Si nous avions une confession à faire en matière de SEO, ce serait celle-là : nous aussi, nous avons commis quelques erreurs de débutant sur notre propre site web. Même les spécialistes peuvent se tromper.

Plutôt que de nous en cacher, nous allons vous montrer comment nous avons corrigé ces erreurs et comment ces améliorations nous a permis d’augmenter notre trafic naturel de 50 % en un mois seulement.

L’importance du SEO 

De manière générale, le SEO est un facteur auquel vous ne réfléchissez qu’au moment où vous créez votre site web.

L'importance du SEO se reflète notamment dans les pratiques suivantes :

  • L’implémentation d’une seule et unique balise H1 par page
  • La mise en place d’un système de redirection entre vos pages les plus performantes et votre page de navigation principale
  • L’ajout d’attribut alt à toutes vos images
  • La création d’URLs sans caractère dynamique
  • La garantie que le temps de chargement des pages soit aussi court que possible

Bien que ces mesures soient relativement simples à appliquer, vous seriez surpris de découvrir le nombre de sites web qui s’y prennent mal.

Par exemple, alors que l’apport régulier de petites modifications techniques peut se révéler extrêmement bénéfique en matière de croissance de trafic naturel, de nombreuses entreprises ne se penchent sur le sujet qu'une fois puis n’y reviennent plus jamais.

7 astuces SEO pour améliorer son référencement  

Pour améliorer son SEO (et par conséquent son référencement), il faut d'abord se concentrer sur les facteurs contribuant au succès de vos meilleurs contenus car une petite amélioration pourrait représenter une forte opportunité de croissance. Mais concrètement, comment faire ? 

1 - Evitez les pages 404 et liens brisés

liens chaines

Les Pages 404

À chaque fois qu’un visiteur tentait d’accéder à une URL qui n’existait pas sur notre site web, il était redirigé vers notre page d’erreur 404.

Ceci est généralement une bonne chose car cela revient à dire à Google, « Cette page n’existe pas, il ne faut donc pas l’analyser ». 

Malheureusement, notre page d’erreur 404 ne résolvait pas une erreur de serveur 404, mais générait en fait une réponse 200. En d’autres termes, elle disait à Google, « je suis une vraie page et il faut que tu m’analyses et que tu m’indexes ! ». 

Google perdait donc un temps précieux à analyser et indexer des contenus qui n’existaient pas sur notre site. Mais ce n’est pas là le seul problème que nous rencontrions…

Les liens brisés

Un certain nombre d'URLs erronées avaient été générées par des internautes qui proposaient des liens défectueux sur d’autres sites web et qui redirigeaient vers le nôtre. Prenez par exemple l’URL suivante : http://www.hubspot.com/products/inbound-marketing/. Il existe 370 liens répartis sur 84 domaines qui redirigent vers cette page, y compris un lien .gov et pourtant elle n’existe pas.

Links to our non-existent inbound marketing page

En redirigeant toutes ces pages vers une page « /introuvable » générant en réalité des réponses 200, nous transférions en fait tout leur PageRank à cette même page «/introuvable » au lieu de l’attribuer à la bonne URL ou la bonne page. Aïe !

Links to Not Found page

Voici des chiffres complètement fous : il existait 8 000 liens inbound répartis sur 2 000 domaines différents pour cette page « /introuvable » !

Les redirections pour éviter les 404 et liens brisés

Nous avons d’abord commencé par supprimer toutes les redirections 301 pointant vers toute page des sous-domaines via la page « /introuvable ».

En d’autres termes, si aucune redirection 301 n’est configurée pour qu’une URL incorrecte redirige vers la bonne page, elle redirigera vers une page d’erreur 404, indiquant par là même à Google de ne pas l’indexer.

Nous avons aussi supprimé la page « /introuvable » pour passer par une page 404 qui ne soit pas traitée comme l’une des pages de notre site web.

Pour finir, nous avons implémenté des redirections 301 pour toutes les URLs incorrectes pour lesquelles il existe des liens afin qu’ils redirigent vers une URL correcte ou pertinente.

Grâce à cette astuce, le nombre de pages indexées par Google a diminué de façon significative et ses crawlers ont pu se concentrer plus fréquemment sur l’analyse des pages importantes.

