L'algorithme Instagram filtre et classe les posts selon divers critères. C'est lui qui décide du classement de chaque publication dans chaque fil d'actualité des utilisateurs d'Instagram.

>> Téléchargement : Comment utiliser Instagram pour votre entreprise

Comprendre le fonctionnement de l'algorithme Instagram sert donc à créer des contenus à forte audience et à fort engagement. Et à l'inverse, un post à succès qui reçoit un fort engagement voit son classement s'améliorer dans les fils d'actualités des utilisateurs d'Instagram.

 

Fonctionnement de l'algorithme Instagram

Les facteurs de classement des flux Instagram

Trois facteurs principaux déterminent ce que les followers voient d'une marque dans leur flux Instagram :

1. Intérêt

Instagram prédit le niveau d'intérêt de chaque utilisateur selon son comportement passé. Ainsi, le réseau social a plus de chances de montrer une publication parlant de maillots de bain à un utilisateur qui a déjà interagi avec des contenus mettant en avant des maillots de bain, plutôt qu'à une personne qui ne l'a pas fait. Le comportement passé des followers joue donc en partie sur la visibilité d'une publication.

Comment utiliser Instagram pour votre entreprise ?

Téléchargez cet e-book et découvrez comment obtenir des abonnés, développer votre audience, établir des objectifs et mesurer votre succès

2. Récence

La date à laquelle le post a été publié a un impact sur son classement dans le fil d'actualités des utilisateurs. Les contenus les plus récents sont plus valorisés par les algorithmes d'Instagram que les publications datant de plusieurs semaines.

3. Relations

Les personnes qui ont déjà interagi par des commentaires, des tags ou encore des likes par le passé avec la marque auront plus de chance de voir apparaître les nouveaux contenus de cette marque en haut de leur fil d'actualités.

S'ajoutent à ces facteurs-clés deux signaux supplémentaires qui influencent les classements :

4. Temps et fréquence

Un utilisateur qui se connecte régulièrement ne verra pas les mêmes publications qu'un membre ultra-connecté. En effet, Instagram essaie de montrer à ses visiteurs les meilleures publications depuis leur dernière visite. Un follower souvent connecté a plus de chances de voir apparaître un post d'un compte cible qu'un membre Instagram peu connecté. Instagram applique la même logique suivant la durée de chaque session utilisateur.

5. Nombre d'abonnements

Un membre Instagram qui suit de nombreux comptes ne verra pas uniquement les publications d'un seul de ces comptes. L'algorithme d'Instagram essaye effectivement d'exposer les contenus de différentes pages pour diversifier le fil d'actualités de ses membres. Publier de nombreux posts le même jour depuis un même compte revient donc à prendre le risque de diluer la puissance SMO totale de l'ensemble de ces contenus. C'est une autre raison qui pousse les social media managers à publier de manière régulière, plutôt que de façon ponctuelle et massive.

Optimisation des publications Instagram

1. Analyse de l'engagement

L'engagement obtenu sur une publication fait comprendre à l'algorithme Instagram la pertinence que ce contenu représente.

Le taux d'engagement prend systématiquement en compte le nombre de commentaires et le nombre de likes.

Analyser l'engagement inhérent aux publications d'une marque permet donc de prendre conscience de celles qui fonctionnent et de celles qui ne fonctionnent pas, et d'améliorer ainsi les futures publications.

Voici 3 méthodes pour calculer le taux d'engagement :

Pour calculer le taux d'engagement avec le nombre d'abonnés, le community manager doit reprendre la même formule. Néanmoins, cette fois, il ne doit pas diviser le nombre de likes et de commentaires par le nombre d'impressions, mais par le nombre d'abonnés.

Cette option est meilleure que la précédente pour ceux qui veulent se comparer avec leurs concurrents. En effet, toutes les données (nombre d'abonnés, de likes et de commentaires) sont la plupart du temps disponibles.

