Comment les consommateurs considèrent-ils réellement une marque ? En sont-ils satisfaits au point de la recommander à un tiers ? De nombreux outils existent pour mesurer la fidélité d'un client à une entreprise. Le NPS (Net Promoter Score) est l'un d'entre eux.

>> Téléchargement : Le guide tactique de réponse aux avis des clients.

Pourquoi le NPS est-il important ?

Le NPS se base sur la parole des clients et constitue un indicateur important pour l'entreprise tant en termes opérationnels que stratégiques. Il permet non seulement de détecter le niveau d'insatisfaction des consommateurs, mais également de connaître son évolution dans le temps.

Grâce au NPS, l'entreprise est en mesure de catégoriser sa clientèle en trois groupes :

  • Les promoteurs : note de 9 ou 10.
  • Les passifs : note de 7 ou 8.
  • Les détracteurs : note de 0 à 6.

Le NPS identifie rapidement et simplement les performances de chacune des marques ou des produits d'une entreprise. Il est alors possible de comparer ces performances entre elles, mais aussi avec celles des offres concurrentes. Il est plus facile ensuite d'établir des plans d'action adaptés afin d'améliorer le taux de conversion. D'autant plus que l'amélioration du NPS est étroitement liée à l'augmentation du chiffre d'affaires.

Cet indicateur permet également d'unifier l'ensemble des équipes marketing et vente autour d'un objectif commun, celui de la satisfaction client. Il ne s'agit plus seulement de savoir combien de visites ont été effectuées ou combien d'e-mails ont été envoyés, mais surtout de connaître la qualité des actions entreprises : le client est-il satisfait ? A-t-il envie de recommander la marque ?

Enfin, le NPS offre un moyen d'évaluer régulièrement l'impact de la recommandation sur les ventes en encourageant les ambassadeurs à donner leur avis.

Comment répondre aux avis de vos clients ?

Téléchargez ce guide et découvrez les différentes tactiques pour répondre à vos clients en fonction de la situation.

 

Comment calculer le NPS ?

Le NPS s'évalue à partir de la question « Sur une échelle de 0 à 10, quelle serait la probabilité que vous recommandiez cette entreprise, ce produit ou cette marque à un ami, un collègue ou un proche ? », le 0 correspondant à « pas du tout probable » et le 10 à « très probable ».

Le NPS ne s'exprime pas en pourcentage, mais en un nombre absolu allant de -100 à +100. Pour l'obtenir, il faut soustraire le pourcentage de détracteurs du pourcentage de promoteurs ayant répondu à la question.

À titre d'exemple, si l'entreprise obtient 55 % de promoteurs et 20 % de détracteurs, le NPS sera : 55 - 20 = 35. Une marque avec 100 % de promoteurs aura un score de +100 et, à l'inverse, une marque avec 100 % de détracteurs affichera un score de -100.

Pour définir son NPS idéal, une entreprise doit prendre en compte le NPS moyen de son domaine d'activité ainsi que son propre NPS à l'instant T. Un plan d'action doit également être élaboré pour atteindre l'objectif fixé. L'augmentation du NPS est inhérente à celle de la notoriété de la marque, elle-même liée à la croissance du taux de conversion.

Il ne faut pas oublier que l'objectif est d'améliorer l'expérience utilisateur et de fidéliser les clients. Avoir un bon NPS n'est qu'un indicateur et ne doit pas être un objectif en soi.

1 - Insérer des questions ouvertes au NPS

Si le NPS est un outil précieux pour évaluer la fidélité et l'engagement des clients, il ne doit pas être le seul. Il est d'ailleurs conseillé d'ajouter une question supplémentaire lors du test afin de permettre aux répondants d'expliquer les raisons de leur choix. Cette question peut même varier en fonction des profils : « Quels sont les problèmes auxquels la marque n'a pas pu répondre ? » pour les détracteurs et « Pour quelles raisons avez-vous attribué cette note ? » pour les promoteurs, par exemple.

