Bien que sa posture de leader de la recherche internet n'est plus à prouver, Google ne cesse d'améliorer son algorithme. Mieux comprendre ses internautes pour mieux répondre à leurs requêtes est une priorité. C'est dans ce sens qu'il a créé le knowledge graph, un encadré dans les résultats de recherche qui centralise et met en avant les principales informations de réponse aux requêtes des internautes.

>> Téléchargement : Les idées reçues sur le SEO à oublier en 2022

 

capture écran du knowledge graph de HubSpot

 

Dans le cadre d'une recherche concernant une personnalité, le knowledge graph affichera les informations concernant le nom, le métier, ses œuvres majeures, une courte biographie et des illustrations. Soit les principales informations à connaître sur la personnalité et par conséquent les principales informations que l'internaute souhaite consulter.

 

capture écran du knowledge graph de brian halligan

 

Il en sera de même pour les requêtes concernant une ville, une entité ou une date historique. Le knowledge graph s'active également pour des requêtes relatives à la météo, une recette de cuisine, des résultats sportifs.

 

Capture écran d'un knowledge graph de résultats sportifs

 

Il s'agit d'un outil permettant de compiler les informations sémantiques provenant de bases de connaissances telles que Wikipédia, Wikidata et le Wolrd Factbook de la CIA. Le but n'est pas de faire cliquer l'internaute pour consulter le site dont les informations sont extraites, mais plutôt de satisfaire une demande immédiate et de positionner Google en tant que moteur de réponse et non plus moteur de recherche.

Quelles sont les idées reçues sur le SEO à oublier ?

Téléchargez ce guide gratuit pour le découvrir.

 

 

Comment le knowledge graph est-il créé ?

Le fonctionnement du knowledge graph repose sur l'indexation sémantique. Lors de son lancement en 2012, le réseau sémantique comprenait plus de 500 millions d'objets et 18 milliards de faits et relations entre ces objets afin de comprendre l'intention de recherche des internautes. Un an plus tard, Google annonçait sa vision de la recherche internet : répondre, converser et anticiper. La mise à jour de son algorithme « Hummingbird » est donc allée dans ce sens puisqu'elle a permis à Google de mieux comprendre les requêtes des internautes et a fortiori, de mieux y répondre.  

Le knowledge graph a donc été créé dans un contexte où la recherche internet était en train d'évoluer. La compréhension de l'intention de recherche et l'amélioration de l'expérience utilisateur ont été les deux lignes directrices. 

 

À quoi sert le knowledge graph ?

Le knowledge graph utilise une forme de référencement naturel et le « scraping » de données sur les bases de connaissances les plus fiables d'internet dans le seul but d'améliorer l'expérience utilisateur des internautes sur le principe de « répondre, converser et anticiper ».

Grâce à cet outil, Google est en mesure de proposer un contenu à la fois complet, rapide à consommer et fiable. Le géant de la recherche internet peut alors répondre de façon très précise au besoin d'information immédiat des internautes puisqu'ils n'ont pas besoin de cliquer sur un résultat pour consulter la réponse qu'ils sont venus chercher.

 

Avantages d'apparaître dans le knowledge graph

Si un knowledge graph est généré pour une entreprise, les internautes qui effectuent des recherches à son sujet auront alors accès aux informations les plus essentielles : description de son activité, son logo, son site internet, son numéro de téléphone, ses horaires d'ouverture, son emplacement, les avis clients. Si l'entreprise est locale, alors l'indication de son emplacement sur Google Maps peut lui générer plus de trafic vers son emplacement physique.

Apparaître dans le knowledge graph représente un avantage concurrentiel non négligeable car il apporte trois avantages majeurs : un excellent référencement, une augmentation de sa visibilité et surtout un gage de qualité.

 

Comment apparaître dans le knowledge graph ?

Aujourd'hui, l'algorithme de Google est en mesure de comprendre l'intention de recherche des internautes. De plus en plus intelligent, l'open graph se génère de manière automatique grâce à une forme de référencement sémantique et au scraping de données.

Aucune technique n'assure d'apparaître en knowledge graph à ce jour, mais il est cependant possible d'augmenter ses chances en réalisant quelques optimisations.

Dans la mesure du possible, il est recommandé de créer une page Wikipédia et/ou une page Wikidata. Ces deux plateformes servant de bases de connaissances à Google, y être présent augmente les chances d'apparaître dans le knowledge graph. Dans cette même optique, il est aussi pertinent d'être présent sur Facebook, Twitter, Pinterest et Linkedin.

Le knowledge graph s'appuyant sur une logique de référencement naturel, plus particulièrement de référencement sémantique, il est important d'optimiser son site internet en suivant les deux axes suivants :

  • L'amélioration des balises du code HTML ;
  • L'amélioration de la qualité du contenu du site.

Pour les entreprises et plus particulièrement les commerces locaux, il est indispensable de créer et d'optimiser une fiche Google My Business.

Dans le cas de figure où Google génère un knowledge graph, mais ce que les informations ne conviennent pas tout à fait, il est possible de suggérer des modifications. Pour cela, Google a prévu une procédure qui nécessite de valider son identité avant de soumettre la demande de modification. 

 

Cet article vient de présenter qu'est-ce que le knowledge graph de Google et comment en générer un. Le knowledge graph est un outil que Google a développé pour mieux répondre au besoin de réponse immédiate des internautes sans les obliger à cliquer sur les résultats de recherche.

Le knowledge graph apporte un gage de qualité, mais il peut manquer d'autres objectifs, comme celui de générer un trafic conséquent et qualifié. S'il s'agit de votre objectif principal, pensez à mettre en place une stratégie de contenu SEO pour mieux positionner votre site et attirer vos prospects cibles.

 

Pour aller plus loin, téléchargez ce guide gratuit sur les idées reçues SEO à oublier.

New Call-to-action

Publication originale le 29 octobre 2021, mise à jour le 01 novembre 2021

Sujet(s):

Optimisation SEO