À l'ère des technologies de l'information, tout le monde compte beaucoup sur diverses applications logicielles pour faciliter sa vie quotidienne. De nombreuses nouvelles applications sont lancées chaque jour, ce qui accroît la concurrence sur le marché.

Il existe des milliers d'applications pour une seule tâche et le succès d'une application dépend fortement de ses performances.

Il est donc essentiel de suivre régulièrement les performances de ses applications.

>> Téléchargement : Le guide de la gestion de projet

 

4 éléments pour améliorer la performance d'une application

Afin que les utilisateurs soient satisfaits, il est important d'accorder une attention particulière aux performances d'une application mobile.

Pour ce faire, voici 4 éléments pour améliorer la performance d'une application :

  • L'utilisation d'un CDN pour accélérer les API.
  • L'optimisation des images.
  • La réduction des fonctionnalités superflues.
  • L'optimisation du code.

 

L'utilisation d'un CDN pour accélérer les API

Les API sont responsables de la communication et de l'affichage des informations reçues d'autres applications. Si un utilisateur a déjà utilisé une application de météo ou de trafic, une API faisait l'essentiel du travail en coulisse pour récupérer et afficher les informations tierces fournies par l'application native.

Tout ce qui peut accélérer le processus d'une API est une bonne chose, et c'est là qu'interviennent les réseaux de diffusion de contenu, ou CDN.

Un CDN utilise des serveurs dans le monde entier pour accélérer la communication entre les API. En utilisant un serveur périphérique proche de l'utilisateur d'un point de vue géographique, la latence, le temps d'aller-retour, la charge utile et la taille des informations échangées sont tous atténués. En fait, la distance entre l'utilisateur et le serveur est réduite, ce qui a pour effet d'augmenter la vitesse de l'API.

 

L'optimisation des images

Plus l'image est grande, plus elle sera lente à charger et plus l'application sera lente à l'afficher. Cette lenteur impacte l'expérience utilisateur et laisse une impression négative. En optimisant correctement les images, l'entreprise s'assure que le temps de chargement est réduit au minimum et fidélise ses utilisateurs.

L'optimisation peut être considérée comme un processus en trois étapes.

  • Compression
  • Redimensionnement
  • Mise en cache

La compression est le processus qui consiste à coder les informations des images numériques en utilisant moins de bits. Elle permet essentiellement de réduire la taille du fichier de l'image en question, sans diminution de la résolution et avec une perte de qualité souvent négligeable. Toutes les images utilisées sur les applications mobiles doivent être compressées d'une manière ou d'une autre. Cela permet de réduire au maximum le temps de chargement.

Le redimensionnement des images implique quant à lui de modifier la résolution de l'image en question. Les images qui ont été formatées pour l'impression, par exemple, sont souvent plusieurs fois plus grandes qu'elles ne doivent l'être pour un affichage numérique. Le redimensionnement de ces images en fonction des dimensions de l'écran d'un téléphone portable peut faire gagner de précieux kilo-octets.

La mise en cache consiste à télécharger des images depuis un réseau vers la mémoire de l'appareil. Une fois sur l'appareil lui-même, l'application mobile n'aura pas besoin de la charger depuis le réseau externe à chaque fois qu'elle s'affichera. Au lieu de cela, elle pourra puiser dans sa propre mémoire interne, une option beaucoup plus rapide et plus économique qui aura un impact positif sur le temps de chargement.

Chacune de ces techniques d'optimisation vise à réduire l'effort que l'application mobile doit fournir pour charger les ressources. Il en résulte des temps de chargement plus rapides et une expérience plus fluide pour l'utilisateur.

