Le SEO, ou Search Engine Optimization est un secteur en perpétuelle évolution, tant en matière d'acteurs que d'exigence de la part des moteurs de recherche. 

Découvrez les 20 idées reçues sur le SEO à oublier en 2020.Pour réussir à apporter une visibilité durable à un site web en tant que prestataire ou tiers dont cela n'est pas la spécialité, il s'avère impératif de considérer les tendances à venir pour continuer à répondre aux demandes des internautes, mais aussi des moteurs.

Quelles tendances SEO pour 2020 ?

Le SEO viendra bouleverser l'année 2020 sur des aspects variés, tant en matière de confirmation des précédentes tendances autour du Mobile Index First que d'exigence de contenu ou encore d'affichage dans les SERP, ou Search Engine Results Pages.

Quelles sont les idées reçues sur le SEO ?

Téléchargez ce guide gratuit pour découvrir les tendances SEO inefficaces à oublier en 2020.

1 - Le responsive design, une nécessité

En mars 2020, Google annonçait la prévision d'une fin pour son programme Mobile Index First à septembre 2020. Pour rappel, ce programme consiste à indexer l'ensemble des sites web en tenant compte de leur capacité à s'adapter à tous les devices, particulièrement les supports mobiles, d'où son nom.

Dans les faits, Mobile Index First représente l'une des nombreuses mises à jour de l'algorithme Google, démarrée il y a plusieurs années et qui a connu un déroulement difficile. Selon Google, 70 % des sites indexés en mars 2020 ont été évalués selon ces critères, pour atteindre 100 % en septembre prochain. Autrement dit, le responsive design n'est plus utile, mais impératif pour garantir la visibilité de votre site en matière de référencement naturel.

2 - L'importance de plus en plus grande de la vitesse de chargement

Tendance qui n'en est plus vraiment une, l'immédiateté de la réponse du moteur face à la requête de l'internaute devient de plus en plus importante. Google confirmait déjà en 2018 une propension des internautes à quitter un site lorsque celui-ci mettait trop de temps à charger.

Par ailleurs, Enabler Space a fourni fin 2019 un récapitulatif de l'année pour l'horizon 2020, en précisant que :

  • Toutes les 2 secondes, le temps de chargement de votre site représente 50 % de taux de rebond en plus.

  • 40 % des visiteurs de sites sur supports mobiles considèrent qu'au bout de 3 secondes, il s'agit d'un temps de chargement trop long et les quittent pour un autre résultat.

  • Les internautes cherchant un commerce de proximité sont 61 % à préférer contacter ceux ayant un site mobile friendly, autrement dit au design adapté aux supports mobiles.

Les internautes attendent donc des sites en 2020, tout comme le demande le programme Mobile Index First, un design adapté aux mobiles et un excellent temps de chargement. Pour rappel, lorsque les internautes quittent votre site dès leur arrivée, ils augmentent le taux de rebond, ou bounce rate, défavorable à votre activité et votre bon ranking dans les moteurs de recherche.

3 - Le focus sur les liens et le contenu toujours d'actualité

Le « contenu », ou content marketing est la démarche consistant à diffuser des contenus divers pour améliorer sa visibilité sur Internet et ses moteurs de recherche, tout en garantissant son attractivité auprès de son public cible. Cela se compose de guides d'achat, de fiches produit, de livres blancs et autres articles de blog.

Tous ces contenus peuvent être liés entre eux sur un même site, reprenant alors le principe du maillage interne, ou bien se voir pointés par des sites tiers, leur faisant gagner en notoriété, trafic et autorité. Dans ce second cas, le phénomène est alors qualifié de netlinking, qui se construit par le biais d'une stratégie de link-building.

Content marketing, netlinking et maillage interne demeurent étroitement liés, puisqu'il s'agit de grands pans de 'optimisation SEO d'un site internet. Sachant que le contenu et la capacité à conserver un internaute dans un même process d'exploration (en vue de minimiser le taux de rebond) sont de plus en plus importants, il sera impératif en 2020 d'y prêter attention, tant pour respecter les critères E-A-T de Google que les composantes de la récente mise à jour BERT de Google en termes de qualité de réponse.

4 - L'optimisation de la réponse à la requête avec BERT

Amorcée fin 2019 par Google, la mise à jour BERT de son algorithme a fait grand bruit dans le monde du SEO. La « Bidirectionnal Encoder Representations from Transformers » update se base donc sur des principes technologiques en plein essor : le deep learning. Grâce à un réseau neuronal profond et capable de considérer, comparer et combiner de très nombreuses variables, Google a doté de son moteur d'une capacité à comprendre et contextualiser les mots-clés inscrit dans la requête de l'internaute.

