Comment créer un site multilingue ? Guide par étapes

Télécharger le guide d'introduction HTML et CSS
Erell Le Gall
Erell Le Gall

Mis à jour :

Publié :

Créer un site multilingue consiste à rendre un même site accessible en plusieurs langues. Pour cela, il ne suffit pas de traduire les contenus textuels du site web. D'autres éléments techniques sont à prendre en compte. Certaines plateformes de création de sites web ont des fonctionnalités spécifiques pour la conception d'un site web multilingue.

Maquette création de site web

Téléchargement  >> Guide et modèles pour la gestion de projet

Voici des conseils pour bien préparer le développement d'un site web en plusieurs langues, ainsi qu'une liste de CMS adaptés au projet.

 

Pourquoi avoir un site multilingue ?

 

Pour être bien référencé

Avoir un site multilingue permet d'améliorer son référencement naturel (SEO) à deux égards.

  • Sur un site multilingue, chaque page web existe en autant de versions qu'il y a de langues proposées. Le maillage externe et le netlinking, en outre, sont plus denses : une page en français traduite en anglais, par exemple, redirige une page en anglais et non pas en français. Un site multilingue propose ainsi plus de contenus, et plus de liens. Ce sont des éléments qui jouent en faveur de son référencement naturel par les moteurs de recherche.
  • Un site multilingue n'est pas traduit mot à mot, c'est un site multi-pays. La traduction en effet est réalisée par un natif ou un traducteur professionnel, qui crée un nouveau contenu adapté à l'audience locale. C'est une condition essentielle pour améliorer son SEO. Le travail de traduction permet en effet de référencer les pages sur des requêtes pertinentes, en fonction des mots-clés spécifiques utilisés par la population cible.

Un site multilingue a donc une meilleure visibilité web, et les internautes le trouvent plus facilement.

 

Pour être lisible de tous

C'est la raison la plus évidente d'avoir un site multilingue, traduit a minima en anglais : les contenus sont mieux compréhensibles par un public plus étendu. En conséquence, une entreprise s'offre l'opportunité de :

  • S'exporter plus favorablement à l'international, pour accroître sa notoriété de marque.
  • Augmenter ses ventes, dans la mesure où elle touche une audience massive.
  • Étoffer sa base de contacts, pour communiquer à plus grande échelle.

Les internautes sont capables, à l'aide d'outils de traduction, de comprendre des contenus en langues étrangères. Mais le risque de contresens nuit à la lisibilité, et l'utilisation d'un outil de traduction dégrade l'expérience utilisateur (UX). Proposer un site multilingue rend service aux visiteurs et préserve l'intégrité des contenus.

 

Pour inspirer confiance

Un site multilingue jouit d'une image très professionnelle. Les internautes en effet ont conscience des efforts déployés pour créer le site en plusieurs langues : l'entreprise ne s'est pas contentée de traduire partiellement certains contenus stratégiques sur quelques pages de son site web, elle a réalisé un travail de fond. C'est un gage de crédibilité, qui incite à accorder plus volontiers sa confiance en une marque.

Autre avantage du site multilingue : les internautes reconnaissent la marque quelle que soit la langue de navigation. fr.site-multilingue.com et en.site-multilingue.com, ou www.site-multilingue.com/fr et www.site-multilingue.com/en : l'URL change mais le nom de domaine reste identique, les internautes savent qu'ils sont au bon endroit. La charte graphique, en outre, est la même.

 

Comment créer un site multilingue en 4 étapes ?

 

1 - Identifier les langues de traduction pertinentes

Première étape indispensable pour créer un site multilingue : il faut déterminer la cible de visiteurs, pour identifier les langues pertinentes. Différentes méthodes sont envisageables :

  • Une entreprise peut décider de faire une version de son site web en anglais. C'est en effet la langue la plus parlée au monde : l'anglais est la langue officielle de très nombreux pays, et c'est une langue fréquemment apprise par des locuteurs non-natifs. Quelle que soit la stratégie de l'entreprise, elle s'offre ainsi la possibilité de toucher un large public.
  • Une entreprise peut se baser sur sa stratégie de développement à l'international. Si elle envisage d'exporter ses produits ou ses services en Europe du Sud, par exemple, le site doit proposer des versions en espagnol, en portugais, en italien ou encore en grec. Une étude de marché préalable est nécessaire pour vérifier ses opportunités.
  • Les données de web analytics permettent d'identifier les langues pertinentes pour créer un site multilingue. Une entreprise accède en effet aux données de langue et de zone géographique de ses visiteurs. Si elle constate que de nombreux visiteurs consultent le site depuis la Russie, par exemple, faire une version en russe est opportun.

