Plan de migration SEO : 7 étapes à suivre

Télécharger la checklist ultime pour la rédaction SEO
Thiso Thach
Thiso Thach

Mis à jour :

Publié :

Le processus de migration d'un site internet peut être délicat même pour un professionnel du référencement. Il est conseillé d'adopter de bonnes pratiques en matière de migration SEO pour réaliser un plan de redirection simple et efficace. Un plan de migration bien exécuté permet de faire redécouvrir l'ensemble des pages aux utilisateurs, d'offrir un contenu de qualité, d'améliorer le positionnement du site et d'attirer de nouveaux utilisateurs.

cartons pour migration SEO

Téléchargement  >> La checklist ultime de la rédaction SEO

 

Quel est l'objectif du plan de redirection ?

Un plan de migration sert à optimiser l'indexation des pages web lors de la refonte du site internet. Ce plan peut permettre d'améliorer les performances organiques et minimiser les pertes de trafic sur le site. Sans un plan de migration correctement préparé, l'autorité des pages acquises pourrait diminuer et avoir un impact SEO négatif. Il existe deux grandes catégories de migration de site internet :

  • La migration sans changement d'URL, rapide, car c'est l'infrastructure sous-jacente qui change, par exemple dans le cadre d'un changement d'hébergeur.
  • La migration avec changement d'URL, plus complexe, nécessite un plan de redirection pour structurer l'arborescence du nouveau site.

 

Quand faut-il commencer un plan de migration ?

Un plan de redirection est à mettre en place en amont de la migration, il peut intervenir lors de changements significatifs du site web :

  • Changement de CMS.
  • Refonte du site internet.
  • Mise à jour, modification ou suppression d'URL.
  • Suppression de pages web, répertoires, catégories.
  • Changement de nom de domaine.
  • Passage du protocole HTTP au HTTPS.

La bonne pratique à adopter : Effectuer la migration SEO lorsque le site internet connaît le moins de trafic, par exemple pendant les vacances d'été ou d'hiver selon l'activité.

 

7 étapes pour établir un plan de migration SEO

 

migration-SEO

 

1 - Connaître les outils SEO incontournables

Il faut disposer de toutes les informations nécessaires pour appréhender la migration du site. Il est recommandé d'utiliser différents outils SEO parmi lesquels :

 

2 - Faire un audit du site internet

Un audit technique du SEO consiste à analyser les performances clés de l'ensemble des pages, cartographier et restructurer le site internet ou encore optimiser le SEO on-page. Il définit ce qui offre une expérience utilisateur de qualité en déterminant l'emplacement des fils d'Ariane, la pertinence des liens internes et externes, l'impact des liens sur l'autorité des pages, la qualité du contenu, les méta-descriptions ou encore les contenus dupliqués.

Réaliser un audit demandera de crawler le site internet en évaluant la performance organique des pages. L'étape de crawl est primordiale, elle offre une vision globale du site. Le crawl facilite la recherche et la correction d'erreurs techniques comme le temps de chargement des pages, la présence de pages orphelines ou les problèmes d'accessibilité du site.

Si le site existe depuis un certain temps, alors l'autorité vient en partie des liens qui existent sur les sites tiers et qui renvoient vers différentes pages du site. Certains liens sont d'ailleurs potentiellement le résultat d'actions marketing. La disparition des pages cibles de ces liens va générer des erreurs 404, et causer une perte de performance SEO du site. Utiliser les outils de suivi des backlinks de Semrush ou de Ahref. La totalité des liens externes est à conserver, à moins que certains ne proviennent de sites peu fiables ou pouvant nuire à l'image de marque. Ici, il faut donc identifier les URL qui reçoivent des liens externes, afin de pouvoir ensuite les rediriger.
 

La bonne pratique à adopter : Il est conseillé d'auditer un site web au moins une fois par an, ou à la suite d'une mise à jour structurelle.

 

3 - Identifier les problèmes et les opportunités

La migration SEO est souvent un projet complexe et parfois stressant pour les experts SEO. Mais elle peut être une source de motivation et d'optimisation pour améliorer des points faibles du site. C'est une occasion pour les experts SEO de suggérer des améliorations et de déployer de nouvelles fonctionnalités telles qu'une amélioration ou un changement de CMS, la création de nouveaux types de pages ou encore la vérification de la faisabilité de certaines tâches. Les équipes SEO peuvent en profiter pour effectuer des projets d'envergure, tels que le remplacement de contenus obsolètes ou le reformatage de contenus, ce qui rend la tâche plus efficace et rapide.

Pour réussir, le responsable SEO est chargé d'aligner les opérations avec l'équipe de données analytiques. Cela permettra notamment de clarifier le modèle d'attribution en cas de clics organiques provenant de l'ancienne version d'URL dans les SERPs ou des requêtes contenant l'ancien nom de la marque - ces éléments pouvant parfois porter confusion entre trafic organique et trafic référent. En somme, trouver un compromis avec les développeurs et les analystes est essentiel pour minimiser l'impact sur les résultats SEO tout en privilégiant l'expérience utilisateur.

