Dans un monde digital en constante évolution, la prise en compte de l'expérience utilisateur est devenue indispensable à la réussite d'un projet. L'intégration des User Acceptance Testing (UAT) dans le développement d'une application, d'un site e-commerce ou d'un logiciel est aujourd'hui essentielle pour garantir le fonctionnement et l'acceptation de l'outil par l'utilisateur final.

Téléchargez cet e-book pour faire de l'expérience client un réel avantage concurrentiel.

UAT est le sigle anglais pour User Acceptance Testing, traduit par « test d'acceptation par l'utilisateur ». On parle aussi de « test de validation », de « test par l'utilisateur final » et de « test bêta ».

 

Quelle est la différence entre un test de conformité et un UAT ?

 

Un test de conformité, à la manière d'un audit, sert à vérifier que les normes imposées par le cahier des charges du logiciel, du site web ou de l'application mobile sont respectées, alors qu'un UAT évalue l'expérience utilisateur. Les tests de conformité nécessitent des connaissances techniques : ce sont les développeurs et les testeurs fonctionnels qui s'en occupent, contrairement aux UAT qui impliquent majoritairement le client final.

Un nouveau test de conformité peut être effectué à chaque étape clé de la conception du produit numérique, pour s'assurer que tout fonctionne et pour identifier les éventuelles anomalies à mesure du développement. L'UAT pour sa part est mis en œuvre une seule fois, c'est l'étape ultime avant le déploiement du produit numérique.

Un produit peut passer tous les tests de conformité, et échouer au moment de l'UAT. C'est pourquoi ces deux types de tests sont complémentaires. Illustration : des développeurs ont testé les fonctionnalités d'une application à mesure de son développement, et ont constaté que chacune fonctionnait comme spécifié dans le cahier des charges ; le test de validation utilisateur révèle en revanche que les commandes pour utiliser les fonctionnalités ne sont pas intuitives pour le client type : l'application est conforme au cahier des charges, mais ne satisfait pas les attentes des clients.

 

Pourquoi effectuer des tests UAT ?

 

Prendre du recul

Site internet, application mobile ou encore logiciel métier : au moment de développer un produit, les équipes sont concentrées sur les aspects techniques. Le code doit parfaitement s'exécuter, chaque commande doit déclencher l'action souhaitée, l'interface doit charger rapidement : ces points sont vérifiés régulièrement, un à un, par les développeurs en interne. Pourtant les développeurs ne sont pas les utilisateurs finaux du produit. Prendre l'avis des clients type permet de prendre du recul sur les aspects techniques, pour se concentrer sur l'usage et évaluer le produit à une échelle globale.

 

Corriger à temps les défauts du produit

Malgré la rigueur des développeurs qui respectent à la lettre le cahier des charges, le résultat peut s'avérer décevant pour les utilisateurs au moment de la commercialisation du produit numérique. Un UAT permet d'éviter cette situation : réaliser des tests auprès des utilisateurs permet de déceler les problèmes non identifiés durant les tests effectués par les développeurs et les testeurs fonctionnels. Le but est de découvrir les éventuels bugs du produit avant sa sortie sur le marché. Le coût de la réparation des défauts d'une application ou d'un logiciel est en effet bien plus élevé après son déploiement à grande échelle qu'avant son lancement.

 

Améliorer la satisfaction client

Après avoir investi du temps et des ressources dans le développement d'un produit, il est indispensable de valider qu'il est bien accepté par ses futurs utilisateurs. L'objectif est alors de pouvoir l'ajuster pour qu'il soit totalement conforme aux attentes des utilisateurs. L'UAT répond à la question suivante : « le produit correspond-il à ce qui est souhaité par les clients ? ». Les résultats de l'UAT permettent d'améliorer le produit conformément aux attentes du client type, pour augmenter sa satisfaction, et améliorer en conséquence l'image de marque de l'entreprise.

 

Obtenir un bon retour sur investissement

Le critère de l'expérience utilisateur influe sur le succès commercial d'un produit numérique : les clients veulent l'utiliser facilement, et agréablement. Les UAT ont pour objectif de valider l'acceptabilité du produit par les utilisateurs, pour s'assurer que le retour sur investissement attendu sera atteint.

 

Qui est en charge d'effectuer les tests UAT ?

 

L'UAT doit réunir à la fois des experts fonctionnels et des utilisateurs métiers.

