YouTube est aujourd'hui le deuxième moteur de recherche après Google (Forrester). La plateforme permet aux marques et aux entreprises d'actionner des leviers intéressants en termes de notoriété, mais aussi de référencement.

Et pour cause : la vidéo constitue un format très consommé, qui peut parfaitement s'intégrer dans une stratégie de contenus pertinente.

>> Découvrez comment créer et utiliser des vidéos ultra-personnalisées

Cependant, produire des vidéos de bonne qualité et les mettre en ligne sur YouTube ne suffit pas. Pour être bien référencé sur YouTube, il faut respecter des règles de référencement similaires à celles en vigueur pour les contenus textuels, comme les articles de blog, par exemple. Voici comment optimiser le référencement naturel des vidéos YouTube.

Comment intégrer l'ultra-personnalisation vidéo à votre stratégie marketing ?

Téléchargez cet e-book et découvrez le processus de création d'une vidéo ultra-personnalisée.

Sélectionner des mots-clés pertinents par rapport au contenu de ses vidéos

Les vidéos mises en ligne sur YouTube répondent aux règles de référencement de Google et bénéficient donc d'un bon positionnement dans les listes de résultats du moteur de recherche.

Comme les autres types de contenu sur Internet, les vidéos YouTube se positionnent sur des mots-clés ou des requêtes saisis par les utilisateurs. Plus une requête génère un nombre important de recherches, plus elle est considérée comme concurrentielle.

Ainsi, que ce soit pour les vidéos mises en ligne sur YouTube ou les articles publiés régulièrement sur un blog, il faut prendre en compte l'importance des mots-clés. En effet, ils traduisent directement l'intention de recherche des utilisateurs et, plus précisément, leurs besoins vis-à-vis du contenu proposé.

Mais cela ne suffit pas : la concurrence est un autre critère à ne pas négliger. C'est la raison pour laquelle il sera toujours plus pertinent de proposer une vidéo en lien avec une requête qui n'affiche pas encore de vidéo dans les résultats de recherche de Google que de tenter de se faire une place sur une requête très concurrentielle.

Avant de produire une vidéo, il faudra déterminer les mots-clés sur lesquels elle pourra se positionner. Concrètement, la vidéo devra formuler une réponse à ces mots-clés ou requêtes, tous liés à un mot-clé principal, qui résumera le contenu de manière globale.

Où trouver les mots-clés appropriés ? Il existe bien sûr une multitude d'outils SEO qui permettent d'établir des listes de mots-clés. Mais le plus pertinent pour débuter, et le plus accessible, reste la barre de recherche de YouTube. En effet, elle connaît parfaitement les requêtes des utilisateurs puisqu'elle est directement reliée à l'algorithme de Google.

Soigner le titre de la vidéo

Les critères SEO se basent sur les exigences de Google qui, elles, évoluent en fonction des attentes des utilisateurs. L'importance du titre d'une vidéo peut être comparée à celle des balises Hn pour les contenus web rédactionnels. Lorsque le titre d'une nouvelle vidéo YouTube est renseigné, il vient directement remplir la balise <title>.

Bien entendu, le titre doit comprendre, si possible, le mot-clé principal. C'est le meilleur moyen de capter une audience qualifiée, qui aura envie de cliquer sur une vidéo qui paraît véritablement répondre à ses questions.

Le titre de la vidéo doit évidemment donner envie aux utilisateurs de cliquer, mais ne doit en aucun cas formuler une promesse démesurée par rapport à son contenu réel. En abusant de ses pratiques, le risque est de perdre en score SEO, et donc de souffrir d'un mauvais référencement naturel, mais aussi de perdre la confiance des prospects. En bref, un titre de vidéo accrocheur et éloquent, relativement neutre, aura plus de chances de répondre aux critères du SEO.

Créer une bonne miniature

La miniature, également appelée thumbnail, est l'image qui s'affiche à gauche du texte dans les SERP (listes de résultats des moteurs de recherche, Google comme YouTube). Travailler l'aspect esthétique de la miniature permet d'augmenter considérablement le taux de clic sur une vidéo. De même, Google étant capable d'analyser la qualité de la miniature. Il privilégie les images attractives et lisibles pour l'utilisateur.

Exemple : 

Exemple de miniature YoutubeYouTube demande de choisir la miniature dans les étapes qui suivent l'importation de la vidéo. Par défaut, l'outil sélectionne une image provenant de la vidéo. Mais il est fortement conseillé de travailler sur la miniature sur un logiciel graphique à part, d'autant plus lorsqu'il s'agit de contenus professionnels.

Optimiser la rédaction de la description

La zone de description située sous chaque vidéo YouTube est encore souvent négligée par les créateurs, et ce, pour deux raisons. La première est que les utilisateurs la consultent assez peu et la seconde, que tous les créateurs ne connaissent pas l'intérêt de cet espace de texte pour le référencement naturel de leurs contenus.

La description d'une vidéo a un objectif simple : elle permet d'expliquer à Google ce que contient la vidéo. Elle doit donc être d'une longueur suffisante afin de pouvoir entrer dans le détail et d'intégrer les mots-clés préparés en amont pour la vidéo que l'on souhaite voir référencée. Il faut donc privilégier un texte de 150 à 300 mots, avec des phrases courtes, mais descriptives.

La description est aussi le lieu idéal pour intégrer des liens vers les autres réseaux sociaux ou le site web de l'entreprise. Cela permet d'engager une audience qualifiée : seuls les utilisateurs les plus intéressés iront chercher cette information.

