Comment devenir entrepreneur ? 5 clés pour réussir

Télécharger le modèle de gestion des commissions
Arnaud Decarra
Arnaud Decarra

Mis à jour :

Publié :

Devenir entrepreneur est le souhait de bon nombre de personnes : devenir son propre patron, accomplir son rêve, bâtir son avenir. Seulement, ce n'est pas si facile d'y arriver et beaucoup de questions peuvent entraver le chemin du futur entrepreneur comme la définition de son projet ou son financement. Les approches et réflexions nécessitent souvent une expertise entrepreneuriale.

homme au téléphone

Téléchargement  >> Modèle de gestion des commissions

 

 

1 - Définir son statut juridique

Voici quelques exemples de statuts juridiques que l'entrepreneur peut choisir :

  • La société par actions simplifiée (SAS).
  • La société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU).
  • La société à responsabilité limitée (SARL).
  • L'entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL).
  • La société civile immobilière (SCI).
  • La micro-entreprise (auto-entreprise).
  • L'entreprise individuelle (EI).
  • L'ex-Entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL).

Si l'entrepreneur souhaite exercer son activité seul, il choisira parmi les formes juridiques suivantes : une EURL, une EI, une micro-entreprise ou une SASU. S'il souhaite travailler avec des associés, il pourra choisir les formes juridiques SAS ou SARL. L'entrepreneur doit tenir compte des avantages et des inconvénients de chaque statut juridique. Selon son choix, il sera soumis à un régime fiscal particulier.

 

2 - Domicilier son entreprise

La domiciliation de l'entreprise par son dirigeant est obligatoire. Celle-ci doit en effet disposer d'une adresse administrative. Cette étape est indispensable à la création de l'entreprise et se fait avant l'immatriculation, mais après avoir fait le choix de la forme juridique de l'entreprise.

 

3 - Immatriculer son entreprise

L'entrepreneur a réglé différentes formalités, dont la domiciliation de l'entreprise. Il doit maintenant procéder à son immatriculation. La démarche sera différente en fonction de la forme juridique choisie.

Depuis le 1er janvier 2023, les formalités de création sont à réaliser en ligne sur le guichet de l'INPI pour les formalités des entreprises. Il s'agit d'un organisme unique qui permet, avec un formulaire dématérialisé, de gérer l'ensemble des formalités, notamment lors de la création d'une entreprise.

 

4 - Souscrire une assurance professionnelle

L'entrepreneur doit définir son besoin en assurance. Pour ce faire, il doit tenir compte des risques de son activité et se couvrir, a minima, sur la responsabilité civile et professionnelle. Certaines couvertures de risques sont obligatoires, surtout pour l'exercice d'une profession règlementée. L'entrepreneur doit également assurer son local, ses véhicules et ses salariés.

 

5 - Ouvrir un compte bancaire dédié à l'entreprise

Lors de la création d'une société, Il est obligatoire d'ouvrir un compte bancaire professionnel. En revanche, les entreprises individuelles n'ont pas cette obligation puisqu'elles n'ont pas de capital social. Les micro-entrepreneurs, suite de la loi PACTE du 22 mai 2019, auront l'obligation d'ouvrir ce compte bancaire professionnel lorsque leur chiffre d'affaires dépasse 10 000 € durant deux années consécutives.

 

6 - Financer son projet de création

Pour le financement de son projet, l'entrepreneur peut faire un prêt bancaire, mais pas uniquement. Il peut profiter de nombreuses solutions comme l'autofinancement, le crowdfunding, le crowdlending ou les aides de l'État.

Même avec du succès, devenir entrepreneur n'est pas chose facile, il est important de rester entouré pour avoir un soutien quotidien. Famille, amis, collègues, membres d'un réseau d'entraide. Tout l'entourage participe de près ou de loin au développement de son entreprise.

 

Comment déterminer le pourcentage de commission à chaque niveau de la hiérarchie commerciale tout en contrôlant la profitabilité ?

Téléchargez ce modèle de gestion des commissions.

  • Fixer les commissions
  • Contrôler la profitabilité
  • Suivre le chiffre d'affaires
En savoir plus

    Télécharger

    Tous les champs sont obligatoires.