Cerise sur le gâteau, le précieux PageRank a été transféré vers le contenu pour lequel nous voulions être référencés, tout en lui faisant bénéficier d’un sérieux coup de pouce grâce à l’afflux généré par ces nouveaux liens correctement configurés.

2 - Choisissez la bonne pagination pour votre blog

pages

Assurez-vous de mettre en place une pagination adaptée sur votre blog car elle peut avoir des répercussions directes sur vos performances SEO.

Dans notre cas, nous avions par exemple constaté des problèmes avec les liens présents sur les pages de listes, c'est-à-dire "/page/1", "/page/2", etc. Nous disposions de boutons « Suivant » et « Précédent », ce qui créait des complications au niveau des moteurs de recherche.

Lorsque Google analyse notre site à la recherche de contenu, il devait suivre les liens qui s’y trouvent pour accéder à la page qu’il recherche. Pour trouver un article publié il y a un an, par exemple, il devait tout d’abord accéder au blog puis, ensuite, suivre tous les liens « Suivant » jusqu’à ce qu’il atteigne la page de listes contenant un lien vers cet article.

Chaque fois qu'un Googlebot suit un lien sur un site web, il pénètre une nouvelle strate de son architecture. Plus il s’enfonce dans ses profondeurs, moins il considère que les pages qu’il trouve font autorité et moins il les analyse. Il arrive même parfois qu’une page ne soit pas du tout analysée parce que trop profondément enfouie dans l’architecture du site. 

Adopter un système de pagination intelligent

Mettez en place un système de pagination sur votre blog qui permette à Google de sauter plusieurs pages d’un coup lorsqu’il effectue ses analyses pour qu’une large portion de vos articles de blog émerge des profondeurs de l’architecture de notre site.

Cette solution est susceptible de booster le classement d’un certain nombre de vos articles. C’est un changement simple et facile à mettre en place qui peut rapporter gros et qui représente, quoi qu’il arrive, une nette amélioration autant en termes d’architecture que d’expérience utilisateur.

3 - Intégrez des balises schéma sur votre blog

Il faut intégrer des balises Schema.org aux contenus publiés sur votre blog car elles permettent à Google d’examiner et de comprendre chacun des composants de vos pages web.

Qu’est-ce qu’une balise Schema.org ?

C’est une balise qui permet aux moteurs de recherche de comprendre le type de contenu publié sur votre/vos page(s) web.

Vous pouvez ajouter des balises à tous vos articles de blog pour préciser les points suivants à Google :

1. Ceci est un article de blog.
2. Ceci est la photo d’en-tête de l’article.
3. Ceci est la date et l’heure de publication.
4. Ceci est le titre de l’article.
5. Ceci est le corps de l’article.
6. Ceci est la catégorie dont relève l’article.
7. Ceci a été publié par HubSpot.
8. Ceci est le nom de l’auteur de l’article.
9. Ceci est l’URL de la page de l’auteur.
10. Ceci est une photo de l’auteur.
11. Ceci est un abstract de l’article.

Vous pouvez ensuite vérifier le résultat par vous-même grâce à l’outil de test des données structurées de Google. Il vous suffit simplement d’entrer l’URL d’un de nos articles de blog dans le champ Saisir une URL puis de cliquer sur TESTER

Pourquoi faut-il ajouter les balises Schéma.org ?

Parce que Google sera alors en mesure de mieux comprendre nos contenus et de choisir les options d’affichage les plus optimales. Il utilise souvent ces données pour personnaliser les extraits des résultats de recherche ainsi que les résultats affichés dans le Knowledge Graph.

Cette solution n’a rien de révolutionnaire, mais elle vaut tout de même le coup.

4 - Ajoutez des balises H1 personnalisées et des abstracts sur les pages Rubriques

Lorsque vous mettez en place une page « Rubriques » sur votre blog, il se peut que rien ne différencie les différencier les unes des autres. Ne pas les pouvoir différencier différentes pages à forcément un impact sur votre référencement dans les résultats recherche de Google.

Que faire pour résoudre ce problème ?

Il se peut que chaque page "rubrique" de votre blog ne dispose que d’un titre générique ne donnant aucun détail sur sa nature. Il faut donc ajouter des balises H1 personnalisées et pertinentes, telles que « Articles de blog CRM », ainsi qu’une courte description des rubriques, elle aussi personnalisée.

