Employés pour le développement de sites internet, d'applications, et pour la gestion de projets web, les termes URI et URL prêtent souvent à confusion. En effet, les deux notions sont étroitement liées, voire interchangeables dans certaines situations. Pourtant, elles ne possèdent pas la même définition et les mêmes fonctions. Tout l'intérêt est de les distinguer afin de comprendre leur fonctionnement, leur composition et leur champ d'application. La maîtrise des deux permettra, à terme, de simplifier la conception et l'intégration web.

Téléchargement  >> Le guide et la check-list pour rester pertinent dans le web 3.0

 

En développement web, l'URI se subdivise en deux sous-catégories : l'URN (Uniform Resource Name) et l'URL (Uniform Resource Locator).

 

L'URN

URN est l'acronyme de «  Uniform Resource Name  », ou «  nom uniforme de ressource  » en français. C'est une forme d'URI qui permet d'identifier une ressource à l'aide d'un nom unique et persistant dans le temps, sans avoir à spécifier son emplacement. De cette manière, l'identifiant permanent reste valide, même si les données sont déplacées vers une autre zone de stockage.

 

L'URL

L'URL, aussi appelé «  localisateur uniforme de ressource  », est l'URI le plus couramment utilisé sur internet. Il sert à identifier une ressource en spécifiant son emplacement sur le web, ou chemin d'accès, par le biais d'un schéma permettant d'en obtenir la représentation. Associé à différents protocoles d'accès, ce type d'URI permet de localiser la ressource pour qu'elle soit facilement accessible. Cette ressource peut prendre différentes formes : une page web, une image, une vidéo ou tout autre document publié en ligne. L'URL s'oppose à l'URN puisqu'il indique le chemin à suivre pour accéder à la ressource et peut changer avec le temps. De plus, le schéma suivi par l'URL est différent de celui de l'URN.

 

Quelle est la différence entre un URI et une URL ?

 

Leur nature

L'URI est le sur-ensemble de l'URN et de l'URL. À l'inverse, l'URL est un sous-ensemble de l'URI. Cela signifie que l'URL est toujours un URI, alors que l'URI n'est pas nécessairement une URL.

 

Leur fonctionnement

L'URI utilise un nom, un emplacement, ou les deux pour identifier une ressource en ligne et la distinguer des autres. En ce qui concerne l'URL, il indique l'adresse d'un site internet, d'une page web ou d'un document en ligne et correspond à une ressource unique.

 

Leur structure

L'URI et l'URL comportent un certain nombre de composants techniques qui permettent de les différencier. Tous ces éléments constituent une syntaxe qui définit la structure des deux identifiants, rendant ainsi une ressource accessible pour les internautes, car compréhensible par la machine.

La syntaxe de l'URI contient des éléments tels que :

  • Un schéma, système d'adressage, définissant notamment le protocole utilisé pour accéder à une ressource.
  • Une autorité identifiant le domaine.
  • Un chemin d'accès permettant d'accéder à la localisation d'une ressource dans les bases de données, les répertoires, l'hébergement web et les serveurs de stockage.
  • Une requête, élément optionnel, fournissant des informations supplémentaires concernant la ressource, sous la forme de paires clé-valeur.
  • Un identifiant de fragment, composant facultatif qui communique des informations supplémentaires permettant d'accéder à une ressource secondaire, est souvent utilisé pour désigner une ancre spécifique dans une page web.

Sa syntaxe finale prend la forme suivante : scheme:[//authority]path[?query][#fragment]

L'URL présente une syntaxe similaire à celle de l'URI, avec toutefois des différences au niveau du schéma et de l'autorité.

Voici un exemple de syntaxe d'URL : https://www.example.com/forum/questions/?tag=networking&order=newest#top

 

Les différents schémas

Le schéma de l'URI peut prendre différentes formes. Il peut s'agir d'un protocole, d'une spécification ou d'une désignation comme HTTP, fichier ou données. Le schéma de l'URL, quant à lui, correspond toujours à un protocole tel que HTTP, HTTPS ou FTP.

 

L'autorité

L'autorité est une composante facultative associée à l'URI. Elle comprend 3 éléments : une info utilisateur, un hôte et un port. Le premier, optionnel, sépare par deux points les userinfo, un nom d'utilisateur et un mot de passe. Le deuxième correspond au nom enregistré de la ressource ou à une adresse IP. Le dernier, facultatif, désigne un protocole utilisé pour la connexion au serveur qui accueille la ressource.

L'autorité d'une URL, elle, contient uniquement un nom de domaine obligatoire. Elle est traduite sous la forme d'une adresse IP afin d'être compréhensible par le programme, l'utilisateur, ou potentiellement un port.

Pour l'URI comme pour l'URL, le composant d'autorité est précédé d'une double barre oblique (slash). Celui de l'URI se termine par une barre oblique, un point d'interrogation ou le signe hashtag.

 

Leur utilisation

L'URI est le plus souvent utilisé pour spécifier des fichiers de type XML, JSTL et XSTL, ainsi que des fichiers de bibliothèque de balises. L'URL, de son côté, est généralement employée pour la recherche de contenus web sur Internet.

 

Exemples

Pour mieux visualiser les différences entre un URI et une URL, en voici deux exemples :

  • URI : ISBN 0-476-35557-4
  • URL : http://exemple.com/mapage.html

 

Métavers, blockchain, intelligence artificielle : comment rester pertinent dans le web 3.0 ?

Téléchargez le guide gratuit et découvrez les pratiques pour adapter votre stratégie aux tendances du web 3.0

 

 

Qu'est-ce qu'un URN ?

La structure d'un URN est soumise à une nomenclature bien définie et encadrée afin que l'uniformité dans le temps et l'espace soit maintenue. L'utilisation du schéma permet à cette chaîne de caractères de différencier les ressources afin de les rendre faciles à comprendre.

L'URN consiste en au moins trois composants :

  • Le préfixe « URN: » : chaque URN emploie le préfixe de spécification de schéma urn :
  • NID : il s'agit d'un identifiant d'espace de noms obligatoirement enregistré auprès de l'IANA, ou Internet Assigned Numbers Authority. Il peut se composer de lettres, de chiffres ou d'un trait d'union suivi de deux points.
  • NSS : cet élément désigne une suite spécifique à l'espace de noms identifiant la ressource web. Il peut comporter des codes ASCII, des lettres, des chiffres, des signes de ponctuation ou encore des caractères spéciaux.

Voici un exemple d'URN employé pour identifier un livre en utilisant un numéro ISBN : urn:isbn:0405999832

Au même titre que les URL, tous les URN sont des URI. En revanche, tous les URI ne sont pas des URN.

 

Pour aller plus loin, découvrez les opportunités d'affaires liées aux évolutions du web en téléchargeant le guide et la checklist du web 3.0, ou découvrez le logiciel marketing de HubSpot.

New call-to-action

Publication originale le 14 novembre 2023, mise à jour le 14 novembre 2023

Sujet(s):

Développement web