Pour qu'un site soit visible sur les moteurs de recherche, il est nécessaire de repenser l'optimisation des contenus éditoriaux. L'analyse sémantique se place alors comme une référence fondamentale pour construire des stratégies de référencement naturel efficaces. Elle permet de créer du contenu pertinent, recherché par les internautes et en accord avec les besoins de la cible. Voici l'impact de l'analyse sémantique sur le SEO, les étapes pour l'effectuer et les trois meilleurs outils sur lesquels s'appuyer.

>> Téléchargement : Les idées reçues sur le SEO à oublier en 2022

Impact SEO d'une analyse sémantique


Pour attirer du trafic sur un site, il est nécessaire de s'appuyer sur une stratégie inbound marketing. Mais attention, rédiger des textes et des articles de blog en répétant un mot-clé ne suffit plus pour devenir visible.


Avec l'émergence de la recherche vocale, les utilisateurs ont de nouvelles habitudes de recherche. Leurs requêtes deviennent plus longues et plus précises, les poussant à s’orienter vers la recherche conversationnelle. Il est donc nécessaire de rédiger un contenu à haute valeur ajoutée, et ce, en puisant dans le champ lexical qui se rapporte au mot-clé principal. Cela aide non seulement Google et les autres moteurs de recherche à mieux comprendre le contenu, mais aussi à satisfaire le visiteur.


Les contenus avec une véritable richesse sémantique sont beaucoup plus performants et permettent de mieux se positionner dans les résultats de recherche (SERP). Une analyse sémantique permet donc de renforcer le référencement naturel en trouvant des mots-clés principaux et secondaires qui viennent enrichir le contenu. Si cette stratégie est fréquemment utilisée par une agence SEO, il est tout à fait possible de l’adopter soi-même.


Faire une analyse sémantique permet de définir avec précision les expressions, les mots et les termes utilisés par les internautes sur les moteurs de recherche. Il s'agit ici du concept d'intention de recherche, qui est fondamental. Lorsqu'un utilisateur tape une requête, il attend en retour de recevoir un résultat pertinent, répondant à sa demande. Les moteurs de recherche comme Google ne vont plus se baser sur le sens premier du mot-clé, mais vont déterminer le sens derrière la requête pour apporter une réponse précise à l'internaute. En déterminant l'intention de recherche qui se cache derrière chaque recherche, il est plus facile de produire du contenu pertinent et ainsi créer des pages qui atteindront le podium des SERP.

En fonction du comportement d'achat de l'utilisateur, il existe quatre intentions de recherche :

  • Commerciale : l'internaute cherche des informations sur un produit ou un service ciblé. De manière générale, il recherche des avis ou des comparatifs. Les recherches types sont par exemple : « meilleure agence SEO Nice » ou « quel est le meilleur smartphone 2022 ».
  • Transactionnelle : l'utilisateur a la ferme intention de passer à l'acte d'achat, il faut donc placer des mots-clés qui convertissent. Le type de contenu correspond aux pages produit ou service. En gardant les exemples, il peut s'agir de « prix prestation SEO » ou « acheter un smartphone pas cher ».
  • Informationnelle : le visiteur recherche une information, il souhaite apprendre quelque chose. Les contenus qu'il privilégie sont donc les articles de blog, les guides ou les tutoriels. Il formule sa requête sous forme de question « comment devenir visible sur Google ? » ou « réinitialiser son smartphone ».
  • Navigationnelle : l'internaute recherche un site en particulier, mais ne connaît pas son URL exacte. Il est envoyé sur la page d'accueil ou de catégorie. Souvent, le nom de la marque est inclus. Par exemple : « HubSpot CRM ».
Ce travail d'analyse sémantique peut aussi permettre de refondre l'arborescence du site, pour le structurer selon les différents types d'intentions de recherche.


Comment faire une analyse sémantique ?


