Le nom de domaine identifie l'adresse du site internet, tout comme une adresse postale constitue l'adresse d'un logement. Les utilisateurs renseignent le nom de domaine dans leur moteur de recherche, pour se rendre sur le site web et le visiter. >> Découvrez le logiciel CMS gratuit de HubSpotÀ noter que le nom de domaine peut également servir à identifier l'adresse e-mail. Au moment de créer un site internet, 3 éléments sont indispensables pour le rendre accessible en ligne : au moins une page web, un hébergeur et un nom de domaine. Définition, enjeux et fournisseurs : le point sur les informations clés à connaître au moment de déterminer le nom de domaine d'un site.

 

Sommaire:

Techniquement, les noms de domaine maquillent les adresses IP, traduisant des chiffres en mots afin de faciliter l'usage du web. Un site internet en effet est originellement identifié par une adresse IP, constituée d'une suite de chiffres unique. L'ordinateur utilise cette suite numérique pour se connecter au serveur, et ainsi accéder au contenu du site. Or une suite de chiffres et difficile à mémoriser. C'est pour lever cette difficulté que les noms de domaine ont été créés : plutôt qu'une suite de chiffres, l'utilisateur renseigne un nom de domaine pour se rendre sur le site web.

Structure d'une URL

Structure d'une URL avec nom de domaineLe nom de domaine, précisément, est une partie de l'adresse internet. L'adresse internet, également appelée URL, se compose ainsi :

  • Un préfixe : « www. ».
  • Le nom de domaine : le nom de domaine se compose d'une suite de caractères, et d'une extension « .quelquechose ». L'extension est également appelée TLD pour Top Level Domain.

URL = préfixe + nom de domaine (suite de caractères + extension)

Exemples de nom de domaine

 

Exemple de nom de domaine avec HubSpot 

  • L'appellation HubSpot constitue le nom commercial.
  • L'URL du site internet de HubSpot est : www.hubspot.fr
  • Le nom de domaine de HubSpot est : hubspot.fr.

Exemple de nom de domaine avec Youtube 

  • L'appellation Youtube constitue le nom commercial.
  • L'URL du site internet de Youtube est : www.Youtube.com
  • Le nom de domaine de Youtube est : Youtube.com

Structure d'une URL

Une URL est toujours structurée en 3 niveaux : le préfixe « www. » constitue le 3ème niveau ; le nom de domaine constitue les 2 autres niveaux. La suite de caractères, « hubspot » dans l'exemple, constitue le 2ème niveau et l'extension « .fr » dans l'exemple constitue le 1er niveau.

Comment simplifier la refonte de votre site ?

Téléchargez ce guide et découvrez les bonnes pratiques et modèles pour favoriser la prochaine refonte de votre site.

 

À quoi sert un nom de domaine ?

Le choix du nom de domaine doit être stratégique, car les enjeux sont importants.

Un enjeu de reconnaissance de marque : le nom de domaine d'une entreprise représente son identité commerciale en ligne, il est important qu'il soit identique au nom commercial. Pour les nouvelles marques, une difficulté se pose au moment de choisir un nom de domaine : nombreux sont-ils à être indisponibles. Une pratique consiste alors à créer son nom de marque en fonction de la disponibilité du nom de domaine. L'entreprise en outre veille à renouveler son nom de domaine à l'échéance. A priori, le prestataire de réservation de noms de domaine notifie le titulaire en envoyant une relance au terme de l'abonnement annuel.

