Tout citoyen dispose du droit d'accéder aux outils numériques. Pour permettre à tous l'accès au web, une obligation légale a été définie, celle de l'accessibilité numérique.

>> Évaluez gratuitement votre site web et découvrez comment l'améliorer avec  Website Grader.

En France, 12 millions de personnes vivent avec un handicap, qu'il soit physique ou sensoriel, léger ou sévère, temporaire ou durable. Pour certaines personnes handicapées, il s'avère difficile d'interagir avec des contenus web non adaptés. Selon la situation de handicap, la question est de savoir comment naviguer sur le web et avec quels outils. L'accessibilité numérique web consiste alors à mettre en œuvre des moyens pour améliorer le confort de navigation des internautes ayant des besoins spécifiques. L'accessibilité de votre site au sens large concerne tous vos visiteurs, mais ici nous parlerons de celle prenant en compte tous les handicaps affectant l'accès au web :

  • auditif : personnes malentendantes ou sourdes ;
  • visuel : personnes malvoyantes, aveugles ;
  • cognitif : personnes avec des troubles du langage, de la mémorisation ou de la lecture ;
  • moteur : personnes ayant une aptitude réduite à se déplacer, à mouvoir certaines parties de leur corps.

Favoriser l'accès au web fait partie des impératifs de citoyenneté. Cela signifie que toute personne, y compris celles en situation de handicap, doit pouvoir utiliser le numérique sous toutes ses formes. Tous les supports numériques sont donc concernés par l'accessibilité numérique :

  • les sites web et les contenus de pages web ;
  • l'intranet ;
  • l'extranet ;
  • les applications mobiles ;
  • les logiciels ;
  • les progiciels ;
  • les bornes interactives ;
  • les objets connectés, etc.

Un site web accessible permet aux personnes en situation de handicap d'accéder facilement à ses contenus. Un site accessible, c'est donc un site qui permet entre autres :

  • l'utilisation de logiciels ou matériels spécialisés ;
  • la personnalisation de l'affichage du site selon les besoins des personnes en situation de handicap ;
  • la navigation sans utiliser la souris.

Aujourd'hui, l'accessibilité numérique est une réelle obligation légale. En effet, selon la mise en application de l'article 47 de la loi du 11 février 2005, les services numériques doivent être accessibles à tous. Dès 2005, cette loi imposait aux administrations de rendre leurs sites web accessibles. En 2019, le décret de l'accessibilité imposait également cette obligation à certains acteurs du secteur privé. Sont aujourd'hui concernées par cette obligation :

  • les personnes morales de droit public ;
  • les personnes morales de droit privé exerçant une mission de service public ou d'intérêt général ;
  • les entreprises françaises développant plus de 250 millions d'euros de chiffre d'affaires.

Au-delà de cette obligation légale, l'accessibilité numérique est également un véritable levier d'inclusion pour les personnes en situation de handicap.

Comment réaliser un audit du SEO technique ?

Téléchargez ce guide gratuit pour définir une stratégie de SEO technique efficace et optimiser les performances d'un site.

Quelle norme définit l'accessibilité d'un site web ?

Il existe plusieurs normes applicables en matière d'accessibilité numérique :

  • les WCAG 2.1 (Web Content Accessibility Guidelines) ;
  • le RGAA (Référentiel général d'amélioration de l'accessibilité) ;
  • la norme européenne (EN) 301 549 V 2.1.2.

Les WCAG 2.1 constituent la référence internationale en matière de normes d'accessibilité numérique. C'est un ensemble de recommandations ayant pour but d'améliorer l'accessibilité des sites web. Faisant partie des règles du W3C (World Wide Web Consortium) qui définissent les standards du web pour tous, ces recommandations s'appliquent à tous les types de contenus web. Elles reposent sur 4 grands principes : être perceptible, être utilisable, être compréhensible et être robuste. Ces directives sont en cohérence avec la norme RGAA.