 

4 - Analyser les mots-clés organiques

Essentielle au plan de migration du site web, l'analyse des mots-clés justifie la redirection, la suppression ou la modification de certaines pages internet. Pour cela, il faut identifier les mots-clés génériques, associés ou de longue traîne en étudiant les requêtes tapées par l'utilisateur pour y détecter des opportunités sur le nouveau site. L'utilisation de l'outil de planification des mots-clés par Google permet d'effectuer des recherches approfondies pour identifier ceux qui génèrent ou non du trafic. Choisir des expressions pertinentes assure une place en première page de la SERP.

 

5 - Rédiger un cahier des charges technique

Un cahier des charges technique exhaustif est la clé d'un plan de migration réussi. Il est indispensable pour guider l'équipe de refonte sur les éléments techniques à appliquer au site en matière d'expérience et interface utilisateur. Le cahier des charges technique est un document précis regroupant :

  • Les balises sémantiques de chaque page web
  • Les balises Open Graph et Twitter Card pour personnaliser les aperçus des contenus partagés depuis les réseaux sociaux.
  • Les modifications des plug-ins CMS
  • Une proposition d'arborescence (fichier sitemap.xml) qui permet de définir les différents niveaux de contenu. Le fichier est à soumettre à la Google Search Console qui différencie les pages du site.
  • Les balises <link rel=”alternate”> et<link rel=”canonical”> qui impactent les performances SEO.
  • Un fichier robots.txt mis à jour
  • Un fichier .htaccess à accès limité

La bonne pratique à adopter : Il est fortement conseillé d'utiliser la balise <link rel=”canonical”> dès qu'une pagination est possible ou probable pour augmenter les performances du site web.

 

 

 

6 - Mettre en place un environnement de préproduction qualitatif

La préproduction est une étape critique lors de la migration d'un site. Cette phase permet de tester le site internet ou l'application avant la mise en ligne définitive. La préproduction doit être effectuée avec soin pour garantir la réussite de la migration du site web. En prenant les mesures nécessaires pour éviter les erreurs communes et protéger l'accès au site, on peut minimiser les risques et assurer la disponibilité du nouveau site dès la mise en ligne.

Un site internet en préproduction ne doit pas être indexé, une des mesures à prendre est de protéger l'accès au site internet en utilisant un mot de passe, en limitant l'accès des fichiers .htaccess aux adresses IP de l'équipe ou en implantant une balise nonindex permettant de contrôler l'accès aux pages. Par exemple, la balise méta-robots <meta name="robots" content="noindex, nofollow"/> permet d'empêcher les moteurs de recherche d'indexer une page du site internet. La réponse d'en tête HTTP X-Robots-Tag, similaire à la balise méta-robot, permet de traiter la manière d'indexer le contenu des fichiers non-HTML de cette façon : x-robots-tag : noindex, nofollow. Dans le cadre d'une migration de site via un CMS, l'environnement de préproduction est idéal pour tester les mises à jour des plug-ins ou de thème.

La bonne pratique à adopter : Il est conseillé de crawler le site internet en phase de préproduction pour corriger d'éventuelles erreurs.

 

7 - Gérer les redirections et les indexations

Lors de la préparation d'une migration de site web, il est important de tenir compte de plusieurs aspects clés garantissant une migration en douceur et une expérience utilisateur optimale. Les redirections et indexations sont des étapes charnières de la migration SEO. Après avoir identifié les URL ayant le plus de trafic, il est recommandé d'établir un fichier de correspondance entre les anciennes et nouvelles pages en prenant en compte le nombre de mots, la thématique du contenu et le répertoire. Ce fichier est un outil pour la mise en place de redirection 301, page par page. Ce type de redirection signale aux moteurs de recherche que le déplacement de l'URL est permanent. Les redirections en masse sont à bannir, elles peuvent entraîner des erreurs de correspondance et de référencement.

Dans l'optique d'améliorer l'expérience utilisateur, il faut tester les « status code » des pages redirigées directement dans l'outil de crawl et vérifier que l'ensemble des URL renvoient un code 200. Cela permet de garantir que les visiteurs seront bien redirigés vers les pages appropriées, évitant ainsi les erreurs de redirection et les pertes de trafic.

Alors que la redirection des URL permet d'assurer une fluidité des recherches de l'utilisateur, l'indexation se concentre sur la visibilité par les moteurs de recherche et l'optimisation de la structure du site. Effectuer une analyse du « crawl budget » permet d'étudier le temps de réponse des pages. Cette étape serait donc l'occasion d'optimiser les fichiers .htaccess en les allégeant grâce à l'utilisation de regex (expressions régulières) et donc de réduire le temps de chargement des pages.

Il existe plusieurs méthodes pour vérifier si les pages d'un site sont correctement indexées :

    • La commande « site:www.votresiteweb.com »

      La commande de Google « site:www.votresiteweb.com » permet de donner une indication sur le nombre de pages indexées, voici un exemple avec le site Hubspot, le résultat est de 2 210 pages indexées avec un temps de chargement de 0,19 seconde. Cette commande est accessible à tous et offre la possibilité de vérifier le nombre de pages indexées pour un site concurrent, elle permet d'estimer la présence digitale des autres acteurs du marché.

