Les données sont-elles vouées à devenir une denrée rare ? C'est une question qui se pose au vu de la mise en place du Règlement général sur la protection des données (RGPD) : la star du moment. 

>> Téléchargement : Transformer le RGPD en opportunité

Ce règlement, en vigueur depuis le 25 mai 2018 est en train de bouleverser l'utilisation de données par les entreprises.

L'empreinte digitale, la première ressource des entreprises pour communiquer et améliorer l'expérience client, sera dorénavant mieux respectée pour chaque internaute.

Il s'agit d'une nouvelle à double tranchant. Certes, ce nouveau règlement est contraignant pour les entreprises et plus particulièrement pour les experts en marketing digital, mais c'est aussi le signe d'une nouvelle ère plus responsable et plus qualitative qui est en train de naître.

Il est certain que la préparation et la mise en conformité avec cette loi peuvent s'avérer fastidieuses, mais dès lors que tout sera mis en place, les stratégies inbound marketing prendront tout leur sens et gagneront en efficacité.

Gardez à l'esprit ces quelques chiffres : 92 % des internautes sont préoccupées par la sécurité de leurs données et la protection de leur vie privée et 57% des consommateurs ne font pas confiance aux entreprises dans l'utilisation de leurs données.

De toute évidence, les services marketing B2B et B2C s'essoufflent et il est inquiétant de constater que 41 % des marketeurs admettent ne pas comprendre entièrement la réglementation des données personnelles de leurs clients. Il est donc temps de s'y conformer.

Le RGPD et le marketing digital : une conformité inévitable

Il ne s'agit pas de de vous accabler avec une analyse détaillée de ce nouveau texte, mais plutôt de vous donner toutes les informations nécessaires pour tirer profit de votre la mise en conformité avec le règlement. Cette partie sera donc brève, mais cruciale pour la suite.

1 - Les 3 principes fondamentaux du RGPD

Le texte du RGPD est particulièrement dense, mais il met en avant trois principes fondamentaux : 

  1. L'accès aux données : tous les contacts de l'entreprise (clients, leads, partenaires, etc.) doivent avoir accès à leurs données s'ils le souhaitent, pour les rectifier, les modifier ou encore les supprimer. Ceci se rapproche ainsi du principe du droit à l'oubli. 
  2. L'utilité des données : les données collectées et leur utilisation doivent dorénavant répondre à un objectif clair et précis. 
  3. L'utilisation des données : pour gérer les données personnelles des internautes, il vous faut leur autorisation, c'est le « consentement » (opt-in en anglais). Ainsi, si vos abonnés ont effectué leur désinscription à votre newsletter, il est bien entendu interdit de continuer à la leur envoyer.

2  - Des sanctions extrêmement dissuasives

En cas de non-respect du RGPD, l'Union européenne a prévu des sanctions fortes qui peuvent aller jusqu'à 4 % du chiffre d'affaires mondial annuel de l'entreprise, ou 20 millions d'euros, le plus élevé des deux montants étant retenu.

Pourtant, en France, seulement 43 % des entreprises déclarent disposer d'un plan complet de préparation au GDPR 2018. Soit moins d'une entreprise sur deux.

Transformer le RGPD en un vrai allié de l'inbound marketing

Il est temps de rentrer dans le vif du sujet : la mise en pratique. Comment se conformer efficacement à cette nouvelle réglementation ?

Voici la liste des différentes actions entreprises par 2Spark pour assurer la mise en conformité au RGPD :

1 - Soignez votre base de données

Vos listes de contacts sont le nerf de la guerre pour le RGPD. Le moment tant redouté est arrivé, il va donc  falloir nettoyer et qualifier vos bases de contacts. Pour cela plusieurs actions sont à mener :

  • Supprimez les contacts qui n'ont pas consenti à recevoir vos communications, ou obtenez leur consentement. Avec le RGPD vous êtes dans l'obligation d'apporter la preuve que vos contacts ont accepté d'être inscrits à vos campagnes de nurturing. Vous pouvez qualifier par téléphone les contacts non inscrits les plus intéressants pour obtenir leur accord explicite, et le reste de vos contacts non inscrits peut être supprimé.
  • Mettez en place une confirmation explicite pour les communications marketing. Dans vos formulaires, ajoutez une case à cocher pour l'inscription et confirmez celle-ci avec un lien de validation à cliquer dans un e-mail.

 


  • N'hésitez pas à mettre en place un « centre de préférence utilisateur » pour y proposer vos différentes communications à vos prospects (newsletters, e-mails commerciaux, conférences, etc.).
  • Segmentez votre base de données et arrêtez l'envoi d'e-mails en masse.
  • Dans le principe de limitation de la conservation des données, la CNIL recommande que les coordonnées d'un prospect qui ne répond à aucune sollicitation pendant 3 ans soient supprimées.

2 - Investissez dans du contenu de qualité 

Ce nouveau règlement incite fortement les entreprises à se concentrer sur la création de contenus toujours plus ciblés et personnalisés. Afin d'affiner votre stratégie de communication, n'oubliez pas ces quelques points :

  • Échangez les données personnelles de vos visiteurs contre des contenus à forte valeur ajoutée : livres blancs, études, rapports...
  • Travaillez votre SEO, SEA et misez sur des campagnes payantes sur les réseaux sociaux pour promouvoir vos contenus.
  • Rassurez vos prospects en ajoutant un lien vers vos mentions légales dans tous vos e-mails marketing ainsi que sur le pied de page de votre site internet.

Là encore, soignez vos formulaires : avec le RGPD vous devez prendre toutes vos précautions en demandant à chaque fois la permission à vos visiteurs et futurs prospects.

3 - Entourez-vous de prestataires certifiés RGPD

La plupart des acteurs du marketing automation, tel que HubSpot sont en conformité avec le RGPD. Le sujet est pris en main à la fois d'un point de vue technique (sécurité des données et systèmes d'e-mailing respectueux), mais aussi en termes d'accompagnement de leurs clients, ce qui est un immense atout pour réussir cette transition digitale.

2018 : la naissance d'un « marketing responsable » ?

Avec le RGPD, le pouvoir de l'internaute est ainsi renforcé et ses données sont préservées et respectées.

Il est plus compliqué d'attirer et de convertir des prospects avec le RGPD. Il faut redoubler d'énergie pour concentrer votre temps sur la création de contenus premium à forte valeur ajoutée. Une garantie pour affiner vos personas, affûter sa stratégie et améliorer votre notoriété.

Le RGPD a pour but d'apporter plus de transparence sur l'utilisation des données que les entreprises obtiennent : elles sont régulées, plus sécurisées et ainsi mieux ciblées.

L'utilisateur dispose désormais d'un contrôle des différents canaux de communication et peut choisir les sujets sur lesquels il souhaite recevoir des informations. Le message des marketeurs a donc plus de chances d'être lu et d'être intéressant pour ses destinataires.

En somme, en recevant moins de sollicitations parasites, les prospects pourront se concentrer sur les sujets qui les intéressent vraiment.

L'entrée en vigueur du RGPD le 25 mai 2018 représente un tournant marquant pour la prospection digitale. Les multiples mesures changent de manière incontestable les stratégies de marketing digital. De nouvelles opportunités s'ouvrent ainsi pour une plus grande responsabilité face aux données qui sont manipulées.

Ce nouveau règlement n'est en rien l'ennemi de l'inbound marketing, bien au contraire, il est la clé pour perfectionner le métier. Pour découvrir comment transformer le RGPD en opportunité, téléchargez ce guide

New call-to-action

Publication originale le 21 juin 2018, mise à jour le 12 juillet 2019

Sujet(s):

RGPD