2 - Comparer son NPS à celui de ses concurrents

S'il est communément admis qu'un score supérieur ou égal à 50 est un très bon résultat, il faut cependant relativiser cette donnée, car ce qui est vrai pour un secteur d'activité ne l'est pas forcément pour tous. Dans le domaine bancaire ou celui des assurances, par exemple, le NPS est souvent très bas. En revanche, des entreprises telles qu'Apple, Tesla ou encore Netflix affichent des scores très élevés, pouvant aller jusqu'à 97 dans le cas de la marque à la pomme. Il est donc très important, dans l'interprétation du NPS, de se comparer à des concurrents du même secteur.

3 - Créer des campagnes ciblées

Pour améliorer le NPS, les campagnes de communication doivent être adaptées en fonction des différents profils de clients. La plateforme de collecte d'avis client de HubSpot permet d'envoyer des questionnaires de satisfaction et d'analyser les résultats pour un meilleur déploiement des actions marketing.

Les détracteurs sont les clients déçus par l'expérience du produit ou du service. Ce sont les plus « menaçants », car ils sont plus enclins à partager un avis négatif et à ne pas recommander la marque à leur entourage. Ils doivent donc être pris très au sérieux et contactés en premier. L'entreprise doit connaître les raisons de leur insatisfaction et être en mesure de leur proposer une offre qui puisse combler leurs attentes.

Les promoteurs sont les clients les plus fidèles à l'entreprise. L'objectif est de les encourager à devenir de véritables ambassadeurs de la marque en leur proposant des offres VIP comme des promotions avant l'heure, des codes de parrainage ou encore des produits en avant-première. Il faut les inciter à publier leurs avis sur le site internet de la marque et à les partager sur leurs réseaux sociaux. En bref, il faut choyer les clients qui appartiennent à cette catégorie.

Les passifs, quant à eux, sont satisfaits de la marque, mais sans plus. Ils n'ont pas spécialement tendance à la recommander et sont souvent difficiles à convertir en promoteurs. Il faut être attentif à ce type de clients encore hésitants à continuer avec la marque ou à aller voir chez les concurrents. Leurs commentaires doivent être pris en compte et des actions entreprises pour mieux répondre à leurs attentes.

4 - Améliorer son service client

La qualité du service après-vente est un atout supplémentaire pour faire monter le NPS. Le consommateur doit sentir qu'il est pris au sérieux et que sa demande sera traitée rapidement et dans les meilleures conditions possible. En effet, selon HubSpot, 68 % des clients sont frustrés lorsque leur appel est transféré à un autre service.

5 - Intégrer une FAQ complète au site internet

La FAQ ou foire aux questions est l'endroit idéal pour communiquer de manière indirecte avec les consommateurs. Cette page doit être la plus complète possible pour répondre à un maximum de leurs interrogations. Intégrer un chat sur son site internet est également une option pour traiter rapidement et facilement les questions des clients.

6 - Communiquer sur le NPS

Le NPS doit faire partie de la culture de l'entreprise. Chacun des employés doit être conscient de son importance et du rôle qu'il peut jouer dans son évolution. Le score doit être communiqué et les commentaires partagés avec les services concernés.

Il est également possible d'intégrer le NPS dans les objectifs annuels des cadres et de prévoir de leur octroyer une prime en cas d'augmentation du score. Cela constituera une source de motivation supplémentaire et l'indication claire de l'importance de la relation client au sein de l'entreprise.

7 - Analyser l'évolution du NPS

Une fois le NPS mesuré et les axes d'amélioration identifiés et mis en place, il est nécessaire de surveiller l'évolution du score dans le temps. Il est alors possible d'identifier les actions qui auront eu un impact positif et, à l'inverse, celles qui auront fait diminuer le NPS, permettant ainsi d'adapter les futurs plans promotionnels.

 

Satisfaits ou mécontents, vos clients exprimeront souvent leur avis sur vos produits ou services, téléchargez ce guide gratuit pour découvrir les meilleures pratiques pour leur répondre.

Guide : Comment répondre aux avis des clients

 Le guide tactique de réponse aux avis clients

Publication originale le 3 juin 2021, mise à jour le 20 juillet 2021

Sujet(s):

Satisfaction client