Temps de lecture : 10 min

Prisés aussi bien par les grands groupes que par les petites entreprises, les CMS sont de précieux alliés pour créer un site web facilement, l'optimiser pour les moteurs de recherche et développer une entreprise en ligne. Cet article fait le point sur leur fonctionnement, leurs nombreux avantages et fournit une liste des principaux CMS sur le marché.

>> Téléchargement : Optimiser la performance de votre site web

À l'ère du digital, développer la présence de sa marque sur internet n'est plus une option mais une nécessité : difficile de prendre l'avantage sur la concurrence sans cela.

À ce titre, l'utilisation d'un CMS peut constituer un précieux atout, car il permet de générer plus de leads qualifiés grâce à un minimum d'efforts. Du moins quand il est bien exploité et qu'il convient parfaitement au besoin de l'entreprise.

En effet, tous les CMS ne se valent pas, que ce soit en matière de qualité, de confort d'utilisation ou de fonctionnalités natives. Le choix d'un CMS se fait selon des critères précis qui varient en fonction du type d'entreprise et d'activité que celle-ci exerce. Par exemple, il existe désormais des solutions alternatives à WordPress comme le Hub CMS, orienté vers l'inbound marketing, ou encore Prestashop et Shopify, dédiées à l'e-commerce et au dropshipping. Ces solutions sont particulièrement intéressantes pour les professionnels. Attention à bien étudier les différentes options afin de choisir la plateforme CMS qui vous convient le mieux actuellement et sur le long terme. Changer de solution implique en effet de migrer son site web, un projet qui doit être préparé soigneusement.

Créer et gérer un site d'entreprise en interne sans connaissances techniques

Avant l'apparition des CMS, il fallait impérativement maîtriser l'art de la programmation informatique pour créer un site ou un blog professionnel en interne. Ou éventuellement externaliser la conception et la gestion des différents supports internet auprès de développeurs web. Un choix qui n'a pas que des inconvénients mais qui représente un coût plus ou moins élevé.

De plus, il implique de faire appel au prestataire dès qu'un changement doit être effectué sur le site. C'est pour toutes ces raisons que de nombreuses entreprises préfèrent se tourner vers un CMS : ses options prédéfinies et ses différentes fonctionnalités permettent de créer un site internet et de le mettre régulièrement à jour, sans même connaître les bases du codage informatique.

Produire facilement du contenu optimisé pour le SEO avec un CMS

Avoir un site professionnel, c'est bien. Le faire connaître et générer un maximum de leads qualifiés, c'est mieux. Mais pour apparaître en bonne place sur Google et les autres moteurs de recherche, il est essentiel d'appliquer les bonnes pratiques du SEO.

Là encore, un CMS peut être d'un précieux secours, car il est souvent capable d'analyser les contenus, de suivre la performance des pages et de proposer des solutions concrètes pour optimiser le référencement.

Selon les cas, il pourra s'agir de placer les mots-clés à des endroits précis ou encore de retravailler les intertitres et les méta-descriptions : des recommandations très utiles pour créer des pages de destination efficaces par exemple, sans l'aide d'un rédacteur externe.

Développer rapidement la visibilité d'une marque sur internet

Créer une application ou un site professionnel de A à Z, sans faire appel au moindre outil préconçu, peut demander beaucoup de temps et d'énergie. L'utilisation d'un CMS est nettement moins chronophage : selon le logiciel utilisé et la complexité du projet web, quelques minutes à quelques heures suffisent pour assurer la présence d'une entreprise en ligne.

Éditeur simplifié pour mettre facilement le texte en forme et intégrer des images, modèles prédéfinis, partage d'accès pour favoriser le travail collaboratif : tout est fait pour que la création des contenus web soit aussi intuitive et rapide que possible. Au besoin, de nombreux CMS permettent même de se connecter depuis des supports mobiles, ce qui est pratique pour créer et gérer des contenus n'importe où.