    Merci d'avoir soumis le formulaire

    Cliquez sur le lien pour accéder au contenu en tout temps

    Les clés pour devenir entrepreneur

    • Éprouver de la passion pour son projet.
    • Avoir un projet clair et bien construit.
    • S'informer et partager son expertise.
    • Faire preuve de détermination.
    • Anticiper les coûts et gérer son argent.

     

    Éprouver de la passion pour son projet

    Entreprendre, c'est accomplir ce qui tient à cœur au futur professionnel. Ainsi, pour devenir entrepreneur, il doit d'abord éprouver de la passion pour l'activité qu'il souhaite faire.

    Il aura beaucoup plus d'énergie à défendre et à faire fructifier son projet si celui-ci est une passion pour lui. D'autant plus que c'est une activité de longue haleine.

    Alors, avant tout engagement, il doit prendre d'abord du recul, et il doit analyser sa personnalité ainsi que ses priorités. Il doit tenter de répondre à ces questions pour trouver une activité qui le passionne :

    • Quel est son objectif dans la vie ?
    • Quelle est sa spécialité ?
    • Quelle est sa bête noire ?
    • Quelles sont les choses ou les personnes les plus importantes à ses yeux ?
    • Qu'est-ce qu'il ne peut pas sacrifier ?

    Sa passion se ressentira dans ses choix et actions, ce qui permettra à ses fournisseurs, clients et investisseurs de croire en lui.

     

    Avoir un projet clair et bien construit

    La viabilité de son projet fait partie des conditions nécessaires pour devenir entrepreneur. Il faut donc poser les fondations de son projet : qu'il soit clair et bien construit.

    Tout d'abord, trouver une bonne idée d'activité à entreprendre. Il n'est pas obligatoire de trouver une idée innovante à tout prix. Le futur entrepreneur peut très bien s'inspirer des activités existantes sur le marché : un bien ou un service utile dans la vie quotidienne par exemple.

    Il lui faudra ensuite mettre en œuvre des tactiques ingénieuses pour surpasser ses concurrents.

    L'étape de l'étude de marché est fortement conseillée, car elle permet d'anticiper les principales difficultés. Elle consiste à se demander notamment : qui sont ses clients, ses fournisseurs, ses concurrents ?

    Pour rédiger son plan d'affaires, en prenant soin d'y préciser :

    • L'activité de son entreprise.
    • La cible qu'il vise.
    • Les stratégies qu'il va aller mener pour atteindre son objectif.
    • Sa projection financière dans les prochaines années.
    • Son plan d'investissement.
    • Ce qu'il propose de mieux par rapport à ses concurrents.
    • Le système de gestion de son entreprise.

     

    S'informer et partager son expertise

    Un projet viable est un projet comportant moins de risques. Il est donc important de bien connaître le marché, afin de pouvoir déterminer efficacement tous les risques de son entreprise. Il faut savoir qu'au début, les risques sont souvent plus importants que le profit visé.

    Le futur entrepreneur ne doit pas hésiter à s'informer, à présenter ses idées aux autres, à être à l'écoute, et surtout à apprendre de son entourage et de ses compétiteurs.

    Être entrepreneur, c'est savoir faire du networking, afin de promouvoir le partage, la confiance et l'entraide mutuelle.

    En effet, la création d'un réseau de contacts est indispensable pour pouvoir avancer dans le monde de l'entrepreneuriat. Il faut étendre les relations pour :

    • Trouver des clients et des fournisseurs.
    • Rencontrer des collaborateurs et des investisseurs.
    • Développer les opportunités d'affaires.
    • Obtenir des conseils.
    • Partager les expériences.
    • Découvrir les professionnels du même secteur d'activité.
    • Connaître les concurrents.
    • Gagner en visibilité.

    Généralement, pour faire du networking efficacement, le réseautage se peaufine sur les réseaux sociaux, durant des salons, conférences, soirées, déjeuners d'affaires. Tout événement permettant d'échanger des valeurs avec des acteurs du secteur est à saisir. Toutefois, il faut veiller à bien cibler les personnes avec qui le futur entrepreneur veut nouer une relation.

    L'objectif n'est pas de remplir un carnet d'adresses, mais plutôt de pouvoir exploiter chaque contact enregistré, d'où l'importance du choix des interlocuteurs pertinents.

     

    Faire preuve de détermination

    La détermination à réussir est un critère indispensable pour devenir un bon entrepreneur. En effet, des obstacles seront toujours au rendez-vous.

