Dans le commerce international, il existe des réglementations pour acheminer des marchandises entre les pays. Parmi celles-ci, il y a le delivered duty paid où le vendeur porte la responsabilité maximale sur l'expédition et la livraison de la marchandise. Voici tout ce qu'il y a à savoir sur le DDP : son fonctionnement, ses obligations, son impact sur les stratégies marketing et la différence avec le DAP.

Téléchargement  >> Le guide pour intégrer la comptabilité aux services de votre entreprise

 

 

Dans une livraison DDP, le vendeur est tenu de respecter des obligations, à savoir :

  • Établir le contrat de vente et les documents connexes.
  • Emballer et acheminer les marchandises jusqu'au pays de destination.
  • Stocker et entreposer des biens à divers points du parcours d'expédition.
  • Payer les coûts de transport, de douane, les taxes d'importation et d'exportation, ainsi que les frais d'inspection.
  • Coordonner les formalités douanières, comme les autorisations spécifiques, la liste de colisage, la licence d'importation.
  • Livrer la marchandise jusqu'au point de rendez-vous final et remettre la preuve de livraison.
  • Dédommager l'acheteur en cas de dommages, de perte ou de vol pendant le transport de la marchandise.

Le vendeur est ainsi responsable de la gestion de l'intégralité du processus d'expédition.

L'acheteur, lui, est seulement responsable de décharger la marchandise lorsque celle-ci arrive en bon état à la destination prévue.

 

Fonctionnement du DDP

 

Dans quels cas utiliser DDP ?

Le DDP est utilisé pour l'ensemble des échanges commerciaux, aussi bien dans les importations que dans les exportations de marchandises. Il s'applique aux pays dans l'Union européenne et hors Union européenne. Le DDP peut être mis en place pour n'importe quel moyen de transport : que ce soit par avion, navire, train ou camion.

Le delivered duty paid est souvent utilisé pour garantir une satisfaction client étant donné que les marchandises sont livrées dédouanées et prêtes à être déchargées. Le vendeur offre un service de livraison complet à l'acheteur, ce qui lui évite les tracas liés à la gestion des formalités douanières et des coûts de transport supplémentaires.

Il peut être aussi utilisé lorsque le vendeur souhaite offrir à l'acheteur une plus grande certitude concernant les coûts totaux de la transaction, puisque les coûts liés à la livraison jusqu'à destination sont inclus.

 

Qui paie la livraison DDP ?

Dans une transaction commerciale avec une livraison DDP, c'est le vendeur qui assume les coûts de transport, les droits de douane, les taxes applicables, les frais d'inspection et l'assurance.

Le prix convenu entre le vendeur et l'acheteur doit englober l'ensemble des coûts liés à la livraison des marchandises jusqu'à leur destination finale. Cela permet à l'acheteur de ne pas avoir à payer de frais supplémentaires une fois que la marchandise est expédiée. Il ne doit s'occuper que du déchargement de la marchandise lorsqu'elle arrive à son adresse.

 

Impact du DDP sur les stratégies de marketing et de vente

 

Simplifier le processus d'achat

La livraison DDP facilite le processus d'achat pour les clients puisqu'elle offre une expérience de livraison sans soucis. En effet, le vendeur est chargé de toutes les formalités douanières y compris l'acquittement des droits de douane.

Cela permet de réduire les délais d'expédition, mais aussi les processus d'envois. Les acheteurs ont la garantie que les marchandises seront livrées à destination et ils bénéficient d'une expérience client améliorée.

 

Dégager un avantage compétitif

Une entreprise qui fait le choix de la livraison DDP offre un service clé en main à ses clients. Cela lui apporte l'avantage de se démarquer de la concurrence en proposant un service plus complet. Son offre commerciale devient alors plus attractive. Les clients sont donc plus enclins à acheter ce qui a tendance à conduire à une augmentation des ventes.

Ainsi, l'entreprise peut plus facilement renforcer sa position sur le marché et disposer d'un avantage compétitif.

 

Renforcer la satisfaction clientèle

Dans une livraison en delivered duty paid, aucuns frais ne sont cachés. L'acheteur dispose de tous les éléments dont il a besoin pour effectuer son achat sans se soucier de frais supplémentaires. Le coût total de la transaction est connu d'avance par le client.

L'achat est simplifié puisque la responsabilité incombe au vendeur, ce qui permet à l'acheteur de ne prendre aucun risque. Et qui dit processus d'achat simple et tranquillité d'esprit, dit client satisfait.

Le DDP permet également d'augmenter la confiance du client, car l'entreprise apparaît comme étant transparente. La fidélisation client est ainsi renforcée.

 

Quelle est la différence entre DDP et DAP ?

DAP signifie Delivered at place ou rendu au lieu de destination. Avec le DDP, ils font partie d'un des onze incoterms (International Commercial Terms) qui sont définis par le Chambre de commerce international. Ce sont des conditions qui réglementent l'acheminement des colis dans un contrat commercial international.

Même si ces incoterms se ressemblent, il existe une différence cruciale. En effet, le DDP et le DAP se distinguent en matière de droits douaniers et fiscaux. Dans une livraison DAP, l'acheteur règle les taxes d'importation, ce qui n'est pas le cas sous un contrat DDP. De ce fait, dans une livraison DAP, le vendeur n'endosse pas toute la responsabilité comme dans une livraison DDP.

 

Pour aller plus loin dans la gestion de votre entreprise, téléchargez le guide pour intégrer la comptabilité aux services clés d'une entreprise.

Nouveau call-to-action

Publication originale le 29 mai 2023, mise à jour le 29 mai 2023

Sujet(s):

Comptabilité CRM Comptabilité