Construire un site évolutif

Les technologies et les habitudes des internautes évoluent très rapidement : pour survivre et continuer à se développer, les entreprises doivent s'y adapter en permanence. C'est là qu'un autre atout majeur des CMS entre en jeu.

En effet, les systèmes de gestion de contenu sont régulièrement mis à jour pour répondre aux nouveaux besoins et attentes des consommateurs. Par exemple :

  • Adapter automatiquement les contenus aux smartphones et autres mobiles, essentiel à l'ère du mobile first.
  • Proposer de designs plus « tendance ».
  • De construire un site en Growth Driven Design.
  • Intégrer des mesures de sécurité plus étendues afin de répondre aux nouvelles exigences réglementaires en matière de protection des données personnelles. Des options qui achèvent de faire du CMS un précieux outil de développement pour toutes les marques.

Comment optimiser la performance de votre site web ?

Téléchargez ce guide et découvrez comment générer plus de trafic et de leads avec votre site web.

Comment fonctionne un CMS ?

De nombreuses entreprises utilisent un CMS pour créer leur site internet. Il en existe deux sortes :

  • les CMS Open Source comme WordPress, Prestashop ou Drupal ;
  • les CMS propriétaires comme Squarespace, Jimdo, Orson.io, SiteW.

CMS Open Source

Les CMS Open Source sont apparus il y a 20 ans et sont les premiers logiciels de création de sites web. Les CMS Open Source sont des CMS gratuits (la plupart du temps avec des versions payantes pour plus de fonctionnalités) et des développeurs contribuent à leur évolution en y ajoutant des fonctionnalités. Cette ouverture fait qu'aujourd'hui une entreprise peut créer son site web avec un CMS Open source, sans avoir recours à des compétences particulières en codage informatique. Elle choisira librement les gabarits de pages pré construits, appelés templates. Ensuite, elle intégrera dans ces templates des contenus pour construire sa page. Le fond et la forme sont ainsi séparés pour simplifier la conception du site web.

Pour mettre un contenu en ligne, l'utilisateur doit simplement le copier dans l'emplacement dédié, qu'il s'agisse de texte, de photo ou de lien vers des vidéos en ligne. Pour que la page soit ensuite accessible sur internet, un simple clic sur le bouton « Publier » suffit.

Certaines actions seront toutefois plus complexes sans un minimum de connaissances techniques, comme le téléchargement du logiciel, l'hébergement ou la modification de certains templates.

Les CMS Open Source sont beaucoup utilisés par les professionnels du web comme les agences web, les freelances, les webdesigners pour la conception des sites web de leurs clients.

CMS propriétaires

Les CMS propriétaires sont apparus plus récemment. Ils s'utilisent simplement et leurs performances en SEO sont meilleures. On les appelle aussi CMS en SaaS (website builder). Ces logiciels de gestion de contenus proposent des templates qui peuvent être modifiés de manière simple.

En général, les CMS propriétaires fonctionnent en drag and drop, ou glisser-déposer. L'utilisateur déplace les modules avec la souris de son ordinateur et les pages se recomposent de manière dynamique.

Les CMS propriétaires sont très simples à utiliser. Ils proposent des interfaces intuitives et l'utilisateur peut créer un site web sans connaissance informatique. Les CMS propriétaires fonctionnent avec un système d'abonnement payant. Une période d'essai gratuite est souvent proposée pour tester la solution de gestion de contenus.

Comparatif des 9 meilleurs CMS

  1. Hub CMS
  2. WordPress
  3. Joomla !
  4. eZ Platform
  5. Drupal
  6. SquareSpace
  7. Shopify
  8. PrestaShop
  9. Magento

Hub CMS

Hub CMS a l'avantage d'avoir été conçu dès le début dans une logique de marketing digital. Optimisation SEO, création de CTA, design adaptatif ou encore possibilité de créer du contenu en mode collaboratif : toutes les fonctionnalités essentielles au développement et à la promotion d'un projet web sont déjà incluses. Entre autres atouts, il s'agit aussi d'un logiciel :

  • Rapide.
  • Facile à maîtriser.
  • Bien sécurisé.
  • Disposant d'un bon support technique.
  • Inclut le CRM gratuit de HubSpot, qui permet de personnaliser le parcours de conversion.

