Parmi toutes les formes de création d'entreprise existantes, l'ouverture de magasins franchisés est une pratique répandue en France. Ouvrir ce type de magasin permet au franchisé de bénéficier du soutien et de l'expérience du franchiseur dans le cadre d'un contrat spécifique.

>> Téléchargement : modèle de gestion des commissions

 

Comment fonctionne un magasin franchisé ?

 

Le magasin franchisé est indépendant

Les franchises se développent sous la forme d'un commerce organisé en réseau, mais un magasin franchisé est avant tout un magasin indépendant, dans le sens où son dirigeant n'est pas salarié de l'enseigne du franchiseur. En effet, il n'existe aucun lien de subordination entre le franchisé et l'enseigne. La personne qui tient un magasin franchisé est donc libre de gérer son activité comme elle le souhaite. Le magasin franchisé s'oppose en cela au commerce intégré où le gérant de magasin est salarié de l'enseigne.

 

Le magasin franchisé utilise une marque

Un magasin franchisé, c'est aussi un commerce sous enseigne nationale ou internationale, et dans des secteurs très divers. Les marques les plus connues sont par exemple, Carrefour, McDonald's, Yves Rocher, Axa, Catimini, L'Orange bleue ou Biocoop. Ce sont des franchiseurs. Ces marques disposent d'un concept, d'un savoir-faire et d'une gamme de produits qui leur sont propres. Les franchisés vont devoir acheter l'ensemble de ces éléments pour ouvrir un magasin.

 

Le contrat de franchise

Le magasin franchisé s'organise autour d'un accord commercial conclu entre le franchiseur et le franchisé : le contrat de franchise. Dans le cadre de ce contrat, le franchiseur accorde au franchisé le droit d'exploiter sa marque, son concept, son savoir-faire et sa gamme de produits. En contrepartie, le franchisé devra verser une redevance calculée sur son chiffre d'affaires. Il doit également s'acquitter, en fonction de l'enseigne choisie, d'un droit d'entrée, et disposer d'un apport personnel minimum pour l'ouverture de son magasin. Le contrat de franchise est en général d'une durée de 5 à 10 ans.

 

Le magasin franchisé bénéficie d'un accompagnement 

La conclusion d'un contrat de franchise permet à un franchisé de profiter de la politique commerciale de l'enseigne. Le franchiseur s'engage notamment à offrir un service de formation et un accompagnement tout au long du développement du magasin afin que le franchisé intègre et applique correctement son concept. Pour le lancement de l'activité, le franchiseur doit notamment proposer au franchisé une formation initiale. Une formation continue peut également être assurée, mais celle-ci n'est pas obligatoire. Le contrat de franchise peut également inclure l'approvisionnement du magasin en marchandises. Tout au long de son parcours, le franchisé bénéficie de l'assistance du franchiseur afin de l'aider à trouver des solutions en cas de problèmes. 

 

Quel est l'intérêt d'ouvrir un magasin franchisé ?

L'ouverture d'un magasin franchisé présente de nombreux avantages. Le franchisé bénéficie d'opportunités et de soutien dont un indépendant ne dispose pas.

 

L'expertise et le savoir-faire

Tout d'abord, le franchisé s'appuie sur l'expertise et l'expérience de son franchiseur, ainsi que sur son concept déjà bien implanté. Cette transmission de savoir-faire lui permet de maîtriser les différentes caractéristiques de l'enseigne. L'ouverture d'une franchise permet également d'accéder à une centrale d'achat, et donc de profiter de prix attractifs.

 

La notoriété de la franchise

Ouvrir un magasin franchisé permet de bénéficier de la notoriété et des campagnes de communication d'une marque nationale connue, mais également de sa visibilité. Les consommateurs connaissant la marque vont donc être plus enclins à se rendre dans un magasin franchisé. En ouvrant un magasin en franchise, le franchisé a ainsi la possibilité de bénéficier très rapidement d'une clientèle à haut potentiel a contrario d'un magasin totalement indépendant qui prendra plus de temps pour se faire connaître.

 

L'indépendance sans être seul(e)

La franchise, c'est aussi un réseau solidaire où les échanges entre les autres franchisés occupent une place centrale. Des événements sont organisés régulièrement afin que l'ensemble des franchisés puissent partager leurs expériences et échanger des conseils. Faire partie d'un réseau de franchise apporte un réel accompagnement et un soutien permanent.

 

L'exclusivité territoriale

En ouvrant un magasin franchisé, l'entrepreneur a également la possibilité d'accéder à une exclusivité territoriale liée à la marque, contrairement à l'indépendant qui sera confronté à une concurrence plus rude.

Tous ces atouts permettent au franchisé de bénéficier d'un avantage concurrentiel non négligeable. Pour le maintenir, l'enseigne doit faire évoluer son concept et investir dans la Recherche et Développement (R&D), en prenant en compte les évolutions du marché et ses concurrents.

