HubSpot a récemment mené une étude afin de comprendre quel type d'article est plus favorable aux partages sur les réseaux sociaux, à la création de liens et à un bon référencement. Inutile de dire que les résultats ont été très intéréssants...

Avant de vous les présenter, voici un peu plus d’informations sur l’étude elle-même : 

L'équipe d'Hubspot a exporté les URL de tous les articles publiés sur son blog Marketing américain, ce qui correspondait à un total de 6 192 articles.

Pour chacune de ces URL, nous avons exporté :

  1. Le titre de l'article
  2. Le nombre de mots dans le titre
  3. Le nombre de mots dans l'article
  4. Le nom de l’auteur
  5. Le nombre de vues globales
  6. Le nombre de visites issues de recherches organiques 
  7. Le ou les sujets de l’article
  8. Le nombre de liens externes vers cette URL
  9. Le nombre de domaines individuels pointant vers cette URL
  10. Le score d’autorité de la page
  11. Le nombre d'interactions sociales sur twitter, Google+, Facebook, LinkedIn, Pinterest, ainsi que le nombre total de partages sur les réseaux sociaux 

Enfin, nous avons effectué plusieurs tests afin de comparer les données et déceler ainsi des tendances.

Notons ici que cette étude se concentrait sur un objectif unique : celui de trouver des corrélations. Nous n’en avons pas forcément tiré de réponse absolue mais nous avons obtenu des pistes sur des éléments précis, notamment sur l'anatomie idéale d'un article et son influence sur les liens externes, les partages sur les réseaux sociaux, le référencement et le trafic naturel et social. 

Anatomie d’un article qui incite aux partages, aux liens et au trafic organique et social 

Abandonnons le contexte pour passer aux choses sérieuses.

Le nombre de mots dans un article : un effet sur le trafic naturel

lettres

En analysant nos données, nous avons clairement constaté qu’il existe une corrélation positive entre les pages obtenant une forte performance en terme de recherche organique et celles contenant un nombre de mots supérieur à 2 250. La longueur idéale d'un article pour un bon référencement semble être comprise entre 2 250 et 2 500 mots.

Les articles comprenant moins de 250 mots sont vraisemblablement des infographies ou un ensemble d’images accompagnées d’un texte très court et même s'ils peuvent obtenir de très bons résultats en termes de partage, ils seront peu susceptibles de bien se référencer. 

L’effet du nombre de mots d'un article sur les partages sur les réseaux sociaux

Nous savons à présent que la longueur idéale d'un article pour un bon référencement est supérieur à 2 000 mots, cependant ce n'était pas forcément vrai pour obtenir des bonnes performances sur les réseaux sociaux...

Pourtant, selon la tendance, il semblerait que les articles avec un nombre de mots plus élevé (2 500 mots) génèrent aussi plus de partages sur les réseaux sociaux.

Cependant, les articles comptant moins de 250 mots reçoivent plus de partages sur les réseaux sociaux que les autres articles, dans la catégorie des moins de 1 000 mots. Tout dépendrait donc du thème et du type d'article... 

L’effet du nombre de mots sur le nombre de liens externes 

Là aussi, nous avons constaté une corrélation positive entre le nombre de mots d'un article et le nombre de liens externes pour cet article.

En effet, les articles comprenant plus de 2 500 mots reçoivent le plus de liens externes

Le contenu de votre article doit donc correspondre à un contenu d'expert pour susciter l'intérêt, apporter une solution à un problème concret ou engager à la réflexion pour augmenter le nombre de liens externes. 

L’effet de la longueur des titres sur les partages sur les réseaux sociaux

En analysant les titres des articles publiés sur notre blog Marketing, nous avons découvert que les titres composés de 8 à 12 mots reçoivent, en moyenne, le plus de partages sur Twitter. 

Sur Facebook, ce sont les titres composés de 12 à 14 mots qui offrent la meilleure performance en termes de nombres de J’aime.