Ajouter des tags

En tant que réseau social, YouTube accorde une grande importance aux tags, ce qui n'est plus le cas de Google pour les contenus textuels, où la balise meta « keywords » jouait ce rôle il y a encore quelques années.

Cela ne signifie pas pour autant qu'il faille abuser des tags. Il est conseillé d'en ajouter 5 environ. Les tags viennent appuyer la stratégie de mots-clés. Ils doivent donc comprendre le mot-clé principal et les mots-clés secondaires.

Intégrer des call-to-action

YouTube donne la possibilité aux créateurs d'intégrer des annotations cliquables qui s'affichent directement sur la vidéo. Dans le cadre d'une vidéo professionnelle qui repose sur une stratégie de content marketing, il peut être très intéressant d'utiliser ces annotations comme call-to-action.

Ainsi, il est possible de renvoyer ses prospects vers un ebook téléchargeable, une page de destination ou encore une autre vidéo. Attention cependant à ne pas abuser de cette fonctionnalité pour ne pas gêner le visionnage.

Gérer les abonnements, likes et commentaires

Les abonnements, likes et commentaires sont constitutifs de l'expérience utilisateur. Or, le SEO, aussi technique qu'il soit, s'appuie sur le comportement des utilisateurs. Il accorde donc beaucoup d'importance à des critères comme le nombre d'abonnés et le nombre de likes. Le niveau de réactivité de l'audience vis-à-vis d'une vidéo a une importance considérable pour son positionnement. C'est la raison pour laquelle de nombreux créateurs de contenus demandent à leur communauté de s'abonner ou de laisser un commentaire dans la zone dédiée.

Rédiger des sous-titres

Au moment de rédiger un article de blog, le titre 1 ne suffit probablement pas. Il en est de même pour le format vidéo, à la différence que les sous-titres ne sont pas visibles dans le corps du contenu. Néanmoins, si les utilisateurs ne peuvent pas les voir, les algorithmes y accordent en revanche une grande importance en termes de référencement. Il est donc important de leur donner accès à des sous-titres dont la rédaction est optimisée pour le SEO.

Pour ajouter des sous-titres à une vidéo YouTube, il faut se rendre dans la rubrique « Gestionnaire de vidéos », puis cliquer sur « Sous-titres ». L'interface de YouTube propose alors de retranscrire le contenu vidéo pour en extraire des sous-titres. Cependant, cette fonctionnalité est parfois imprécise. Il est alors conseillé de garder la main sur la rédaction des sous-titres. Pour cela, il suffit de télécharger un fichier, de préférence au format .CSV, contenant les sous-titres. Il peut s'agir d'un script de vidéo, dans lequel les mots-clés auront été intégrés de manière stratégique.

Adapter la durée de la vidéo aux attentes de l'utilisateur

La durée de la vidéo est aussi un critère SEO primordial. En se basant sur les attentes des utilisateurs et sur l'évolution des tendances comportementales sur Internet, le SEO privilégie les contenus longs, puisqu'ils sont généralement plus riches et informatifs. Google et YouTube considèrent que plus une vidéo est longue, plus elle a de chances de répondre aux attentes de l'utilisateur.

De plus, YouTube prend aussi en compte un critère appelé « taux de rétention », qui correspond au temps de vidéo visionné par l'utilisateur par rapport à la durée totale de la vidéo. Pour qu'une vidéo soit considérée comme pertinente, le taux de rétention doit être supérieur à 40 %.

Le taux de rétention est un critère complémentaire à la durée absolue de la vidéo. Par exemple, YouTube privilégie un taux de rétention de 30 % d'une vidéo de 15 minutes à un taux à 60 % pour un contenu qui ne dure que 3 minutes.

Mettre en avant la valeur ajoutée de la vidéo

Google et YouTube sont en mesure de déterminer si un contenu aborde un sujet déjà traité d'une manière différente et, plus globalement, de le comparer aux requêtes formulées par les utilisateurs.

Proposer une vidéo à haute valeur ajoutée est donc un très bon moyen de se positionner de manière stratégique vis-à-vis de la concurrence, de capter une audience qualifiée et d'améliorer son référencement naturel.

Partager la vidéo

Au-delà du référencement sur Google et YouTube, partager une vidéo sur d'autres réseaux sociaux est un excellent moyen de booster ses performances. Ce partage s'inscrit dans une stratégie de référencement naturel efficace et vient consolider les actions SEO déjà mises en place.

Plus important encore, le partage sur les réseaux sociaux permet d'obtenir des backlinks. Il s'agit de liens disséminés sur plusieurs sources qui renvoient vers la vidéo via un lien hypertexte. Ils participent à l'amélioration de la position d'une marque ou d'une entreprise.

Parmi les techniques existantes pour enrichir les backlinks, il est, par exemple, conseillé de créer un article de blog sur la même thématique que la vidéo, dans lequel on évoque son contenu sans entrer dans les détails, et de le partager sur les réseaux sociaux. Quoi qu'il arrive, si une vidéo présente une forte valeur ajoutée, il ne sera pas difficile de convaincre son audience de la partager à grande échelle.

Pour aller plus loi, téléchargez cet e-book sur l'ultra-personnalisation vidéo et découvrez le processus de création d'une vidéo ultra-personnalisée.Comment intégrer l'ultra-personnalisation vidéo à votre stratégie marketing

Publication originale le 21 décembre 2020, mise à jour le 21 décembre 2020

Sujet(s):

YouTube Marketing