Près de 9 internautes sur 10 achètent en ligne, faisant du e-commerce un incontournable de la vente. Pour autant, vendre en ligne n'a rien de simple : il faut gérer à la fois un site marchand, le marketing et la logistique, trois métiers à part entière.

Téléchargement : Le guide complet du e-commerce

Il est possible de ne gérer que les aspects marketing et vente, sans s'occuper de la partie logistique, en pratiquant le dropshipping. Ce mode de commercialisation permet au vendeur de se focaliser sur ce qu'il sait faire de mieux : trouver des clients.

Comment développer son entreprise de e-commerce ?

Téléchargez ce guide gratuit et découvrez les bonnes pratiques pour lancer et développer votre entreprise de e-commerce.

L'essor du dropshipping

Ce mode de commercialisation permet au vendeur de se concentrer sur son cœur de métier : vendre des produits en ligne. Il peut consacrer son temps et ses ressources au sourcing produits, à la mise en valeur des marchandises et à l'amélioration des taux de conversion de son site marchand.

L'essor du dropshipping dans un cadre e-commerce peut s'expliquer par plusieurs facteurs :

  • la simplification des démarches visant à créer une activité e-commerce (un statut d'autoentrepreneur suffit) ;
  • le développement des plateformes e-commerce clé en main (à l'instar des CMS marchands) et des intermédiaires de vente (comme les places de marché) ;
  • la multiplication des offres de dropshipping (de nombreux grossistes proposent aux e-commerçants des listes de produits toutes faites).

Comment faire du dropshipping ?

Le dropshipping suppose de créer un site e-commerce fonctionnel, puis de partir en quête de fournisseurs sérieux. En tout, il faut passer par 8 étapes pour y parvenir :

  1. choisir un secteur d'activité (catégorie(s) de produits à vendre) suite à une étude de marché ;
  2. créer une entreprise e-commerce ;
  3. créer un site de vente en ligne (avec des solutions comme Shopify ou PrestaShop) ;
  4. trouver des fournisseurs (en les démarchant directement, par exemple Alibaba ou AliExpress) ;
  5. installer une solution de dropshipping sur le site e-commerce (comme Oberlo, Ordoro ou Jetti) pour importer les listes produits des fournisseurs et automatiser la gestion des stocks ;
  6. rédiger des fiches produits en y insérant les mots-clés pertinents ;
  7. accroître la visibilité du site e-commerce sur les moteurs de recherche (via le référencement naturel et la publicité) ;
  8. élaborer une stratégie marketing pour faire la promotion du site e-commerce et des produits proposés.

Quels sont les avantages et les inconvénients du dropshipping ?

Les avantages du dropshipping

Les principaux avantages du dropshipping résident dans la possibilité de vendre en ligne sans avoir de stock et de livraisons à gérer, et dans le fait de ne pas supporter le risque financier lié à la chaîne logistique. Constituer un stock de marchandises suppose en effet de réaliser des investissements importants et de pouvoir compter sur une trésorerie solide, deux inconvénients du e-commerce que le dropshipping permet de contourner.

Ce faisant, il est possible de vendre des marchandises tout en réduisant au maximum les coûts et les délais. Le fournisseur s'occupe de livrer les produits aux clients qui ont acheté via le site e-commerce, de gérer ses stocks, et, dans certains cas, de fabriquer lui-même ce qu'il propose aux distributeurs. Il prend également en charge la gestion des éventuels retours et des invendus.

Conséquence : le dropshipping permet de lancer un site marchand en ligne très facilement, en focalisant les investissements sur la création et la maintenance de la plateforme de vente, ainsi que sur le marketing et la génération de leads. C'est donc une solution idéale pour démarrer ou pour tester une nouvelle gamme de produits sans prendre de risques.

Les inconvénients du dropshipping

Dans le cadre du dropshipping, le distributeur est entièrement dépendant du fournisseur. Une fois la vente réalisée, il est tenu de l'honorer en faveur du client, en comptant sur le grossiste pour qu'il envoie le bon produit à la bonne personne dans les délais impartis. Mais comme le nom du fournisseur n'apparaît nulle part, le vendeur est responsable en cas de problème. C'est aussi sa réputation qui est en jeu.

Le vendeur n'a aucun contrôle sur les produits ni sur les prix. Enfin, si le fournisseur décide d'arrêter la production d'une marchandise en particulier, il doit trouver un autre grossiste ou cesser de proposer la marchandise en question sur son site. Si le produit n'est pas conforme à la description, c'est le distributeur qui en subit les conséquences. Si le fournisseur augmente ses prix, c'est au vendeur de s'adapter.

En raison de ces inconvénients, les risques liés au dropshipping augmentent à mesure que le site marchand se développe. Il est donc préférable d'adopter ce mode de commercialisation au démarrage, puis de pérenniser l'activité en créant des stocks et en gérant les livraisons. C'est la clé pour développer une véritable activité e-commerce.

Téléchargez ce guide gratuit pour découvrir les tendances, les meilleures pratiques ainsi que les conseils applicables au secteur des ventes en ligne.

Guide du e-commerce

 Le guide complet du e-commerce

Publication originale le 11 février 2020, mise à jour le 17 septembre 2020

Sujet(s):

E-commerce