Les experts sont chargés de la partie technique du produit. Cependant, leur connaissance approfondie de l'outil les empêche d'évaluer l'application du point de vue de l'utilisateur final.

Il est donc primordial que les tests UAT soient réalisés par l'utilisateur final du produit ou par le client à l'origine de la demande de développement de l'outil. Leur présence est indispensable à la réussite du test, car ce sont eux qui utiliseront le produit et ils savent exactement ce à quoi il doit ressembler.

 

Comment faire un test UAT ?

 

  1. Planifier le test
  2. Récupérer l'ensemble des informations nécessaires
  3. Définir les étapes métier
  4. Concevoir l'UAT
  5. Réaliser le test
  6. Évaluer les résultats

 

1. Planifier le test

Les différentes phases du test doivent être définies et planifiées :

  • L'initiation : cette étape correspond à la définition des différents paramètres indispensables à la réussite du test (objectifs, critères d'acceptabilité, responsable).
  • La conception : c'est à cette étape que les différents scénarios sont validés et documentés.
  • L'exécution : il s'agit de la phase de test à proprement parler. Les défauts sont relevés dans l'outil de gestion des tests, puis testés à nouveau.
  • La clôture : un rapport est produit et des décisions sont prises concernant les suites à donner.

 

2. Récupérer l'ensemble des informations nécessaires à la réalisation de l'UAT

Cette étape est importante, car elle permet de définir les bases du test et de ne pas commencer sans savoir concrètement ce qui est à tester et les objectifs attendus. Le cahier des charges de l'UAT devra déterminer :

  • Les critères d'acceptabilité, c'est-à-dire l'ensemble des fonctionnalités clés du logiciel, du site ou de l'application à valider.
  • Le résultat attendu.
  • Le responsable du test UAT.
  • Le rôle du contrôle qualité dans l'exécution du test UAT.
  • La séquence d'actions à suivre.

 

3. Définir les étapes métier du test UAT

Lors de la réalisation d'un UAT, toutes les étapes métier n'ont pas forcément à être testées. Celles qui n'ont subi aucune modification peuvent être ignorées, par exemple.

Il est donc essentiel de bien définir le périmètre du test en amont afin d'éviter de se retrouver avec une quantité ingérable de paramètres à tester.

 

4. Concevoir l'UAT

C'est à cette étape qu'interviennent les critères d'acceptabilité recueillis auprès des utilisateurs. Ils serviront à créer la fiche de test de l'UAT.

Cette fiche précise le mode opératoire de chacune des séquences de test à réaliser sous forme de points d'actions à effectuer ainsi que les résultats attendus.

Par exemple :

  • Action : aller sur le site XXX et se connecter.
  • Attendu : ouverture de la page de connexion du site XXX.
  • Résultat : OK.

 

5. Réaliser le test

Il est temps de passer à la phase d'exécution.

L'UAT se déroule généralement dans une salle de conférence et réunit l'ensemble des personnes impliquées dans la réalisation du test : utilisateurs, concepteurs, membres du contrôle qualité.

Les tests UAT peuvent également être effectués à distance. Dans ce cas, ils permettent un gain de temps dans la mise en place et assurent un certain confort aux testeurs. De nombreux outils sont disponibles pour réaliser des UAT en distanciel, tels que Testapic, User Testing ou encore Maze.

 

6. Évaluer les résultats

Les résultats des tests doivent être évalués après chaque cycle d'essai. Il convient donc qu'ils soient simples à documenter et à consulter.

Si les résultats obtenus ne sont pas cohérents avec les résultats attendus, il est nécessaire d'en comprendre les raisons et d'apporter les corrections nécessaires avant le déploiement de l'outil.

 

Comment optimiser son processus UAT ?

 

Définir précisément le client type

À la manière d'une enquête de satisfaction, le panel testeur doit être représentatif, à la fois quantitativement et qualitativement.

Qualitativement, il faut définir avec précision, en amont du test UAT, le client type c'est-à-dire la personne qui utilisera effectivement et régulièrement le logiciel, le site ou l'application. Exemple : une application éducative conçue pour les enfants doit être testée auprès d'une large proportion d'enfants, les tests ne doivent pas se concentrer sur les parents ; la satisfaction des enfants importe en effet dans une large mesure.

L'échantillon test doit également être suffisamment important en quantité, pour pouvoir établir des statistiques fiables et écarter les résultats qui ne sont pas significatifs en proportion.