Ajoutez aussi une page « /rubriques » à tous vos sites web internationaux pour améliorer l’architecture du blog.

Pourquoi faut-il personnaliser les balises H1 et les abstract des rubriques ? 

Toutes les pages rubrique de votre blog se ressemblaient et aucune ne proposait de contenu réellement spécifique permettant d’être référencé dans les moteurs de recherche. Ajouter ces balises vous permettra d'améliorer vos performances SEO tout autant que l’expérience client.

5 - Intégrez des balises hreflang

Qu’est-ce qu’une balise hreflang ? C’est une, balise qu’utilise Google pour déterminer dans quels pays/langues sont disponibles des versions alternatives d’une page web. Par exemple, pour indiquer à Google que telle page est l’équivalent espagnol de notre page d’accueil du domaine .com, nous pouvons utiliser l’une de ces balises.

Elles fonctionnent de façon similaire aux balises canoniques et permettent de signaler l’existence du duplicata d’une page. Mais ici, elles permettent également à Google d’indexer des contenus locaux dans des moteurs de recherche locaux plus facilement. 

Exemple d'implémentation des balises hreflang 

Pour vous donner un exemple, auparavant sur notre site, nos balises hreflang étaient dispersées un peu partout et étaient dans la plupart des cas, mal implémentées. Malheureusement, cela ne contribuait aucunement aux efforts SEO que nous déployions pour nos sites internationaux.

Après avoir énormément travaillé sur nos balises hreflang, nous sommes parvenus à configurer ces balises pour toutes les pages de base pour lesquelles il existe des versions spécifiques à certains pays -- toutes les pages produits, pages d’accueil, etc. V

oici, par exemple, à quoi ressemble maintenant le code des pages /produits :

Pourquoi faut-il optimiser ses balises hreflang ?  

En optimisant vos balises hreflang, vous pourrez établir un lien solide entre le contenu de votre site principal – la version .com du site par exemple – et celui publié sur vos autres domaines internationaux. L'implémentation de ces balises permet de conférer un niveau de confiance supérieur à l’ensemble de vos sites tout en facilitant le travail d’analyse de Google.

6 - Intégrez des balises meta lang

Avez-vous déjà entendu parler des balises meta lang ? Ces balises sont plus ou moins similaires aux balises hreflang dans la mesure où elles indiquent aux moteurs de recherche dans quelles langues sont écrits les contenus qu’ils analysent.

Elles devraient figurer sur toutes les pages web de votre site afin que les moteurs de recherche puissent facilement déterminer comment localiser leur indexation (Bing est particulièrement friand de ces balises).

Pourquoi intégrez des balises meta lang sur votre site web ?  

Il est important d'intégrer des balises meta lang à votre site web, même si elles n’auront pas de répercussions particulièrement significatives sur le volume de notre trafic. En effet, elles aideront les moteurs de recherche à analyser, indexer et classer vos contenus locaux plus efficacement.

7 - Le plan de site XML

À HubSpot, nous hébergeons tout notre contenu d’offres sur un sous-domaine.

En clair, ce sont les contenus que nous utilisons pour générer des prospects (eBooks, modèles, webinaires, etc.). Ce sont également les contenus que nous souhaitons réellement voir bien référencés dans les moteurs de recherche.

Et vous savez quoi ? Nous n’avions même pas de plan de site XML pour ce sous-domaine...

Comment mettre en place un plan de site XML ?

Pour mettre en place un plan de site XML, il faut le soumettre à Google. Vous pouvez obtenir plus d'informations en consultant cette ressource

Pourquoi ajouter un plan de site XML à votre site web ?

Il est très important de travailler l’architecture de votre sous-domaine et mettre en place un plan de site XML permettra à Google de découvrir et référencer tout nouveau contenu publié plus rapidement.

Les résultats

En procédant à ces petites améliorations, notre trafic naturel a augmenté ! Moralité de l’histoire : ne sous-estimez pas le potentiel des ajustements techniques que vous pouvez effectuer pour optimiser votre SEO.

Vous connaissez maintenant quelques de nos astuces pour améliorer votre SEO et booster votre trafic. Pour recevoir l'intégralité de nos conseils, téléchargez cet e-book gratuit.

Comment augmenter votre trafic SEO en 30 jours

Publication originale le 17 août 2016, mise à jour le 16 août 2018

Sujet(s):

Stratégie SEO