Temps de lecture : 11 min

Augmenter vos ventes, divertir votre audience, lancer un nouveau service sur le marché : les raisons de créer une application mobile peuvent être nombreuses. Des milliers d'entreprises choisissent de miser sur l'application mobile pour être au plus près de leur audience et améliorer la pertinence de leur communication. Les plateformes d'applications comme App Store ou Google Play en hébergent un très grand nombre. Le format est donc soumis à une forte concurrence.

>> Téléchargez votre guide d'introduction à la psychologie marketing du  consommateur

Pour tirer votre épingle du jeu, il vous faudra attirer la curiosité des internautes, leur donner envie de télécharger votre application et enfin, de la conserver dans leur téléphone portable. Alors, comment créer une application mobile efficace, répondant aux besoins des utilisateurs, mais également pertinente par rapport à votre activité ? Comment bien la créer, la lancer et la promouvoir ?

Comment créer du contenu qui intéresse votre audience ?

Téléchargez ce guide gratuit d'introduction à la psychologie du consommateur et développez des relations plus productives avec vos clients cibles.

L'essor des applications mobiles en France

Le téléphone portable est un petit outil rapidement devenu incontournable, en particulier à l'arrivée de l'Internet mobile, qui a profondément bouleversé les comportements des utilisateurs. Les applications mobiles ont été créées pour répondre à de nouvelles attentes de la part des internautes en termes de fonctionnalités.

En France, quelques chiffres sur les applications mobiles sont à retenir :

  • Une personne sur deux télécharge régulièrement des applications mobiles.
  • Les applications de réseaux sociaux sont celles qui connaissent le plus grand nombre de téléchargements.
  • Les Français passaient déjà plus de 45 minutes par jour en moyenne sur YouTube, plus de 30 minutes sur Facebook et un quart d'heure sur Snapchat et Instagram en 2016.

Les fonctionnalités de base des téléphones mobiles, à savoir envoyer des messages et téléphoner, sont aussi concernées par l'essor des applications mobiles. 40 % des propriétaires de mobiles utilisent une application comme WhatsApp pour passer des appels et plus de 50 % d'entre eux ont recours à Messenger et aux autres applications d'échange de messages.

Les applications mobiles soutiennent également la progression de la fonctionnalité de paiement mobile. Dès 2016, la part des transactions mobiles sur applications avait déjà dépassé celle des paiements réalisés sur les navigateurs mobiles.

Une expérience client améliorée

Le mobile est le support idéal pour faire progresser votre expérience client. Il s'intègre dans une multitude de canaux, dont les entreprises disposent pour communiquer de différentes manières auprès de leur audience. Il est aujourd'hui extrêmement facile de trouver une information sur Internet, où que vous vous trouviez.

Pour les entreprises, le mobile est amené à devenir le support de référence, tenant le rôle de pivot de tout parcours client omnicanal. Si vous souhaitez vous servir du mobile comme d'une opportunité pour améliorer votre expérience client, quelques chiffres clés et bonnes pratiques sont néanmoins à connaître.

57 % des décideurs ont pour objectif d'améliorer leur expérience client via le mobile. En ligne de fond, des objectifs commerciaux tels que l'amélioration de leur image de marque ou l'augmentation de leur taux de conversion les incitent à intensifier leur présence sur les terminaux mobiles. Mais, quels sont les fondements de l'expérience client sur mobile ? En quoi est-ce l'outil idéal pour vous faire une place dans l'esprit de votre audience ?

Tout d'abord, le mobile permet d'accéder à un haut niveau de personnalisation. Il vous est possible d'adapter la relation client à chaque profil de consommateur. Des fonctionnalités comme le chat peuvent vous aider à renforcer le sentiment de confiance de vos prospects ou clients. Elles permettent au consommateur d'obtenir des informations complémentaires sur le produit ou le service qui l'intéresse.

La géolocalisation est la seconde fonctionnalité majeure du mobile. Elle vous permet de cibler des prospects qui se situent dans votre zone de chalandise et de leur envoyer des offres promotionnelles non seulement personnalisées, mais aussi adaptées à leur environnement d'habitation.

L'association d'une expérience client personnalisée et géolocalisée créé une proximité inégalable avec le client. La relation client ne peut en être que nourrie. En somme, le format mobile permet une fidélisation progressive. Les applications mobiles, en comparaison avec les sites responsives, renforcent la fluidité de la communication entre une entreprise et ses clients.