 

2 - Déterminer la structure de l'URL du site multilingue

Sur le plan technique, créer un site multilingue impose de créer une URL par langue. L'URL peut être structurée de plusieurs manières. Le choix de la structure de l'URL est déterminant de la conception opérationnelle du site multilingue.

  • Décliner le site avec une extension par pays : site-multilingue.fr et site-multilingue.es, par exemple. Dans ce cas, chaque site est parfaitement distinct : le développeur crée un site web par langue.
  • Séparer les sites avec des sous-domaines : fr.site-multilingue.com et es.site-multilingue.com. Là encore, le développeur travaille distinctement sur chaque version du site multilingue.
  • Créer un sous-répertoire par langue : site-multilingue.com/fr et site-multilingue.com/es. Dans ce cas, le travail de développement des différentes versions du site se fait à l'intérieur d'un site unique, où chaque sous-répertoire correspond à une langue.

Après avoir choisi la structure de l'URL, il est possible de dessiner l'architecture du site multilingue. C'est un support utile pour bien organiser les contenus, et pour s'assurer de n'oublier aucune page. La structure de l'URL, en outre, influe sur le choix du CMS et de l'éventuel plug-in multilingue. Chaque outil en effet propose ses propres options pour traduire et dupliquer les contenus aux bons endroits du site.

 

3 - Créer les contenus du site multilingue pour chaque cible

Quand une entreprise décide de créer un site multilingue, elle pense instinctivement le site web pour la cible de son pays. Elle en connaît en effet les mœurs digitales, ce qui lui permet de :

  • Concevoir un menu de navigation adapté.
  • Rédiger les contenus avec un langage approprié.
  • Agrémenter le site avec les bons supports multimédia.

Mais d'une population à une autre, les mœurs varient. Pour chaque population, il faut donc repenser complètement les contenus. S'imprégner des usages observés permet de proposer une UX conforme aux attentes de chaque cible. Le travail de traduction des textes est une évidence, dans des enjeux de compréhension et d'impact. Il peut aussi s'avérer nécessaire, parfois, de modifier radicalement une interface utilisateur ou certains de ses éléments. Copier-coller un diaporama de photos de mannequins pour un site de mode, par exemple, n'est pas toujours judicieux : selon les différences culturelles, les critères de beauté diffèrent.

Concrètement, à cette étape :

  1. Chaque page est étudiée pour vérifier qu'elle est adaptée à l'audience du pays cible.
  2. Si nécessaire, ses contenus sont modifiés.
  3. Les nouveaux contenus sont intégrés, dans le CMS, dans le fichier HTML approprié du site multilingue.

 

4 - Prévoir la possibilité de changer de langue

A priori, un internaute atterrit naturellement sur la version du site multilingue qui correspond à sa localité, et à sa langue. Mais s'il utilise un appareil de navigation qui n'est pas configuré pour son propre usage, ce n'est pas le cas. Pour diverses raisons, un utilisateur en outre peut avoir envie de naviguer sur une autre version du site.

À des fins d'UX, il faut prévoir un bouton qui permet aux visiteurs de passer facilement d'une version à une autre du site multilingue. Le développeur peut intégrer cette fonctionnalité :

  • Sous forme de menu déroulant, où chaque langue est figurée par un drapeau pour faciliter la lisibilité.
  • Dans l'en-tête de chaque version du site, pour être visible quelle que soit la page où le visiteur se trouve.

Quand l'utilisateur clique, il doit être redirigé vers la page correspondante, ou vers la page d'accueil de l'autre version du site multilingue.

 

Conseils pour créer un site multilingue

Au-delà des aspects techniques de la création d'un site multilingue, il faut respecter de bonnes pratiques pour assurer le succès de cette transition, sans pénaliser les performances SEO du site web.

 

Faire traduire les contenus par un professionnel

La traduction des contenus textuels d'un site web est probablement l'étape la plus longue. Il existe plusieurs plug-ins de traduction pour les CMS les plus courants comme WordPress, qui proposent une traduction automatisée, qui peut s'avérer limitée. La pratique est certes moins coûteuse, mais le risque qu'elle ne prenne pas en compte toutes les spécificités d'une langue est accru. Le contenu peut alors perdre en authenticité.

Pour éviter ce risque, il est conseillé de faire appel à un freelance en traduction ou à une agence spécialisée. Ces professionnels appliquent une tarification au mot. La complexité des textes à traduire peut aussi avoir une incidence sur le prix de la prestation.

