La recherche d'authenticité et de sens se fait de plus en plus sentir. De plus en plus adopté, le design inclusif, aussi appelé « le design éthique » est une démarche marketing qui va dans ce sens. Voici précisément ce qu'est le design inclusif et explique comment le mettre en place via 5 notions fondamentales.

>> Évaluez gratuitement votre site web et découvrez comment l'améliorer avec  Website Grader.

 

Il s'agit d'une approche humaniste puisque le design inclusif considère l'Homme dans son ensemble : la pratique prend en compte toutes les disparités qui pourraient diviser les individus dans le but d'éviter l'exclusion.

D'après le British Standards Institute, le design inclusif met l'accent sur la diversité des utilisateurs afin d'inclure le maximum de personnes possible. Cette démarche d'inclusivité pousse donc les designers et concepteurs à penser leurs productions pour qu'elles correspondent au plus grand nombre, sans provoquer de frustration ou de difficultés.

Lorsque le design inclusif est abordé, la notion de spectre des utilisateurs apparaît. Cette notion fait référence à tous les profils de personne qui constitue une audience. Ainsi, le spectre des utilisateurs prend en compte plusieurs critères comme l'âge et les situations de handicap.

En plus du spectre des utilisateurs, le design inclusif prend en compte d'autres caractéristiques qui peuvent jouer sur les disparités comme les infrastructures ou les technologies utilisées.

 

3 exemples de design inclusif sur site web

 

Les culottes menstruelles Fempo

exemple du design inclusif de fempo

Fempo est marque de culottes menstruelles qui œuvre pour le bien-être et la santé de toutes les femmes, peu importe leurs origines, croyances ou leurs mensurations. Son site internet adopte un design inclusif, car la diversité des femmes est représentée dans les photos illustrations.

 

Le design inclusif de Microsoft

exemple du desing inclusif de microsoft

Microsoft s'est donné comme mission de « donner à chaque individu et chaque organisation les moyens de réaliser ses ambitions ». Ainsi les équipes de conception des produits technologiques et numériques conçoivent avec une méthodologie qui tient compte de l'étendue de la diversité humaine.

 

Les emojis Apple

exemple du design inclusif des emoji

Simples à utiliser, les emojis d'Apple sont un très bel exemple de design inclusif puisqu'ils sont adaptés autant pour les situations de handicap, les distinctions sociales, religieuses et culturelles.

 

Comment adopter un design inclusif ?

Adopter un design inclusif se fait en respectant cinq points clés : l'accessibilité des interfaces, l'UX writing, la simplicité des formulaires, les éléments visuels et l'éthique.

 

Travailler l'accessibilité des interfaces

L'accessibilité des interfaces est un des piliers du design inclusif. Mais c'est aussi une obligation légale régie par la loi n°2005-102  pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

L'accessibilité des interfaces numériques pour les personnes handicapées est aussi une priorité pour le W3C (Wolrd Web Connsortium). L'entité édite des normes qui permettent d'attester de la bonne conformité d'une interface.

Une norme est à retenir ici, il s'agit de la RGAA (Référentiel Général d'Accessibilité pour les Administrations). Elle prend en compte l'ergonomie de l'interface, mais aussi ses contenus, les images et la colorimétrie.

La RGAA s'obtient via un audit. Il n'est pas obligatoire pour les entités privées d'obtenir la certification, à l'inverse des sites internet des institutions publiques.

 

Soigner l'UX Writing

L'UX Writing fait référence à l'écriture centrée sur l'expérience des utilisateurs. Dans l'optique du design inclusif, celle-ci doit s'axer sur trois points :

  • La mise en page fluide qui permet une bonne compréhension du texte et des informations clés.
  • La description des images via leur balise <alt> afin de les rendre accessibles aux personnes ayant une faible connexion internet ou utilisant un assistant vocal.
  • le langage simple et accessible par tous en évitant le genré, des phrases trop longues et des phrases trop compliquées.

 

Soigner les formulaires

Il est parfois nécessaire de demander des informations « sensibles » aux internautes, par exemple : l'âge, le sexe et le genre. Ce type de données peuvent diminuer la portée inclusive des formulaires. Il est alors nécessaire de travailler les formulaires en amont afin qu'ils s'inscrivent dans la démarche du design inclusif. Les bonnes pratiques sont :

  • Vérifier si toutes les questions sont nécessaires au formulaire.
  • Réfléchir à la meilleure façon de poser les questions.
  • Expliquer pourquoi ces questions sont posées et à quoi servent les réponses.
  • Ne pas montrer un ensemble limité de réponses et laisse l'opportunité aux internautes de s'exprimer.

 

Utilisez des éléments visuels inclusifs

Les icônes, illustrations et photos sont des éléments visuels qui peuvent être exclusifs malgré eux. Pour entrer dans une démarche de design inclusif, il est important de soigner chaque élément graphique afin qu'il soit adapté au plus grand nombre possible.

Par exemple, il est commun de représenter un homme avec des cheveux courts et une barbe. Cependant cette représentation peut ne par correspondre à tous les hommes. Dans une démarche de design inclusif, il est pertinent de s'éloigner des stéréotypes sociaux quant à la représentation des individus.

 

L'éthique et la bienveillance au centre de la démarche

Le design inclusif étant une démarche humaniste, l'éthique et la bienveillance se doivent d'être au centre de la démarche. Ainsi, il est primordial de penser l'expérience utilisateur dans ce sens en évitant tous les éléments qui pourraient être perçus comme une agression, par exemple des pop-up intempestifs et des éléments trompeurs pour manipuler le comportement des internautes.

Cet article vient de définir ce qu'est le design inclusif et comment le mettre en place. Il est important de spécifier que le marketing ne cesse de construire des processus pour jouer avec le comportement humain depuis les années 50. De nombreuses pratiques à l'opposé de cette démarche éthique sont toujours très encrées. Bien que la législation tente de protéger au maximum les internautes, les plus grandes plateformes numériques en font toujours l'usage.

Pour aller plus loin, utilisez cet outil gratuit et évaluez votre site web en quelques secondes pour obtenir des conseils gratuits pour l'améliorer.

Website Grader

 Website Grader

Publication originale le 28 mai 2021, mise à jour le 03 novembre 2021

Sujet(s):

Web design