Temps de lecture : 9 min

Avec des centaines de milliers d'entreprises fondées en France chaque année, l'entrepreneuriat est tentant pour de nombreuses personnes. La création d’entreprises est d'ailleurs favorisée par les services de mise en contact entre professionnels clients, la modification des contraintes réglementaires et un contexte économique clément malgré un ralentissement mondial.

Créez rapidement un business plan performant pour votre entreprise

 

Les avantages de l'entrepreneuriat

Monter son entreprise et devenir entrepreneur offre plusieurs avantages :

  • Être son propre patron, libre et indépendant, loin de la routine du salariat, avec la possibilité de gérer son temps de travail.
  • Gagner mieux sa vie, particulièrement lorsque l'entreprise créée prospère et génère des bénéfices.
  • Réaliser son rêve en faisant de sa passion une activité professionnelle et vivre une aventure entrepreneuriale satisfaisante en réalisant un projet rêvé.
  • Gagner en estime de soi et obtenir celle des autres, car la confiance acquise s'applique ensuite dans d'autres domaines de l'existence.
  • Répondre aux besoins de la société, grâce à la création d'emploi, par exemple, ou en optant pour un entrepreneuriat social.

Les statistiques de la création d'entreprise

D'après une étude de l'Insee, les chiffres de la création d'entreprise ont connu une hausse de 4,2 % en septembre 2019 par rapport au mois d'août de la même année (70 605 contre 67 729). Près de la moitié des créateurs d'entreprise a opté pour le statut de micro-entrepreneur (33 618 contre 36 987 entreprises classiques).

Notez qu'un micro-entrepreneur correspond à un statut et un régime fiscal unique permettant de lancer son activité avec peu de contraintes administratives et financières. Contrairement à un entrepreneur classique, un micro-entrepreneur aura des seuils de chiffres d'affaires à ne pas dépasser.

Créations mensuelles d'entreprises (CVS-CJO*)

 

Juin 2019

Juillet 2019

Août 2019

Septembre 2019

Ensemble des créations

67 994

68 116

67 729

70 605

Évolution [m/(m-1)] %

2,9

0,2

- 0,6

4,2

Entreprises classiques

35 529

35 658

36 255

36 987

Évolution [m/(m-1)] %

3,3

0,4

1,7

2,0

Micro-entrepreneurs

32 467

32 458

31 474

33 618

Évolution [m/(m-1)] %

2,5

0,0

- 3,0

6,8

*Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables

Sources : Insee, REE (issu de SIRENE)

Cette augmentation concerne surtout les secteurs du commerce, du soutien aux entreprises, de la construction et des transports.

Nombre de créations mensuelles d'entreprises (y compris micro-entrepreneurs)

 Données CVS-CJO*

 

NA

Juillet 2019

Août 2019

Sept. 2019

Ensemble

 

68 116

67729

70605

Industrie

BE

3 327

3 450

3 488

dont industrie manufacturière

C

2 867

3 018

3 010

Construction

FZ

7 053

7 020

7 109

Commerce, transport, hébergement et restauration

GI

19 574

20138

20 505

Commerce; réparation d'autos et de motos

G

9 969

10057

10 151

Transports et entreposage

H

6 486

6 830

7 013

Hébergement et restauration

I

3 120

3 252

3 341

Information et communication

JZ

3 406

3 412

3 440

Activités financières et d'assurance

KZ

1 717

1 712

1 765

Activités immobilières

LZ

2 539

2 811

2 793

Soutien aux entreprises

MN

16 740

15352

17 196

Enseignement, santé, action sociale

OQ

7 083

6 996

7 511

Services aux ménages

RS

6 677

6 837

6 800

*Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables

*Données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables

Sources : Insee, REE (issu de SIRENE)

Toujours d'après l'Insee, c'est également au troisième trimestre 2019 que les chiffres de la création d'entreprise ont été les plus élevés, comparé à ceux de ces 20 dernières années, pour la même période.