Les types d'applications mobiles

Lors d'un projet de développement d'application mobile, le choix du type d'app est à considérer. Le type d'application peut varier en fonction de la technique de développement utilisée. Il peut donc avoir une influence sur le temps passé à développer votre outil.

  • Une application native est une app développée en langage de programmation, à partir de zéro. Il s'agit d'un développement sur mesure, qui doit s'adapter à tous les systèmes d'exploitation.
  • Une web-application est un site internet mobile dont l'interface est conçue comme une application. Cependant, impossible d'y accéder hors connexion.
  • Enfin, une application hybride est une app multiplateforme, qui ne nécessite pas de s'adapter aux spécificités de chaque OS. Elle est développée en HTML, et est donc plutôt destinée à un outil avec peu de fonctionnalités et d'objectifs de performance.

Les différents types d'applications peuvent aussi correspondre aux diverses cibles visées : environnement B2B, métier ou grand public. Dans tous les cas, il est essentiel de comprendre les habitudes et les usages de votre cible. À quelle fréquence consultent-ils leur téléphone ? Sur quel système d'exploitation, et à quelle fréquence ?

Enfin, plusieurs grandes catégories d'applications se démarquent par leur popularité. Les jeux, les applications corporate ou encore les applications de service entre particuliers basées sur la géolocalisation se situent dans le top des téléchargements.

La préparation au lancement d'une application mobile

Afin de maximiser le nombre potentiel de téléchargements dès sa sortie, il est nécessaire de bien préparer le lancement de l'application avant la phase de développement technique. Dans le cas de l'externalisation du développement auprès d'un prestataire, il peut aussi être fortement recommandé de rédiger un cahier des charges de votre application mobile.

L'objectif de l'application

Comme dans tout projet communicationnel ou marketing, définir un objectif global est indispensable. C'est lui qui va guider toutes les actions promotionnelles autour du lancement de l'application. Par exemple, si vous disposez d'un site web et que vous souhaitez augmenter votre trafic, la création d'une application mobile peut être la solution.

Quel que que soit votre objectif, il doit être fixé en amont du développement de l'application. Cela vous permettra de mesurer le succès de votre application mobile en vous reposant sur des statistiques précises, que vous pourrez relier les unes aux autres.

Les fonctionnalités de l'application

Une fois l'objectif global de l'application défini, assurez-vous que ses différentes fonctionnalités vont y répondre. Cela passe par un questionnement sur les différents niveaux d'importance de ces fonctionnalités. Quelles sont les principales ? Est-ce que l'une d'entre elles se démarque des autres, ainsi que de la concurrence, en représentant une réelle valeur ajoutée ?

Au-delà de la réponse technique à un besoin identifié, la création de votre application mobile doit répondre à un besoin social ou identitaire, que vous aurez pris le temps d'étudier avant de mettre en marche la production de votre application. N'hésitez pas à entreprendre un travail de veille concurrentielle approfondi, afin de déterminer si votre offre de valeur a déjà été proposée ou non sur votre marché.

Enfin, demandez vous en quoi les fonctionnalités développées sur votre application mobile répondent au besoin de votre cible. Il est bien sûr possible de vous inspirer de vos concurrents en ce qui concerne les solutions techniques choisies pour répondre aux problématiques identifiées. Il est d'ailleurs très probable que vous fassiez face aux mêmes obstacles.

La monétisation de l'app

Choisir le bon modèle de monétisation est une étape qui demande de mobiliser toutes les parties prenantes du projet de création de l'app. En tant que professionnel, la monétisation est une étape quasi obligatoire. Elle permet de tirer une rémunération de votre application. Néanmoins, ce n'est pas parce que votre application est monétisée qu'elle est nécessairement payante pour les utilisateurs.

Il existe plusieurs options de monétisation qui s'adaptent aux besoins divers des créateurs d'applications, mais aussi et surtout aux différentes profils d'utilisateurs. Cela concerne leur sensibilité et leurs usages en termes d'achats intégrés, de téléchargements d'applications payantes ou encore d'abonnements.

Parmi les options de monétisation, 3 sont particulièrement courantes :

  • La vente de votre application à une plateforme spécialisée ou boutique d'applications.
  • L'intégration de services optionnels payants.
  • La création d'un système d'abonnements pour accéder à l'application.

Dans le premier cas de figure, vous recevez une rémunération en échange de la cessation de votre application à une plateforme dont le rôle est de la gérer et de la promouvoir auprès des mobinautes.