Le calcul : (Likes + Commentaires) / Followers x 100 = Taux d'engagement par abonnés.

  • Taux d'engagement par impressions

    Cette méthode de calcul s'intéresse au nombre de followers qui ont commenté ou aimé ce qu'ils ont vu. Le seul problème avec ce calcul, c'est qu'il faut avoir accès à un compte professionnel dans le but de voir les statistiques des publications.

    Pour calculer ce taux d'engagement par impressions, il suffit de diviser le nombre total de likes et de commentaires avec le nombre total d'impressions, et de multiplier le tout par 100 pour obtenir un résultat en pourcentage.

    Cela ressemblerait à ceci : (Likes + Commentaires) / Impressions x 100 = Taux d'engagement par impressions.

  • Taux d'engagement par abonnés
  • Les messages enregistrés

    Les éléments enregistrés intègrent des collections. Avoir une publication enregistrée par un follower est généralement un bon signe de son engagement.

    Pourtant, de nombreux gestionnaires de réseaux sociaux n'utilisent toujours pas cette métrique dans leur calcul de l'engagement de leurs followers.

    Le nombre de ces sauvegardes peut être déterminé pour analyser le taux d'engagement. Cependant, il est impossible de connaître le nombre total de publications (dont celles de vos concurrents) enregistrées par un follower cible.

2. Optimisation du contenu

Instagram mise beaucoup sur l'image, mais aussi sur le rédactionnel. Afin d'obtenir un nombre croissant d'engagements, de préserver une image de marque unique et de fidéliser l'audience d'un compte, il faut préparer une charte de publication qui sert de fil rouge à la stratégie social media sur Instagram.

La charte graphique définit le style d'image à employer : photos naturelles ou remastérisées, photographies de mannequins, illustrations ou encore cartoons. Il est aussi possible d'utiliser des stickers pour personnaliser encore plus chaque image publiée.

L'idée est de trouver une "ambiance" qui sert de signature à chaque publication d'image. Elle définit également les outils qui pourront être utilisés pour créer ces visuels. Suivant les besoins et les budgets, il peut s'agir du logiciel open source Krita, de Canva, de Photoshop, de GIMP, ou encore de Lightroom.

Le contenu informationnel et/ou incitatif doit être régi par cette même charte de publication. Un morceau de texte doit-il intégrer l'image ? Quelles techniques de storytelling employer ? Quel degré de proximité instiller avec le follower ? Faut-il ajouter des CTA en fin de texte pour inciter les abonnées à interagir avec la publication ?

La charte de publication détermine également la manière d'utiliser les stories, qui permettent à une marque d'être vue par des abonnés, même si ses publications classiques ne répondent pas bien aux différents critères des algorithmes de classement des flux.

3. D'autres façons d'obtenir un engagement important

Pour obtenir encore plus de preuves d'engagement et ainsi être mieux valorisé par les algorithmes d'Instagram, il faut que l'entreprise pense à recycler ses anciennes publications, notamment celles qui ont eu du succès et qui peuvent être encore considérées comme d'actualité. Des outils comme Mavsocial, par exemple, intègrent des fonctionnalités de recyclage de publications.

La planification de contenu permet quant à elle de préparer des publications avec un bon temps d'avance, de prendre le temps de les rédiger avec soin et de s'assurer qu'elles seront publiées au bon moment, c'est-à-dire quand son persona a le plus de chance d'être connectée.

Dernière recommandation pour optimiser des publications en répondant aux attentes des algorithmes d'Instagram : utiliser intelligemment les hashtags. Car ce sont de puissantes armes pour créer du contenu viral.

Pour aller plus loin, téléchargez cet e-book gratuit et découvrez comment utilisez Instagram pour votre entreprise.

E-book : Comment utiliser Instagram pour votre entreprise

 New Call-to-action

Publication originale le 10 août 2020, mise à jour le 10 août 2020

Sujet(s):

Instagram