En revanche, il demande un peu d'investissement, et ses fonctionnalités les plus poussées ne conviennent pas forcément à tous les projets web. S'il est particulièrement recommandé aux entreprises souhaitant développer une stratégie inbound marketing efficace, mieux vaut se tourner vers une autre solution pour un simple site vitrine.

WordPress

Open-Source, WordPress fait partie des CMS les plus utilisés par les particuliers et les professionnels. Parmi ses principaux atouts figurent :

  • ses nombreux templates et plugins gratuits ;
  • sa polyvalence. Du blog d'entreprise au site e-commerce, tout est envisageable ;
  • sa communauté active proposant régulièrement de nouveaux plugins.

Mais il faut aussi retenir que :

  • WordPress propose peu de fonctionnalités natives utiles aux entreprises. En effet, la plupart des fonctionnalités intéressantes, comme l'optimisation SEO, doivent être ajoutées. De plus, elles sont parfois payantes ;
  • les plugins présentent souvent des problèmes d'incompatibilité ;
  • certaines options sont devenues si complexes qu'il faut parfois faire appel à un développeur ;
  • ce CMS est victime de son succès, les pirates y recherchant régulièrement des failles de sécurité.

Joomla !

Avant la naissance de WordPress, Joomla ! était le CMS open source le plus populaire. Aujourd'hui encore, il attire de nombreux particuliers et professionnels grâce à :

  • Ses modèles diversifiés et son design adaptatif.
  • Son option de gestion multisite.
  • Son côté économique : la majorité des extensions étant gratuites ou peu coûteuses (de l'ordre d'une dizaine d'euros).
  • La possibilité de créer de nombreux projets (ex. : e-commerce, site vitrine).

Il faut également retenir que ce CMS est mieux sécurisé que par le passé. En revanche, il présente encore plusieurs défauts. En premier lieu, les extensions sont parfois difficiles à installer. D'autant plus que Joomla ! offre peu d'accompagnement : en cas de problème, il faut souvent demander de l'aide à la communauté sur les forums ou faire appel à un développeur. Enfin, il faut noter que l'hébergement web n'est pas inclus.

eZ Platform

eZ Platform, anciennement appelé eZ Publish, est un CMS d'origine norvégienne. Il est relativement peu connu en France. Pourtant, il propose de nombreuses options intéressantes, majoritairement tournées vers les professionnels. En pratique, il permet aussi bien de créer des applications e-commerce que des portails d'entreprise. Il a également l'avantage d'être bien sécurisé. En outre :

  • Il permet de gérer plusieurs sites en même temps, éventuellement dans des langues différentes.
  • Son contenu s'adapte automatiquement à de très nombreux supports, smartphones et Smart TV inclus (« TV Intelligentes » connectées au réseau).
  • Il offre un bon support technique.

En revanche, il faut un peu de temps pour le maîtriser. Enfin, cet outil représente un investissement financier assez important : son montant exact varie selon la formule choisie.

Drupal

Drupal fait partie des grands CMS open source du marché. En outre, il est sans doute le CMS généraliste offrant le plus d'options de personnalisation : même le code des fichiers Root (racines du programme) est modifiable si besoin. Entre autres grands avantages, il est également :

  • Gratuit.
  • Très puissant.
  • Bien sécurisé.

En résumé : ce CMS est surtout recommandé pour les projets web complexes. Il existe des solutions plus faciles d'accès pour les « simples » blogs d'entreprise et sites vitrine.

Ses principales limites ? En premier lieu, sa complexité : il est plus long et difficile à maîtriser que Joomla ! et Wordpress, par exemple. Si ses fonctions les plus basiques restent accessibles, mieux vaut avoir des compétences en programmation pour obtenir un site vraiment personnalisé. De plus, certains modules sont mal optimisés : une fois installés, ils peuvent ralentir le fonctionnement du site.

