Un PBN (Private Blog Network ou réseau de blogs privés) désigne un ensemble de pages web créées afin d'ancrer des liens vers un autre site. L'objectif est d'améliorer la visibilité et le positionnement du site principal dans les résultats internet. Cette stratégie est parfois utilisée en SEO ou référencement naturel. Cependant, elle est considérée comme une tentative de manipulation des algorithmes à travers des backlinks fictifs. Le recours au PBN est désormais pénalisé par Google et les différents moteurs de recherche. La connaissance du fonctionnement, des conséquences et des alternatives au PBN est donc indispensable pour concevoir une approche SEO efficace.

Découvrez les 20 idées reçues sur le SEO à oublier en 2020.

Comment fonctionne un PBN ?

Les PBN prennent la forme d'un réseau de blogs indépendants qui comportent plusieurs liens sortants vers un site principal. Les backlinks sont le plus souvent insérés au sein de contenus pauvres (des textes courts destinés uniquement à placer des ancres). Ils peuvent, de manière plus rare, être intégrés dans des articles « riches », c'est-à-dire apportant des informations utiles aux lecteurs, et éventuellement optimisés pour le SEO.

Dans les deux cas, l'objectif est de donner l'impression aux algorithmes que le site principal jouit d'une certaine autorité. Si une page web reçoit de nombreux backlinks, les robots d'indexation et crawlers peuvent considérer que le contenu intéresse les internautes et les webmasters, car ils le partagent. Google et les autres moteurs valorisent alors ces publications de « confiance » en les rendant plus visibles dans la SERP (page des résultats de recherche).

Cependant, cette amélioration du positionnement, si elle a lieu, n'est que temporaire. Les algorithmes de classement exploitent de plus en plus les potentialités de l'intelligence artificielle. Ils sont désormais capables de différencier les liens naturels de ceux mis en place de manière factice, à l'aide de PBN. L'ensemble du réseau de blogs ainsi que le site vers lequel ils redirigent peuvent alors subir d'importantes sanctions.

 

Quelles conséquences pour l'utilisation d'un PBN ?

Le recours à un PBN peut, dans un premier temps, engendrer des répercussions positives. La pyramide de liens pointant vers le site lui apporte une meilleure visibilité et, potentiellement, une augmentation de trafic. Si les blogs proposent du contenu riche, ils peuvent aussi toucher une cible plus large. Toutefois, ces avantages ne sont pas systématiques et, surtout, ils sont vite contrebalancés par :

  • Une probabilité importante que les backlinks soient tout simplement ignorés.
  • Une pénalité algorithmique qui fait perdre des places dans le positionnement.
  • Un risque de déréférencement pour l'ensemble du PBN.
  • Un avertissement de « liens non naturels vers votre site » dans la Google Search Console.

Sans intervention du webmaster, les sites peuvent ensuite être totalement bannis de la SERP. Ces conséquences négatives sont de plus en plus fréquentes, car le PBN est désormais considéré comme une approche SEO « Black Hat », qui ne respecte pas les normes et les recommandations des moteurs de recherche. Ces derniers, Google en tête, perfectionnent constamment leurs outils pour détecter et pénaliser au plus vite ce genre de pratiques. 

Si les stratégies PBN sont encore utilisées par certains référenceurs et agences, elles ne sont donc pas viables. Pour améliorer le positionnement et la visibilité, il est préférable d'investir dans d'autres méthodes de référencement qui permettront d'obtenir des liens sortants de manière naturelle.

Guide : 25 idées reçues sur le SEO

Ne perdez plus votre temps avec des stratégies SEO inefficaces.

L'alternative au PBN : construire une stratégie inbound

L'objectif du PBN est de créer des backlinks, mais d'autres techniques de référencement « White Hat », c'est-à-dire qui suivent les règles et instructions des moteurs de recherche, permettent d'en obtenir sans risque de sanctions. Ces pratiques sont regroupées dans des stratégies inbound marketing qui incluent :

  • La rédaction de textes de qualité pour conférer naturellement une autorité au site.
  • L'optimisation des pages autour de requêtes clés et de cocons sémantiques.
  • L'attention portée à l'ergonomie, aux performances et à l'expérience utilisateur.
  • Des opérations de conversion comme des formulaires d'inscription et des call-to-action, et au partage.
  • La promotion des publications auprès de bloggeurs ou d'influenceurs pertinents pour atteindre leur audience.
  • La rédaction d'articles invités sur des sites d'autorité.
  • La création de contenus viraux.
  • La mise en place de stratégies de communication sur les réseaux sociaux.
  • Le recours au SEA ou référencement payant à l'aide de publicités.

Ces stratégies inbound marketing permettent, dans un premier temps, d'attirer les visiteurs, puis d'augmenter la notoriété et l'image de marque d'un site web avec la création de backlinks. Cependant, à la différence de ceux générés par les PBN, ces liens sortants seront naturellement obtenus grâce à l'intérêt des internautes qui considèrent que les informations publiées sont de qualité et intéressantes. Google et les moteurs de recherche évaluent davantage la qualité de ces partages et leur pertinence plutôt que leur quantité.


Pour aller plus loin, téléchargez ce guide sur les idées reçues en SEO et découvrez comment optimiser votre stratégie en 2022.Communauté HubSpot18 idées reçues sur le SEO

Publication originale le 27 septembre 2022, mise à jour le 27 septembre 2022

Sujet(s):

Optimisation SEO