L'élaboration du produit minimum viable représente le concept permettant à toute entreprise innovante de faire prospérer son activité. Avec l'utilisation de cette approche, les chances de succès d'un nouveau produit sont augmentées considérablement. Le MVP comprend un certain nombre d'avantages non négligeable qu'il est utile de développer ici.

>> Téléchargement : L'audit complet de l'expérience digitale  

Quelles sont les caractéristiques du MVP ?

Tout d'abord le produit minimum viable se caractérise par sa simplicité et son utilité. Il n'est en aucun cas un produit élaboré à la va-vite sans aucune fonctionnalité. Certes ses propriétés sont limitées, mais dans ce cas précis, l'objectif principal du MVP est d'apporter une valeur ajoutée aux clients et surtout de satisfaire un besoin. Les consommateurs seront toujours enclins à acheter un produit imparfait, mais répondant à leurs attentes.

Ensuite, le MVP permet de récolter des informations capitales auprès des utilisateurs qui ont testé le produit. Ces données ainsi recueillies sont étudiées et analysées scrupuleusement. Les retours des consommateurs représentent une clé maîtresse dans l'étape de la création du produit. Ils permettent à l'entreprise de perfectionner sa stratégie et par conséquent de rendre une version du produit améliorée.

Le produit minimum viable, avant d'être connu, se doit d'être progressif. Il suggère un coût limité afin que l'équipe en charge de sa mise en place n'utilise pas plus de ressources qu'il n'en faut. C'est un produit test donc il est important de ne pas épuiser l'intégralité du budget alloué pour son lancement. La cible du MVP est également restreinte. Le public testeur doit être sélectionné par l'entreprise selon des critères déterminés de manière à normaliser la conception du produit. Et pour que les consommateurs achètent ce dernier, l'entreprise doit commencer sa communication. Par exemple, créer sur son site web une page de vente spécifique afin que les utilisateurs puissent acheter le produit et poser leurs questions.

Pour finir, le MVP doit avoir un prix attractif aux yeux des consommateurs. Un produit de lancement avec un tarif bas attire inéluctablement les clients potentiels. De plus, le prix ne doit pas évoluer en fonction des caractéristiques qui sont ajoutées au produit. C'est l'avantage pour le client qui acquiert ce dernier : il bénéficie de l'amélioration des fonctionnalités du produit sans surcoût. Une offre proposant aux consommateurs des conditions de paiement attractives permet à l'entreprise de générer un fonds de roulement nécessaire pour perfectionner ses futures propositions. Ainsi, le consommateur dispose d'une facilité de paiement non négligeable.

Comment améliorer l'expérience digitale ?

Téléchargez ce guide gratuit pour mener un audit complet de l'expérience digitale et améliorer vos interactions en ligne avec votre audience.

 

Quels sont les avantages du produit minimum viable ?

Le produit minimum viable permet à une entreprise, souhaitant mettre en place un nouveau produit ou concept, de le faire rapidement et en faisant des économies de budget. En effet, le produit futur ne représente qu'une hypothèse. Il est moins affiné et donc nécessite par le fait moins de ressources qu'un produit dont l'élaboration est définitive. L'investissement financier est alors beaucoup plus restreint qu'un produit perfectionné.

Lancer un nouveau produit sur le marché comporte certains risques à tout niveau. Personne ne peut anticiper le retour des consommateurs et la fiabilité du produit. Le MVP permet de limiter fortement les risques. Avec le retour des utilisateurs, l'entreprise peut donc efficacement savoir si son produit est viable ou non. Elle peut par la suite ajuster, modifier ou revoir son produit en fonction de l'ensemble des retours. Les risques d'échec sont donc limités.