 

Choisir un nom de domaine adapté

À la deuxième étape de création du site multilingue, l'entreprise a défini la structure de son URL. Au-delà de l'impact technique, qui guide le travail d'intégration réalisé par le développeur, le choix de la structure influe sur l'UX car l'URL correspond au nom de domaine visible par les internautes. Pour que tous les utilisateurs d'un site web multilingue s'y retrouvent, il est fortement recommandé d'utiliser une URL par langue, mais un nom de domaine identique : le nom de la marque.

« .com », « .fr », « .es » ou encore « .de » : la déclinaison avec plusieurs extensions permet de faire correspondre chaque nom de domaine à la localité dans laquelle se trouvent les utilisateurs. Cela offre l'avantage de la simplicité, l'URL est très lisible. L'extension néanmoins doit être disponible pour chaque pays cible.

La séparation des sites par sous-domaines est également une option lisible. C'est le choix effectué par la marque Puma, par exemple. Son nom de domaine principal étant « puma.com », un utilisateur se connectant en Espagne arrivera sur « es.puma.com » tandis qu'un visiteur français verra « fr.puma.com ».

L'usage de sous-répertoires, pour créer un sous-dossier par langue au sein du domaine principal, est également répandu. C'est par exemple le choix qu'a fait Nike. Le site multilingue de la marque s'affiche ainsi : « www.nike.com/es/ » pour un utilisateur espagnol et « www.nike.com/de/ » pour un visiteur allemand. Les URL sont moins lisibles. En revanche, cette option permet d'héberger tous les contenus au même endroit, ce qui facilite le travail d'indexation des moteurs de recherche.

 

Utiliser les balises de contenu pour générer des fichiers de langue

Les balises <hreflang> sont des éléments structurants, qui permettent d'indiquer à Google et aux autres moteurs de recherche qu'un contenu correspond à une langue en particulier et, potentiellement, à un secteur géographique correspondant à cette langue.

Ces balises génèrent alors des fichiers de langue. Leur objectif est d'empêcher que les moteurs de recherche n'identifient certains contenus comme des doublons (duplicate content). Les balises <hreflang> sont adaptables aux formats web HTML, HTTP et XML. Les fichiers générés par leur utilisation sont considérés comme des contenus linguistiques, néanmoins rattachés à des pages web qui, elles, peuvent être multilingues.

 

Adapter le contenu à l'audience locale

À la troisième étape de création du site multilingue, le développeur intègre les contenus de chaque version du site. Il est important de vérifier, avant la mise en ligne, que chaque contenu est adapté à l'audience locale. Il s'agit notamment de vérifier les points suivants :

  • Transposition des unités de mesure selon les usages dans la zone géographique ciblée, sur un guide des tailles par exemple.
  • Respect de la réglementation en vigueur dans le pays, particulièrement en ce qui concerne la collecte des données personnelles.
  • Cohérence des indications sur le climat pour chaque région et localité.
  • Personnalisation des contenus eu égard aux références culturelles.

Avoir un site web bien traduit ne suffit pas. Dans le cadre d'une communication de marque réussie, les choix linguistiques sont fortement liés à la dimension culturelle.

 

Comment optimiser la performance de votre site web pour générer plus de trafic et de leads ?

Téléchargez ce guide gratuit et découvrez comment optimiser votre site web.

 

6 logiciels CMS avec fonctionnalité de création de sites multilingues

Parmi les CMS (Content Management System) les plus utilisés par les créateurs de sites web, certains disposent de fonctionnalités spécifiques pour créer un site multilingue. Il ne s'agit pas d'extensions, qui livrent généralement une traduction automatisée et peu qualitative, mais de fonctions pour faciliter la transition d'une langue à l'autre lors de la création de contenus web. Voici une liste de 6 CMS avec fonctionnalité de création de sites multilingues.

 

CMS Hub

Créer un site internet avec le CMS gratuit de HubSpot est le meilleur moyen de se dégager du temps pour se concentrer sur les objectifs de croissance de l'entreprise. Le logiciel est pensé pour la création de sites multilingues. Il permet de gérer plusieurs domaines à la fois et de mettre en place une stratégie SEO pour chacun d'entre eux. Depuis le site web, les utilisateurs ont la possibilité de choisir la langue qu'ils souhaitent.