Dans le second, vous optez pour un modèle dit freemium, c'est-à-dire que vous garantissez un accès gratuit à votre application tout en laissant la possibilité aux utilisateurs les plus fidèles de souscrire à des options payantes.

Dans le dernier cas, vos utilisateurs accèdent à l'application via une offre d'abonnements. Pour garantir le succès de ce modèle, développez plusieurs niveaux d'offres d'abonnements, et prévoyez une offre d'essai pour attirer de nouveaux utilisateurs.

Créer une application mobile

Vous entrez dans la phase de développement de votre application mobile. Vous rencontrez alors des questions relatives à son espace de distribution, mais aussi à la manière dont celle-ci va être développée. Allez-vous programmer en partant de zéro ? Ou bien allez-vous utiliser des outils d'aide à la création ?

La distribution : Android vs iOS

Lorsque vient le moment de sélectionner un distributeur pour votre future application mobile, Android et iOS s'opposent l'un à l'autre comme deux concurrents, malgré la domination d'Android sur le marché. Au deuxième trimestre 2020, Android comptait 75,1 % des parts de marché en France, versus 24,7 % pour Apple. En dehors des différences de coût de distribution ou de monétisation d'une application, les deux plateformes font l'objet d'usages divers.

Les deux plateformes respectives d'Android et iOS, Google Play Store et Apple App Store, concentrent un nombre d'applications sensiblement similaire. Ainsi, 2,6 millions d'applications sont disponibles sur le Play Store en mars 2019, pour 1,96 millions  sur l'App Store d'Apple au deuxième trimestre de 2019.

Le choix d'Android ou d'iOS est guidé par des justifications diverses. Si vous souhaitez par exemple jouer sur la viralité, il vous est conseillé de choisir Android. Apple impose en effet un plus grand niveau de vérification aux applications iOS, et comporte un nombre plus réduit d'utilisateurs.

Coder une application

Tandis que Java, Kotlin, C et C++ sont des langages utilisés pour programmer des applications Android, Apple a récemment bénéficié du caractère innovant de son dernier langage : Swift, successeur d'Objective-C. Bien qu'Android soit en apparence ouvert à tous les développeurs novices, beaucoup de contraintes sont à prendre en compte en amont du développement d'une application mobile.

Elles peuvent concerner des incompatibilités entre le langage utilisé et Android Studio, l'outil recommandé par Google pour le codage sur Android. Coder sur mobile demande également de prendre en compte les contraintes liées à l'usage spécifique du téléphone portable par rapport à un ordinateur, ainsi que le coût lié au recrutement potentiel d'un développeur.

Utiliser un outil de création d'applications mobiles

Pour développer une application mobile sans aucune connaissance des langages de programmation, il est possible d'utiliser un App Builder. Il s'agit d'un logiciel de création d'applications, le plus souvent en ligne, proposant une interface simple pour manipuler les différents blocs qui composeront l'application.

L'outil vous guide également dans la réalisation des différentes étapes de développement. Bien entendu, le résultat attendu ne doit pas être à la hauteur d'une application mobile développée par un professionnel, à partir de langages de programmation adaptés au mobile.

GoodBarber a développé un App Builder pour rendre possible la création d'applications mobiles aux non initiés. L'éditeur propose différents thèmes, personnalisables de manière très simple.

Made in France, tout comme GoodBarber, Siberian vous permet de créer une application totalement gratuite, en installant la plateforme sur le domaine internet de votre future application. Vous pourrez alors y intégrer le code source de l'application que vous souhaitez voir se déployer.

La promotion de votre application mobile

L'aspect promotionnel de la création de l'application est essentiel, quelle que soit la fonction finale de l'outil. Promouvoir votre app vous permettra de convertir de nouveaux prospects et d'obtenir le nombre de téléchargements espéré.

Les canaux de promotion

Les choix de promotion de votre application mobile sont nombreux. C'est la raison pour laquelle peuvent s'avérer difficile. Le canal de promotion le plus évident est votre site web, si vous en disposez. Créer une page d'attente dédiée à votre future application vous permettra de faire patienter vos clients fidèles tout en informant vos prospects de l'arrivée de ce nouveau support de communication. De cette façon, vous n'avez pas besoin d'attendre que votre application soit en ligne pour communiquer sur son arrivée.

