WordPress est l'un des CMS les plus utilisés pour gérer un site web, et s'adresse à tous les publics. Pour augmenter la visibilité d'un site WordPress, il est nécessaire de suivre quelques recommandations en matière de référencement naturel.

>> Téléchargement : Le guide pour optimiser vos pages pour la génération de  leads

Voici 11 conseils SEO, à la fois généraux et spécifiques au CMS, pour améliorer son référencement dans les résultats de recherche (SERP). 

 

Comment optimiser le SEO sur votre site WordPress ? 

Le SEO repose sur trois piliers qui sont le contenu, la technique et le netlinking. Il faut donc tenir compte de ces trois éléments pour améliorer le référencement naturel sur WordPress. 

 

Miser sur la vitesse et la sécurité 

Avant toute chose, il faut savoir qu'un des critères sur lequel Google se base pour le référencement naturel concerne la vitesse du site. Celle-ci passe non seulement par le choix d'un bon hébergeur et par la nécessité de mettre en place un plugin de cache pour optimiser au mieux la taille de certains fichiers et réduire le temps de chargement des pages. Il est aussi nécessaire d'optimiser la taille des images pour augmenter la vitesse de téléchargement.  

Au-delà de la vitesse, la sécurité est également essentielle pour le moteur de recherche. Pour cela, il faut installer un certificat SSL pour sécuriser le site et les informations des visiteurs. Il est d'ailleurs souvent intégré dans l'offre de l'hébergeur. 

 

Choisir un thème WordPress SEO friendly 

Lors de la création d'un site WordPress, il faut choisir un thème qui soit optimisé pour le référencement naturel. Tous les modèles proposés ne se valent pas et certains peuvent être un frein pour le SEO. Un thème WordPress SEO friendly doit être léger, mis à jour régulièrement, responsive, avec un code propre et un balisage Hn adapté.  

Parmi les thèmes qui répondent aux contraintes du référencement naturel, il y a : Avada, Divi, Astra, Neve, SEOWP, Writer ou encore Yosemite. 

 

Vérifier les paramètres de visibilité 

Sur le CMS, il existe une option qui permet de ne pas rendre le site web indexable sur les moteurs de recherche. Cette fonction est intéressante lorsque le site est en cours de développement. En revanche, lors de la mise en ligne, il faut veiller à ce que la case soit décochée. Sinon, le site ne pourra pas être référencé et donc positionné dans les résultats de recherche. 

Depuis le tableau de bord WordPress, il faut aller dans « Réglages », puis « Lecture » et vérifier « Visibilité par les moteurs de recherche ». 

 

Adopter une bonne structure d'URL et de permaliens 

Par défaut, WordPress crée des URL qui ne sont pas forcément adaptées pour le SEO. Il est donc nécessaire de les changer pour qu'elles contiennent les mots-clés du contenu et qu'elles soient courtes. Il est recommandé de choisir la structure permalien « titre de la publication » ou de la personnaliser. Attention à ne pas inclure de caractères spécifiques, à accent et de mots inutiles (comme les pronoms ou les prépositions) dans les URL.  

Si ce réglage est effectué après la mise en ligne de certaines pages et articles, il sera nécessaire d'effectuer des redirections d'URL. 

 

Utiliser un plugin SEO 

L'installation d'une extension SEO permet d'avoir un contrôle optimal sur le référencement du site. La référence en la matière est Yoast SEO, qui s'adresse à tous les propriétaires de site WordPress, même les plus novices. Ce plugin est disponible en version gratuite ou payante selon les fonctionnalités souhaitées.  

C'est un outil qui permet de gérer et d'optimiser facilement de nombreux paramètres SEO, tels que les balises title et méta description, le sitemap, le fil d'Arianne ou encore le fichier robots.txt. Il donne également des indications sur l'optimisation rédactionnelle du contenu.  

Mais attention, l'utilisation d'un tel plugin ne garantit pas un bon positionnement dans les SERP. 

 

Générer un sitemap 

Un sitemap est un fichier XML qui facilite le parcours des robots de Google au sein du site. Il contient toutes les pages d'un site web. C'est un point clé pour favoriser un bon référencement, car sans bonne compréhension de la structure du site ou des pages, il ne peut pas y avoir d'indexation.  

Pour le générer, il est possible d'activer la fonction depuis le plugin SEO utilisé. Puis de copier-coller l'URL du sitemap pour le soumettre à Google Search Console. 