  • Un enjeu SEO : les mots-clés du nom de domaine contribuent à améliorer le référencement naturel du site internet. Il est important d'avoir cette information à l'esprit au moment de choisir son nom de domaine, et a fortiori son nom de marque.
  • Un enjeu économique : le nom de domaine est un actif immatériel, valorisé au même titre que les autres actifs de l'entreprise. D'où l'intérêt de réserver un ou plusieurs noms de domaine, quel que soit l'usage que l'entreprise fait de son site internet.
  • Un enjeu de propriété intellectuelle : les noms de domaine font encore l'objet d'un flou juridique, la jurisprudence traite au cas par cas, progressivement, les litiges qui portent sur l'usage des noms de domaine. Pour le moment, il est possible d'enregistrer un nom de domaine alors même que la marque est déposée à l'INPI. Par précaution, l'entreprise veille donc à réserver son nom de domaine en même temps qu'elle dépose son nom de marque. L'entreprise évite ainsi le risque de cybersquattage, cette pratique déloyale qui consiste pour un tiers à enregistrer un nom de domaine composé d'un nom de marque déposée, pour revendre ensuite le nom de domaine au prix fort. L'entreprise en outre peut avoir intérêt à réserver des variantes de son nom de domaine : en utilisant plusieurs extensions différentes, et en modifiant la suite de caractères, avec des tirets et l'usage du singulier et du pluriel, par exemple. Ce faisant, l'entreprise évite le risque de confusion qui survient lorsqu'un tiers enregistre un nom de domaine similaire. Attention, la réglementation des noms de domaine se construit au fil de la pratique. Au moment de choisir son nom de domaine, il est donc important d'anticiper le risque de poursuites judiciaires et de sanctions. À cet effet, l'entreprise veille à ne pas réserver un nom de domaine qui porte atteinte aux droits de propriété intellectuelle d'un tiers.

Bonnes pratiques pour un nom de domaine

  • Pour former la suite de caractères, sont autorisés les lettres, les chiffres et les traits d'union. Tous les autres caractères sont exclus : les espaces, les guillemets ou encore les arobases sont proscrits. Au moment de déterminer le nom de domaine, il est judicieux de choisir une suite lisible et mémorisable, pour faciliter l'accès au site internet. Il est d'usage pour l'entreprise d'utiliser son nom commercial.
  • Le choix de l'extension du nom de domaine est encadré. 2 types d'extensions sont disponibles au choix : les extensions nationales ou ccTLD pour Country Code Top Level Domain, le « .fr » par exemple ; les extensions génériques ou gTLD pour Generic Top Level Domain, le « .com » ou le « .net » par exemple. Pour faire face à l'essor du web, de nouvelles extensions sont créées progressivement : le « .sport » ou le « .paris », par exemple.
  • Le nom de domaine d'un site internet peut être décliné en sous-domaines. Dans l'exemple précédent : « blog.hubspot.fr » est le sous-domaine de « hubspot.fr ».

 

Vérifier la disponibilité d'un nom de domaine

Le créateur d'un site internet choisit un nom de domaine opportun : un nom lisible, mémorisable et attractif. Idéalement, l'entreprise calque le nom de domaine de son site internet sur son nom commercial, pour permettre son identification immédiate et indubitable. Une fois le nom de domaine choisi, il faut vérifier sa disponibilité. 2 règles en effet en matière d'attribution de noms de domaine : chaque nom est unique, et le 1er arrivé est le 1er servi.

Comme chaque adresse postale, chaque nom de domaine est unique, pour des raisons évidentes d'identification du site web. Attention : un nom de domaine est unique dans la mesure où il se compose d'une suite de caractères et d'une extension. Cela implique qu'une même suite de caractères peut identifier 2 sites internet distincts si l'extension change. Exemple : mon-site-internet.fr et mon-site-internet.com redirigent vers 2 sites distincts.

1er arrivé, 1er servi : il s'agit de choisir pour son site web un nom de domaine disponible, sachant que le 1er à réserver un nom de domaine en devient le titulaire, et qu'il est dès lors impossible d'utiliser le même en raison du caractère unique des noms de domaine.

Comment vérifier la disponibilité d'un nom de domaine ? Un nom de domaine est disponible s'il n'a pas été précédemment réservé par un tiers. Pour vérifier la disponibilité :

  • Renseigner le nom envisagé dans un moteur de recherche : si le moteur de recherche redirige directement vers un site internet, cela signifie que le nom de domaine est déjà pris.
  • Le moyen le plus sûr et le plus rapide pour vérifier la disponibilité : utiliser un outil dédié. De nombreux services de recherche gratuits existent à cet effet, la base Whois par exemple.
  • La plupart des sites internet qui proposent la réservation de noms de domaine mettent à disposition un outil pour vérifier la disponibilité. En tout état de cause, aucun site de réservation de noms de domaine n'autorise la réservation d'un nom indisponible.