Déterminer des mots-clés sémantiques pertinents

La première étape d'une analyse sémantique est d'établir une liste d'expressions qui représentent un potentiel pour le positionnement du site.

Pour cela, il est nécessaire de définir les termes utilisés par les internautes. Des outils comme Google Keyword Planner, Yooda, Ahrefs ou Semrush donnent des informations précieuses sur les volumes de recherches mensuels.

Il ne faut pas oublier que l'objectif est de répondre à une question de l'audience. Il faut donc réussir à trouver ses préoccupations. Il est possible d'utiliser des outils gratuits comme Ubersuggest ou AnswerThePublic, pour compléter la liste de départ. À cette étape, il faut aussi définir les intentions de recherche de l'utilisateur.

Regarder chez la concurrence est aussi intéressant pour extraire les mots-clés et le champ lexical se référant à la thématique souhaitée.
Et enfin, il est important de travailler les mots-clés de longue traîne, car ceux-ci sont moins concurrentiels, mais plus pertinents. Ils offrent donc plus de chances de ressortir dans les SERP et de rapporter un trafic qualifié.


Rédiger un contenu qui répond aux problématiques de la cible

En rédaction web, l'important est de créer un contenu à forte valeur ajoutée, qui intéresse les utilisateurs et apporte une réponse à leur question. Faire du bourrage de mots-clés est révolu, les textes doivent désormais être riches en vocabulaire.
Il faut pour cela étendre le champ sémantique autour du mot-clé principal, utiliser des synonymes pour éviter la répétition et développer les expressions de longue traîne.
Plus un contenu sera enrichi au niveau sémantique, mieux il arrivera à se positionner dans les SERP.


Prioriser une structure en silo et le maillage interne

Construire une architecture en silo permet de renforcer les thématiques au sein du site. Le contenu des pages filles va permettre d'envoyer du trafic vers la page mère. Ces pages auront donc une cohérence sémantique complémentaire. Elles vont former ce qui est appelé un cocon sémantique.
La structure silo organise les contenus on-site, afin de lier les pages entre elles et d'aider l'utilisateur à mieux se retrouver sur le site.



3 meilleurs outils d'analyse sémantique SEO


SEOQuantum

Cet outil permet de conduire une étude sémantique efficace pour optimiser au mieux ses contenus. À partir d'un mot-clé, SEOQuantum établit des rapports sémantiques pour aider à la production des contenus. Il renseigne des informations sur les habitudes des internautes pour définir l'intention de recherche, et propose un univers sémantique pour n'oublier aucun mot important. Il suggère aussi des arborescences de cocons sémantiques et analyse la sémantique des concurrents.
Il est disponible en plusieurs langues et à partir de 89 € HT par mois.

outil seoquantum


YourTextGuru

YourTextGuru propose de nombreuses fonctionnalités pour générer des mots-clés. Son algorithme d'analyse sémantique permet d'optimiser les contenus écrits. Il propose des idées de sujets, analyse la concurrence, et permet d'identifier les expressions manquantes dans les textes.
Cet outil, disponible en 12 langues, est plébiscité par les rédacteurs web et les créateurs de contenu. Son abonnement débute à 90 € HT par mois.

outil yourtextguru


1.fr

Cet outil permet de renforcer l'optimisation des contenus pour atteindre de meilleures positions dans les moteurs de recherche. Il se concentre principalement sur Google et sur Bing. Il permet d'ajouter ou de retirer des mots-clés selon leur niveau de pertinence, et propose un champ lexical riche selon la requête.
1.fr est un outil d'assistance éditoriale qui répond aux attentes des moteurs de recherche, disponible à partir de 60 € HT par mois.

outil 1.fr

 

 

Pour aller plus loin, téléchargez ce guide gratuit et découvrez les stratégie SEO inefficaces à éviter cette année.

FR Ipad Template 25 SEO

Publication originale le 10 février 2022, mise à jour le 15 juin 2022

Sujet(s):

Stratégie SEO