En France, le RGAA est la norme qui définit l'accessibilité web. Ce référentiel a été publié pour la première fois en 2009 pour faciliter la mise en œuvre de l'accessibilité numérique et de l'article 47 de la loi du 11 février 2005. Élaboré à partir des normes WCAG, il permet de vérifier la conformité des contenus web aux exigences d'accessibilité. Pour s'adapter aux évolutions du web, mais également aux changements de normes, le RGAA fait l'objet d'actualisations et de mises à jour régulières. La dernière version est la 4.1, éditée en 2019, qui prend en compte les évolutions des normes WCAG.

Établie par l'Union européenne dans le cadre de la directive 2016/2102, la norme européenne (EN) 301 549 V 2.1.2 repose plus particulièrement sur la mise en conformité des technologies de l'information et de la communication. Elle fait référence aux niveaux A et AA des normes internationales sur l'accessibilité des contenus web (WCAG) 2.1.

 

Quelles sont les règles de l'accessibilité numérique ?

En matière d'accessibilité numérique, il y a 4 règles fondamentales à respecter. Il faut ainsi proposer :

  • un contenu perceptible ;
  • une interface utilisable ;
  • des informations compréhensibles ;
  • un contenu robuste.

 

Un contenu perceptible

Principe

Les informations publiées sur un site web doivent être perceptibles pour l'ensemble des utilisateurs, même en cas de handicap.

Comment s'y conformer ?

  • Mettre en place des outils et fonctionnalités spécifiques pour compenser les différents handicaps.
  • Mettre en place un système d'audio description pour permettre l'écoute d'un contenu texte.
  • Ajouter une transcription et un sous-titrage des vidéos mises en ligne.
  • Jouer sur les contrastes entre le texte et l'arrière-plan, etc.

 

Une interface utilisable

Principe

Au-delà des contenus, les différentes fonctionnalités proposées en ligne doivent être accessibles et utilisables par tous.

Comment s'y conformer ?

  • Proposer la navigation sur le site à l'aide du clavier exclusivement.
  • S'assurer de la fiabilité des outils mis à disposition.
  • Laisser assez de temps aux utilisateurs pour effectuer une action ou lire un contenu, etc.

 

Des informations compréhensibles

Principe

Les informations et données mises en ligne doivent être compréhensibles pour tous les utilisateurs.

Comment s'y conformer ?

  • Vérifier pour chaque contenu que l'utilisation des signes et abréviations soit explicitée.
  • S'assurer que le menu de navigation soit intelligible et prévisible sur chaque page du site, etc.

 

Une technologie et un contenu robustes

Principe

Pour que les outils d'assistance puissent prendre en compte les différentes informations diffusées sur un site, il faut que la technologie utilisée soit pertinente et mise à jour régulièrement. La structure du site et les contenus publiés doivent ainsi rester compatibles dans le temps et évoluer avec les innovations en matière de technologies d'aide à la compensation du handicap.

Comment s'y conformer ?

  • Effectuer une veille sur les évolutions des technologies d'assistance mises sur le marché.
  • Réaliser des audits réguliers sur ses différents supports web.
  • Faire évoluer la structure de ces supports en fonction des résultats des audits pour les rendre plus robustes, etc.

 

Exemples d'accessibilité numérique

Pour bien faire, il faut penser l'accessibilité numérique dès la création d'un support web, qu'il s'agisse d'un site, d'une application ou d'un logiciel. Il est par exemple possible de réfléchir aux couleurs utilisées pour améliorer le contraste entre le texte et l'arrière-plan. De même, adopter une structuration claire, efficiente et récurrente des textes du site en facilitera la compréhension. Les contenus devront être écrits pour le plus grand nombre avec des termes techniques explicités, des sigles et abréviations convertis en toutes lettres. Quant aux images et vidéos, elles devront être légendées et présenter une alternative textuelle. De plus chaque lien hypertexte sera intégré à un contexte précis qui l'explicite et ne sera lié qu'à un seul support texte ou image.