Dans les faits, cela permet de mieux cerner l'intention de la personne en recherche d'informations, et de considérer les mots-clés selon les articles et autres pronoms les entourant. Du fait du déploiement progressif de cette mise à jour, 2020 sera donc teintée d'une véritable quête à la réponse la plus adaptée à la requête, impactant cependant de façon minime les sites web au content marketing poussé et très qualitatif.

5 - La considération de la recherche vocale dans les pratiques SEO

Enabler Space et Sumo Heavy ont réalisé en 2019 des études distinctes sur un même sujet : la part de la recherche vocale dans le SEO. Le premier affirme que 10 % des recherches totales en 2019 sont basées sur les assistants vocaux. D'un autre côté, le second évoque à travers une enquête que 35 % des interrogés considèrent utiliser leur assistant vocal occasionnellement ou davantage, voire chaque jour pour 16 % du total du panel d'individus interrogés.

Comme le souligne Sumo Heavy, 49 % des internautes utilisant leur assistant vocal le font depuis leur smartphone. Cet usage en matière de recherche démontre une chose essentielle : le marché de la recherche vocale évolue progressivement et est intimement lié aux téléphones, mais ne vient pas cannibaliser les autres méthodes pour autant.

Afin de répondre à une recherche vocale effectuée depuis un mobile, le meilleur objectif à vous donner est de travailler vos données structurées pour apparaître en haut de la SERP, faisant gagner du temps à l'internaute.

6 - L'accent mis sur les données structurées

L'envie de gagner du temps s'est traduite par un phénomène qui a gagné de l'ampleur : le 0 clic. Il s'agit d'une pratique consistant à ne baser sa recherche que sur les résultats enrichis, à l'image de la position 0 et des données structurées de manière générale. Si l'internaute réussit à obtenir sa réponse sans avoir cliqué sur le moindre résultat présent dans le SERP, cela signifie que les plus hautes positions proposent des titres, meta descriptions et rich snippets optimaux.

Prendre en considération l'expérience utilisateur au-delà des limites de votre site deviendra donc essentiel, en vous assurant que vos données structurées soient correctement comprises par les moteurs et révèlent une réponse immédiate et essentielle pour l'internaute. Cette expérience utilisateur est d'ailleurs optimisée par Google dans les SERP avec plus d'interactivité et de place accordée aux visuels.

7 - L'ajout d'interactivité et de visuels dans les SERP

Ces visuels sont d'une importance capitale, notamment car ils représentent pour les jeunes générations un excellent support de recherche. Business Wire affirmait déjà cette idée en août 2018 en précisant que, dans le cadre d'une étude, les interrogés (issus de la génération Z) étaient 62 % à privilégier le fait de recherche quelque chose par le biais des images.

Cette capacité à proposer des visuels impactants et valorisants devient donc nécessaire aujourd'hui. L'interactivité des SERP a d'ailleurs été concrétisée par l'ajout de nouvelles fonctionnalités 3D avec des modèles en réalité augmentée d'animaux en tous genres.

Google tend donc à faire de son moteur un écosystème pédagogique, ludique, lisible, mais surtout sûr et sécurisé pour les internautes. L'aspect « sûr » du moteur se retrouve d'ailleurs dans l'importance des informations fournies en référencement local.

8 - L'accélération de la concurrence en référencement local

Le référencement local concerne essentiellement les professionnels de proximité, à l'image des artisans, restaurateurs et autres entreprises à zone de chalandise régionale, départementale, voire plus restreinte. Dans les faits, il s'agit d'un pan du SEO où les requêtes adoptent plusieurs formes, comme :

  • « Restaurant + près de moi ».

  • « Serrurier + nom de ville ».

  • « Magasin + nom de produit + ville ».

SEO Expert Brad relayait fin 2019 des chiffres impressionnants à ce sujet, en particulier avec un volume de 46% de recherches dites « locales » sur l'ensemble des recherches effectuées dans les moteurs. Qui plus est, 88 % des internautes cherchant des commerces locaux s'y rendent ou les contactent dans les 24 heures qui suivent.

Le référencement local va donc devenir de plus en plus essentiel pour de nombreuses TPE et PME. Pour réussir à créer une fiche Google MyBusiness optimisée, il est possible de suivre quelques conseils :

  • Un secteur d'activité principal et des catégories secondaires correctement choisies.

  • Des photos mettant en valeur l'établissement.

  • Un nom et des coordonnées actualisées.

  • Des réponses rapides et diplomates aux commentaires.

  • La création d'une page par enseigne.

  • L'indication de mesures sanitaires spécifiques à l'établissement.

Pour aller plus loin, téléchargez ce guide gratuit et mettez en place les stratégies SEO les plus pertinentes. 20 idées reçues sur le SEO

 20 idées reçues sur le SEO à oublier en 2020

Publication originale le 9 juin 2020, mise à jour le 09 juin 2020

Sujet(s):

SEO