Écrire un contenu de qualité est indispensable pour vous faire connaître de votre audience. Pour vous assurer qu'il soit bien référencé et surtout qu'il soit lu, il faudra trouver un titre qui sorte du lot.

Téléchargement : Le guide pour créer un guide de style pour votre marque

Les titres sont l'élément clé qui vend le contenu. Ils le représentent dans les moteurs de recherche, dans les e-mails et dans les réseaux sociaux. Leur rédaction mérite donc vos efforts et votre attention.

 

Comment concevoir un guide de style ?

Téléchargez ce guide gratuit et créez une image de marque cohérente grâce à cet e-book accompagné de modèles.

Formule pour des titres et des accroches donnant envie de cliquer 

 

1 - Commencez avec un titre provisoire

Avant de trouver le titre parfait, rédigez un brouillon et commencez donc par un titre provisoire. Qu'est-ce qu'un titre provisoire, au juste ? Beaucoup de personnes confondent titres et sujets. Il est temps de dissiper les malentendus, et de retenir qu'il est légitime de ne jamais être satisfait du premier résultat (même s'il paraît parfait).

Les sujets sont très généraux et peuvent donner naissance à différents articles de blog. Pensez à des termes tels qu’« Élever des enfants en bonne santé » et « Rangements de cuisine ». Un rédacteur peut choisir n'importe lequel de ces deux sujets et lui faire prendre des directions très variées.

Un titre provisoire, en revanche, est très précis et guide la création d'un seul article de blog structuré. En reprenant par exemple le sujet « Élever des enfants en bonne santé », vous pourriez rédiger les titres d'article suivants :

  • « Comment une nutrition adaptée peut renforcer l'ossature de vos enfants ».
  • « Guide pour les parents pour renforcer le bien-être social, émotionnel et comportemental de leurs enfants ».
  • « X recettes pour des repas rapides et sains que vos ados vont dévorer ».

Vous voyez à quel point ces titres sont différents et précis ? C'est ce qui en fait des titres d'articles, et non des sujets globaux. D'ailleurs, aucun d’entre eux n’est parfait. Ils doivent simplement être assez spécifiques pour vous guider lors de la rédaction d'un article de blog. Il s'agira dans un second temps de les optimiser pour les moteurs de recherche et de les rendre plus attrayants en vue d'obtenir des clics.

Par exemple, étudiez ce titre provisoire imaginaire : « X entreprises B2B qui utilisent Facebook de façon originale ».

Dans de nombreux cas, un mauvais titre peut être un très bon début de texte. Sur l'exemple des rangements de cuisine, il est tout à fait possible que vous ayez commencé à rédiger quelques lignes qui n'informent pas assez le lecteur sur ce que vous allez proposer dans votre article (par exemple : « 10 astuces de rangement pour la cuisine »). Ce contenu peut néanmoins parfaitement convenir à votre introduction, ou à la formulation d'un sous-titre. Il s'agit de recycler avant de jeter.


2 - Faites preuve d'exactitude

Faire preuve d'exactitude est essentiel lorsque vous essayez de trouver le titre parfait. Votre lecteur potentiel a des attentes claires. Il cherche une information pour répondre à un besoin ou à un problème rencontré dans la réalité. De nombreux lecteurs aimeraient cliquer sur un article dont le titre serait « 10 entreprises B2B qui déchirent tellement sur Facebook qu'elles n'ont plus besoin de marketing », mais c'est exagéré.

Sauf si, bien sûr, vous avez réellement trouvé 10 entreprises B2B qui prévalent à ce point sur Facebook, et si vous pouvez confirmer que chacune d'entre elles a réellement cessé d'utiliser d'autres canaux de marketing. En tout premier lieu, votre titre doit refléter précisément le contenu qui le suit.

Si vous ne deviez retenir qu'une chose de cet article de blog, que ce soit ceci : la règle la plus importante en matière de titre, c'est de respecter l'expérience du lecteur. Si votre titre crée des attentes élevées dont le contenu n'est pas à la hauteur, vous perdrez la confiance de vos lecteurs. Le clickbait est désormais partout et il est plus important que jamais de respecter votre audience en décrivant de manière exacte le contenu de votre article.