Il existe également de nombreux moyens adaptés qui aident les personnes en situation de handicap à naviguer facilement sur le web. Ils doivent être pris en compte lors de la création d'un contenu web pour en faciliter l'utilisation. Voici des exemples :

  • des lecteurs d'écran liés à un afficheur braille pour les personnes aveugles qui ne peuvent pas lire ce qui est écrit ;
  • des agrandisseurs de texte ou des logiciels d'agrandissement pour les personnes malvoyantes qui ont besoin d'afficher le contenu texte en plus gros ;
  • des contrastes de couleur pour les personnes avec une déficience visuelle (daltonisme, glaucome, cataracte, tritanopie) qui rencontrent des difficultés à identifier et distinguer les couleurs ;
  • un logiciel de reconnaissance vocale, une souris ergonomique ou un clavier ergonomique pour les personnes avec un handicap moteur ayant des difficultés à utiliser la souris ou le clavier ;
  • une transcription textuelle des contenus audiovisuels ou une traduction des contenus en langue de signes pour les personnes sourdes ou malentendantes qui rencontrent des difficultés à lire les fichiers sons et vidéos ;
  • une navigation assistée par icônes ou des technologies d'assistance avec des aides à la prédiction de mots et à la compréhension de la lecture et de l'écriture pour les personnes avec un handicap cognitif.

 

Comment tester l'accessibilité d'un site internet ?

 

Contrast Finder

Contrast Finder est un outil disponible en français conçu pour améliorer la lisibilité des pages web. Il permet de mesurer le contraste entre deux couleurs : la couleur du texte et la couleur de fond. Si le contraste s'avère invalide, l'outil proposera des couleurs alternatives adaptées à l'accessibilité web.

 

L'assistant RGAA

L'assistant RGAA est une extension à installer sur les navigateurs Firefox et Chrome. Il constitue une aide précieuse pour la réalisation des audits d'accessibilité des sites web à partir du référentiel RGAA. Présenté en français, l'assistant RGAA est téléchargeable gratuitement.

 

Jaws

Jaws (Job Access With Speech) est un logiciel spécifiquement dédié au handicap visuel. C'est un lecteur d'écran qui retranscrit les textes affichés sur l'écran à l'oral ou en braille. Il permet donc aux personnes aveugles d'accéder au web par synthèse vocale ou avec un afficheur braille. Utiliser ce logiciel sur les contenus d'un site internet permet de vérifier immédiatement son accessibilité pour les déficients visuels. Jaws est un logiciel payant, disponible en anglais et en français.

 

Wave

Bien qu'étant présenté uniquement en anglais, Wave est un excellent outil pour évaluer l'accessibilité d'un site web. L'utilisateur peut télécharger des extensions pour accéder aux fonctionnalités depuis la barre d'outils des navigateurs Firefox et Chrome. Wave propose un ensemble d'outils gratuits d'évaluation pour aider les créateurs de sites web à améliorer l'accessibilité de leurs contenus. Il permet également de détecter les erreurs d'accessibilité en rapport avec les WCAG.

 

Axe

Axe, outil de test d'accessibilité web gratuit et open source en anglais, permet d'analyser le contenu des sites web. Il fournit également un rapport de test pour lister les problèmes d'accessibilité. Disponible sur Firefox et Chrome, l'outil est gratuit, mais il existe également des versions payantes à partir de 40 dollars par mois et qui offrent des fonctionnalités supplémentaires comme :

  • des tests au niveau des composants ;
  • des tests mobiles ;
  • des options de personnalisation et de partage.

Communauté HubSpot

 

Pour aller plus loin, utilisez cet outil gratuit et évaluez votre site web en quelques secondes pour l'améliorer.Website Grader

Publication originale le Jun 9, 2022 3:26:00 AM, mise à jour le 09 juin 2022

Sujet(s):

Performance web