 

 

Faire le point sur ses capacités

Ouvrir un magasin franchisé nécessite un certain nombre de compétences, mais également un bon financement. Avant de se lancer dans un tel projet, il est donc indispensable de prendre connaissance de ses capacités, qu'elles soient personnelles ou financières. Faire un bilan de compétences entrepreneuriales permet au franchisé d'évaluer sa vision de l'entrepreneuriat, sa motivation et l'adéquation de ses compétences. L'apport financier, quant à lui, permet de régler les droits d'entrée et s'avère nécessaire en cas d'emprunt. Cet apport doit en principe représenter le tiers de l'investissement total.

 

S'informer sur les franchiseurs

Dans un deuxième temps, le franchisé doit se renseigner sur le franchiseur et le contacter. Cette étape cruciale lui permet d'obtenir un certain nombre d'informations sur la marque, le concept, le profil, l'histoire, le savoir-faire, le savoir-être et les produits ou services du franchiseur. Pour avoir une idée précise des avantages à intégrer un réseau spécifique, le candidat à la franchise doit faire une étude de marché. Pour se renseigner sur le franchiseur, il existe plusieurs possibilités :

  • Consulter un annuaire des franchises qui recrutent.
  • Se rendre dans des salons pour rencontrer les franchiseurs des différentes enseignes choisies.
  • Participer à des journées d'information pour découvrir les différents aspects de la franchise sélectionnée.

 

Choisir son réseau de franchise

L'étape suivante pour ouvrir un magasin franchisé va consister à sélectionner son réseau de franchise. Le choix doit reposer sur différents éléments :

  • Le secteur d'activité de prédilection.
  • Les attentes du franchiseur en matière d'emplacement, de montant des redevances ou de la nécessité ou non d'un apport initial.
  • La rentabilité du projet.

 

Signer le contrat de franchise

Avant d'ouvrir un magasin franchisé, l'entrepreneur doit signer le contrat qui le lie à l'entreprise qui possède l'enseigne choisie. Cette signature sera bien entendu précédée d'une lecture minutieuse du Document d'Information Précontractuelle (DIP). Les candidats à la franchise peuvent décider de la date de conclusion de ce contrat. Le contrat de franchise peut être conclu avant ou après l'ouverture du magasin.

 

Déterminer le nombre d'associés pour monter le projet

Cette étape dépend du projet que le franchisé envisage de monter, mais également des exigences du franchiseur. En effet, certains franchiseurs peuvent exiger que le magasin soit fondé par plusieurs personnes. Pour ouvrir un magasin franchisé, il peut donc être nécessaire de trouver un ou plusieurs associés. Définir le nombre d'associés va aider le franchisé à déterminer la forme juridique du magasin.

 

Choisir la forme juridique du magasin

La SARL, l'EURL, la SAS ou la SASU sont les formes juridiques les plus adaptées pour ouvrir un magasin franchisé. Toutes ces formes sociales contribuent à la protection du patrimoine du franchisé, limitant ainsi le risque financier pris au moment de l'ouverture du magasin. Le choix de la forme juridique est lié au nombre de personnes prenant part au projet.

  • Franchisé seul : EURL ou SASU.
  • Franchisés associés : SARL ou SAS.

 

Rechercher un local

Tout comme pour l'ouverture d'un magasin indépendant, l'une des étapes les plus délicates pour ouvrir un magasin franchisé se trouve être la recherche d'un local. Pour bien choisir son local, il faut prendre en compte le bail commercial, mais aussi de nombreux éléments internes et externes à l'enseigne comme :

  • Le coût locatif.
  • La surface du magasin et le nombre d'étages.
  • L'agencement.
  • La facilité d'accès et de stockage.
  • La visibilité du magasin.
  • La proximité des transports en commun et des axes passants.
  • La concurrence, etc.

 

Réaliser les travaux d'aménagement avant l'ouverture

Une fois le local choisi, il ne reste plus qu'à entreprendre des travaux pour aménager le magasin. Mais attention, l'aménagement d'un magasin franchisé nécessite de suivre certaines règles. Pour aménager son magasin, le franchisé doit respecter les exigences de l'enseigne avec laquelle il a conclu le contrat de franchise.

Le magasin franchisé est prêt à être approvisionné des produits de la marque distributrice avant l'ouverture !

 

Quelles sont les obligations du franchiseur ?

 

Remise du document d'information précontractuel

Avant de débuter leur collaboration, le franchiseur doit remettre au franchisé un document très important qui est le DIP (Document d'Information Précontractuelle). Ce document doit être remis au franchisé au moins 20 jours avant la signature du contrat de franchise. Cette obligation est prévue par la loi et à défaut de transmettre ce document, le franchiseur peut être condamné au paiement d'une amende pouvant aller jusqu'à 1 500 euros. 

Le DIP doit contenir des renseignements spécifiques tels que :

  • L'identité complète du franchiseur.
  • Une présentation du franchiseur.
  • Une présentation du réseau auquel appartient le franchiseur.
  • Les résultats du franchiseur.
  • La durée du contrat et sa nature.
  • Les différentes clauses du contrat.