En utilisant le concept de création du produit minimum viable, l'enseigne améliore considérablement sa stratégie marketing. Avec l'analyse des données récoltées auprès des utilisateurs, l'entreprise possède une mine d'informations sur les habitudes de consommation et sur les attentes des clients. Elle peut donc perfectionner sa stratégie commerciale par exemple en identifiant précisément sa cible, en élaborant de nouvelles offres ou encore en proposant des campagnes publicitaires pertinentes.

Le MVP confère également à l'entreprise l'avantage de valider un concept rapidement. Avec le retour d'un public restreint de consommateurs sur un laps de temps court, régulier et continu, l'entreprise peut ainsi confirmer une tendance de marché. En fonction de celle-ci, l'entreprise peut étudier la concordance de ses futures offres avec les désirs des consommateurs. Cela évite encore un certain nombre de risques.

Enfin, la méthode du produit minimum viable offre un gain de temps considérable. En effet, la période de développement du produit est diminuée par rapport au processus habituel pour un produit long et travaillé comportant diverses étapes. Le MVP permet de réduire le temps entre l'idéation et le lancement du produit sur le marché. L'entreprise bénéficie de l'opportunité d'agir rapidement et de proposer un produit parfois même avant que la concurrence ne le fasse.

 

Comment se servir du produit minimum viable ?

Afin de mettre en place le processus du MVP, l'entreprise doit tout d'abord se pencher sur la conception du produit. L'objectif premier est que ce dernier réponde aux attentes des consommateurs. En identifiant les besoins précis et en étudiant le potentiel actif de son offre, l'entreprise peut ensuite entrer dans la phase de lancement de son produit.

La création d'une cible d'utilisateurs représentant l'audience est également nécessaire. Cette audience doit être constituée avant le lancement du produit sur le marché. L'entreprise peut, pour ce faire, mettre en place une page de destination afin d'acquérir du trafic et de potentiels acheteurs dans le but de perfectionner au mieux son ciblage.

Une fois la cible déterminée, le porteur de projet doit mener l'enquête. C'est-à-dire qu'une fois que le public cible est plus ou moins peaufiné, il est nécessaire de tester les idées de base. Faire un sondage auprès d'une partie des acheteurs éventuels afin de recueillir leurs commentaires permet à l'entreprise d'observer si les idées peuvent être mises en application.

Dans la phase de création d'un produit minimum viable, l'écoute des utilisateurs est primordiale. En interagissant avec le public cible, l'entreprise est à même de comprendre ses attentes et ses problématiques. L'écoute et l'attention que l'entreprise porte à son public forment donc un élément à ne surtout pas négliger. Cet aspect sera mis en corrélation avec tous les autres critères de la création.

Enfin, en fonction des retours utilisateurs et des analyses des données, l'enseigne doit ainsi pouvoir ajuster et modifier son produit jusqu'à ce que les fonctionnalités soient entièrement développées. L'entreprise prendra des décisions suivant les avis obtenus. Si les commentaires des utilisateurs sont positifs, alors l'entreprise peut poursuivre son projet. Si les commentaires sont négatifs, l'entreprise doit modifier complètement son projet et comprendre ce qui n'a pas fonctionné. Et si les utilisateurs ont un avis plutôt contrarié, alors l'entreprise devra adapter son produit en tenant compte de ces informations.

La méthode du produit minimum viable pour le lancement d'une offre est de plus en plus utilisée par les nouvelles marques. Avec cette technique, un lancement coûteux est évité et les échecs sont quasiment nuls. Les retours des consommateurs permettent ainsi à l'entreprise de concevoir un produit adapté et répondant à leurs besoins. Le MVP offre à tout entrepreneur la possibilité de maximiser ses chances de succès vers un produit final parfait.

 

Pour aller plus loin, téléchargez ce guide gratuit et évaluez l'expérience digitale procurée par votre entreprise pour améliorer vos interactions en ligne avec votre audience.L'audit complet de l'expérience digitale

Publication originale le 15 novembre 2021, mise à jour le 16 novembre 2021

Sujet(s):

Lancement de produit