Lorsqu'il s'agit des titres, il vaut mieux promettre peu et apporter beaucoup. Si vous hésitez entre ultra-percutant et exact, choisissez toujours l'exactitude. L'exactitude regroupe bien plus qu'une simple hyperbole, ceci dit.

Avec l'exemple de titre provisoire mentionné précédemment, vous devrez vous assurer que tous les noms mentionnés travaillent réellement dans le B2B, et qu'il s'agit bien d'entreprises et non de blogueurs individuels qui ciblent les audiences B2B, par exemple.


3 - Rendez votre titre attirant

Vous devez faire preuve d'exactitude, certes, mais cela ne veut pas dire que vous devez abandonner l'idée d'avoir un titre accrocheur. Différentes méthodes existent pour le rendre plus séduisant :

  • Amusez-vous avec des allitérations. Le titre et l'accroche de cet article de blog, par exemple, jouent avec des allitérations. Cette figure de style rend vos écrits un peu plus attrayants et peut avoir un impact à la fois subtil et fort sur votre lecteur.
  • Utilisez des termes forts. C'est ce qui se fait souvent avec les titres d'articles. Les termes forts sont très porteurs. Toutefois, utilisez-les avec modération. À tout oser, plus rien n'est osé.
  • Montrez clairement leur valeur. Présenter le format ou le contenu à un lecteur permet de rendre votre contenu un peu plus attrayant. C'est pour cette raison que HubSpot utilie souvent des termes descriptifs entre parenthèses à la fin des titres, comme (infographie), (e-book gratuit) ou, comme dans cet article, les termes « formule très simple » au début du titre. Les modèles sont en général très porteurs pour le CTR : HubSpot a constaté qu'ajouter « modèle » aux titres offrait le plus grand nombre moyen de vues comparé à tous les autres termes entre parenthèses.

Tout ceci repose sur la compréhension que vous avez du buyer persona au cœur de votre cible. Vous devez trouver des termes et un ton qui lui parlent, et savoir à quoi il attache de la valeur. Vos titres ne parleront peut-être pas à quelques-uns de vos lecteurs, mais s'ils sont séduisants pour votre buyer persona de cœur de cible, c'est tout ce qui compte. Vous n'avez pas encore créé ou peaufiné vos buyer personas ? Utilisez ce modèle pour créer vos propres buyer personas pour votre entreprise.

Comment améliorer le titre provisoire, « X entreprises B2B qui utilisent Facebook de façon originale », qui est exact, mais ennuyeux ? Voici quelques possibilités :

  • « 10 entreprises B2B dont les pages Facebook sont brillantes ».
  • « Vous pensez que Facebook n'est utile que pour les B2C ? Ces 10 entreprises vont vous faire changer d'avis ».
  • « Facebook pour le B2B : 10 entreprises qui ont tout compris ».

Le premier titre est simple, court et possède trois éléments séduisants. Tout d'abord, l'adjectif « brillant », qui est à la fois très positif et percutant. Qui ne veut pas être brillant ?

Ensuite, la plupart des marketeurs B2B à qui l'article s'adresse sont persuadés que Facebook s'adresse plus aux entreprises B2C, mais qu'ils se serviraient beaucoup plus de la plateforme s'ils savaient comment. Un article qui associe deux choses généralement étrangères l'une à l'autre (ici, Facebook et le B2B) offre une grande valeur ajoutée. Pour finir, notez la jolie allitération avec « B2B » et « brillante ».

Si, malgré tout, vous n'arrivez pas à vous décider entre ces 3 propositions, il est conseillé de tester l'impact de chacun des titres en allant demander l'avis de vos collègues et faire de l'AB testing. Cette méthode peut vous éviter de tomber dans un langage qui ne serait pas adapté au lecteur. Ce que vous ne voyez plus, car écrire sur un sujet vous empêche de prendre du recul sur celui-ci.