Les clés pour réussir

Il n'y a pas de chemin tout tracé pour réussir dans l'entrepreneuriat. Toutefois, il existe des qualités à avoir et des principes à suivre pour que le succès soit assuré. De nombreux entrepreneurs ayant réussi à concrétiser leur projet prodiguent leurs conseils sur leurs blogs.

Avoir le bon état d'esprit

Pour faire aboutir son projet, l'entrepreneur doit :

  • Être sérieux afin de gagner la confiance de ses partenaires.
  • Être déterminé et avoir confiance en lui pour savoir quand prendre des risques et être capable de surmonter les obstacles qui se présenteront.
  • Être passionné, car la passion permet de venir plus facilement à bout des difficultés.
  • Être organisé afin de gérer son temps avec efficacité et atteindre plus rapidement les objectifs visés.
  • Être flexible pour savoir s'adapter à la situation et accepter de changer le plan préétabli si nécessaire.
  • Être un bon leader, car l'entrepreneur doit gérer et motiver son équipe pour que chacun déploie toutes ses compétences.
  • Avoir une excellente capacité relationnelle, car il est essentiel de nourrir efficacement les relations avec les clients, les fournisseurs, les investisseurs et les collaborateurs.
  • Être compétitif, puisque l'entrepreneur doit innover ou offrir des produits et services plus intéressants que ceux qui existent déjà sur le marché.

Trouver l'activité faite pour vous

Les idées d'entreprise sont nombreuses. Toutefois, il faut être sûr d'avoir trouvé le bon projet, l'activité qui convient à :

  • Soi-même, il est judicieux d'opter pour une activité qui vous enthousiasme, qui suscite votre intérêt, qui est adaptée à votre profil, qui correspond à vos connaissances et à votre expérience.
  • L'entourage proche, il faut que le projet obtienne le soutien de vos proches, que votre famille approuve les éventuels changements, et que l'activité n'entrave pas vos relations familiales.

Il faut donc, en premier lieu, déterminer le secteur qui vous passionne. En réalisant un projet qui lui tient à cœur, l'entrepreneur se montrera plus persévérant face aux difficultés. De plus, grâce au soutien de sa famille, il n'aura pas de mal à relever les défis pour atteindre l'objectif qu'il s'est fixé.

Puis, il faut identifier le type de clientèle à laquelle votre entreprise va s'adresser. Il est préférable d'en cibler plusieurs afin de toucher un maximum de prospects grâce aux communications. Il s'agit de la définition des « personas ».

Il convient ensuite de cerner les besoins de ces groupes de personnes et d'envisager plusieurs solutions à leur besoin.

Trouver un marché de niche

Un marché de niche désigne une part de marché très restreinte qui répond à un besoin spécifique, ou qui offre un produit haut de gamme.

L'entrepreneur propose un produit ou un service particulier, destiné à satisfaire une clientèle fidèle, pour laquelle il constitue la seule référence.

C'est le cas, par exemple, de la construction de véhicules pour handicapés ou encore de la production de vins biologiques.

Le marché de niche présente des avantages très intéressants :

  • Chaque entreprise vise une cible précise, où la concurrence est très faible, voire inexistante.
  • La notoriété est très forte, car les stratégies marketing se concentrent sur un nombre très réduit de personnes.
  • La marge bénéficiaire est élevée, car le client est souvent prêt à payer plus cher pour se procurer un produit spécifique.
  • La relation entrepreneur-client est très personnalisée et durable.

Toutefois, contrairement au marché de masse, le volume de ventes au sein du marché de niche est évidemment limité de par son statut même.

Vérifier la faisabilité du projet

Même si toutes les qualités requises pour être un bon entrepreneur sont réunies, l'entreprise se soldera toujours par un échec si le projet n'est pas viable. Ainsi, avant de se lancer dans l'entrepreneuriat, il est important de vérifier que le projet est finançable et que le business model est rentable.

