Les webhooks font partie des solutions employées pour faciliter la communication entre les services en ligne. De nombreuses entreprises les utilisent aujourd'hui pour optimiser leur expérience client.

>> Téléchargez ce guide et découvrez les bases des langages HTML et CSS 

En d'autres termes, on peut considérer un webhook comme un type d'API qui est piloté par des événements plutôt que par des requêtes. Au lieu qu'une application fasse une demande à une autre, pour recevoir une réponse, un webhook est un service qui permet à un programme d'envoyer des données à un autre, dès qu'un événement particulier se produit.

C'est l'objectif d'un webhook : au lieu de devoir demander les données de manière répétée, l'application réceptrice peut se reposer et obtenir ce dont elle a besoin, sans avoir à envoyer des demandes répétées à un autre système.

Grâce aux webhooks, les applications partagent des données sur l'événement qui est survenu. Ensuite, la requête est enregistrée sous forme d'une URL webhook. Cette URL est également connue sous le nom de webhook endpoint, ou point de terminaison. Ainsi, lorsqu'un événement est créé, l'URL définie reçoit une notification. La requête est également utilisée pour stocker les données.

Les webhooks ont pour caractéristique d'être automatisés. Cela signifie qu'ils sont envoyés automatiquement lors du déclenchement d'un événement ou d'une action dans le système source. Ils permettent aux applications ou aux sites internet de transmettre des informations automatisées à d'autres systèmes en ligne. Pour être avertis automatiquement d'un nouvel événement, les webhooks doivent être paramétrés.

 

Différence entre webhook et API

Les termes techniques webhook et API occupent une place de plus en plus importante dans les entreprises, en particulier dans le domaine du SaaS, ou Software as a Service. C'est pourquoi il est essentiel de savoir en quoi les webhooks sont différents des API.

Les webhooks donnent aux utilisateurs la possibilité de savoir quand l'information a été reçue. Quant aux API, elles consistent à formuler une requête auprès d'une application pour obtenir une information.

Les webhooks sont parfois appelés « API inversées », car la communication est initiée par l'application qui envoie les données plutôt que par celle qui les reçoit. Les services web étant de plus en plus interconnectés, les webhooks sont de plus en plus utilisés comme solution légère pour permettre des notifications et des mises à jour de données en temps réel sans qu'il soit nécessaire de développer une API complète.

Imaginons par exemple que vous souhaitiez recevoir des notifications de Slack lorsque des tweets mentionnant un certain compte et contenant un hashtag spécifique sont publiés. Au lieu que Slack demande continuellement à Twitter les nouveaux messages répondant à ces critères, il est beaucoup plus logique que Twitter envoie une notification à Slack uniquement lorsque cet événement a lieu.

Comment gérer son site web grâce aux langages HTML et CSS ?

Téléchargez ce guide gratuit et découvrez les définitions, les différences et les éléments de code de base de ces deux langages de programmation pour gérer votre site web.

 

L'utilisation des webhooks par rapport aux API présente aussi des avantages et des inconvénients différents. Les webhooks s'avèrent être de meilleures solutions dans le cas de mises à jour fréquentes de données sur un serveur et pour les applications qui demandent des mises à jour de données en temps quasi réel. Grâce aux webhooks, le serveur pousse les mises à jour vers le client dès que l'événement est déclenché. Pour ce qui est des API, les requêtes sont exécutées à des intervalles déterminés préalablement, ce qui peut ainsi faire obstacle à la mise à jour des données en temps réel.

Les webhooks sont ainsi moins gourmands que les API en ressources, car ils permettent d'économiser du temps sur la recherche constante de nouvelles données.

Dans certains cas, la mise en place d'API doit cependant être privilégiée. Pour distinguer l'utilisation d'une API par rapport à un webhook, il faut prendre en compte un certain nombre d'aspects. Tout d'abord, une API permet de personnaliser une requête avant de l'exécuter, mais aussi le nombre de données à demander depuis le serveur. Avec les webhooks, les données et le moment où les utilisateurs les reçoivent sont en principe décidés par le serveur. L'interrogation basée sur les API peut s'avérer une option intéressante pour les systèmes avec des données très variables, car la probabilité de réponses exploitables est élevée pour chaque appel d'API.

Malgré leurs différences, les webhooks et les API sont également des outils complémentaires. Ils doivent leur force à leur combinaison qui permet de créer un nombre illimité de services. De plus, les webhooks et les API répondent à un objectif commun : établir une communication entre différentes applications. Grâce aux webhooks, il est possible d'accéder à une API pour :

  • passer ou recevoir des appels 
  • envoyer des réponses aux utilisateurs quand des événements spécifiques ont lieu au sein d'une application

 

Dans quels cas utiliser un webhook ?

