Financeurs de projets innovants, les business angels interviennent auprès de startups ou de PME non cotées en bourse sur le point de réaliser une levée de fonds et qui ont un gros potentiel de croissance. Ils participent aussi bien à l'amorçage (recherche, prototypage) qu'au développement d'un nouveau produit ou service.

>> Téléchargement : Le modèle de business plan performant pour votre entreprise

 

Qu'est-ce qu'un ou une business angel ?

Aussi appelé « investisseur providentiel », un business angel est une personne physique qui investit son argent personnel dans une jeune pousse innovante ayant un fort potentiel de croissance à moyen et long terme. Les business angels sont souvent d'anciens entrepreneurs ou des cadres et dirigeants d'entreprises toujours en activité, qui possèdent un savoir-faire en management et souhaitent le partager.

 

Avantages et inconvénients de faire appel aux business angels

 

Avantages

Le ou la business angel dispose d'une véritable expérience entrepreneuriale et propose une aide précieuse au-delà de l'apport en capital :

  • Accès au carnet d'adresses.
  • Conseils avisés pour gérer et développer la startup.
  • Prévention des écueils à éviter.

Sa participation est un apport en compétences et en connaissances autant qu'un renforcement de la trésorerie.

Bénéficier du soutien financier d'un ou d'une business angel agit aussi comme un effet de levier pour l'entreprise en développement, une caution qui favorise l'arrivée d'autres investisseurs par la suite.

 

Inconvénients

Certains inconvénients sont à prendre en compte dans le cadre d'un financement par un ou une business angel :

  • Participation du ou de la business angel dans la gestion de l'entreprise, ce qui réduit le contrôle de l'entrepreneur sur sa startup.
  • Nécessité de fournir des rapports réguliers sur l'entreprise, ce qui engendre une pression plus élevée pour l'entrepreneur.
  • Les business angels proposent en général un financement à moyen terme (le but principal étant de revendre leurs parts).

Comment concevoir un bon business plan ?

Téléchargez ce modèle de business plan gratuit pour vous aider dans la conception de vos projets.

 

Comment les business angels sont-ils rémunérés ?

Le ou la business angel reste généralement minoritaire au capital de l'entreprise qu'il ou elle soutient avec une participation inférieure à 20 %. La somme investie pour financer le développement de la startup varie entre 150 000 et 1 000 000 euros, avec une moyenne située aux alentours de 500 000 €.

Les business angels se rémunèrent à leur sortie du capital en revendant leur participation, généralement dans un délai de 3 à 5 ans et en réalisant une plus-value sur leur investissement.

Les différentes sorties possibles sont :

  • Le rachat de l'entreprise par un nouvel entrepreneur.
  • L'entrée en bourse.
  • Le rachat de la startup par un fonds d'investissement.

 

Où trouver un ou une business angel ?

Le ou la business angel participe activement à la vie de la société, surtout en matière d'aide à la prise de décision. Du fait de cet investissement « en temps », les business angels tendent à privilégier des startups qui sont assez proches géographiquement d'eux et donc financent des projets d'entreprises locales.

Beaucoup se spécialisent dans des domaines économiques précis pour faire profiter de leur fine connaissance de tel ou tel marché, mais il leur arrive d'investir dans des secteurs où ils n'ont pas d'expertise particulière, en cas de fort enthousiasme pour le projet.

Il est fréquent pour les business angels de se regrouper et de s'organiser en réseau pour faciliter la prise de contact avec les porteurs de projets et réaliser des investissements en commun. Il peut s'agir soit d'un réseau associatif, soit d'un réseau type SIBA (société d'investissement de business angels), ou encore de structures mixtes.

Ces réseaux sont organisés au niveau géographique (agglomération, région), thématique (secteur d'activité), éducatif (anciens de grandes écoles) ou selon d'autres configurations.

Pour découvrir les réseaux les plus intéressants en fonction de la localisation de la startup et de son secteur, il est possible de se renseigner auprès de France Angels, la Fédération des réseaux de business angels en France, qui propose une carte interactive de divers réseaux régionaux et un annuaire des réseaux sectoriels ou de grandes écoles. Cet organisme recense à ce jour 8 000 business angels et au moins 64 réseaux.

Il existe de nombreuses plateformes de business angels en France, dont :

  • Paris Business Angels, l'un des principaux réseaux d'Île-de-France et du pays.
  • Femmes Business Angels, un réseau dédié aux femmes entrepreneuses.
  • BADGE, les business angels des alumni des grandes écoles.
  • CBAI, le club des business angels indépendants.
  • Seed4Soft, spécialisé dans les startups vendant des logiciels B2B.

Il est également possible de recourir au service EuroQuity de Bpifrance, qui met en relation les sociétés en recherche de fonds avec un réseau de 1 500 investisseurs, dont des business angels.

Afin de contacter un business angel ou un réseau ad hoc, il faut soigner sa présentation de projet en leur permettant de mieux cerner l'innovation à financer et son cycle de développement. Il s'agit de proposer un résumé opérationnel, une synthèse du plan de développement répondant à ces questions :

  • Présentation de l'entreprise : quels sont les atouts de la startup ou société ? De quelle innovation, de quel nouveau produit ou service est-il question ? En quoi est-ce différent ou mieux par rapport à ce qui existe déjà ? Qui détient les droits de propriété intellectuelle de cette innovation ?
  • Présentation de la cible : quels sont les clients potentiels de cette innovation ? Quelles sont ses cibles ? Sous quelle forme sera-t-elle proposée ? Qui sont les concurrents naturels ou potentiels de la startup ? Que proposent-ils ? Quels canaux marketing utilisent-ils ?
  • Présentation du projet : quels sont les points forts du projet (son équipe dirigeante, son savoir-faire technique ou son avantage concurrentiel) ? Et les principaux risques (les obstacles les plus évidents) ? Quel est l'échéancier financier prévu au cours des prochaines années ?
  • Plan de sortie : il est aussi important de concevoir un plan de sortie du capital pour les business angels, avec les modalités prévues ou envisagées (une introduction en bourse, par exemple, un rachat par un industriel ou un fonds d'investissement). Dans l'idéal, ce plan de sortie doit inclure la date de départ et la durée de conservation souhaitée de la participation.

Une fois le projet abouti et le réseau identifié, la prise de contact est généralement facile. Un numéro de téléphone ou un formulaire en ligne est mis à disposition pour présenter le projet de manière brève. Si cela correspond bien à son domaine d'expertise, le ou la business angel (ou son réseau) fournit un dossier à remplir (plan de développement).

Après étude du dossier, le comité de sélection du réseau apporte une réponse positive ou négative. Si cette présélection est réussie, une audition est organisée pour rencontrer les business angels afin de présenter le projet en personne. C'est l'occasion pour l'entrepreneur de convaincre les investisseurs à l'aide d'un pitch deck et, s'il réussit, le ticket d'investissement est alors validé.

 

Pour aller plus loin, téléchargez ce modèle de business plan gratuit pour vous lancer dans la conception de vos projets.

Business plan pour les start-ups

Publication originale le 4 janvier 2022, mise à jour le 04 janvier 2022

Sujet(s):

Startup