En moyenne, les titres composés de 11 à 14 mots génèrent donc plus de partages sur les réseaux sociaux

Les mots spécifiques dans un titre qui génèrent le plus de tweets

Cette analyse offre des résultats très intéressants : elle se base sur les mots qui apparaissent dans les titres des articles et leur impact sur le nombre de partages obtenus sur Twitter.

En ajoutant un chiffre dans un titre, comme par exemple « 25 raisons qui expliquent pourquoi vous allez adorer mon article » (pardon, je n'ai pas pu m'en empêcher), on constate 18,62% de tweets en plus.

De plus, en intégrant le mot « eBook » à un titre, l’article est partagé 8,08% fois plus ; lorsqu’il s’agit du mot « Comment », on compte 9,1% de tweets en plus. 

Enfin, les deux autres grands gagnants sont les termes « infographie » (100,05% en plus) et « modèle » (114,60% en plus)

Attention : Gardez à l’esprit qu’il s’agit là de moyennes. Un simple mot dans le titre d’un article ne suffit pas pour que quelqu’un tweete une URL : d’autres facteurs entrent en ligne de compte. Ceci dit, la personne qui créera un article intitulé « 38 infographies montrant comment un modèle d’eBook peut augmenter votre ROI » remportera sans doute le jackpot en termes de tweets. 

Les thématiques d'articles obtenant le plus de liens

Nous avons ensuite étudié les sujets principaux des articles de blog. L’idée était de comprendre quels sujets ont tendance à obtenir plus de liens. (Note : nous avons ôté les sujets qui avaient fait l’objet de moins de 10 articles afin d’éviter des injustices.)

Les résultats montrent que les articles consacrés à l'A/B testing obtiennent le plus de liens mais notons ici qu'il existait de fortes différences entre les performances des articles pour cette thématique.

Après l'A/B testing, ce sont les articles consacrés aux CTA, au marketing de contenu, à l’Email marketing et au design qui ont remporté un nombre de liens plus élevé.  

L’effet des liens et de leurs anchor text sur le trafic organique et les partages sur les réseaux sociaux

liens et chaîne

L’impact de l'anchor text (l'ancre du lien) sur le SEO fait l’objet de vastes débats depuis plusieurs années. Les données analysées devraient nous fournir des éléments de réponse sur les effets qu’ont les liens et leurs ancres sur le référencement dans les résultats de recherche.

Ce n'est plus une surprise pour personne, les liens ont une (forte) influence sur le référencement. En théorie, pourrait-il y avoir un nombre de lien idéal afin de parvenir à référencer votre contenu pour des mots-clés compétitifs ? 

Quel est l’impact de l'anchor text de liens externes sur le référencement d'un article pour un mot-clé spécifique ? Et quel est l’impact du nombre de liens externes obtenus par chaque article de blog sur le référencement dans les moteurs de recherche ?

Les éléments suivants n’apportent malheureusement pas de réponse tranchée mais ils vous permettront d’établir des objectifs à atteindre pour vos campagnes de contenu.

Afin d'obtenir ces résultats, nous avons filtré les URL du blog ayant un trafic organique suffisant pour une période donnée. De cette manière, nous avons pu analyser les données sur des URL qui jouissaient d’une certaine visibilité dans les moteurs de recherche (2 796 articles au total, pas mal non ?).

En utilisant Google Search Console, nous avons rassemblé les mots-clés qui généraient du trafic organique vers chacune de ces URL.

Nous avons ensuite exporté l'URL des liens externes pointant vers chacune de nos URL sur le blog, ainsi que leur ancre. 

Enfin, pour établir une bonne comparaison, nous avons séparé les 100 articles de blog qui avaient généré le plus de trafic organique pour une période donnée, afin de déceler les tendances qui apparaissaient dans notre contenu le plus performant (par rapport à celles des autres articles). 

Petit glossaire des termes utilisés :

Liens externes : les hyperliens provenant de pages web hébergées en-dehors de notre domaine (lorsque quelqu’un offre un lien vers notre site depuis son propre site).

