Le CMS WordPress permet de créer et de gérer des sites web. La plateforme propose par défaut deux types de contenus : des pages statiques, page d'accueil par exemple, et des articles. Les articles servent à créer un blog. Pour faciliter la navigation au sein du blog, il est judicieux d'organiser les articles en catégories, et de les identifier avec des tags.

Téléchargement  >> Le guide et le modèle pour maîtriser les regex

Autre différence subsidiaire entre tag et catégorie WordPress : un article de blog appartient obligatoirement à une catégorie, les tags en revanche sont facultatifs.

Catégories et tags WordPress, en tout état de cause, sont similaires. Parmi leurs points communs :

  • Ils permettent tous deux de structurer le blog. Pour le développeur, la lisibilité est facilitée : il modifie aisément le contenu. Pour les internautes, la navigation est facilitée : catégories et tags jouent un rôle de moteur de recherche.
  • A priori, le développeur ne peut utiliser des tags et des catégories WordPress que sur les articles. Certains thèmes permettent néanmoins d'ajouter des tags aux pages du site web. Il est également possible d'organiser ainsi les contenus de type custom post type, à l'aide d'une extension ou avec du code.

 

Quelle est la principale fonction des catégories WordPress ?

La principale fonction des catégories WordPress est de faciliter la navigation sur le blog. Le développeur classe chaque article dans la catégorie correspondante, pour aider l'internaute à trouver le contenu qui l'intéresse, puis à enrichir sa connaissance en accédant à d'autres pages de la même catégorie.

Visuellement, les catégories apparaissent, selon le thème WordPress utilisé :

  • Au niveau du menu principal du blog.
  • Dans la colonne latérale, ou sidebar.
  • Sur une zone de widgets. Un widget peut par exemple faire apparaître la liste des catégories dans le footer WordPress.

Les catégories WordPress sont comparables aux rayons d'une bibliothèque : chaque rayon regroupe des livres d'un même genre – romans, poésie, théâtre… Chaque rayon est rangé en sous-genres : le rayon des romans, par exemple, classe distinctement les autobiographies, les polars, les romans historiques… Sur WordPress, il est également possible d'ajouter des sous-catégories, rattachées à une catégorie « parent ».

À noter que WordPress impose que chaque article soit classé dans au moins une catégorie. Si le développeur ne classe pas ses articles, ils sont par défaut dans la catégorie « Non classé ».

 

Comment fonctionne un tag sur WordPress ?

Un tag WordPress, ou étiquette WordPress, fonctionne comme un moteur de recherche. En cliquant sur un tag, l'internaute accède à la liste de tous les articles correspondants. Côté développeur, il s'agit de choisir les mots-clés pertinents, puis d'attribuer à l'article le ou les tags qui ont du sens.

Visuellement, les étiquettes apparaissent, selon le thème WordPress utilisé :

  • En haut ou en bas des articles.
  • Dans la colonne latérale.
  • Sur la page d'accueil du site web, sous forme de contenu mis en avant.

Les tags permettent de créer des passerelles entre des articles de catégories différentes, alors que les catégories facilitent la navigation au sein d'une thématique. Comme les catégories WordPress, les tags enrichissent la connaissance de l'internaute. L'expérience utilisateur est améliorée, et la durée moyenne par visite augmente.

 

 

Comment choisir entre catégorie et tag sur WordPress ?

Il ne faut pas choisir entre catégorie et tag : sur WordPress, les catégories et les tags sont complémentaires, il est judicieux de les combiner. Utiliser à la fois des catégories et des tags permet de multiplier les moyens d'accès à un article : la recherche est plus performante et précise.

Illustration :

  • Le blog d'une enseigne de bricolage peut être structuré en catégories « Conseils pratiques », « Idées déco » et « Maison écolo ».
  • Pour décrire plus en détails les contenus et lier les articles entre eux, les étiquettes « chambre parentale » et « petit prix » sont créées.
  • L'internaute qui atterrit sur l'article « Fabriquer une tête de lit » accède facilement à tous les articles de la catégorie « Conseils pratiques », via le menu principal ou dans la sidebar. Si l'article le convainc, et qu'il a d'autres velléités DIY, il poursuit volontiers sa navigation à l'intérieur de la thématique.
  • À l'occasion de sa lecture de l'article « Fabriquer une tête de lit », il voit les tags « chambre parentale » et « petit prix ». L'internaute peut cliquer sur « chambre parentale » pour avoir des idées d'aménagement et de décoration : il accède à tous les contenus ainsi taggués, toutes catégories confondues, qui satisfont son intention de recherche.

De la même manière, les tags et les catégories permettent de structurer un portfolio WordPress. Un photographe peut par exemple organiser ses photos en « Mariage », « Naissance », « Voyages », et utiliser les tags « noir et blanc » et « portrait ». Sur un portfolio, les catégories sont appelées « Types de projet » et les tags sont les « Étiquettes de projet ».

À noter que WordPress recommande 5 à 15 catégories et tags par article.

 

Pour aller plus loin, découvrez comment effectuer des vérifications et des changements en masse dans votre code ou vos données en téléchargeant le guide sur les regex ; ou découvrez le CMS de HubSpot.

Nouveau call-to-action

Publication originale le 17 juillet 2023, mise à jour le 17 juillet 2023

Sujet(s):

Site WordPress