 

La réduction des fonctionnalités superflues

Lorsqu'il s'agit de créer une application mobile ou de mettre en ligne une nouvelle version, il est essentiel de se concentrer autant que possible sur l'utilité des fonctionnalités proposées. Les fonctionnalités superflues auront en effet tendance à enliser les applications, augmentant le temps de chargement et ralentissant les performances. Si une fonctionnalité n'est pas essentielle au bon fonctionnement de l'application, si elle ne répond pas à une réelle demande des utilisateurs, il faut envisager de la supprimer pour améliorer ses performances globales. L'application n'en sera alors que plus intuitive et plus réactive.

 

L'optimisation du code

De même que les images et autres ressources peuvent impacter le temps de chargement si elles ne sont pas optimisées, le code lui-même peut être problématique. Un code non optimisé peut entraîner un ralentissement des performances, voire des pannes potentielles. L'entreprise devra donc s'assurer que son code est épuré et compressé.

Des pratiques de codage propres sont indispensables lors du développement d'applications mobiles. Il est important de s'assurer que son code suit les bonnes pratiques du web et qu'il est aussi concis que possible. Il faut également compresser le code avant de le mettre en ligne. La compression supprime les espaces et les commentaires superflus qui pourraient augmenter le temps de chargement de l'application.

 

3 outils pour optimiser la performance d'une application

Voici trois outils sur lesquels les équipes informatiques peuvent s'appuyer pour détecter les anomalies, optimiser les performances et l'utilisation des ressources, identifier les tendances et résoudre les problèmes de performance avant qu'ils n'affectent les utilisateurs finaux.

 

New Relic

New Relic est largement utilisé au sein des équipes d'ingénierie logicielle, notamment pour son outil APM (surveillance des performances des applications), car il existe depuis de nombreuses années. À noter que cet outil est également disponible en français.

Parmi les fonctionnalités pratiques, celle des traces d'interaction de l'utilisateur est particulièrement intéressante. Elle permet de suivre les interactions individuelles des utilisateurs dans l'application en fournissant des traces de données au niveau du code. Il est possible d'obtenir des chronologies visuelles pour toute activité dans l'application, ce qui donne un aperçu de la façon dont l'application utilise la mémoire, la base de données et le processeur. Les traces d'interaction fournissent également un aperçu de la façon dont les données sont optimisées à travers les différents éléments de l'application, ce qui permet de plonger dans ce code et de s'assurer qu'il n'y a pas d'inefficacité.

Avec la multitude d'informations sur la façon dont les éléments de l'application interagissent, New Relic permet d'améliorer l'expérience des utilisateurs et d'identifier les problèmes potentiels avant qu'ils ne surviennent.

 

Datadog

Datadog a pour but de visualiser toutes les mesures de performance des applications en un seul endroit.

Bien que d'autres outils de surveillance des performances disposent d'une fonctionnalité de collaboration, Datadog la place au cœur du produit et fait en sorte que les équipes puissent surveiller ensemble les différents éléments de leurs applications.

DataDog présente également une grande variété de données sur des tableaux de bord simples à utiliser et ne se limite pas aux seules données de surveillance. Là où New Relic construit différents agents pour surveiller divers aspects du code de l'application, DataDog fournit ces informations dans un seul tableau de bord.

 

APP Dynamics

AppDynamics est l'un des outils de surveillance des performances offrant une solution unique pour la gestion des applications et la surveillance des utilisateurs finaux.

La plateforme consiste en une suite d'outils permettant de gérer l'APM, l'application performance management. AppDynamics dispose en effet de fonctionnalités prenant en charge la collecte de données techniques issues d'applications, d'appareils mobiles, de serveurs et de navigateurs.

En cartographiant le parcours utilisateur à travers tous les composants de l'application, AppDynamics peut ainsi relier toutes les données récoltées au sein des infrastructures avec les indicateurs KPI souhaités par l'entreprise pour assurer la veille sur la performance de son application.

Communauté HubSpot

 

Pour aller plus loin, découvrez le guide de la gestion de projet.

Nouveau call-to-action

Publication originale le Jan 9, 2023 1:41:00 AM, mise à jour le 21 janvier 2023

Sujet(s):

Développement mobile et app