul canal de communication d'une marque. Alors, pourquoi ne pas inviter vos prospects à vous suivre sur les réseaux sociaux, par exemple ? Ils permettent généralement de mieux segmenter une cible, et donc de proposer un contenu plus approprié, en fonction des besoins et attentes des différents profils.

La page de désinscription est le bon lieu pour le faire, car elle constitue une opportunité, dans le cas où le contact est attaché à la marque et souhaite garder un contact avec elle en dehors de la newsletter.

Éviter l'aspect intrusif et mettre en confiance l'internaute

Jusqu'au bout de son expérience avec la marque, l'internaute doit garder une impression positive. Ainsi, le texte de désinscription à la newsletter ne doit en aucun cas l'inviter à se réabonner. Il s'agit de ne pas se montrer intrusif et insistant.

Aussi, il est conseillé de lui rappeler que ces données ne seront pas collectées après son désabonnement. Dans le cadre de la RGPD, il garde en effet un droit de regard sur l'usage de ses données à caractère personnel. Enfin, mieux vaut prévenir le contact de la possibilité de recevoir des e-mailings dans un court délai après sa désinscription, le temps que celle-ci soit bien effective.

6 textes de désinscription de newsletter pour vous inspirer

Le texte de désinscription à votre newsletter doit accompagner l'utilisateur dans sa démarche. Il dépend également du type de contenus informationnels diffusés par la marque. Voici 6 exemples de pages de désinscription à une newsletter.

Airbnb

Airbnb mise sur l'émotion avec la phrase d'accroche « Nous sommes désolés de vous voir nous quitter ! ». Le texte incite l'utilisateur à ajuster ses préférences directement dans son compte. Puis il indique de manière claire « Cliquez ci-dessous pour vous désabonner », en énumérant les différents types de contenus qui constituent les newsletters de la plateforme. Les 2 CTA sont facilement identifiables, et placés au même niveau. De cette façon, aucun ne prévaut sur l'autre.

Firefox

La stratégie de Firefox est différente. Elle vise plutôt à empêcher un désabonnement total de l'utilisateur en lui proposant de sélectionner précisément les thématiques qui l'intéressent. Les titres des thématiques sont soigneusement pensés et sont étayés d'une ou deux lignes de résumé.

La case à cocher pour annuler son abonnement aux newsletters est placée en dernière ligne. L'utilisateur devra ensuite cliquer sur « Enregistrer les préférences ».

PlayStation

PlayStation joue la carte de l'émotion, avec une phrase très proche de celle d’Airbnb « Nous sommes désolés de vous voir partir », renforcée par une accroche « Quelque chose ne vous a pas plu ? ».

La marque se concentre d’ailleurs sur les raisons qui ont poussé le contact à se désabonner. Il s’agit d’une pratique pertinente au service de son amélioration continue.

Uber

Phrase d'accroche identique pour Uber, qui fait néanmoins le choix d'une page de désinscription très simplifiée. Il suffit à l'utilisateur d'entrer son adresse e-mail dans le formulaire.

Vans

Vans intègre une confirmation au processus de désinscription. L'utilisateur peut lire « Vous avez été désabonné avec succès », sous le logo de la marque. Une étape supplémentaire pour renforcer le sentiment de confiance du client.

Zara

L'enseigne Zara a choisi d'intégrer au sein de la même page ses formulaires d'inscription et de désinscription à sa newsletter. Le formulaire de désabonnement comprend une zone dans laquelle l'utilisateur entre son adresse e-mail ainsi qu'un CTA.

Au moment de l'abonnement, le contact peut sélectionner une ou plusieurs sections parmi les catégories de cibles :

  • Femmes.
  • Hommes.
  • Enfants.

Découvrez l'outil gratuit de création de signature pour que tous vos e-mails se démarquent.

Signature-Generator

Publication originale le 14 avril 2020, mise à jour le 30 novembre 2020

Sujet(s):

Newsletter