Il est capital de suivre plusieurs étapes primordiales qui assureront de bonnes bases à un projet de création d'entreprise. Mais pour devenir entrepreneur, les différents dossiers à monter et les déclarations à faire peuvent prendre du temps et demander un certain investissement. Il est donc important de procéder avec méthode et d'anticiper ces démarches.

Créez rapidement un business plan performant pour votre entreprise

 

Au moment de créer une entreprise, il faut savoir que certaines phases sont incontournables afin de tracer une ligne directrice au développement souhaité et d'éviter les mauvaises surprises.

Réaliser une étude de marché

Parfois longue et subtile, en fonction du secteur ciblé, cette première étape n'en est pas moins fondamentale. L'objectif de l'étude de marché est en effet majeur : identifier la concurrence et déterminer la zone de chalandise. Dans les faits, il faudra :

  1. Définir les concurrents et estimer leur puissance d'attraction.
  2. Estimer votre nombre de clients potentiels et son rythme de croissance.
  3. Comprendre la chaîne qui relie prescripteurs, distributeurs et consommateurs.
  4. Envisager la façon dont le marché visé semble destiné à évoluer.

Toutes ces analyses permettent de se lancer avec un objectif précis en tête, sans rien laisser au hasard. Une fois que vous aurez effectué votre étude de marché, vous connaîtrez les meilleurs canaux pour faire votre publicité et vous saurez comment vous distinguer en tant que nouvelle entreprise.

Établir un business model d'entreprise

La construction du business model, ou modèle d'affaires, permet de répondre à des questions fondamentales concernant le développement de votre projet. Il s'agit d'un véritable outil pour réfléchir à la faisabilité du projet en se concentrant sur quelques points essentiels :

  1. Qui seront vos partenaires clés ?
  2. Quelle est exactement votre proposition de valeur ?
  3. De quelles ressources précises disposez-vous ?

En effet, une entreprise ne travaille jamais seule : associés et employés éventuels, fournisseurs, investisseurs, revendeurs, collaborateurs, et bien d'autres encore travailleront nécessairement en lien avec vous.

Le business model est indispensable pour toutes les entreprises, que vous comptiez créer une grande marque industrielle ou une petite start-up.

Grâce au business model, vous aurez une meilleure visibilité sur l'avenir de votre entreprise et sur la façon de vous y prendre pour la lancer, vous saurez sur qui vous appuyer et comment présenter votre offre.

Anticiper la situation financière d'un projet d'entreprise

Vient maintenant le moment de vous plonger concrètement dans les analyses chiffrées de votre entreprise. Il faut en effet, pouvoir estimer à partir de quand votre entreprise sera rentable. Il vous faut donc définir :

  1. Combien de clients devez-vous convaincre pour atteindre le seuil de rentabilité ?
  2. Quel doit être leur panier moyen ?
  3. Au bout de combien de temps pensez-vous parvenir à ces résultats ?
  4. Quelles sont les charges à prévoir ?

Répondre à ces questions vous permettra de savoir durant combien de temps il vous faudra déployer les efforts les plus importants, et à partir de quel moment vous commencerez à gagner de l'argent.

Heureusement, il existe plusieurs outils comptables pour vous accompagner dans la gestion financière de votre entreprise, à commencer par le business plan. C'est ce dernier qui vous aidera à lever des fonds pour convaincre banquiers et investisseurs.

Afin d'avoir une vision claire de l'avenir financier de votre projet, il existe également le bilan prévisionnel, qui s'intègre au business plan. Ce document prévoit tous les mouvements financiers de l'entreprise, dont :

  1. Les stocks.
  2. Les immobilisations.
  3. Les charges fixes.
  4. Les recettes.
  5. Les créances client.
  6. Les découverts.

Les formalités administratives dans la création d'entreprise

La création d'une entreprise implique deux formalités administratives incontournables : le choix du statut, et l'immatriculation.

Choisir le bon statut

Le choix du statut juridique dépend de nombreux critères comme le nombre de salariés, le patrimoine engagé et l'ampleur du projet. Si vous souhaitez travailler seul, voici les statuts qui s'offrent à vous :

Chaque forme juridique répond à des obligations légales et des conditions de création différentes. Tout le travail effectué en amont vous permettra de choisir celle qui sera la plus adaptée à vos objectifs.

Sachez que pour une EURL et une SASU, vous pourrez faire entrer des associés ultérieurement et les patrimoines seront protégés. Aussi l'AE permet de tester son activité sans engendrer de coûts à la création et à la fermeture de l'entreprise. Si vous envisagez de vous associer avec d'autres personnes, voici les structures les plus courantes :

  • Auto-Entreprise (AE) ou Micro-entreprise, pour éviter les coûts et les formalités dans un marché sans risque ;
  • Entreprise Individuelle (EI), idéale pour les artisans et commerçants ;
  • Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL), si vous prévoyez un succès rapide ;
  • Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL), pour séparer les activités professionnelles des biens personnels ;
  • Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU), afin de tester sa capacité à entreprendre.
  • Société A Responsabilité Limitée (SARL), assure moins de charges sociales qu'en SAS ;
  • Société par Actions Simplifiée (SAS), parfaite pour les levées de fonds ;
  • Société en Nom Collectif (SNC), quand vous souhaitez un régime social de travailleurs non-salariés ;
  • Société Anonyme (SA), pour ceux qui créent une grosse entreprise et font appel à un public d'épargne ;
  • Société d'Exercice Libéral (SEL), pour les professions libérales.

Immatriculer son entreprise

Créer son entreprise implique de l'immatriculer au Centre de Formalité des Entreprises (CFE) compétent. Selon la forme juridique choisie, il peut s'agir du Registre du Commerce et des Sociétés (RCS), du Répertoire des Métiers (RM) ou encore du Registre Spécial des Agents Commerciaux (RSAC). Après validation de votre dossier, vous obtiendrez différents identifiants attribués par l'Insee :

  1. Le numéro SIRET.
  2. Le numéro SIREN.
  3. Le code APE.

De nombreux outils existent pour vous aider au mieux dans la création et la gestion d'une entreprise. Ils vous permettront d'être juridiquement irréprochable et d'anticiper les difficultés. Pensez également à bien vous entourer, et à vous associer si cela est pertinent.

Téléchargez ce modèle gratuit de business plan pour soutenir vos efforts de création d'entreprise.

Business plan pour les start-ups

Publication originale le 7 janvier 2020, mise à jour le 20 mars 2020

Sujet(s):

Entrepreneuriat