La PaaS est un modèle de cloud computing permettant aux développeurs de créer et d'héberger des applications très rapidement, sans avoir à se soucier de la maintenance, des éventuelles corrections, etc. Il s'agit d'une plateforme indépendante sur laquelle il est possible d'héberger des outils logiciels et matériels. 

>> Téléchargez cet e-book pour découvrir les enjeux et défis de la  transformation digitale pour les PME.

Voici la définition détaillée d'une PaaS.

Les avantages d'une PaaS

Pour une entreprise, choisir une PaaS comme solution d'hébergement pour les applications et outils développés présente un grand nombre d'avantages.

Facilité de gestion et réduction des coûts

Tout d'abord, la technologie PaaS n'inclut aucune gestion de serveurs et de bases de données. Dans le cas de l'hébergement d'applications, par exemple, c'est la plateforme qui joue le rôle d'hébergeur. L'entreprise réduit alors ses coûts d'installation et d'entretien. Si elle avait dû déployer un outil en interne pour héberger ses applications, elle aurait dû faire appel à une équipe d'informaticiens et investir dans du matériel informatique et logiciel. Elle aurait également passé beaucoup de temps sur l'installation et la sécurisation de l'outil (définition des accès pour chaque utilisateur, ajout de la nouvelle application aux systèmes de gestion existants, installation d'outils complémentaires pour la sécurité, etc.).

Plus d'efficacité pour les développeurs

Si la PaaS permet de gagner de l'argent dans le déploiement des applications, c'est évidemment qu'elle réduit le temps qu'il est nécessaire de passer sur un projet. Plus précisément, en optant pour ce modèle, les développeurs peuvent se concentrer uniquement sur le projet en lui-même. Tous les autres aspects (serveur, bases de données, virtualisation, système d'exploitation, etc.) sont gérés par le fournisseur. La PaaS est un gage de tranquillité, mais également de flexibilité.

En effet, choisir de développer des applications sur une PaaS, c'est être plus rapide et donc se dégager du temps pour l'innovation. Concrètement, si les applications sont réalisées plus rapidement, elles peuvent aussi constituer des structures favorables aux tests. Sur une PaaS, il est possible d'évaluer tous les langages et tous les systèmes d'exploitation. Il peut donc être très intéressant pour une entreprise de mettre sur pied des projets tests afin de prendre de l'avance en termes d'expertise technologique, notamment vis-à-vis de sa concurrence.

De la même manière, les mises à jour peuvent être réalisées beaucoup plus rapidement, permettant à l'entreprise de gagner en réactivité par rapport aux évolutions du web, qui se font de plus en plus rapides.

Haute sécurisation des données

Enfin, la PaaS a pour avantage non négligeable l'accès à un haut niveau de sécurité. Les couches inférieures de l'hébergement sont mises à jour quotidiennement par l'hébergeur afin de maintenir une sécurité sans faille. L'entreprise se protège donc des attaques d'une part et, d'autre part, place ses bases de données à l'abri d'éventuelles attaques qui la cibleraient directement.

Quels sont les principaux enjeux de la digitalisation pour les PME ?

Téléchargez ce livre blanc rédigé par plusieurs acteurs du digital afin de vous aider à réussir votre transformation digitale.

Exemples d'utilisation de PaaS

Les solutions PaaS sont de plus en plus populaires auprès des entreprises qui veulent bénéficier d'une solution d'hébergement légère, flexible et peu coûteuse. Néanmoins, il ne s'agit pas d'une solution adaptée à tous les besoins. Les organisations qui souhaitent y avoir recours doivent commencer par analyser leurs besoins, en considérant la taille de leur infrastructure, les compétences disponibles en interne ou encore les méthodes dont elles disposent pour intégrer de nouveaux outils à leur fonctionnement actuel.

Dans le cas du développement d'un outil de gestion courante d'activité, une entreprise peut avoir recours à une solution PaaS pour héberger ses données internes sur un cloud, tout en se concentrant sur l'élaboration d'une interface adaptée à ses enjeux de développement et entièrement personnalisée.

Autre exemple : le déploiement d'une stratégie commerciale autour de l'Internet des objets (IoT). La conception des interfaces intégrées aux objets connectés peut tout à fait s'appuyer sur une PaaS. En effet, elle reprend généralement des structures communes, grâce aux API notamment. L'externalisation de l'hébergement des données et de leur maintenance sur un cloud permet donc de réduire les coûts dans ce type de projet et d'obtenir un meilleur rendement.

Pour la gestion de bases de données clients et/ou fournisseurs conséquentes, la PaaS est également une solution pertinente. L'entreprise à laquelle appartiennent ces données peut alors les confier à un hébergeur dont le stockage, la maintenance et la sécurisation des données sont la spécialité. Dans ce cas de figure, la PaaS est une solution cloud parmi d'autres pour externaliser la gestion des bases de données. Elle demande néanmoins de s'assurer que la solution cloud en question est fiable et que l'entreprise a un droit d'accès et d'exploitation sur ses données.

Plus largement, les API (interfaces de programmation d'applications) qui serviront à développer les applications de l'entreprise peuvent être stockées, gérées et développées sur un cloud de type PaaS, telle qu'une iPaas, qui permet l'intégration de plusieurs applications.

 

Pour aller plus loin, téléchargez ce livre blanc sur la digitalisation des PME pour découvrir les principaux enjeux, défis et des exemples de transformations menées avec succès.Bottom-CTA : Digitalisation, les PME françaises à la croisée des chemins

Publication originale le 4 mai 2021, mise à jour le 04 mai 2021

Sujet(s):

Management des opérations