    Il faut donc au futur entrepreneur assez d'énergie, de la confiance en lui-même et du pragmatisme pour affronter chaque situation, décrypter le fond du problème et apporter les solutions adaptées.

    Il doit savoir échouer avant de gagner. Alors, s'il se trouve face à une incertitude ou un échec, il ne faut pas qu'il se décourage.

    Il doit toujours relever les défis, et chercher des solutions innovantes. Il est vrai qu'il a défini un plan d'action.

    Mais il ne doit pas s'obstiner à suivre ce plan si la situation ne le permet pas. Dans certains cas, il doit faire preuve de flexibilité et d'adaptabilité.

     

    Anticiper les coûts et gérer son argent

    Pour devenir un entrepreneur avisé, il doit savoir anticiper et calculer à l'avance les coûts de son activité.

    Il doit faire preuve d'organisation et planifier le plus possible. Il analyse aussi dans combien de temps son activité dégagera une rentabilité. Ainsi, il peut anticiper ses dépenses durant cette période où il n'aura pas de revenu.

    Ensuite, il doit évaluer ses actifs :

    • Les biens qu'il veut mettre à la disposition de son entreprise.
    • L'apport en numéraire qu'il pense investir.

    C'est la meilleure façon de pouvoir bien gérer ses ressources financières, jusqu'à ce que son travail porte ses fruits.

    Pour obtenir cette vue globale sur ses finances, l'entrepreneur réalise un plan prévisionnel. Grâce à lui, le futur dirigeant d'entreprise vérifie la faisabilité et la viabilité de son projet. Il pourra ensuite convaincre plus facilement ses partenaires financiers et bancaires.

    Le plan prévisionnel dresse un état des lieux chiffré du projet. Il prend en compte les dépenses fixes et variables, mais aussi les recettes. Le futur entrepreneur pourra, grâce à ce plan, définir le prix de vente de son produit et le taux journalier selon les charges de l'entreprise. Il prendra également connaissance de sa trésorerie et de ses besoins en fonds de roulement.

     

    Comment déterminer le pourcentage de commission à chaque niveau de la hiérarchie commerciale tout en contrôlant la profitabilité ?

    Téléchargez ce modèle de gestion des commissions

     

    Quel est le salaire moyen d'un entrepreneur ?

    Il est important pour un entrepreneur de choisir le bon moment pour commencer à se verser un salaire. Par ailleurs, pour un entrepreneur, il est plutôt question d'une rémunération d'un dirigeant dont les règles diffèrent selon son statut juridique. En effet, selon sa situation, ce dernier peut percevoir une rémunération au titre du mandat social, des dividendes, une rémunération du compte courant d'associé ou un salaire.

    Le montant de son salaire dépendra des éléments suivants :

    • Son statut juridique.
    • Les charges à payer.
    • La situation financière de l'entreprise.
    • Les autres associés.
    • Les coûts durs.
    • Les projets en cours.
    • Les besoins.

    Un entrepreneur peut attendre 1 à 3 ans avant de se rémunérer. En effet, la première année de l'entrepreneur est considérée comme une année blanche, car l'entreprise ne génère pas toujours de bénéfices au début.

    À partir du moment où l'entreprise génère des bénéfices, l'entrepreneur peut se verser un salaire, de préférence mensuel, ce qui permet de ne pas se verser de sommes trop importantes. Il doit aussi tenir compte des cotisations sociales. À noter que le salaire annuel moyen en France pour un entrepreneur est de 68 370 €, soit 8 437 € mensuel.

     

    Pour aller plus loin, déterminez le seuil de rentabilité de votre entreprise en téléchargeant le modèle de gestion des commissions, ou découvrez le logiciel de vente de HubSpot.

    modèle de gestion des commissions

    Articles recommandés

    Fenêtre contextuelle TÉLÉCHARGER LE MODÈLE DE GESTION DES COMMISSIONS MODÈLE : GESTION DES COMMISSIONS

    Le fichier pour définir les différents pourcentages de commission.

      Fenêtre contextuelle TÉLÉCHARGER LE MODÈLE DE GESTION DES COMMISSIONS MODÈLE : GESTION DES COMMISSIONS

      Powerful and easy-to-use sales software that drives productivity, enables customer connection, and supports growing sales orgs

      START FREE OR GET A DEMO