 

Cibler les mots-clés adéquats 

D'un point de vue contenu, le SEO requiert l'utilisation de mots-clés en lien avec le sujet de la page. En revanche, il faut garder en tête que le contenu doit être rédigé pour l'internaute et non pas seulement pour les moteurs de recherche.  

Il est donc nécessaire de cibler un mot-clé pour chaque page (1 page = 1 mot-clé principal). Pour cela, il est utile d'effectuer des recherches de mots-clés autour de la thématique à aborder. Des outils comme SEMRush ou Ubersuggest aident à déterminer ceux qui ont un potentiel et qui sont pertinents, en fonction du volume de recherche et de la concurrence. Ils aident aussi à trouver des idées de nouveaux mots-clés.  

Pour réussir son SEO, il est recommandé de plutôt privilégier les mots-clés spécifiques (de longue traîne), que générique. La concurrence sera moins élevée, il sera plus facile de se positionner dans les SERP et donc d'atteindre la bonne cible. 

 

Optimiser les balises title et méta description 

Les balises title et méta description sont deux éléments phares du SEO de manière générale et pour WordPress. Elles font partie de l'optimisation éditoriale qu'il ne faut pas négliger.  

La balise title correspond au titre qui apparaît dans les SERP. Il est important pour les utilisateurs, car c'est ce qui va les pousser à cliquer sur le site ; et il permet une bonne compréhension du contenu par les moteurs de recherche. Il doit contenir le mot-clé principal de la page.  

La balise méta description renseigne l'utilisateur sur le contenu de la page et lui permet de définir si celui-ci peut répondre à sa problématique. Elle doit être attractive et susciter l'envie de visiter la page ou l'article. C'est un élément crucial pour augmenter le taux de clic. Ce qui, à long terme, impactera positivement le SEO, car Google jugera que le contenu est pertinent.  

Il est facile de renseigner ces deux balises en utilisant un plugin SEO, comme Yoast. Celui-ci indique la longueur à respecter et permet de prévisualiser l'apparence dans les SERP. 

 

Renseigner les balises d'en-tête 

De manière générale, le contenu doit être structuré avec des balises d'en-tête HTML (Hn) telles que H1, H2, H3 et H4. WordPress ne déroge pas à ce prérequis utile, à la fois, aux lecteurs et aux crawlers. Il s'agit de hiérarchiser la page avec un titre principal (H1) et des sous-titres (H2, H3 et H4), qui contiennent le mot-clé ou des variantes proches.  

WordPress permet d'attribuer les différents en-tête lors de l'écriture du contenu en sélection « Titre 1 », « Titre 2 » et ainsi de suite. D'ailleurs, si le thème utilisé est correctement optimisé pour le SEO, le titre sera automatiquement placé en H1. 

 

Ajouter du texte alternatif aux images 

Chaque image utilisée doit contenir un texte alternatif (balise ALT), un titre et une description. Cela permet d'augmenter la visibilité sur les moteurs de recherche. Le texte alternatif renseigne le contenu de l'image aux moteurs de recherche et est aussi lu aux personnes malvoyantes. Il faut donc décrire l'image avec quelques mots-clés précis et pertinents. 

Sur WordPress, cette fonctionnalité est accessible en cliquant sur l'image dans la médiathèque, qui ouvre un bloc à droite pour ces informations. 

 

Soigner son contenu 

Le dernier conseil est de veiller à la qualité du contenu lorsque vous créez votre site sur WordPress. Celui-ci doit apporter la meilleure réponse à l'internaute. Pour cela, il faut se pencher sur l'intention de recherche, les mots-clés et user d'un champ sémantique riche.  

Sur internet, l'utilisateur recherche une réponse rapide, il faut alors que celle-ci se trouve dans le premier tiers de la page ou de l'article.  

Il faut d'abord penser à l'utilisateur, en lui facilitant la lecture. Avec WordPress, il est possible d'avoir recours à des mises en forme spécifiques, comme des listes à puces ou des encadrés. 

Il faut également insérer des liens internes dans les contenus, pour faciliter la navigation de l'internaute entre les différentes pages du site, en prenant le soin d'optimiser les ancres.  

L'essentiel est de proposer un contenu qualitatif, complet et pertinent. 

Communauté HubSpot 

Pour aller plus loin dans votre stratégie, téléchargez ce guide gratuit et découvrez les meilleures pratiques de la génération de leads grâce à des pages de destination offrant un taux de conversion élevé.

Comment optimiser une page de destination pour la génération de leads

Publication originale le Feb 15, 2022 3:16:00 AM, mise à jour le 18 avril 2022

Sujet(s):

Site WordPress