Anchor text (ou ancre) : le ou les mots utilisés pour proposer un lien vers notre site web. Par exemple, dans la phrase : "exemple pour vous faire comprendre ce qu'est une anchor text", l'ancre du lien correspond aux mots  « pour vous faire comprendre ».

Corrélation entre l'ancre des liens externes et le référencement naturel

Nous avons étudié la répartition moyenne des ancres de liens strictement identique à l'URL ou au titre de l'article, pour les articles ne faisant pas partie des 100 premiers articles générant le plus de trafic organique sur notre blog. 

Les données indiquent que seulement 0,60% des liens vers une URL possèdent une ancre exactement identique au titre de l'article. 11,56% présentent une ancre partiellement identique et 87,84% ont une ancre complètement différente, comme « HubSpot » ou « Cliquez ici ».

Nous avons aussi examiné les 100 meilleurs articles du blog (en terme de génération de trafic organique et de bon référencement).

On constate alors un grand écart : 1,10% des ancres sont exactement identiques, 20,86% sont partiellement identiques et les 78,04% restants possèdent une ancre tout à fait différente.

Il s’agit de scores moyens, certes, mais la tendance est claire : 

Les articles avec la meilleure performance dans les moteurs de recherche possèdent plus d'ancres exactement identiques ou partiellement identiques. 

Note : Attention, nous ne vous suggérons pas de créer une masse de liens avec des ancres exactement identiques pour votre contenu mais nous constatons simplement un corrélation entre les performances en terme de trafic organique et l'ancre des liens externes. Supprimez donc tout de suite votre commande pour l'achat de 10 000 liens ! S'engager sur cette voie ne vaudra jamais le coût ! 

Influence du nombre de liens moyens et de leurs ancres sur le référencement 

Nous avons ensuite comparé nos 100 articles les mieux référencés et nous avons essayé d'établir une corrélation entre le nombre moyen de liens externes et le référencement. 

Cette analyse pourrait nous servir d’indication afin de savoir combien de liens sont nécessaires pour que le contenu de notre blog soit bien référencé pour des mots-clés importants. Bien évidemment, nous n’avons aucun contrôle sur les liens et leurs ancres mais il est utile de connaître ce ratio afin de comprendre le nombre idéal de liens entrants pour obtenir un bon trafic organique.

Nous cherchions donc à savoir si plus de liens externes = plus de trafic organique ? Notre étude soutient l’idée qu’un nombre plus élevé de liens externes génère plus de trafic organique.

De plus, il existe aussi sûrement une corrélation entre le nombre moyen de partages sur les réseaux sociaux avec le nombre moyen de liens externes... et le référencement organique.

Bien que les partages sur les réseaux sociaux ne soient pas un facteur direct de référencement sur Google, ils ont un fort impact indirect qui permet à une page d'obtenir un plus grand volume de trafic organique.

Les facteurs de référencement de Google sont biens tous liés ! 

Rappelez-vous que toutes ces constatations n’offrent pas de réponse nette et claire. Il s’agit ici d’une étude de corrélation, toutefois, ce type d’analyse offre des conseils clairs sur le type d’éléments qui pourraient contribuer au succès d’un contenu. 

De nombreux autres facteurs entrent en jeu mais nous voulions partager avec vous ces informations, appuyées par des données, pour que vous puissiez mesurer l'impact de l'anatomie de vos articles sur votre trafic social ou organique.

Nous sommes sûrs que ces éléments seront utiles pour développer et ajuster vos campagnes d’Inbound Marketing ! Pour recevoir plus de conseils, notamment SEO, vous pouvez télécharger votre e-book qui vous donnera quelques précieuses astuces pour optimiser votre site web et augmenter votre trafic naturel en un mois

Comment augmenter votre trafic SEO en 30 jours

Publication originale le 15 septembre 2016, mise à jour le 27 août 2018

Sujet(s):

Stratégie SEO