 

Les sites pour acheter un nom de domaine

Un nom de domaine s'achète auprès des bureaux d'enregistrement des noms de domaine, les « registrars » en anglais. En pratique, ce sont les prestataires d'hébergement de sites internet qui les réservent pour le compte de leurs clients : pour des raisons pratiques, les services d'hébergement et de réservation de nom de domaine sont groupés chez le même prestataire. Certains prestataires proposent en outre des services de création de sites web. Conception, hébergement et nom de domaine : tous les aspects techniques sont pris en charge par un prestataire unique. À noter que ce prestataire unique peut également allouer le nom de domaine à l'adresse e-mail du titulaire du site web, de manière à professionnaliser son image. Il faudra choisir un prestataire parmi les prestataires de réservation de noms de domaine :


OVHcloud

Acteur incontournable de l'hébergement et leader européen, l'hébergeur français OVHcloud est devenu un géant mondial qui s'adresse aussi bien aux particuliers qu'aux grandes entreprises.

Avantages : 30 centres de données dans le monde avec possibilité d'héberger les données en France, offres variées et innovations, certificat SSL gratuit, rapidité des serveurs.
Inconvénients : Vitesse du support client, complexité de l'interface administrateur, absence d'essai gratuit.


Gandi

Gandi est un hébergeur Français qui offre une multitude de services de l'enregistrement de nom de domaine à l'hébergement cloud en passant par l'hébergement mutualisé ou la gratuité des certificats SSL.

Avantages : 10 jours d'essai gratuit, performances, certificat SSL gratuit, options d'accompagnement, engagement internet solidaire et citoyen.
Inconvénients : vitesse du support client, absence de nom de domaine gratuit.

 

IONOS by 1&1

L'hébergeur d'origine allemande IONOS by 1&1 propose  des solutions d'hébergements mutualisés sous Windows et Linux, l'enregistrement de noms de domaine ainsi que des serveurs virtuels, cloud et dédiés.

Avantages : 30 jours d'essai, certificat SSL gratuit, des dizaines de milliers des

serveurs aux USA et en Europe avec protection en cas de défaillance
Inconvénients : accès et vitesse du support client, vitesse du transfert de nom de domaine d'un registrar à un autre.

 

GoDaddy

GoDaddy est le plus connu des hébergeurs mais aussi l'un des plus populaires. Il offre une variété de services allant de l'enregistrement de domaine à l'hébergement de site en passant par les e-mails professionnels.

Avantages : La référence car il s'agit du plus important service d'enregistrement, fiabilité, support francophone, facilité de prise en main, bande passante illimitée.
Inconvénients : Pas de certificat SSL gratuit, pas de service de migration, prix.

L'AFNIC, l'association qui gère les noms de domaine en extension « .fr », référence les bureaux d'enregistrement accrédités.

Combien coûte un nom de domaine ?

Un nom de domaine coûte 10 à 15€ par an. Il ne s'achète pas: la réservation s'apparente à une location. En effet, le nom de domaine est réservé pour une durée déterminée, mais renouvelable à l'infini. Le prix varie d'une extension à l'autre, et en fonction de l'étendue des services fournis. Un prestataire facture plus cher lorsque le service inclut la création de sous-domaines ou un support téléphonique 24/24, par exemple.

 

Pour l'histoire : le 1er nom de domaine au monde est « symbolics.com », enregistré et renouvelé depuis le 15 mars 1985 par un fabricant d'ordinateurs. Si le nom de domaine appartient toujours au même titulaire, le site web propose aujourd'hui une offre de services différente.

Pour aller plus loin, découvrez le logiciel CMS gratuit de HubSpot et créez un site web responsive et puissant pour votre business. 

Le logiciel CMS gratuit de HubSpot

Publication originale le Aug 29, 2022 2:36:00 AM, mise à jour le 29 août 2022

Sujet(s):

Lancement de site web Créer un site internet gratuitement