Autre solution envisageable : créer une liste d'attente. En quoi cela consiste ? Vous constituez simplement une liste d'adresses e-mail de prospects ou de clients ayant indiqué être intéressés par la sortie de votre application. La récolte des e-mails peut se faire via un formulaire sur votre newsletter. Vous n'aurez qu'à transmettre le lien de téléchargement de votre application dans la suivante !

Enfin, les plateformes qui hébergent des applications sont les premiers vecteurs de visibilité de ces dernières. Google Play Store comme l'App Store d'Apple mettent régulièrement en avant des applications sélectionnées, dans des tops thématiques. Et si vous faisiez en sorte de vous retrouver dans l'un de ces tops ?

La publicité

La publicité mobile est une solution pertinente pour faire la promotion d'une application. Elle permet de diffuser des annonces variées et personnalisées, tout en formulant des objectifs marketing précis. Vous pouvez également consulter régulièrement vos statistiques et tirer un bilan de vos indicateurs clés de performance. Il vous est alors plus facile d'ajuster vos prochaines campagnes.

Google Ads propose la mise en place de campagnes spécifiques pour les applications mobiles. C'est la plateforme elle-même qui gère les affichages de votre annonce, de manière à ce que celle-ci soit vue au bon moment et par des utilisateurs qualifiés. Votre budget est également réparti en fonction des opportunités repérées par Google Ads.

L'App Store Optimization

Le Play Store et l'App Store attirent des milliers d'utilisateurs qui réalisent des recherches directement sur la plateforme pour trouver l'application dont ils ont besoin. Le but de l'ASO est de faire en sorte que votre application apparaisse dans les premiers résultats de recherche sur ces boutiques. L'App Store Optimization est donc l'équivalent du SEO (Search Engine Optimization) pour les applications mobiles.

Comme pour le SEO, il est important que la création de votre application repose sur une réelle stratégie ASO, qui commence par une recherche des mots-clés et requêtes susceptibles de conduire les utilisateurs à votre produit. À présent, l'objectif est d'utiliser ces mots-clés à bon escient dans la description de votre application, mais aussi son titre et sous-titre. Néanmoins, la qualité de votre application reste le premier critère à respecter pour bénéficier d'un bon référencement.

Les indicateurs clés ou KPI sont des catégories de statistiques qui vous renseignent sur la manière dont votre application est reçue par les utilisateurs, et la manière dont ils entrent en interaction avec. Lors de sa mise à disposition, il est essentiel de suivre ces indicateurs avec attention.

Le suivi statistique d'une application mobile est sensiblement similaire à celui d'un site web, à ceci près que les indicateurs pris en compte varient. Voici quelques exemples de KPI utilisés pour mesurer le succès de la mise en ligne d'une application mobile.

  • Le nombre de téléchargements est un indicateur clé. Il s'agit probablement du KPI le plus analysé par les créateurs d'applications. Attention cependant, il est à croiser avec d'autres indicateurs pour permettre une interprétation pertinente. Un nombre de téléchargements élevé n'est en effet pas suffisant pour déterminer le succès d'une application.
  • En parallèle, il est nécessaire de prendre en compte la courbe de MAU/DAU, ou Monthly Active Users/Daily Active Users. Cet indicateur renseigne à la fois sur le nombre d'utilisateurs actifs mensuels et quotidiens.
  • Le taux de conversion et le revenu moyen par utilisateur : ces deux KPI sont importants afin de suivre la monétisation de votre application mobile et d'en déduire des pistes d'amélioration.
  • Le temps passé sur votre outil est également un critère pertinent. Il renseigne sur l'attractivité de l'application et sa manière de répondre à la problématique des utilisateurs.
  • Le temps de chargement est un KPI aux conséquences importantes : un temps trop élevé de chargement a un fort impact sur le taux de désinstallation.
  • L'analyse de votre taux de crash vous permettra d'anticiper d'éventuels bugs techniques évitables. Les crashs impactent en effet très fortement les retours des utilisateurs. Cela va des commentaires négatifs sur la plateforme à des désinstallations.
  • Les notes et avis de vos utilisateurs sont un excellent moyen d'obtenir des informations sur le ressenti de vos utilisateurs afin d'améliorer votre application au fur et à mesure.

Pour aller plus loin, téléchargez ce guide gratuit sur la psychologie du consommateur et développez des relations plus productives avec vos clients cibles.Téléchargez le guide de l'introduction à la psychologie  du consommateur

 Slide-in-CTA : Introduction à la psychologie du consommateur

Publication originale le 12 octobre 2020, mise à jour le 13 octobre 2020

Sujet(s):

Application mobile