Les entreprises développent des stratégies qu'elles ne réussissent pas toujours à mettre en place. C'est à la suite de ce constat que Robert S. Kaplan et David Norton ont décidé de mettre au point un outil de management pour déployer, gérer et suivre l'implémentation d'une stratégie : le tableau de bord prospectif. Mais quelle est son utilité ? Voici la méthodologie à suivre pour concevoir et se servir d'un tableau de bord prospectif.

 

À quoi sert un tableau de bord prospectif ?

Lorsqu'une entreprise souhaite mettre en place une stratégie, quel que soit le domaine, elle se heurte à une difficulté : la traduire en plan d'action. Le tableau de bord prospectif vient pallier cette problématique en s'intéressant à 4 axes de l'entreprise. Grâce à cet outil, aucun élément n'est négligé lorsqu'une stratégie est mise en place et chaque axe revêt la même importance. Ainsi, l'entreprise ne se concentre plus uniquement sur les ventes et les dépenses au détriment d'autres aspects tout aussi importants comme le service apporté et la qualité.

Grâce au tableau de bord prospectif, l'entreprise peut notamment clarifier sa vision stratégique et identifier les leviers qui viendront booster sa performance. En traduisant les différents objectifs liés au plan d'action mis en place, elle est à même de mieux prioriser ses actions et de communiquer sur la stratégie à suivre. En effet, le tableau de bord prospectif permet d'analyser les résultats d'une entreprise non pas de manière unidirectionnelle, mais de façon globale pour vérifier que l'équilibre est atteint.

En définitive, le tableau de bord prospectif est un outil utile pour l'organisation et le pilotage de la stratégie d'entreprise. Il s'inscrit toutefois dans une approche top-down, dans la mesure où c'est la direction qui choisit les indicateurs et les valeurs à suivre, qu'elle impose ensuite à l'ensemble des équipes concernées.

 

Comment faire un tableau de bord prospectif ?

L'utilisation du balanced scorecard nécessite d'abord de formuler une vision et une stratégie d'entreprise. Où se voit-elle dans 10 ou 20 ans ? Sa mission et ses valeurs doivent également être mises en évidence. En réalisant un SWOT, l'entreprise pourra aussi connaître ses points forts et ses faiblesses ainsi que ses opportunités et ses risques.

Ces différentes informations lui permettront de déterminer des objectifs stratégiques à atteindre pour chaque axe du tableau de bord prospectif. Ils seront alors traduits en différents plans d'action à mener. 3 à 4 indicateurs stratégiques de performance devront enfin être définis pour mesurer l'efficacité de la stratégie adoptée par l'entreprise.

 

L'axe « finance »

Cet axe prend surtout en compte les valeurs monétaires de l'entreprise. Ici, l'objectif est de suivre sa performance financière et les conséquences de la stratégie sur son économie. Les indicateurs varient fortement en fonction de la phase dans laquelle se trouve l'entreprise, et des investisseurs et actionnaires présents. Ils concernent généralement :

  • Le chiffre d'affaires.
  • La rentabilité.
  • La marge commerciale.
  • Le niveau de trésorerie.
  • Le retour sur investissement.

Les indicateurs choisis peuvent se référer soit au profit généré par l'entreprise, soit à sa croissance.

 

L'axe « client »

Dans un tableau de bord prospectif, l'axe client correspond à la perception qu'ont les consommateurs de l'entreprise. Cette dernière doit identifier tous les aspects qui sont importants pour ses clients. Pour mesurer cet aspect, l'entreprise doit se mettre à la place des consommateurs et analyser plusieurs indicateurs comme :

  • La satisfaction client.
  • Le nombre de nouveaux clients obtenus.
  • Le degré de fidélité de la clientèle actuelle.
  • Le taux de renouvellement de la clientèle.

 

L'axe « processus fs »

Cet axe offre à l'entreprise une visibilité sur le fonctionnement de ses processus internes. Il permet d'évaluer et d'améliorer l'ensemble des process en lien avec les clients et les actionnaires. Plusieurs indicateurs peuvent être mis en place tels que :

  • Le respect des délais.
  • Le niveau de productivité.
  • L'efficacité des processus.
  • Le contrôle qualité.

Bon à savoir : Lorsqu'elle améliore ses processus internes, l'entreprise peut développer ses avantages concurrentiels plus facilement.

 

L'axe « apprentissage et développement »

Lorsque les équipes sont correctement organisées et qu'elles peuvent mettre en œuvre tout leur potentiel, l'entreprise est plus performante. L'axe apprentissage et développement permet d'analyser le rôle que jouent les employés dans la mise en application de la stratégie pensée par l'entreprise. Plusieurs indicateurs peuvent être utilisés pour évaluer cet axe comme :

  • Le degré de qualification des salariés.
  • La capacité à innover.
  • Le degré de motivation.
  • Le taux de rotation au sein de l'entreprise.

 

Comment utiliser un tableau de bord prospectif ?

Le tableau de bord prospectif peut être utilisé dans de nombreux secteurs d'activité, par des structures de toute taille (commerciales, gouvernementales, à but non lucratif…).

Pour utiliser un tableau de bord prospectif correctement, il faut d'abord qu'il ait reçu l'adhésion de l'équipe et que tous soient d'accord sur les objectifs fixés. Tous les niveaux stratégiques de l'entreprise doivent être impliqués et faire preuve de la même motivation. Ces conditions sont essentielles, dans la mesure où cet outil agit sur la manière dont est gérée l'entreprise.

Une fois qu'il est accepté, le tableau de bord prospectif devient un formidable outil de management au service de la stratégie d'entreprise. Il permet de mesurer régulièrement les indicateurs de performance choisis en amont. Une représentation visuelle sous forme de graphiques et de tableaux doit d'ailleurs être privilégiée pour une meilleure lecture.

En étudiant le tableau de bord prospectif, il est possible d'identifier les dispositions correctives à appliquer si un objectif n'est pas atteint, en particulier lorsqu'il impacte la performance de l'entreprise. Cette analyse évite également le sous-développement de certains domaines d'activité qui pourraient être négligés.

Publication originale le 4 juin 2021, mise à jour le 04 juin 2021

Sujet(s):

Contrôle de gestion