Plusieurs étapes permettent de réaliser cette vérification :

  • L'étude de marché est l'étape durant laquelle des recherches et des tests concernant le projet sont conduits afin de voir si l'idée est intéressante, s'il existe des entreprises qui proposent déjà ce type de service ou de produit dans la région, si le projet comporte des contraintes techniques.
  • Le business plan sert non seulement à orienter l'entrepreneur sur les stratégies à adopter, mais aussi à convaincre les investisseurs de la faisabilité et de la rentabilité de l'activité à financer.
  • Le business model, aussi appelé « modèle économique », constitue la structure financière de l'entreprise. Le choix du modèle économique et le montage financier permettent de détailler les dépenses et de déterminer si les ressources financières peuvent couvrir tous les besoins.
  • La chaîne de valeur est l'étude des activités d'une entreprise. Elle permet de déterminer lesquelles lui offrent un avantage vis-à-vis de la concurrence et ainsi d'améliorer son positionnement.

Le business plan doit faire état du plan de financement du projet, en précisant les modes de financement à adopter (autofinancement, prêt bancaire, crowdfunding, crowdlending, etc.).

Comment se lancer ?

Vous pensez avoir ce qu'il faut pour réussir dans l'entrepreneuriat ? Alors, voici comment démarrer votre activité.

Se poser les bonnes questions

À chaque étape des démarches entrepreneuriales, il faut savoir poser les bonnes questions :

  • Faut-il prendre un associé pour vous aider à appréhender et à surmonter les difficultés ? 
  • Qui choisir comme associé ? 
  • Quelles tâches sont difficiles à réaliser ? 
  • Est-il important de constituer une équipe ? 
  • Comment organiser l'équipe ? 
  • Quel est le statut juridique le plus adapté à l'activité de l'entreprise ? 
  • Quel régime fiscal adopter ? 

La méthode QQOQCP est un excellent moyen de définir tous les éléments essentiels à la concrétisation du projet. Avant de prendre une décision, il faut se demander :

  • Qui ? (associés, banquiers, fournisseurs)
  • Quand ? (lancement de l'activité, contact des fournisseurs) 
  • Où ? (siège de l'entreprise, lieux d'activités, rendez-vous clients) 
  • Quoi ? (biens, services) 
  • Comment ? (organisation de l'équipe, obtention de financements) 
  • Combien ? (apports financiers, nombre de fournisseurs) 
  • Pourquoi ? (prendre un associé, traiter avec ce fournisseur).

Définir une stratégie marketing

L'élaboration d'une stratégie marketing réfléchie et construite nécessite de définir au préalable le public cible. Ensuite, il faut développer des techniques de vente performantes et des stratégies commerciales efficaces pour couvrir la part du marché ciblé.

Il faut tenir compte des différentes catégories de marketing suivantes :

  • Le marketing stratégique qui recense les objectifs marketing à atteindre.
  • Le marketing opérationnel qui développe les tactiques à adopter pour aboutir aux résultats attendus.
  • Le marketing direct qui consiste à entrer en relation directe avec chaque client afin d'engager une stratégie de fidélisation personnalisée.

Définir une stratégie de communication

La stratégie de communication rassemble les actions à entreprendre pour atteindre les objectifs de communication. Elle permet de détailler :

  • Les tactiques à mettre en œuvre en termes de relation avec les partenaires et les clients.
  • Les moyens à adopter pour promouvoir l'entreprise (panneaux publicitaires, prospectus, réseaux sociaux, conférences, séminaires, etc.)

Il faut parler de soi, de son projet d'entreprise, des produits et services offerts, des avantages par rapport aux concurrents, etc. La méthode COMM permet d'y arriver facilement :

  • Cible (à qui vous vous adressez) 
  • Objectif (ce que vous voulez que la cible fasse) 
  • Message (ce que vous voulez dire) 
  • Média (par quel moyen vous voulez transmettre votre message).

Cette stratégie vous aidera également durant la création de votre site web. La création de cette vitrine en ligne, que ce soit de votre entreprise et/ou de vos produits ou services, vous sera indispensable pour établir une présence en ligne. Il vous faudra :

  • Acheter un nom de domaine 
  • Acheter un serveur 
  • Choisir et installer un thème 
  • Créer votre structure 
  • Rédiger votre contenu adapté et personnalisé 
  • Optimiser votre site pour le référencement 
  • Faire la promotion de votre site.