SquareSpace

Conçu aux États-Unis, SquareSpace a déjà séduit de nombreuses entreprises françaises. Parmi ses plus gros points forts, il faut retenir :

  • Ses modèles sophistiqués, réalisés par des designers professionnels. Certes, ils sont assez peu nombreux, mais ils ont vraiment un très beau rendu, aussi bien sur ordinateur que sur mobile.
  • Son éditeur intuitif, permettant de « glisser-déposer » du contenu.
  • Son support client, souvent décrit comme performant et réactif.

En revanche, les possibilités de personnalisation sont assez limitées. Elles se résument surtout à pouvoir modifier la couleur, la taille et la disposition des différents éléments visuels d'un site (ex. : barre latérale, menu). De plus, le rapport qualité/prix de ce CMS est souvent pointé du doigt, compte tenu du peu de fonctionnalités disponibles.

Shopify

Shopify compte parmi les CMS e-commerce les plus employés. Parmi ses grands avantages, il faut retenir :

  • Rapide à prendre en main.
  • Propose de nombreux designs entièrement personnalisables et parfaitement adaptés aux mobiles.
  • Convient à la création d'un site international (gestion de nombreuses langues).
  • Permet d'effectuer des transactions sécurisées sur différents supports.

PrestaShop

Solution française, PrestaShop fait partie des CMS e-commerce les plus populaires. Il est surtout apprécié pour :

  • Sa simplicité d'utilisation. Avec son interface d'administration intuitive, il est vraiment possible de créer et de configurer une boutique très rapidement.
  • Ses nombreux modules complémentaires français ou au minimum traduits en français.
  • Sa vaste communauté de développeurs francophones, souvent prêts à donner des conseils sur les forums en cas de besoin.
  • Ses modèles au design adaptatif.
  • Ses outils marketing (ex. : relance en cas de panier abandonné, offres de parrainage).

PrestaShop s'impose ainsi comme une solution intéressante pour lancer une première boutique en ligne. En revanche, il faut souligner qu'il offre peu de fonctionnalités natives intéressantes. Ne serait-ce que pour l'optimisation SEO : il est nécessaire de télécharger des modules plus développés pour obtenir un bon résultat. Or, la plupart des extensions sont payantes : certaines d'entre elles dépassent les 100 €.

Magento

Magento compte parmi les CMS e-commerce les plus puissants du marché, notamment :

  • Flexible, il permet la gestion de plusieurs boutiques en ligne à partir d'un seul panneau d'administration.
  • Il offre de nombreuses fonctionnalités marketing (ex. : ventes privées, achats groupés ou encore coupons de réduction).
  • Multilingue et multidevise.
  • Propose des options d'optimisation SEO.
  • Offre un design adaptatif.

Mais en dépit de toutes ses qualités, force est de reconnaître que la prise en main de Magento n'est pas très intuitive. De plus, seules les personnes disposant de bonnes connaissances informatiques peuvent pleinement exploiter son potentiel. C'est pourquoi ce CMS est généralement déconseillé aux débutants, à moins éventuellement qu'ils ne soient assistés d'un expert.

En revanche, il faut noter que ce CMS est payant. De plus, il est uniquement dédié à l'e-commerce « classique » (avec stockage, vente et livraison des produits par le distributeur) et au dropshipping (stockage et livraison assurés par le fournisseur une fois la commande effectuée sur la boutique du distributeur). Il ne convient donc pas aux autres projets web, comme la création d'un site institutionnel par exemple.

Pour aller plus loin, téléchargez ce guide gratuit et découvrez comment optimiser la performance de votre site web pour générer plus de trafic et de leads.

Pour aller plus loin, téléchargez ce guide gratuit et découvrez comment optimiser la performance de votre site web pour générer plus de trafic et de leads.

Comment optimiser la performance de votre site web pour générer plus de trafic et de leads

 Comment optimiser la performance de votre site web pour générer plus de trafic et de leads

Publication originale le 20 avril 2021, mise à jour le 20 avril 2021

Sujet(s):

CMS