Pour vendre leurs produits ou services, les entreprises doivent en déterminer le prix. Parmi les différentes stratégies de tarification pouvant être appliquées pour calculer le prix d'un article, la méthode cost plus est la plus répandue.

Téléchargement  >> Le guide et son modèle pour établir une stratégie tarifaire efficace

 

 

À quoi sert la tarification cost plus ?

La tarification cost plus offre aux entreprises la garantie de réaliser un profit sur chaque bien vendu. Elle sert à sécuriser leur taux de marge en anticipant le niveau de vente de leurs produits ou services. Cette méthode de tarification est également introduite par l'OCDE pour le calcul du prix de transfert.

La tarification cost plus se révèle d'une grande utilité dans un contexte contractuel, le fournisseur ne subissant en principe aucun déficit potentiel. Toutefois, il revient aux entreprises d'analyser les coûts qui selon les termes prévus par le contrat peuvent être remboursés. En effet, ces dispositions peuvent comporter des restrictions, contraignant ainsi le fournisseur à exclure de multiples remboursements qui risqueraient de générer une perte.

 

Comment calculer un prix majoré ?

La tarification cost plus repose sur le calcul classique du prix de revient d'un article. Elle nécessite une majoration de ce coût qui varie en fonction de l'entreprise, de sa stratégie de développement, de son domaine d'activité et du type de biens ou services vendus. Cette majoration comprend les bénéfices de l'entreprise ainsi que des frais non intégrés au coût réel, comme les frais généraux ou encore les frais de vente.

Dans une stratégie cost plus, le calcul doit ainsi prendre en compte le coût de production et les charges fixes, incluant par exemple le coût direct des matériaux et de la main-d'œuvre. Avec cette méthode, on obtient le prix de vente en additionnant tous les frais propres au produit, et en ajoutant le pourcentage de majoration :

  • Prix majoré = coût de production + charges fixes + marge bénéficiaire

 

Quels sont les avantages et inconvénients de la tarification cost plus ?

 

Avantages

La méthode cost plus a pour principal avantage d'être une stratégie de tarification simple à mettre en œuvre. En effet, la majoration du prix de revient nécessite peu de ressources. Elle représente un moyen facile de déterminer le prix final d'un bien ou d'un service, sans effectuer d'études de marché approfondies. De plus, elle peut être facilement utilisée pour une même famille de produits. Avec une tarification en prix de revient majoré, il est également possible d'opérer différents ajustements du taux de marge bénéficiaire.

La tarification cost plus offre également une couverture complète du coût total du produit ou du service. L'application d'une majoration sur ce coût permet ainsi aux entreprises d'obtenir un meilleur taux de rendement.

La stratégie de tarification cost plus est utile lorsque les entreprises n'ont pas d'idée précise du prix que les clients sont prêts à investir pour acquérir leurs produits. Le calcul ou l'estimation de ses coûts est alors l'unique source de données qui influence leur choix en matière de prix de vente. En s'appuyant sur ces données, les entreprises peuvent déterminer au minimum un prix initial à partir duquel elles peuvent travailler. Le cost plus leur permet également d'expliquer à leurs clients la manière dont les prix sont fixés, cette méthode de tarification apparaît donc relativement transparente.

 

Inconvénients

L'un des principaux défauts de la tarification cost plus réside dans son incompatibilité avec l'usage de nombreuses normes comptables. C'est notamment le cas pour les normes de type PCG qui ne conduisent pas au calcul du prix de revient. La tarification cost plus doit être employée à partir de :

  • Comparables internes accompagnées de données analytiques.
  • Référentiels comptables type US GAAP en cas d'utilisation de comparables externes.

La tarification cost plus n'est pas la meilleure approche à adopter pour déterminer le coût final d'un produit ou service sur un marché concurrentiel. Cette méthode présente l'inconvénient d'être unilatérale, donc de ne pas tenir compte de la compétitivité en matière de prix. En appliquant ce type de tarification, les entreprises risquent donc de produire et vendre un article à un tarif trop élevé. Devant déterminer leurs prix selon ce que les clients sont prêts à payer, elles peuvent éventuellement générer des marges différentes de la marge standard appliquée par les concurrents.

 

Comment intégrer la méthode cost plus à sa stratégie ?

Pour introduire la tarification cost plus à sa stratégie avec succès, il est important de connaître les évolutions au niveau de la demande client et des prix de vente. Même si les prix pratiqués par les concurrents ne sont pas pris en compte par cette méthode, les entreprises doivent les surveiller régulièrement. En effet, ces tarifs peuvent avoir un impact sur leur stratégie de tarification avec une adaptation de la marge appliquée. Une veille concurrentielle leur permet de rester informées sur les changements que les autres marques ont opérés sur leurs prix.

Pour mettre en œuvre une stratégie de prix de revient majoré, les entreprises peuvent aussi utiliser un logiciel de price intelligence. Grâce à cet outil, elles peuvent modifier les prix de tous leurs articles en se basant sur la réalité du marché. De cette manière, leur stratégie de tarification cost plus est quotidiennement convertie en une stratégie de tarification dynamique, aussi appelée dynamic pricing. Le recours à une solution de price intelligence offre de réels bénéfices dans le cadre de la politique de prix des entreprises :

  • L'automatisation des changements de prix sur l'ensemble du catalogue, par lot ou selon des fluctuations concurrentielles.
  • La garantie d'une marge minimum ou des limites de tarifs à partir desquelles les prix évolueront.

 

 

 

Quels sont les domaines d'application de la tarification cost plus ?

 

Le commerce B2B

La tarification cost plus est une méthode principalement appliquée dans le domaine du commerce entre professionnels et entreprises.

Elle permet également de calculer les prix de vente au sein d'une même société ou d'un groupe entre la société mère et ses filiales.

 

La téléphonie mobile

En France, la méthode cost plus est une technique de tarification couramment utilisée dans le secteur de la téléphonie mobile. Les opérateurs comme Orange, SFR ou Bouygues Telecom, recourent à cette stratégie de tarification pour fixer leurs prix de vente des services qu'ils cèdent aux opérateurs virtuels. Avec une tarification cost plus, les concessionnaires de réseau vendent des minutes de communication, des SMS ou des données aux opérateurs à des prix leur garantissant une certaine marge bénéficiaire.

 

La fabrication et la vente au détail

La stratégie de tarification cost plus est également très utilisée dans les domaines de la fabrication et de la vente au détail. Dans ces secteurs, le coût de production d'une unité reste stable et prévisible. Pour les entreprises de vente au détail, la méthode cost plus occupe une place essentielle dans leur stratégie de tarification globale.

 

Pour aller plus loin dans votre stratégie , téléchargez Le guide ultime pour une stratégie tarifaire efficace et son modèle.

Le guide et son modèle pour une stratégie tarifaire efficace

Publication originale le 15 novembre 2023, mise à jour le 15 novembre 2023

Sujet(s):

Politique de prix