Définir une stratégie de vente

En tant qu'entrepreneur, vous ne pourrez pas faire l'impasse sur la stratégie commerciale. Pour qu'elle soit efficace, vous devez voir à long terme et vous projeter sur plusieurs mois, voire années. Voici les règles d'or d'une bonne stratégie de vente :

  • Fixer des objectifs (nombre de ventes, acquisition de clients) : la méthode SMART peut être utilisée.
  • Définir son positionnement sur le marché en cherchant à se différencier de la concurrence.
  • Identifier ses actions par ordre de priorité (faire du networking, maillage du territoire, relancer d'anciens clients, acheter des listes de prospects, etc.) 
  • Faire un plan d'actions : choix des canaux, choix des indicateurs de réussite, choix des messages.
  • Prendre du recul sur sa stratégie : chaque acquisition ou perte de client doit être interprétée pour une amélioration continue.

Les sources d'inspiration

Pour vous aider à vous orienter et à trouver la meilleure idée d'entreprise, voici quelques sources d'inspiration.

Les marchés porteurs

Les marchés porteurs sont des marchés de niche au sein desquels la demande est plus forte que l'offre. Il s'agit d'activités utiles et intéressantes, notamment :

  • Dans le domaine du commerce (e-commerce, bar à soupe).
  • Dans le domaine de l'agriculture et de l'agroalimentaire (lutte contre le gaspillage alimentaire, culture du safran).
  • Dans le domaine des services (toilettage canin à domicile, accompagnement des personnes dépendantes ou âgées dans leur quotidien, entreprise de soutien scolaire).
  • Dans le domaine social ou artistique (prestations de taxi social, café associatif).
  • Dans le domaine de l'innovation (Big Data, GreenTech, Silver Economy).
  • Dans le domaine du sport (coach sportif, naturopathie du sport).
  • Dans le domaine des idées originales (cimetière pour animaux, consultance en création de fermes urbaines).

Des exemples d'entreprises

Nombreux sont les entrepreneurs qui ont réussi à transformer leur idée en activité professionnelle florissante. Parmi eux, on peut citer :

  • La Formation Pour Tous met à la disposition des entreprises, des organismes publics et de tout type de professionnels un catalogue de formations, composé de plus de 1 200 vidéos et d'une trentaine de parcours. La mobilité des formations est un atout majeur, offrant ainsi aux intéressés d'y accéder à n'importe quelle heure de la journée, et même en déplacement.
  • Promis est une plateforme en ligne qui, après avoir remarqué que la moitié des entrepreneurs étaient mal assurés, a entrepris de réconcilier entrepreneurs et assureurs. L'entreprise prodigue des conseils personnalisés, détaille les offres d'assurance et accompagne les entrepreneurs dans leurs démarches.
  • Vegg'up est une entreprise souhaitant promouvoir la cuisine végétarienne et vegan. En collaboration avec des blogueurs et des nutritionnistes, elle a concocté plus de 4 000 recettes et permet aux utilisateurs de planifier leurs repas chaque semaine, par le biais de son application mobile.
  • Iktos est une entreprise qui exploite l'intelligence artificielle (IA) pour développer des outils permettant aux laboratoires pharmaceutiques de trouver plus rapidement des molécules simples à fort potentiel.

Avant de se lancer dans l'entrepreneuriat, il est indispensable de se renseigner sur le marché dans lequel on veut s'implanter, d'évaluer la viabilité de son projet et d'être bien entouré.

C'est là que le networking prend toute son importance : il faut développer son réseau de contacts (famille, amis, anciens collègues, concurrents, partenaires).

En effet, le réseautage permet d'élargir le nombre de ses connaissances, de tisser des liens, de se bâtir une réputation et d'apprendre de la réussite et des erreurs des autres.

Téléchargez ce modèle gratuit pour créer un business plan structuré et lancer votre entreprise.

Business plan pour les start-ups

Publication originale le 20 mars 2020, mise à jour le 20 mars 2020

Sujet(s):

Entrepreneuriat