 

Transmettre son savoir-faire

Le franchiseur a pour obligation de transmettre au franchisé l'intégralité de son savoir-faire. Le savoir-faire comprend notamment la connaissance des technologies utilisées pour produire le service ou le produit, le fonctionnement interne de l'entreprise et les stratégies. En d'autres termes, le franchiseur donne au franchisé la recette de son concept et de sa réussite.

 

Transmettre les signes distinctifs de la marque

Avec le savoir-faire, le franchiseur doit également mettre à disposition du franchisé les signes distinctifs de la marque. Les signes distinctifs sont :

  • L'enseigne
  • Les brevets
  • Le nom commercial
  • Le logo
  • Les sigles
  • La marque

Ces derniers permettent au franchisé d'exploiter la marque et de faire fonctionner l'activité du point de vente. Ce sont les signes distinctifs qui permettent aux consommateurs de reconnaître l'enseigne plus facilement et d'y adhérer.

 

Garantir une zone d'exploitation exclusive

Le franchiseur doit par ailleurs garantir une zone d'exploitation exclusive au franchisé. Cela fait partie des obligations du franchiseur. Ce dernier doit assurer au franchisé que le magasin exploité n'est pas à proximité d'un autre établissement de la même marque. Ainsi, le franchisé a le monopole sur une zone géographique déterminée. Ladite zone peut être discutée entre les parties avant de signer le contrat de franchise.

 

Assistance commerciale et technique

Enfin, le franchiseur doit, pendant toute la durée du contrat, assister le franchisé dans toutes les problématiques qu'il peut rencontrer tant sur le plan commercial que technique. Cela peut se caractériser par de la dispense de formation, de l'assistance sur une campagne de publicité ou encore la mise en place d'un site internet. Quelles que soient les difficultés rencontrées ou les questions que peut se poser le franchisé, le franchiseur a l'obligation légale de l'aider dans son parcours.

Comment déterminer le pourcentage de commission à chaque niveau de la hiérarchie commerciale tout en contrôlant la profitabilité ?

Téléchargez ce modèle de gestion des commissions

 

Quelles sont les obligations du franchisé ?

 

S'approvisionner exclusivement chez le franchiseur

Une des obligations que doit remplir le franchisé est de se fournir auprès du franchiseur ou de son fournisseur officiel. Il ne peut pas s'approvisionner auprès de fournisseurs qu'il aurait lui-même choisis ni ne peut proposer aux consommateurs d'autres produits de marques différentes.

 

Payer son droit d'entrée et les redevances

Afin de pouvoir intégrer un réseau de franchise et profiter de tous ses avantages, le franchisé a l'obligation de payer d'abord un droit d'entrée (si cela est demandé par le franchiseur) puis de payer des redevances. Le montant du droit d'entrée dépend souvent de la marque choisie et de sa notoriété. Quant à la redevance, il s'agit d'une contrepartie pour la mise à disposition de la marque. En général, cette redevance équivaut à un pourcentage du chiffre d'affaires réalisé.

 

Respecter le savoir-faire du franchiseur

À partir de la signature du contrat de franchise, le franchisé s'engage clairement à respecter les instructions du franchiseur concernant le savoir-faire mis à disposition. Le franchisé doit suivre strictement les consignes évoquées par le franchiseur pour mener à bien son activité. Les normes de qualité ou le cahier des charges par exemple font partie du savoir-faire à respecter : agencement du magasin, modes de distribution, publicité, etc. Le franchisé accepte également que le franchiseur puisse faire valoir son droit de contrôle.

 

Respecter l'image de marque

De la même manière qu'il doit respecter le savoir-faire du franchiseur, le franchisé a aussi l'obligation de respecter l'image de marque de l'enseigne. Il doit faire valoir positivement la marque auprès des consommateurs et la mettre en valeur le plus possible. Le franchisé ne doit pas hésiter à prévenir le franchiseur s'il observe une concurrence déloyale par exemple ou encore un fait de contrefaçon sur des produits.

 

Respect de la confidentialité

Enfin, le franchisé a pour obligation de respecter la confidentialité du savoir-faire de la marque. Ce dernier ne doit en aucun cas divulguer une quelconque information faisant partie des échanges qu'il a avec le franchiseur. Aucune technique ni aucun chiffre ne doivent être dévoilés au public. Si le franchisé venait à déroger à cette obligation, le franchiseur pourrait l'exclure purement et simplement du réseau de franchise.

Communauté HubSpot

Pour aller plus loin, téléchargez ce modèle gratuit et déterminez le pourcentage de commission à chaque niveau de la hiérarchie commerciale, contrôlez la profitabilité, et suivez le chiffre d'affaires.
Modèle de gestion des commissions

Publication originale le 23 janvier 2023, mise à jour le 23 janvier 2023

Sujet(s):

Entrepreneuriat CRM pour TPE