4 - Essayez d'optimiser le SEO

Parfois, vos titres sembleront très étranges si vous vous acharnez trop à les optimiser pour le SEO. Si vous pouvez les optimiser pour les recherches, tant mieux. Néanmoins, gardez à l'esprit que la clarté doit toujours être votre objectif principal. Les mots-clés sont importants, mais il vaut mieux avoir un titre qui recevra beaucoup de clics et sera souvent partagé : cela aura un impact positif sur son référencement dans les pages de résultats des moteurs de recherche.

Néanmoins, il est possible d'optimiser un titre, sans diminuer pour autant sa clarté. Pour le rendre plus SEO-friendly, choisissez un titre du type « 10 entreprises B2B dont le marketing sur Facebook est brillant »

Pourquoi ? Parce que le classement de l'article se base sur les termes « marketing sur Facebook » plutôt que « pages Facebook ». C'est un ajustement subtil, mais il permet de conserver l'exactitude et l'attrait du titre.

Toutefois, les mots-clés offrent une belle performance dans les recherches quand ils sont placés en début de titre. Pour obtenir un bon classement pour cet article pour les termes « marketing sur Facebook », il est possible de le reformuler de cette façon : « Exemples de marketing sur Facebook : 10 entreprises B2B que vous devriez suivre ». Ainsi, les utilisateurs effectuant une recherche sur les termes « marketing sur Facebook » connaîtront immédiatement le contenu de l'article.

5 - Faites preuve de concision

Il n'existe pas de recette miracle pour choisir la longueur d'un titre. Tout dépend de vos objectifs et des endroits où votre titre apparaîtra.

L'objectif est généralement d'avoir un titre de 70 caractères ou moins, afin qu'il demeure intact dans la plupart des e-mails et des résultats des moteurs de recherche. Notez que les lettres comme « m » ou « w » prennent plus de place que le « i » ou le « t », il faudra donc parfois s'approcher des 60 caractères pour que le titre soit entièrement visible.

Avec ses 62 caractères, le titre actuel, « 10 entreprises B2B dont le marketing sur Facebook est brillant », est assez court. Néanmoins, pour le raccourcir encore un peu, il est possible d'essayer de le reformuler et de supprimer les mots superflus.

Lisez votre titre à voix haute pour vous assurer qu'il sonnera bien pour vos lecteurs. Plus il sera lisible, meilleur il sera.

6 - Réfléchissez avec quelqu'un d'autre

Maintenant que vous avez peaufiné votre titre grâce aux conseils ci-dessus, il est temps de sortir de votre bulle et de demander l'avis d'une autre personne. Le brainstorming autour des titres est une phase essentielle du processus.

Le brainstorming avec papier et crayon peut d'ailleurs être rendu plus efficace lorsqu'il est mené loin de toute distraction. De cette façon, vous gardez un contact direct avec vos idées. Comment vous y prendre ? C'est très simple : commencez par lister les mots associés au thème de votre futur article. Petit à petit, vous commencez à construire un champ sémantique. Puis, écrivez quelques phrases en prenant garde à ne rejeter aucune pensée. Vous aurez tout le temps de corriger vos écrits par la suite.

HubSpot consacre beaucoup de temps et d'énergie à rédiger les titres d'articles. L'étape finale avant de programmer un article de blog est d'instaurer une sorte de partie de ping-pong mentale avec un autre membre de l'équipe, via chat. L'un des deux poste le titre qu'il recommande dans la fenêtre du chat.

L'autre personne peaufine alors le titre ou suggère une autre manière de l'aborder. Après plusieurs allers-retours, les deux finissent par se mettre d'accord sur un titre qui est exact, séduisant, concis et optimisé pour le SEO. Ce n'est qu'à ce moment que l'article est programmé pour la publication (un processus qui dure entre 5 secondes et 10 minutes). Cela peut vous sembler long, mais il est essentiel de donner le meilleur pour chaque article publié.

Pour aller plus loin, téléchargez cet e-book gratuit pour donner à votre entreprise une image de marque unique.

Co;;ent concevoir un guide de style pour votre marque ?

 Slide-in-CTA : Comment concevoir un guide de style pour votre marque ?

Publication originale le 17 juin 2020, mise à jour le 19 août 2020

Sujet(s):

Copywriting