 

Attribuer un rôle central aux utilisateurs

Un UAT évalue l'expérience utilisateur. Cet utilisateur doit donc tenir un rôle prépondérant à chaque étape du test, et notamment :

  • Les utilisateurs participent à la conception du test, ils peuvent eux-mêmes suggérer des critères d'acceptabilité.
  • Lors de la phase d'exécution, les utilisateurs ont la possibilité de commenter librement leur expérience.
  • Au moment d'analyser les résultats, les décisionnaires font preuve d'humilité : malgré leurs certitudes, ils acceptent de remettre en cause certains de leurs choix, pour se conformer aux exigences des utilisateurs.

 

Utiliser une plateforme collaborative

Réunir les utilisateurs physiquement est chronophage et coûteux, notamment lorsque l'UAT réunit de nombreux participants. Pour limiter les contraintes, l'UAT peut être effectué à distance. Dans ce cas, il est nécessaire d'utiliser une plateforme collaborative performante. La plateforme doit notamment permettre :

  • D'assigner à chaque participant des droits conformes à son rôle.
  • De faire communiquer en temps réel les experts fonctionnels et les utilisateurs métier.
  • D'enregistrer les échanges de manière durable et sécurisée.

Utiliser un outil performant permet d'accélérer le processus UAT. Or aller vite est essentiel : il faut déployer le produit numérique au moment où le client final en a besoin, pour saisir des opportunités commerciales sur un marché réceptif.

 

Documenter l'UAT

Pour optimiser le processus, il est essentiel de documenter son UAT. Les parties prenantes peuvent ainsi s'appuyer sur des informations fiables et à jour pour réagir vite et efficacement : les corrections apportées au produit sont conformes aux résultats attendus, le nombre d'aller-retours est réduit et le travail est ainsi accéléré.

La documentation en outre est utile à terme, car les développeurs peuvent la consulter pour des projets ultérieurs de manière à ne pas réitérer les erreurs passées.

Comment faire de l'expérience client un réel avantage concurrentiel ?

Téléchargez cet e-book gratuit et découvrez l'importance de l'expérience client, ses enjeux, ainsi que les éléments indispensables pour qu'elle soit de qualité.

Comment documenter un UAT ?

 

L'état des lieux

L'état des lieux permet de poser le contexte de l'UAT. Il s'agit notamment de décrire l'état d'avancement du produit avant le test, de rappeler la finalité du produit d'un point de vue utilisateur, et de lister les doutes et les certitudes des experts fonctionnels à ce stade.

Contextualiser et planifier l'UAT dans un document de référence est essentiel pour aligner l'ensemble des parties prenantes sur la poursuite d'objectifs identiques et cohérents.

 

Les participants

Les responsables de l'UAT, les experts fonctionnels et les utilisateurs métier ont chacun un rôle précis dans le déroulement du test. Pour fluidifier l'organisation, et permettre à chacun de contribuer efficacement au processus, il est important d'établir la liste des participants ainsi que leurs rôles respectifs.

 

Le scénario

La documentation relative au scénario d'UAT est la plus fournie. Elle intègre tous les supports de travail nécessaires à offrir une vue détaillée sur les étapes à suivre, et sur les actions concrètes à mener. Sont notamment consignés par écrit :

  • Le détail des critères d'acceptabilité à tester.
  • Le niveau d'importance de chaque critère.
  • La procédure de test pour chaque critère.
  • Les conditions de validation et d'invalidation des critères.
  • Les normes de réussite du test.

Le scénario décrit en outre les hypothèses du test telles qu'imaginées par les experts fonctionnels préalablement à la réalisation de l'UAT.

 

Les résultats

Les résultats sont documentés à mesure du test, dans un format facilement et rapidement exploitable. Ce livrable, assimilable à un rapport de test, consigne l'intégralité des résultats y compris ceux qui ne sont pas significatifs et qui n'ont a priori pas vocation à être exploités.

 

Les correctifs

Sur la base des résultats de l'UAT, les développeurs apportent des modifications au produit de manière à satisfaire les attentes des utilisateurs au moment de déployer le produit. Les correctifs sont dûment documentés.

Communauté HubSpot

 

Pour aller plus loin dans votre stratégie, téléchargez ce guide gratuit et découvrez comment l'importance de l'expérience client, ses enjeux, ainsi que les éléments indispensables pour qu'elle soit de qualité.

Comment faire de l'expérience client un réel avantage concurrentiel ?

Publication originale le 1 février 2023, mise à jour le 01 février 2023

Sujet(s):

Expérience client