9 lois UX à connaître pour le bien des utilisateurs

Télécharger les modèles d'enquête de satisfaction client
Victoire Gué
Victoire Gué

Publié :

Pour un UX designer, il est essentiel de connaître un certain nombre de principes en matière de design pour optimiser l'expérience utilisateur d'un site web. C'est dans cette optique que les lois UX ont été conçues.

Lois UX

Téléchargement  >> Modèles de questionnaire de satisfaction client

 

 

 

 

 

1 - La loi de Jakob

La loi de Jakob doit son nom à son fondateur Jakob Nielsen, informaticien connu pour proposer de nombreuses théories dont l'objectif est de rendre une interface utilisateur plus efficace et utilisable. Cette loi porte sur les habitudes des utilisateurs, et plus précisément sur l'utilisation de modèles d'interactions qu'ils connaissent déjà. Elle part donc du principe qu'un site internet doit présenter une interface qui ressemble à celle d'autres sites que les utilisateurs connaissent déjà. Ainsi, ils se concentrent plus facilement sur son contenu tout en se rapportant à une expérience qui leur est familière, ce qui crée chez eux un sentiment de confiance.

Sur les fiches produits de boutiques en ligne, les images sont le plus souvent placées à gauche tandis que le call-to-action « Ajouter au panier » se trouve à droite, une disposition habituelle pour les utilisateurs. Autre exemple : les sites de voyage affichent généralement un moteur de recherche interne situé en milieu de page ainsi que des boutons de connexion dans l'en-tête.

 

2 - La loi de Fitts

La loi de Fitts est un principe psychologique applicable à l'UI et à l'UX design. Créée dans les années 1 950, elle vise à comprendre le système moteur des humains. Appliquée au webdesign, elle permet de déterminer le temps dont les utilisateurs ont besoin pour pointer une zone de l'interface. Selon le psychologue Paul Fitts, le temps de pointage d'une cible donnée varie en fonction de sa taille et la distance que l'homme doit parcourir pour l'atteindre. Ainsi, plus la vitesse d'accès à l'objet cible est rapide, plus la qualité de l'expérience utilisateur augmente. Exemple : un élément d'interface est plus rapide à survoler lorsqu'il est de grande taille, principe à prendre en compte pour les boutons interactifs comme les CTA.

 

3 - La loi de Hick

Découverte en 1952 par les psychologues William Edmund Hick et Ray Hyman, la loi de Hick permet d'optimiser le temps nécessaire pour prendre une décision. Ce temps dépend directement du nombre de choix possibles et de leur degré de complexité. Plus les choix sont nombreux et complexes, plus le temps de décision est long. C'est pourquoi les UX designers doivent réduire au maximum le nombre de possibilités afin d'offrir une expérience plus fluide sur le web. En effet, la simplification de l'interface implique une prise de décision plus rapide pour l'utilisateur.

 

4 - La loi de Parkinson

Cyril Northcote Parkinson a énoncé une loi visant à optimiser le temps dédié à la réalisation d'une tâche en vue d'augmenter la productivité. D'après les conclusions de cet historien, les employés effectuent leur travail afin de remplir tout le temps dont ils disposent pour l'accomplir. Pour atteindre leur objectif, les collaborateurs cherchent à améliorer leur qualité de travail.

Avec la loi de Parkinson, les UX designers peuvent créer des interfaces à la fois complexes et pertinentes en fonction des interactions des utilisateurs. Ici, l'objectif est de veiller à ce que ces derniers bénéficient du temps qu'il leur faut pour naviguer sur le site web.

 

5 - La loi de Miller

La loi de Miller a été conçue pour favoriser le traitement des informations perçues par le cerveau humain. Selon des études menées par le psychologue américain George Miller, la mémoire des humains est limitée. En effet, ils sont capables de retenir en moyenne 7 objets ou informations sur le court terme. Pour cela, le meilleur moyen est de fragmenter les informations en différents groupes de 5 à 9 éléments. Cette décomposition rend les informations plus simples, plus compréhensibles et surtout plus faciles à mémoriser. En UX design, les regroupements d'information sont à privilégier dans les menus de navigation.

 

6 - La loi de Tesler

L'informaticien Larry Tesler propose une loi portant sur la conservation de la complexité. Cette théorie stipule que chaque système d'interaction présente un certain niveau de complexité impossible à réduire. Au-delà de ce point, le design du programme ne peut donc plus être simplifié et la complexité ne peut être que déplacée d'un point à l'autre du système. Exemple : pour simplifier la navigation de l'utilisateur sur l'interface, la complexité sera peut-être reportée sur le développeur du site. Le principe de cette loi de Tesler implique donc le fait de réduire la complexité du fonctionnement du programme pour simplifier l'interaction au maximum.

 

7 - La loi de Prägnanz

La loi de Prägnanz est connue sous le nom de la loi de simplicité. Elle repose sur le principe de transposer visuellement des formes complexes en des figures plus simples. Cela implique pour les UX designers d'alléger l'interface afin d'éviter qu'elle soit surchargée d'informations inutiles, et surtout de réduire l'effort cognitif des utilisateurs.

 

 

 

8 - La théorie de Gestalt

La théorie de Gestalt regroupe 6 lois qui définissent la façon dont les utilisateurs perçoivent des objets :

  • La loi de la bonne forme fondée sur le regroupement des formes graphiquement similaires.
  • La loi de proximité basée sur le regroupement d'éléments situés à proximité les uns des autres.
  • La loi de continuité qui porte sur le rapprochement d'éléments dans un même ensemble grâce à un design continu.
  • La loi de similitude qui s'appuie sur la perception d'éléments similaires dans une seule forme.
  • La loi de la clôture qui vise à combler des espaces vides afin de percevoir une forme dans sa globalité.
  • La loi de destin commun qui se rapporte à l'appartenance d'éléments en mouvement et suivant la même direction à une même forme.

La création d'interfaces user-centric en fonction de la perception visuelle des utilisateurs s'appuie sur ces différents principes. Les lois de la théorie de Gestalt permettent aux concepteurs UX de structurer les composantes de l'interface afin d'optimiser le confort et l'attention des utilisateurs lors de la navigation sur le site web.

 

9 - Le serial position effect

Herman Ebbinghaus est connu pour être l'initiateur du concept d'effet de position en série, ou serial position effect. Ce terme explique les effets sur la mémorisation du positionnement d'un élément dans une série. Les utilisateurs sont plus enclins à se souvenir des premiers et derniers objets qu'ils perçoivent. Ainsi, en matière d'UX design, les différentes composantes des sites internet sont positionnées d'une certaine façon.

 

Pour aller plus loin, optimisez l'expérience de vos clients et analyser les opportunités d'amélioration de votre parcours client en téléchargeant le modèle d'enquête de satisfaction client, ou découvrez le logiciel de service client de HubSpot.

Modèles d'enquête de satisfaction client

Articles recommandés

HubSpot respecte votre vie privée. HubSpot utilise les informations que vous fournissez afin de vous faire parvenir des informations au sujet de contenu, de produits et de services pertinents. Vous pouvez vous désinscrire de ces communications à tout moment. Pour plus d'informations, veuillez consulter la politique de confidentialité de HubSpot.

Fenêtre contextuelle TÉLÉCHARGER LES MODÈLES D'ENQUÊTE DE SATISFACTION CLIENT MODÈLES D'ENQUÊTE DE SATISFACTION

Obtenez les données essentielles à l'optimisation de l'expérience client.

CMS Hub is flexible for marketers, powerful for developers, and gives customers a personalized, secure experience

START FREE OR GET A DEMO