Avec cette solution complète, HubSpot s'adresse aux entreprises ayant pour objectif d'optimiser leurs performances sur le web. Dans le cadre d'un export à l'international, elle constitue la solution idéale pour développer un site web puissant, performant et adapté aux utilisateurs du monde entier.

choix de la langue d'un article de blog dans HubSpot

 

WordPress

WordPress est le CMS le plus utilisé à travers le monde. Cette solution assez flexible permet d'ajouter un certain nombre d'extensions pour faire fonctionner un site web dans plusieurs langues. Attention cependant, tous les plug-ins ne se valent pas.

WordPress offre l'avantage de proposer deux manières de gérer un site multilingue : d'une part grâce à une configuration multisite (duplication d'un modèle de site dans d'autres langues), d'autre part via une configuration monosite. Celle-ci permet au propriétaire de gérer toutes les langues depuis une seule interface et garantit que le site WordPress est reconnu comme un domaine unique par les moteurs de recherche.

Pour construire un site multilingue, WordPress est donc une solution pertinente. En revanche, il présente l'inconvénient de reposer sur des extensions. Les fonctionnalités liées au multilinguisme ne sont pas intégrées au back-office.

WordPress est un CMS gratuit pour ses fonctionnalités de base. Pour développer un site web, néanmoins, il faut généralement sélectionner un thème, lui-même payant, ainsi que des extensions pour inclure des fonctionnalités spécifiques, comme le passage d'une langue à une autre. Le prix final d'un site WordPress est donc très variable en fonction des attentes de l'entreprise qui le produit.

interface Wordpress

 

Typo3

Typo3 est une solution CMS qui s'adresse aux grandes entreprises disposant de compétences techniques avancées en interne. Elle est très utilisée pour la création de sites e-commerce puissants. Pour les professionnels qui ont la capacité technique d'administrer un back-office aussi détaillé et qui souhaitent mettre en place un site multilingue, Typo3 est un outil très pertinent.

Son principal avantage est de prendre en charge le multilinguisme de manière native. Le contenu peut alors être géré très facilement en plusieurs langues, que ce soit du côté de l'utilisateur ou du propriétaire du site web. Ce CMS est également très performant en termes de SEO, avec des balises adaptées au référencement naturel en plusieurs langues.

Typo3 étant un CMS très technique, son prix est disponible sur devis. La solution peut tout de même être testée en version d'essai gratuite.

typo3

 

Drupal

Drupal est un CMS modulaire, c'est-à-dire que la version de base de l'outil s'adapte à tous les types de projets web. Cette version est complétée par des extensions qui dépendent des choix de création web de l'entreprise.

L'avantage principal de Drupal pour la création d'un site web multilingue est la possibilité de gérer des domaines multiples à partir d'une même interface. En créant un domaine par langue, il est donc possible d'administrer le contenu de chaque domaine linguistique sans perdre de temps. Toutes les entités de contenu (blocs, taxonomies, textes de configuration et contenu textuel) peuvent être traduites facilement.

Drupal

 

PrestaShop

PrestaShop est un CMS de e-commerce qui s'adresse à tous les créateurs de site, y compris aux débutants. Comme avec Drupal, la dimension multilingue est gérée de manière native. Elle s'active à partir de l'interface administrateur de l'outil, pour une ou plusieurs langues. Il est toutefois conseillé d'ajouter des plug-ins de traduction ou de faire traduire ses contenus textuels par un professionnel.

La formule la plus basique de PrestaShop est proposée au prix de 239 €. Elle comprend un ensemble de modules adaptés aux débutants en e-commerce, un thème optimisé ainsi qu'un guide complet de prise en main du logiciel.

PrestaShop

 

Shopify

Tout comme PrestaShop, Shopify est une plateforme de création de sites e-commerce. Encore plus simple à utiliser, elle permet de créer un site web e-commerce multilingue parfaitement optimisé pour le SEO. Shopify dispose également d'extensions de traduction et d'optimisation linguistique, comme Weglot ou Langify.

Shopify propose une tarification accessible à tous les types d'entreprises. Sa version basique est disponible à partir de 29 $ par mois.

Shopify

Pour aller plus loin, téléchargez ce guide gratuit et découvrez comment optimiser votre site web.Comment optimiser la performance de votre site web pour générer plus de trafic et de leads

Articles recommandés

HubSpot respecte votre vie privée. HubSpot utilise les informations que vous fournissez afin de vous faire parvenir des informations au sujet de contenu, de produits et de services pertinents. Vous pouvez vous désinscrire de ces communications à tout moment. Pour plus d'informations, veuillez consulter la politique de confidentialité de HubSpot.

Modèles de planning et conseils pour gérer vos projets efficacement.

CMS Hub is flexible for marketers, powerful for developers, and gives customers a personalized, secure experience

START FREE OR GET A DEMO