Avec des webhooks, les entreprises peuvent synchroniser leurs systèmes en temps réel, envoyer une notification de n'importe quel type, traiter les données à tout moment ou encore rédiger des rapports.

Parmi les utilisations pratiques des webhooks, on peut citer :

  • les rappels automatiques par courriel pour les réunions 
  • les confirmations de paiements 
  • la synchronisation de mises à jour de données entre différents systèmes

Il existe de nombreux cas d'application pour lesquels les webhooks peuvent être utilisés :

  • la réalisation d'une commande en ligne 
  • l'information sur une rupture de stock 
  • le filtrage des commandes 
  • la notification de suivi des colis 
  • la mise à jour des prix d'un produit ou d'un service 
  • la facturation 
  • la gestion des paiements et des abonnements 
  • la notification de messagerie instantanée quand un serveur est hors ligne 
  • l'intégration de logiciels de comptabilité 
  • la gestion des réclamations 
  • la suppression de données clients à la suite de l'annulation d'un abonnement ou de la désinstallation d'une application 
  • la surveillance et l'alerte des administrateurs en cas d'erreur ou d'activité inhabituelle dans un système informatique

 

Comment fonctionnent les webhooks ?

Les webhooks sont des fonctions de rappel HTTP définies par l'utilisateur. Ils emploient la technologie de rappel HTTP qui récupère et stocke les données demandées. Pour mettre en place un webhook, une URL https:// ou http:// doit être créée. Celle-ci accueille les données qui proviennent du webhook, données stockées en format JSON ou XML.

Les webhooks sont plus courants dans les plateformes SaaS comme GitHub, Shopify, Stripe, Twilio et Slack, car ils prennent en charge différents types d'événements en fonction des activités qui s'y déroulent.

La mécanique de base des webhooks est la suivante : il s'agit d'exécuter une requête HTTP auprès d'une URL spécifique. Cette URL doit être paramétrée par le système qui reçoit les informations. L'URL doit être publique et appartenir à l'application de destination. Dès qu'un événement pour lequel un système souhaite avertir un autre système se produit, le rappel se déclenche automatiquement.

Les webhooks permettent de communiquer l'occurrence d'un événement dans une application à une autre application. Ils sont employés pour alerter sur un événement en temps réel. De cette façon, lorsqu'un événement a lieu, le système peut être mis à jour.

 

Pourquoi utiliser les webhooks ?

Les webhooks sont l'une des façons dont les systèmes en ligne peuvent interagir pour partager des données. Aujourd'hui, il est possible d'accéder à l'information simplement et en temps réel. Étant donné que les webhooks sont envoyés depuis des systèmes quand un événement arrive, utiliser un HTTP est une solution plus simple.

Il existe deux manières d'utiliser les webhooks. Ils peuvent être employés pour :

  • recevoir une notification d'événement et la stocker 
  • recevoir une notification d'événement et la transmettre

La façon la plus simple d'utiliser les webhooks pour recevoir une notification d'événement et la stocker est le « push ». Pour savoir si de nouvelles informations sont arrivées, les utilisateurs n'ont pas besoin d'interroger les données. Les webhooks constituent un moyen d'obtenir directement ces nouvelles informations. Les données peuvent être stockées jusqu'à ce que les utilisateurs aient besoin de les utiliser. L'information dont les utilisateurs ont besoin va donc être « pushée » par le système paramétré avec un webhook.

Lorsqu'un webhook reçoit les informations et déclenche des actions à la suite d'événements, le « pipe » se produit. Lorsqu'un utilisateur crée un compte sur un site, il est possible de :

  • réaliser un script, enregistrer son URL sur le site et envoyer un e-mail automatique à l'utilisateur 
  • créer un script qui actualise la quantité de produits disponibles à chaque nouvel achat

Par exemple, dans le domaine de la formation, les webhooks permettent l'automatisation d'actions comme :

  • la soumission de formulaire qui déclenche l'inscription d'un étudiant dans un CRM 
  • l'inscription dans le CRM qui entraîne la création automatique d'un contrat 
  • la création d'un contrat qui engendre l'envoi d'un mail de confirmation

Les webhooks ont une grande utilité quand il s'agit d'alléger les lourdes tâches de mise à jour de services et de saisie de données. Simples et efficaces, ils apportent un gain de temps précieux pour les utilisateurs qui demandent des quantités volumineuses de données.

 

Pour aller plus loin, téléchargez ce guide sur HTML et CSS et découvrez les définitions, les différences et les éléments de code de base de ces deux langages de programmation pour gérer votre site web.Guide d'introduction aux langages HTML et CSS

Publication originale le Sep 5, 2022 2:41:00 AM, mise à jour le 05 septembre 2022