      Image de la commande de Google pour vérifier l'indexation des pages.

  • L'utilisation de la Google Search Console

    Toutefois, il est conseillé d'effectuer une analyse plus détaillée de l'indexation des URL. Google met à disposition des robots d'indexation qui scrutent dans les moindres détails la structure du site internet, la pertinence des pages, la gestion du netlinking, le taux de clic moyen ou encore l'ergonomie mobile du site. La Google Search Console offre des informations capitales pour l'indexation et le référencement de votre site internet. Elle peut permettre de redessiner l'arborescence du site en identifiant les pages pauvres en contenu et en trafic, le meilleur choix serait la désindexation de ces URL pour laisser place à du contenu plus qualitatif.

Attention aux contenus dupliqués. L'audit technique aura permis, en amont, d'identifier les contenus dupliqués. Si plusieurs URL redirigent vers une seule et même page, les robots d'exploration ne vont pas savoir quelle URL est à indexer. Dans ce cas, l'utilisation d'une URL canonique avec la balise <link rel=”canonical"> facilite l'indexation, de même que le changement des balises principales de la page (H1, H2, méta-description).

La bonne pratique à adopter : Si le processus de migration oblige à mettre le site hors-ligne pendant quelques heures, il est préférable d'éviter l'affichage d'un code 404, cela offre une mauvaise expérience utilisateur. Il vaut mieux opter pour un code 5xx (service non disponible).

 

 

Les actions après la migration SEO

 

Détecter et corriger les anomalies

Pour assurer une migration de site web sans accrocs, la phase de test est essentielle, tant avant qu'après la redirection. À la suite de la migration, il est conseillé de crawler l'ancien site internet pour vérifier que toutes les URL ont été redirigées vers les nouvelles pages respectant les suggestions du fichier de correspondance entre les anciennes et nouvelles pages et d'effectuer la même action sur le nouveau site afin de détecter de potentielles erreurs 4xx ou 5xx. Si aucune erreur n'est détectée, il est maintenant temps d'utiliser un outil d'indexation afin de vérifier que toutes les nouvelles pages ont bien été indexées et reconnues par les moteurs de recherche. En réalisant ces tests, il est possible de garantir une expérience utilisateur fluide tout en préservant la présence en ligne.

 

Comparer les tendances

Après avoir terminé la migration, le nouveau site web a été lancé avec succès, offrant désormais aux utilisateurs un accès complet au contenu. L'attention se tourne maintenant vers l'analyse du trafic organique sur le nouveau site pour comparer les tendances de visite, de taux de clic et de mots-clés recherchés avec celles de l'ancien site web. Pour se faire, l'outil de Google PageSpeed Insights permet de suivre les URL sur plusieurs semaines et fournit une analyse comparative. La durée de surveillance peut varier selon la taille du site internet. Pour des sites plus volumineux (e-commerce, médias, site de réservation de voyage), cela peut prendre entre 2 à 3 mois et pour les sites plus petits (site vitrine, de restaurant ou d'artisanat), entre 4 à 6 semaines.

Après une migration SEO, il est également crucial de vérifier le modèle d'attribution de conversions. Dans certains cas, une migration peut impacter le suivi des conversions et entraîner des données incohérentes ou incomplètes. Il faut revoir le suivi des conversions pour corriger les éventuelles erreurs et déterminer si de nouveaux paramètres doivent être pris en compte dans le modèle d'attribution de conversion. Cela permettra de comprendre les comportements des utilisateurs et les sources de conversion, ainsi que de savoir quelle part des conversions est due au SEO après la migration.

 

Mettre à jour les réseaux et les sites partenaires

Assurer le bon référencement du site internet ne passe pas uniquement par un plan de migration SEO réussie. Pour continuer d'assurer l'autorité des pages acquises sur l'ancien site, il est essentiel de mettre à jour les URL sur les réseaux sociaux, les signatures d'e-mails et sur les sites partenaires pour permettre aux moteurs de recherche d'accéder aux nouveaux liens.

 

 

Pour aller plus loin, découvrez comment créer des contenus parfaitement optimisés pour les moteurs de recherche en téléchargeant la checklist de rédaction SEO, ou découvrez l'outil SEO de HubSpot. Rédaction SEO : la checklist ultime

Sujets : SEO technique

Articles recommandés

HubSpot respecte votre vie privée. HubSpot utilise les informations que vous fournissez afin de vous faire parvenir des informations au sujet de contenu, de produits et de services pertinents. Vous pouvez vous désinscrire de ces communications à tout moment. Pour plus d'informations, veuillez consulter la politique de confidentialité de HubSpot.

Fenêtre contextuelle TÉLÉCHARGER LA CHECKLIST ULTIME POUR LA RÉDACTION SEO RÉDACTION SEO : LA CHECKLIST ULTIME

44 critères qui synthétisent les grands principes de la rédaction web.

CMS Hub is flexible for marketers, powerful for developers, and gives customers a personalized, secure experience

START FREE OR GET A DEMO